Le beau rêve de la démocratie participative à Saint Nazaire n'était-il qu'un leurre ?
Communiqué de presse de Le Comité Local de Bretagne Réunie de St Nazaire/Brière

Publié le 26/12/21 12:00 -- mis à jour le 26/12/21 20:13
54130_2.jpg

Première et unique interpellation citoyenne "POUR LA PLEINE RECONNAISSANCE DE L'IDENTITÉ BRETONNE DE SAINT-NAZAIRE"

Le beau rêve de la démocratie participative à Saint Nazaire n'était-il qu'un leurre ?

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Souvenez vous, il y a bientôt trois ans le 1er avril 2019 l'interpellation Citoyenne était instituée par la municipalité de Saint-Nazaire ouvrant de nouvelles perspectives à la vie démocratique de la cité.

Mais deux ans après le débat en Conseil municipal de notre interpellation aucune décision n'a encore été prise ni aucune mesure mise en oeuvre.

Cette situation inédite nous semble refléter le désintérêt total de la municipalité pour la démocratie participative qu'elle a pourtant elle-même instituée.

L'interpellation avait été enregistrée sur le site de la ville le 29 avril 2019 et les 3650 signatures (7,3% des électeurs nazairiens,15% des votants aux élections européennes) témoignant du fort attachement des Nazairiens à leur identité bretonne, avaient été remises en mairie à peine plus d'un mois après, le 12 juin 2019.

Elle avait été débattue lors du Conseil municipal du 22 novembre 2019 qui avait fait apparaître une rare unanimité des différents groupes politiques, de droite comme de gauche, sur l'adoption des mesures demandées. Malheureusement le maire qui devait proposer les suites à donner lors d'un prochain conseil municipal ne l'a jamais fait. Par ailleurs toutes les listes candidates à l'élection municipale de l'an dernier dont celle des Ecologistes au 2e tour) s'étaient prononcées pour l'adoption des mesures proposées et même bien au-delà.

Nous nous étonnons donc que plus de deux ans après l'interpellation citoyenne, l'équipe municipale n'a encore pris aucune décision ni orientation concernant nos différentes demandes (à l'exception de l'ouverture d'une classe bilingue à l'école Gambetta, dont nous nous félicitons bien sûr).

Le plus grave est que, depuis plus d'un an, nous ne puissions plus rencontrer l'adjoint à la culture désigné comme notre interlocuteur privilégié ni lui parler au téléphone.

Nous pouvons lui écrire mais il ne nous répond pas sauf 2 fois dans l'année mais sans jamais aborder les points précis sur lesquels nous demandons des informations...

> Pour mémoire les principaux engagements à mettre en oeuvre au cours de la mandature suite à notre entrevue avec M. Samzun (maire) du 23 juin 2020 et avec M. Ray (adjoint à la culture) du 7 décembre 2020 :

>

1. Nous renouvelons notre demande d'installation du drapeau breton devant l'Hôtel de ville car Saint Nazaire semble de plus en plus isolée dans son entêtement à ne pas vouloir du Gwenn Ha Du devant l'Hôtel de ville. Proposition de la municipalité : pas de drapeau breton devant l'Hôtel de ville mais un second gwenn-ha-du installé devant la gare et un éventuel troisième installé à notre demande. Nous demandons qu'il soit installé devant les Chantiers de l'Atlantique, rond-point de Penhoët

2. Placer à nouveau clairement Saint Nazaire en Bretagne sur tous les documents touristiques : le maire pour qui notre situation en Bretagne sud est un atout très important pense que c'est déjà le cas. Mais pour notre part nous constatons que le mot Bretagne est toujours banni de la communication municipale

3. Dénomination de rues en référence à la Bretagne : le maire imaginait en juin 2020 que la Bretagne pourrait être le thème d'un nouveau quartier comme par exemple celui du Moulin du Pé. Mais aucune nouvelle depuis. Nous avons pourtant proposé des dénominations en insistant sur les noms de personnages féminins

4. Installation de plaques de rues bilingues français-breton dans toutes les rues nouvellement ouvertes ainsi que dans les 11 rues du "Petit-Maroc" (le coeur historique de la ville), dans la rue de la Croix Amisse (École Diwan) ainsi que dans celle de Toutes Aides (École Gambetta). Là non plus aucune nouvelle, y a-t-il déjà des plaques installées, comment se présentent elles ?

5. Conservation des noms de quartier originaux : sous forme de panneaux explicatifs sur l'histoire souvent très riche du quartier. Nous proposons que les quartiers suivants soient équipés d'un tel panneau : Le Plessis, Avalix, Heinlex, Méan, Penhoët, Trélan, Trégouet, Kerlédé, Saint Marc, l'Immaculée, la Noé d'Armangeo, Prézégat, la Treballe, etc.

6. Panneaux informatifs sur la riche histoire de la ville : Bretagne Réunie pourrait élaborer le contenu de ces panneaux en collaboration avec une association historique de la ville. De même des parcours de mémoire devront être installés : Sur les pas des commandos britanniques de l'opération chariot, sur ceux de Bonnie prince Charlie (révolte écossaise des Jacobites 1745), sur ceux de la construction navale au bord du Brivet, à Méan et Penhoët.

7. Installations de panneaux bilingues aux entrées secondaires de la ville : lors du Conseil municipal du 22 novembre 2019 on nous avait annoncé que ces panneaux étaient en cours d'installation. Pourtant près de deux ans après, nous ne pouvons que constater qu'ils n'ont toujours pas été installés et nous n'avons reçu aucune information sur ce qui est arrivé depuis.

8. L'ouverture d'une classe bilingue français-breton à l'école Gambetta s'est faite à la rentrée 2020 et la rentrée 2021 permet l'ouverture du niveau CP en plus de la maternelle. Rien à signaler.

9. Evoqué au cours de la réunion du 7 décembre 2020 :

Dans les critères de recrutement du personnel municipal il sera souhaité une connaissance de la langue et de la culture bretonnes.

Pour le personnel en place les formations adaptées seront proposées ainsi que dans les services paramunicipaux -telles les maisons de Quartier

Patrick Saintmarc

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Vos 3 commentaires
Alter Écho & Ego machin
2021-12-27 10:34:34
VIVRE de ce que l’on veut s’offrir ou voir se réaliser, dans des rêves d’ensommeillés qui réduisent à l’inaction improductive, est impossible !
Seulement rêver ainsi, seulement se « confiner » de manière incessante dans l’imagination auto satisfaisante et masturbatoire, dans l’espérance comme berceuse, dans l’acceptation stupide et « infantile » de vouloir absolument et à tout prix voir et faire naître un monde idyllique dans un demi sommeil, plongé et pétrifié dans les illusions promises par des menteurs qui savent qu’ils mentent, faire naître, au moins un désir inextinguible, d’un monde réel pour éveillés aux réalités incontournables desquelles il faudra toujours tenir compte et adapté la gestion et la préservation!
Le temps des "adultes" qui refuseraient plus avant, de remettre leurs destinées entre les mains de voleurs d'âmes, d’intelligences et de biens, ne peut-il donc advenir un jour, en BRETAGNE? Et plus largement c’est évident !
Le diagnostique, qui est reconnu comme "leurre" par quelques uns, depuis longtemps, ici et partout peut-il prendre fin, en fin, enfin ? Ne serait-ce que dans une vraie campagne de « REFUS de Voter » pour les illusions et les mensonges d’un futur « président », et des organisations complices et intéressées qui les soutiennent ? Attitude à étendre pour toutes les autres campagnes infernales et si dispendieuses de la duperie organisée, et ce pour dire de façon que tous puissent entendre : ÇA SUFFIT !
En des nations où des Hommes ont constaté et constatent toujours l’indigence, les tromperies et manipulations de nos « systèmes » mille et mille fois renouvelés, ne peut-on dire une fois pour toutes : ÇA SUFFIT ! ???
(0) 
AFB-EKB
2021-12-29 23:58:48
Ecole Gambetta ! Ur vezh.
Et Conlie c'est oublié?
Non , école Tristan Corbière.
Tiern e peb Amzer
(0) 
Michel Bernard
2022-01-03 22:04:43
Malheureusement les jeunes candidats aux concours administratifs de recrutement ne sont pas interresses par la culture en general .
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.