Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le Conseil Culturel de Bretagne et les nombreuses fédérations et associations qu’il représente, font part de leur vive émotion face à la grève de la faim commencée depuis 7 jours (le 19 avril) par Yannig Baron, président de l’association Dihun Breizh
Le Conseil Culturel de Bretagne, et les nombreuses fédérations et associations qu’il représente, font part de leur vive émotion face à la grève de la faim commencée depuis 7 jours (le 19 avril) par Yannig Baron, président de l’association Dihun.
Patrick Malrieu pour Conseil Culturel de Bretagne le 25/04/06 17:59

Le Conseil Culturel de Bretagne, et les nombreuses fédérations et associations qu’il représente, font part de leur vive émotion face à la grève de la faim commencée depuis 7 jours (le 19 avril) par Yannig Baron, président de l’association Dihun Breizh (Association des parents d’élèves de la filière bilingue de l’enseignement catholique).

Les multiples refus et lourdeurs qu’il dénonce (voir la liste jointe) sont inacceptables et d’autant plus incompréhensibles qu’ils sont contraires aux souhaits de la population (comme le montrent les multiples sondages sur le sujet ou encore le vote à l’unanimité par l’Assemblée Régionale d’un plan volontariste de politique linguistique). Des refus et des lourdeurs qui ne correspondent ni à l’intérêt de l’Enseignement Catholique d’être en adéquation avec les attentes de la population, ni à l’aide financière qui lui est apportée par la Région et les Départements pour le développement du breton.

L’insuffisance des résultats mis en évidence par l’évaluation officielle du Rectorat ne fait que refléter les manques dénoncés par Yannig Baron. La crédibilité de l’Enseignement Catholique ne peut s’enorgueillir d’un tel bilan !

Cette attitude est d’autant plus incompréhensible qu’elle est en contradiction avec la lettre pastorale de Monseigneur Gourvès, en 2003, qui résume fort bien toutes les raisons tant culturelles, qu’humanistes ou même économiques fondant la nécessité d’un engagement décidé pour un bilinguisme réel et « demandant à l’Ecole Catholique d’accentuer son effort… de prendre les mesures utiles pour permettre à tous… de pouvoir accéder à cette langue et à cette culture… » (page 13).

Nous espérons vivement que l’Enseignement Catholique aura à cœur :

  • de trouver rapidement des réponses aux différentes demandes de Dihun et de Yannig Baron, et d’améliorer ainsi la qualité de son enseignement,

  • de s’inspirer largement des préconisations de Monseigneur Gourvès,

  • et d’éviter ainsi de laisser un homme prendre des risques pour obtenir ce qui est un DROIT fondamental reconnu par toutes les Conventions internationales : le droit à sa culture.

    Patrick MALRIEU

    Président du Conseil Culturel de Bretagne

    Le 25 avril 2006

  • logo
    Le Conseil culturel de Bretagne est une chambre consultative chargée de proposer des avis, voeux et études sur la politique publique de la Région en matière de culture, identité bretonne et rayonnement de la Bretagne. Présidé par Catherine Latour, le CCB est composé de 70 représentants issus du monde associatif et institutionnel et de personnalités oeuvrant pour le développement de la culture bretonne.
    Voir tous les articles de Conseil Culturel de Bretagne
    Vos 0 commentaires
    Commenter :
    Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
    ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 8) + 2 ?

    ABP

    Publier

    Nous suivre

    2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons