Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le Belem est un navire breton
Le Belem représentera la région administrative Pays de la Loire en finale du monument préféré des Français. C’est en effet le fameux trois-mâts barque, à la coque en acier, construit en 1896 à Nantes, qui a remporté la première place pour les Pays de la Loire apprend-on dans la presse.
Yvon Ollivier pour Koun Breizh - Bertaign Tenant - Mémoire-Bretonne le 13/07/23 8:33
58097_1.jpg
le Belem

« Le Belem représentera la région administrative » Pays de la Loire « en finale du monument préféré des Français. C’est en effet le fameux trois-mâts barque, à la coque en acier, construit en 1896 à Nantes, qui a remporté la première place pour les Pays de la Loire » apprend-on dans la presse.

Comment mieux décrire l’absurdité d’un découpage administratif imposé au peuple ? Ainsi donc le navire qui va représenter la région dite « des pays de la Loire », est un bâtiment breton, construit dans notre capitale bretonne de Nantes en 1896, à une époque où la région des PDL n’existait pas.

Le Belem fait partie du patrimoine historique des Bretons.

Imposer un découpage territorial au peuple, conduit à ce genre de révisionnisme historique scandaleux sur le plan du droit international et des principes démocratiques. Ce genre de révisionnisme historique ne devrait pas se retrouver dans une émission sérieuse sur le patrimoine. Le patrimoine est une chose précieuse qui ne s’accommode pas du mensonge ou de la réécriture de l’Histoire. Ne pas le dénoncer revient à accepter toutes les dérives. On nous apprend déjà, à grands renforts de communication payés par la région des PDL, avec le produit de nos impôts que ladite région existait déjà au moyen âge. Bientôt découvrirons-nous l’existence officielle d’un duc des pays de la Loire ayant régné sur ses sujets ?

Toute personne soucieuse du Patrimoine se doit de respecter l’Histoire.

Nous demandons solennellement à Stéphane BERN, dont nous apprécions le travail, de bien vouloir déprogrammer le navire Belem de son émission, en tant que représentant de la région dite des Pays de la Loire, ou alors, de rappeler à l’antenne d’une façon forte que ce navire est breton, construit à Nantes, capitale de la Bretagne, à l’époque où la région Pays de la Loire n’existait pas et donc qu’il relève du Patrimoine de la Bretagne

En PJ : la version PDF du communiqué de presse co-signé par les président(e)s de Breizh 5/5, Bretagne Réunie, Koun Breizh, VigiBreizh et l’Institut Culturel de Bretagne

Document PDF 58097-comm.pdf . Source :
Voir aussi :
6  1  
Cet article a fait l'objet de 1212 lectures.
Vos 29 commentaires
Anne Merrien Le Jeudi 13 juillet 2023 12:30
Je me souviens de l'enfance où chacun était tenu d'avoir "une couleur préférée". Il faut croire que les Français sont de grands enfants, tenus qu'ils sont d'avoir "un monument préféré".
(1) 

Rafig du 44 Le Jeudi 13 juillet 2023 13:41
Encore un exemple de récupération honteuse de la par des la région des pays de Loire.
En 1896, ce découpage administratif n'existait pas et les ville de Nantes était bien perçue comme bretonne, comme le revendiquait Jules Vernes ... lui aussi rincé à l'eau de Vichy par les PDL.
c'est du révisionnisme d'Etat qui s'adresse à une population française totalement expurgée de ses cultures "provinciales" et de ses histoires locales. Un boulevard pour tous les politiciens et présidents de régions françaises.
Et que dire de la région "bretagne" B4 ? est-ce qu'elle proteste pour la forme ?
(4) 

Naon-e-dad Le Jeudi 13 juillet 2023 19:03
Le Belem visite assez régulièrement le port de Nantes, sa ville d'origine.
.
Il y a quelques années, le trois-mâts se présentât à quai arborant un Gwenn-ha-Du à l'une de ses vergues. Pour le plus grand plaisir des nantais qui ont encore quelques notions d'histoire et de géographie. Et aussi le goût de l'aventure et de la liberté!
.
Las ! La fois suivante, le trois-mâts rescapé d’une formidable épopée tout au long du XX° siècle, sans équivalent chez ses alter-ego contemporains, se présentât déplumé de tout signal armoricain. Le président administratif (inutile de rappeler son nom), médiocre baron local viscéralement allergique à tout ce qui évoque de près ou de loin la Bretagne (mais où donc se situe Nantes, sinon dans la péninsule océanique?), avait sans doute passé des consignes strictes.
.
Que le Belem se présente comme représentant Nantes ou la Loire-Atlantique tombe sous le sens.
.
Qu’il soit utilisé comme artefact pour des œuvres de basse politique est navrant, voire pitoyable. Ce splendide vaisseau ne mérite pas çà. C’est toute la marine en bois, à la mémoire et aux valeurs séculaires, qui est ainsi méprisée en sa fierté et son histoire, et sommée de passer sous les fourches caudines d’un pouvoir politique expert en tripatouillage et opportunisme, et prompt à ne voir en elle qu’un faire-valoir.
.
Ganet eo bet breton an teirgwern Belem, ha ganet eo bet e Naoned ivez. Le Belem est né breton, et il est né à Nantes.
(1) 

jakez Lhéritier de Sant Nazer Le Jeudi 13 juillet 2023 20:45
Le Belem est sous la coupe de la Caisse d'Epargne des Pays de Loire....où Mr Samzun a travaillé.;entr'autres.
Avis aux clients!
A l'abordage ..
(2) 
De Anne Merrien à jakez Lhéritier de Sant NazerLe Jeudi 13 juillet 2023 22:00
Si on en croit leur habillage avec carte du grand ouest, les Caisses d'Epargne B4 et PDL n'auraient-elles pas fusionné ?
(0)

KLG Le Vendredi 14 juillet 2023 20:06
Les menhirs font bien partie du patrimoine breton alors que la Bretagne n'existait pas.
(9) 
De Jojo à KLGLe Lundi 17 juillet 2023 17:28
et Clovis du patrimoine français, pareil :-D
(0)

Lesur Le Vendredi 14 juillet 2023 20:49
certes, KLG, les menhirs sont antérieurs à la Bretagne, la mer aussi. La terre, aussi, ses forêts.
Tout comme les volcans font partie du patrimoine arverne, la Bidassoa du patrimoine basque.
Faut-il définir le patrimoine à la naissance des nations, ou faut-il se poser la question de l'appropriation des peuples de ce patrimoine ?
Vous soutenez donc l'appropriation du patrimoine de notre peuple par les PDL ?
Vous confondez "peuple" et "envahisseur".
Sûr que si les Allemands avaient gagné la guerre 40, vous seriez le premier à dire que les menhirs, le Belem, le Mont Saint-Michel, le Pardon de Locronan, le FIL et j'en passe sont du patrimoine allemand.
Vous êtes ridicule, KLG.
Merci de ne pas répondre
(3) 

Anne Merrien Le Samedi 15 juillet 2023 11:59
N'y aurait-il pas quelque hermine sur ce navire ?
Sa construction avait été commandée par Fernand Crouan. Ce patronyme serait du breton vannetais.
(0) 
De P.Bulot à Anne MerrienLe Dimanche 16 juillet 2023 00:51
Un nom massivement francisé, typique des gens qui veulent cacher leurs origines.
(1)

Jean -Marc Le Samedi 15 juillet 2023 16:59
En 1896, Nantes ne se situait pas encore dans la région Pays de la Loire mais le Duché de Bretagne n'existait plus non plus non plus.
(4) 
De Pcosquer à Jean -MarcLe Samedi 15 juillet 2023 23:48
En ur lenn levr diwezhañ Joël Cornette a-zivout Anna Vreizh e vije bet merzhet ganeoc'h e oa bet graet un torfed gant Roue Bro C'hall François 1er ouzh Breizh hag ouzh ar Vretoned...Kenkizañ hêrezh Dugez Anna Vreizh a oa bet ur coup d'état a-benn ar fin. Diaes eo da gement den onest anezhañ lezel un darvoud evel-se a-gostez a-benn prederiañ a-zoare war statud Breizh. Diverkañ ar gwirvoud ne ro droat ebet... La lecture du dernier livre de Joël Cornette vous aurait appris que François 1er a commis un crime contre la Bretagne et les Bretons; un coup d'état en quelque sorte. Une personne honnête ne peut pas parler du statut de la Bretagne sans tenir compte de ce fait. Effacer l'histoire ne donne aucun droit...
(1)

Anne Merrien Le Samedi 15 juillet 2023 18:26
La province (et non pas le duché) a été dissoute la nuit du 4 août 1789, puis remplacée par cinq départements, le 22 décembre suivant. La mémoire de la Bretagne est restée vivace, notamment dans la presse nantaise, jusqu'en 1972. Ensuite, cette presse a prêté allégeance aux PDL. Les subventions publiques y sont sans doute pour beaucoup.
Il serait intéressant de lire la presse nantaise en cette année 1896. Même si Nantes se rêvait déjà au milieu d'un grand ouest, la ville n'avait pas encore renié ses racines bretonnes.
(2) 

Franck Lartisan Le Dimanche 16 juillet 2023 00:56
L'Histoire de ce bateau a quand même tout à voir avec la tradition transatlantique, négrière française et nantaise (jusque dans le nom) et pas grand chose à voir avec la Bretagne.
Au passage, St Nazaire, simple petit port de pêcheurs à l'époque bretonne. Sans doute vous considérez que le patrimoine de cette ville depuis 2 siècles est breton !?
(5) 
De Anne Merrien à Franck LartisanLe Dimanche 16 juillet 2023 11:32
C'est bizarre ce concept de "ville française en Bretagne" attribué à Brest, Lorient, Saint-Nazaire. Un complexe de sous-préfecture ?
(0)
De Jojo à Franck LartisanLe Lundi 17 juillet 2023 17:34
@Anne Merrien, d'autant plus complexe qu'il faudrait alors admettre que Paris par exemple n'est plus une ville française... C'est une ville monde, et c'est pas un problème en soi mais évidemment dans un état ultra centralisé qui fait l'amalgame constant entre la capitale et le pays, dur dur...
(1)

P. Ar Bloaz Le Dimanche 16 juillet 2023 01:03
La province juridiquement était bien la continuité directe du Duché, dans ses frontières (y compris les multiples Marches féodales), ses privilèges, ses Etats/Noblesse/Parlement.
Tout ceci a disparu en 1789.
(5) 
De Anne Merrien à P. Ar BloazLe Dimanche 16 juillet 2023 13:41
Même après la fin du duché en 1536 (avec la mort de François III, j'imagine), la Bretagne a conservé une existence légale, jusqu'en 1789. On gagne deux siècles et demi, par rapport à la remarque plus haut de Jean-Marc.
(1)
De Pcosquer à P. Ar BloazLe Lundi 17 juillet 2023 23:33
Je ne suis pas persuadé ou bien plutôt, il est sûr qu'il n'y a rien de légal en matière de décision Française vis-à-vis de la Bretagne... Affaire François 1er oblige ... Affaire juridique crapuleuse évidemment. "La Bretagne ne doit rien à la couronne" N'est-ce pas? Depuis lors, ce qui se fait est hors du droit Breton donc hors du droit international... Rien que ça! Hé oui!
(1)
De Anne Merrien à P. Ar BloazLe Mardi 18 juillet 2023 10:10
La légalité est une notion bien relative... La loi de 2004 encadrait les pétitions par un seuil de 10 % sans que cela finalement ne donne le moindre droit à l'inscription à l'ordre du jour, chercher l'erreur. Alors, s'interroger sur la légalité de l'édit d'union de 1532...
(0)

Anne Merrien Le Dimanche 16 juillet 2023 11:00
Iront-ils jusqu'à traiter ce navire de ligérien ? Cela ferait marins d'eau douce. Allons-y, cap vers Saint-Etienne, préfecture de la Loire.
(2) 

Anne Merrien Le Dimanche 16 juillet 2023 19:40
L'Express de l'Ouest, édité à Nantes, conclut le 26 juillet 1916 : "Soyons fiers de nos réservistes bretons." et continue le 19 septembre 1916 : "Nos gars bretons ont déterminé la volonté de puissance dont le XIe corps est animé."
La bretonnité de la Loire-Atlantique ne fait pas de doute en 1916, a fortiori en 1896.
(2) 
De Franck Lartisan à Anne MerrienLe Lundi 17 juillet 2023 17:07
Pour envoyer les bretons (les gens qui parlent breton dans la presse locale de l'époque sur Nantes) au front, il y avait effectivement du monde. "Allons, allons mon brave chapeau rond" ! Je vous épargnerai les nombreuses citations qui séparent "les bretons" des nantais dans la presse de l'époque (et pas avec une description positive des bretons). Cette discussion n'a quand même pas grand sens. Nantes n'est plus en Bretagne officiellement depuis 1789. Entre 1789 et la création de la région Pays-de-la-Loire, il y a une période de flou et de Bretagne résidu/folklore. En matière de patrimoine c'est celui qui existe officiellement qui est. Le château de Chambord fait partie du patrimoine Centre-Val-de-Loire, les alignements de Carnac (en -5 200 avant la Bretagne) au patrimoine breton. Le Belem, navire construit sur Nantes en 1896 au patrimoine de la région Pays-de-la-Loire
(0)
De Jojo à Anne MerrienLe Lundi 17 juillet 2023 17:41
Il faut faire attention au vocabulaire utilisé. Le Belem, navire construit sur Nantes en 1896 fait toujours partie du patrimoine breton. On parle ici d'une emission télé basée sur les régions administratives,... Nantes n'appartient pas à la région Bretagne, cela ne veut pas dire que Nantes n'est plus bretonne, c'est pourtant pas si compliqué. La Bretagne n'est pas la région Bretagne. C'est comme l'Europe et l'UE c'est pas pareil. La Suisse n'est-elle pas en Europe ?
(1)
De Anne Merrien à Anne MerrienLe Lundi 17 juillet 2023 18:54
Comment ce journal aurait-il pu savoir si les soldats en question étaient originaires de régions bretonnantes, s'ils étaient mobilisés en Loire-Atlantique ? En janvier 1924, une souscription est lancée dans les cinq diocèses pour l'édification d'un mémorial à Sainte-Anne-d'Auray. L'idée d'un monument laïc, concernant aussi les cinq départements, avait été lancée mais n'avait pas aboutie. Lors de l'inauguration en 1932, la présence d'autorités de l'Etat à cette cérémonie catholique suscita quelques critiques, tandis que le regroupement des cinq départements bretons ne fit pas débat.
(1)

Anne Merrien Le Lundi 17 juillet 2023 20:51
Pas compliqué cinq départements bretons dont seulement quatre en région Bretagne ?! Une pensée complexe considérée comme hors de portée du lecteur moyen (ou du journaliste moyen) à en lire le Télégramme, où la formule "les quatre départements bretons" est récurrente. Trop compliqué d'écrire "les quatre départements de la région administrative" ou "quatre des cinq départements bretons". Quelques journalistes ou infographistes font un effort (merci à eux), mais ils ne sont pas très nombreux.
(2) 

Anne Merrien Le Mardi 18 juillet 2023 13:09
Les immigrés italiens se faisaient traiter de Christos par des gens qui étaient plus ou moins chrétiens eux aussi. De même, les arrivants de Basse-Bretagne se faisaient traiter de Bretons par les Nantais qui étaient de Bretagne eux aussi.
La précision du vocabulaire laisse souvent à désirer : ligérien pour la Loire, mari-ligérien pour la Loire-Atlantique, régio-ligérien pour les PDL ?
Après la dissolution de la province de Bretagne en 1789, celle-ci ne serait-elle plus que "résidu/folklore" ? Comment expliquer que ce phénomène ne toucherait que la Loire-Atlantique, et pas l'Ille-et-Vilaine ? Cela semble une construction a posteriori pour justifier les PDL.
(1) 

Anne Merrien Le Mercredi 19 juillet 2023 15:18
Pour la directrice de la Fondation Belem, "la question de la Loire-Atlantique en Bretagne n'est pas dans le débat [du concours]", "on ne souhaite pas aller sur ce terrain", "ce n'est pas le sujet". Et de regretter que les associations pro-réunification se servent de cette occasion. Pourtant, donner un vernis patrimonial aux PDL avec un navire nantais est tout sauf neutre.
Tâchons de positiver : deux monuments bretons accèdent ainsi à la finale, même si la citadelle de Port-Louis doit beaucoup aux Espagnols.
(0) 

Hervé Brétuny Le Vendredi 1 septembre 2023 16:02
Je rappelle juste à tout à chacun que jusqu'en 1981, les habitants de Loire-Atlantique se sentaient naturellement Bretons car la régionalisation était encore très théorique : pas d'élus, pas de budget propre, pas de communication, pas de médias .
en 1970 les communes votaient encore des blasons herminés sans aucune polémique, les gens faisaient construire des maison de style breton (la mode n'etait pas encore à la maison provencale) et avec des clotures herminées (beton) . bref le rouleau compresseur médiatique journalier de Ouest- France, France 3 et des administrations n'avaient pas encore pleinement démarré. Regardons maintenant 40 ans après ? un champ de ruines et une identité chez les habitants de Loire-Atlantique que je qualifierais de no man's land . l'Etat a commis un ethnocide .
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons