Le premier magazine de société en gallo vient d'être filmé début juillet
Annonce de Galoweb

Publié le 5/07/22 9:56 -- mis à jour le 05/07/22 09:56
55393_4.jpg
L'animateur de Galoweb, Vassili Moreau-Miossec.

Concoret et Paimpont ont accueilli vendredi 1er juillet le tournage du premier numéro de « 4 minutes en Bretagne », un magazine de société en gallo dans une forme créative et inspirée des nouvelles tendances en vogue sur le web.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Le tournage était organisé par Galoweb, une plateforme de production et de diffusion de contenus audiovisuels en langue gallèse soutenue par la Région Bretagne.

L’équipe de tournage a parcouru les deux communes à la recherche de lieux adéquats pour mettre en avant le thème de ce magazine : « L’état de la langue gallèse en Bretagne ». Le tournage a démarré devant la mairie de Concoret qui affiche une signalétique en gallo, ainsi que devant plusieurs autres lieux disposant d’une signalétique bilingue français gallo, avant de prendre la route direction Paimpont pour mettre en avant le patrimoine culturel et historique de la ville.

Le magazine est présenté par Vassili Moreau-Miossec, un jeune gallésant de 31 ans qui a été choisi par Galoweb à la suite d’un casting organisé à Auray dans les locaux de Galoweb. Derrière la caméra, on retrouve à la manœuvre Armel Roudaut, jeune réalisateur brittophone qui filme le magazine "4 munud e Breizh" en langue bretonne. À ses côtés, Fabien Lecuyer, s'assure du niveau de langue gallèse et fait répéter le jeune animateur entre deux prises, le tout sous la supervision de Florent Grouin, responsable de Galoweb et de Brezhoweb

La diffusion du magazine est prévue à la mi-juillet sur le site web de Galoweb

Pas de panique si vous ne parlez pas encore gallo, la vidéo sera sous-titrée en français et en gallo, au libre choix des téléspectateurs.

Voir aussi :

1  3  
mailbox
imprimer
logo
Galoweb, des videyos en galo, e eune chaïgne de tele ren q'en galo den les temps a viendr ? Galoweb, des vidéos en gallo et une chaîne de télé 100% en langue gallèse à l’avenir ?
Vos 34 commentaires
  Hélène
  le Mardi 5 juillet 2022 10:51
Tout cet argent donné au galo a permis au noyau de militant⸱e⸱s, on les compte sur les doigts d'une main, de vivre de ces subventions, mais sans effet aucun sur les Breton⸱ne⸱s. Ca tourne à vide, il n'y a qu'à regarder tout ce qui est fait pour le galo on trouve toujours le(s) même(s) homme(s) derrière.
(8) 
  Florent Grouin (Galoweb)
  le Mardi 5 juillet 2022 11:07
@Hélène
Bonjour à vous, pour juger de l'effet sur les Bretons, peut-être serait-il pertinent d'attendre que la vidéo soit montée et diffusée, vous ne pensez pas ?
(7) 
  Pascal Lafargue
  le Mardi 5 juillet 2022 12:22
Comment peut-on pretendre defendre le breton et dans le meme temps adopter le meme schema mental que les pourfendeurs de cette meme langue ? Cela me depasse.
Longue vie a Galoweb !
(7) 
  Loeiz Herri
  le Mardi 5 juillet 2022 15:13
A-walc'h eo gwelout e peseurt yezh e skriv Hélène, Florent ha Pascal evit gouzout petra soñjal diwar o fenn.
(2) 
  Pascal Lafargue
  le Mardi 5 juillet 2022 17:33
N'on ket evit intentin deus ar pezh a glaskit lavaroud Loeiz ?!
(4) 
  Kerbarh
  le Mardi 5 juillet 2022 17:46
On tire le peuple vers le bas, on fait de la démagogie.
Le Breton est une langue propre.
Le gallo est une variante du français, langue d’oïl,…Le Gallo est elle une langue unifiée ?
De toute façon pour noyer Le Breton définitivement, les politiques mettent la langue gallo au niveau du Breton.
Cela fait partie de la politique de nos élus : effacer tout ce qui se rapproche d’une identité bretonne forte et réécrire l’histoire.
Ils préfèrent sauver quelques insectes en voie de disparition que la culture et langue bretonne.
Quelle honte.
Je connais le gallo et pas le Breton .
Je m’exprime jamais en gallo ,c’est trop proche du français.
(5) 
  Job
  le Mardi 5 juillet 2022 20:55
Kerbarh, qu'attends tu pour apprendre le breton, ce qui est aujourd'hui très accessible, plutôt que de prétendre que l'initiative galoweb, avec peu de moyens et peu d'audience, est un complot pour noyer la langue bretonne. A moins que tu imagines que cet "insecte" qu'est le monde gallo a les moyens d'effacer la "culture bretonne", que ce monde gallo soit l'obstacle à la sauvegarde et à la promotion du breton ?
(4) 
  Gallo fier
  le Mercredi 6 juillet 2022 10:01
La France aura fait du bon travail ! Critiquer le gallo tout en prétendant défendre le breton, absolument pathétique, révoltant ! Certains cherchent à singer leur maître par pure médiocrité personnelle et idéologique. Bravo à Galoweb !
(6) 
  Hélène
  le Mercredi 6 juillet 2022 13:51
Défendre le galo en critiquant la France est autant pathétique que pathologique: c'est renier l'identité même du galo qui rattache la Haute-Bretagne au pays d'oil et à la culture française.
(5) 
  Penn Kaled
  le Mercredi 6 juillet 2022 14:12
Mon commentaire n'a pas paru
(0) 
  Gallo fier
  le Mercredi 6 juillet 2022 15:28
Hélène : cela a sûrement dû t'échapper mais la Bretagne a toujours été comme telle. Une langue celtique à l'Est, une langue romane à l'Ouest. Si ça ne te plaît pas, il faut changer de pays, vieux.
(4) 
  Kerbarh
  le Mercredi 6 juillet 2022 16:15
La Bretagne a 2 très belles langues : le français et le breton. Le gallo n’est pas une langue unifiée et ne peut pas être considérée comme un vecteur de communication. Le gallo de Fougères est différent de celui de Ploermel.
(2) 
  Gallo fier
  le Mercredi 6 juillet 2022 17:33
Kerbarh > Ah bah oui, c'est vrai que le breton de Auray est tout à fait le même que celui de Roscoff ! Le gallo me semble beaucoup plus uni que le breton dont Merluchon dit d'ailleurs qu'il n'en existe pas un mais quatre ou cinq.
Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre chez certains bretonnants ! Une telle mauvaise foi confine à la farce et ne fait pas avancer votre cause
(2) 
  Loeiz
  le Mercredi 6 juillet 2022 19:21
@Kerbarh, je ne comprends pas bien le raisonnement, le gallo n'est pas une variante du français, ce sont des langues sœurs, ou des dialectes différents, peu importent les termes utilisés, le français n'est que la version standard qui s'est imposé pour l'usage politique national dans un groupe linguistique donné, cela n'empêche pas l'usage des autres sur leur territoire. Les allemands n'ont pas arrêté de parlé leurs dialectes parce qu'existe l'allemand standard, les suédois non plus, etc.. De même en Bretagne malgré l'existence du breton standard, les vannetais ont le droit de parler leur variante non ?
Et puis connaître le gallo et refuser de l’utiliser parce que cela ressemble trop au français, c'est comme si un catalan arrêtait de parler sa langue seulement parce que c'est très proche du castillan, l’argument ne fait pas sens. Il y a un effet dans ce sens au sein de la société, un effacement voulu par certains états et aidé par le jeu médiatique des grandes supports nationaux, mais le faire consciemment me paraît un peu triste.
Après je ne juge pas, chacun verra cela comme il veut. Moi je suis de basse Bretagne, et n'ai commencé à apprendre le breton qu'une fois adulte, en vivant à l'étranger... Mais il faut être conscient que le problème est particulièrement épineux en France car il y a une véritable volonté politique d'éradiquer les langues, même si de nos jours cela se cache derrière des discours faussement amicaux.
(1) 
  Hélène
  le Mercredi 6 juillet 2022 19:23
C'est cela : une langue romane qui rattache la Haute-Bretagne au pays d'oil et à la culture française. "Changer de pays" ? Vous semblez ouverts à la France quand il s'agit des propositions de l'extrême-droite. Mais si celleux indifférent⸱e⸱s ou en désaccord avec les militant⸱e⸱s du galo devaient changer de pays la Bretagne deviendrait un désert. Heureusement ça n'arivera jamais car les Breton⸱ne⸱s sont contre ces idées de repli !
(2) 
  Kerbarh
  le Mercredi 6 juillet 2022 20:54
Loeiz
Le catalan est beaucoup plus proche du français que du castillan. C’est une langue unifiée avec quelques variantes aux baléares et à Valence. D’ailleurs les milieux anti catalans Valence refusent de parler de langue catalane mais de « Valencien ».
6 ou 7 millions de personnes parlent catalan qui est une langue officielle: médias, sport, entreprises ,… l’utilisent chaque jour
Donc SVP ne mélangez pas tout.
Je ne suis pas linguiste mais le français moderne unifié est la langue moderne du gallo , langue d’oïl.
Roparzh Hemon a unifié la langue bretonne.
Qui a unifié le gallo ?
Le gallo est mort , pourquoi dépenser tant d’énergie ? La Bretagne n’a pas besoin du gallo pour s’émanciper.
(1) 
  Gallo fier
  le Jeudi 7 juillet 2022 08:09
Roparz Hemon (sans H mar plij) n'a jamais unifié la langue bretonne, il a unifié son ECRITURE.
Aujourd'hui, les néo-bretonnants parlent tous un dialecte ou une version plus standard du breton. Dans les écoles Diwan ou bilingues, notamment du vannetais ou du trégor, c'est le dialecte local qui est souvent enseigné.
Le gallo est mort ? Vous vivez en Haute-Bretagne pour affirmer une chose pareille ?
(3) 
  Penn Kaled
  le Jeudi 7 juillet 2022 10:41
Que de polémiques stupides et stériles qui dépassent l'imagination vu la fragilité de la cause bretonne d'autant plus que l'épée de Damoclès du grand ouest plane sur nos têtes faisant craindre une disparition de l'existence de la Bretagne .L'intolérance peut entrainer une configuration un peu similaire à ce qui se passe en Belgique avec l'antagonisme wallons flamands .Cependant si la plupart des acteurs promouvant le gallo sont sincères ,dans l'ombre se dissimulent des forces introduisant un cheval de Troie au sein de la culture bretonne avec une volonté de nuire ,ceux là on ne les entend guère s'émouvoir d'une disparition de l'équivalent de l'expression gallèse chez nos voisins angevins bizarre rien que pour cet exemple ..N'était ce pas un des buts inavoués de la charte culturelle Giscard? Avant cette époque on parlait moins de la mise en avant du gallo .Par ailleurs fréquentant les festou noz je constate que quasiment à chaque fois les groupes et chanteurs de haute Bretagne chantent en français ,alors malgré tout je me pose des questions .Vu que nous vivons dans un monde de plus en plus tenté par la facilité ,je crains que ,beaucoup de jeunes soient tentés par se mettre au gallo vu sa proximité avec le français au détriment , de la seule langue celtique qui survit sur le continent , alors que une de ses bases le gaulois ?était parlé dans une grande partie de l'hexagone et bien évidemment en haute Bretagne avant la conquête romaine .Voilà pour mes observations ,mais de grâce tolérance ,sinon certains défenseurs de la langue bretonne se mettent dans le même sac que les jacobins .Je ne voudrais pas que l'on tombe dans le concept de un peuple , une langue , une nation ,vous comprenez ,dans ce sens tout en étant pour l'unification du breton ,je m'écarte des acteurs de l'entre deux guerre qui ont voulu la réaliser en partie pour des raisons idéologiques .
(2) 
  Alter Écho & Ego machin
  le Jeudi 7 juillet 2022 11:00
… et comme de bien entendu, tout au long du cours des années et siècles à la fin c’est cet état français qui se les frotte !!!
Je trouve désolant la récurrence de cette question qui ne fonctionne que comme un « coin » à séparer, à enfoncer régulièrement dans la société déjà bien malade des Bretons !
Je ne commenterai donc pas sur les commentaires, qui comme de bien « attendu », n’allaient donner lieu par quelques personnes qu’à l’épandage de produits toxiques dispersants qui égarent, aiguillent les énergies sur des voies de garage, hors de la voie royale (ducale ?), essentielle et pourtant commune encore je suppose, qui est l’émancipation politique de la BRETAGNE, ou le pourrait.
Statut d’autonomie acquis, les Bretons organiseront, et régleront seuls, ces questions ! Avec la réflexion et décision la plus pertinente pour « les intérêts » de tous les Bretons…et de la BRETAGNE !
Si l’on admet et reconnaît que cette question linguistique doit être considérée la tête froide, et en temps voulu, elle est cependant déjà observée depuis longtemps pour ses effets délétères, qui ne peuvent en l’état actuel, seulement desservir le combat breton essentiel, le rendre quasi impossible, et faire en sorte au fil des joutes récurrentes que des Bretons se livrent pour moi stupidement, que les parties de BRETAGNE perdent la notion de leur unité historique, géographique et politique, et deviennent au bout du compte les meilleurs ennemis de la BRETAGNE.
En toute inconscience, ou pas, ils le sont et l’ont souvent été au cours de leur Histoire !
Les questions linguistiques peuvent devenir des poudrières (comme d’autres questions notamment religieuses), des prétextes destructeurs, l’on s’en aperçoit s’il le fallait encore, notamment en Ukraine actuellement !
Alors, Brezhoweb/galoweb sur ce thjème servirait-il la cause bretonne? Avec tous autres médias qui en traiteraient de certaines façons, qui ne seraient, ne deviendraient que des facteurs de désagrégation, de désunion supplémentaires; si les Bretons ne peuvent de cette question, en faire un sujet pour plus tard ?
Si ce n’était que momentané, et ne resterait qu’éclats d’humeur compréhensibles chez les Bretons de L’Ouest et ceux de l’Est, et que la "raison bretonne" l’emporte, nous serons gagnants! Non ?
(0) 
  Michel Bernard
  le Jeudi 7 juillet 2022 11:48
Le gallo est la langue maternelle dans le bassin de rennes et le picto saintongeais en pays de retz et en pays nantais et d ancenis ,comme le breton ailleurs ,respectons nos origines ,on ne parlait pas que breton en bretagne
(3) 
  Loeiz Herri
  le Jeudi 7 juillet 2022 22:11
@Pascal : Komprenet mat hoc'h eus. Distroit da Bariz 'ta, ha kasit ho kalleg brein ganeoc'h.
(0) 
  Loeiz Herri
  le Jeudi 7 juillet 2022 22:16
@Gallo fier : Kement a lorc'h zo ennoc'h gant ho kalleg rannyezhel ma ne gredit ket skrivañ an disterañ tra en isyezh droch-se.
(1) 
  Loeiz Herri
  le Jeudi 7 juillet 2022 22:22
@Job : Petra emaout o c'hortoz ? Pegoulz e paouezi da derriñ penn an dud gant da c'halleg divalav ?
(0) 
  iffig
  le Vendredi 8 juillet 2022 09:21
Galoweb est hypersubventionné pour un parler inusité partout depuis de nombreuses années sauf pour queelques phrases dans les ehpad. Ce parler a une charge affective pour certains bretons mais il n' apas la vocation politique que le bretton a de remplaçer le français en Bretagne. Brezhoweb/galoweb mettent sur un même plan le breton et les parlers galo, c'est en cela que le galo est là un chaval de Troie pour détruire le breton.
D'autre part Roparzh Hemon n'a pas fait qu'unifier l'orthographe, c'est aussi un écrivain qui a notamment mis en place le "Brezhoneg eeun" pour justement faire émerger un standard commun.
(1) 
  g huot
  le Vendredi 8 juillet 2022 10:33
et puis le gallo s est fondu de plus en plus dans le francais les dernieres decennies. il n y a qu a avoir ecoute nos parents pour le savoir. a l inverse lire et ecouter le gallo des jeunes c’est une bouillie fabriquee pour faire different du francais. c’est pas populaire et naturel
(2) 
  chloé
  le Mercredi 13 juillet 2022 12:39
Ce qu'on lit ici à propos du gallo, la langue de mes grands-parents est tout bonnement honteux. Les militants bretons ne font vraiment pas envie. Ils sont même pires que les jacobins à la Mélenchon.
(2) 
  Kristof Bach-Bourdelier
  le Jeudi 14 juillet 2022 15:07
@chloe : Merci a vous pour votre / vos message.s :) Les avis exprimes ici n'engagent que ceux et celles qui les avancent - Ce que beaucoup appellent 'le Mouvement Breton' est une communaute diverse - Tou.te.s ne sont pas oppose.e.s au Gallo - Les postures 'anti-Gallo' sont de plus en plus le fait d'une minorite - La grande majorite des Breton.ne.s (dans le 'Mouvement Breton' comme en dehors) ne nourrit aucun sentiment 'anti-Gallo' - Le Gallo et le Breton sont depuis bien longtemps les deux langues vernaculaires de la Bretagne - La Bretagne est diverse - C'est un tresor - Tout a la fois Celtique et Romane (pour ne parler que du vernaculaire ; car bien d'autres langues sont parlees en Bretagne &c.) - Ignorer une tradtion, c'est renier l'autre - Les deux sont aussi importantes l'une que l'autre - De la meme maniere qu'en Alsace le Lorrain (Welche) ou le Franc-Comtois sont parles ou qu'au Pays Basque nord (Iparralde) on parle l'Occitan / une-des langue.s d'Oc ou encore qu'en Ecosse (dont personne ne doute un instant qu'il s'agisse de quelque chose d'autre que l'Angleterre) on parle le Scots sur l'ecrasante majorite du territoire &c. - Le Gallo souffre surtout d'un manque cruel d'exposition (meme sur ses terres 'historiques', par exemple, ou seulement 2% de la population du Nantais dit parler/comprendre la langue vernaculaire du pays) - Et le Breton peut tout a fait exister en Bretagne Romane aux cotes du Gallo (dans le Nantais comme ailleurs, donc) a la maniere de ce qui se fait, par exemple a Sint-Berieu/Sant-Brieg/Saint-Brieuc :)
(1) 
  Rhys
  le Mercredi 20 juillet 2022 17:00
Défendez le gallo ou rejetez-le, faites connaître vos réflexions sur le sujet, que cela fasse l'objet de débats intenses voire houleux, que l'on s'étripe s'il le faut à coup d'arguments fallacieux... ou parfaitement honnêtes, que la passion nous porte aux limites de la mauvaise foi et même au-delà, engueulons-nous, Folleville ! Mais, par pitié pour nos langues, que ceux qui s'adonnent à cette ignominie cessent une bonne fois pour toutes de parsemer leurs commentaires de cette affreuse écriture inclusive. Une horreur absolue !
(0) 
  Stefan Ar Gov
  le Lundi 12 septembre 2022 15:28
@Helene Vous dîtes "Tout cet argent donné au galo", mais je n'ai pas vu dans cet article une mention d'une somme d'argent ?
Le budget total du gallo est d'environ 700.000 euros si je ne m'abuse, contre 8 millions pour le breton. Je n'ai pas l'impression que le gallo soit abreuvé d'argent public. Certes le gallo en bénéficie grâce au breton, jamais le gallo n'aurait eu autant s'il n'y avait pas le breton comme locomotive, mais nous sommes loin de sommes injustifiables pour le gallo.
(0) 
  Stefan Ar Gov
  le Lundi 12 septembre 2022 15:31
@Iffig même question qu'à Hélène, vous dîtes "Galoweb est hypersubventionné", mais je ne vois nulle part le montant des subventions en question. Galoweb touche sûrement des subventions, comme Brezhoweb, mais qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que Galoweb est "hypersubventionné" et que Brezhoweb ne l'est pas ?
(0) 
  Erwan
  le Lundi 19 septembre 2022 09:31
Istitlet eo e brezhoneg ivez, ar pezh n'eo ket fall evit sellet ouzh an abadenn hep tremen dre ar galleg.
(0) 
  Erwan
  le Lundi 19 septembre 2022 09:35
Un dra a gavan iskis memes tra eo ar fed ne vije istitl ebet e gallaoueg. Pa sellan war ABP, Facebook, twitter... ne welan ket gallaouegerien o tabutal pe eskemm etreze, met brezhonegerien hepken. Un tamm iskis eo, ret e vije d'ar c’hallaouegerien kregiñ da implijont ho yezh, mod all hon eus ur santimant iskis eo marv ar yezh.
(0) 
  Paol F
  le Lundi 19 septembre 2022 22:23
@Erwan Ar gwir zo ganeoc'h. Tro em eus bet d'ober un tamm tro e pep lec'h war internet, hag em eus gwelet brezhonegerien hepken - pe gallegerien - o tabutal, nemet unan war Facebook ha 2 zen war Twitter hag a oa o kaozeal e gallaoueg. Mat eo evit ar gallaoueg, met torr-penn eo gwelet stourmerien ar gallaoueg o klemm a-hed an amzer a-enep ar vrezhonegerien pa n'int ket gouest d'ober netra o-unan evit o yezh... Aesoc'h eo klemm eget ober.
(0) 
  Erwan
  le Mardi 20 septembre 2022 15:31
Gwelloc'h un oberer eget kant lavarer, siwazh eo treut ar peurin a-fed oberer deus tu ar gallaoueg, met al lavarerien hag ar pismigerien ne vankont ket.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.