Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le samedi 31 janvier, soyons fiers d'être bretons. Rendez-vous devant la poste à Nantes
Alors que M. Amiard, directeur de la poste «Bretagne Ouest», nous rappelle à quel point notre langue ne compte pas pour l'administration française lorsqu'il demande aux maires de supprimer le breton dans leurs communes
Jonathan Guillaume pour 44=Breizh le 24/01/09 7:21

Alors que M. Amiard, directeur de la poste «Bretagne Ouest», nous rappelle à quel point notre langue ne compte pas pour l'administration française lorsqu'il demande aux maires de supprimer le breton dans leurs communes afin de répondre à un pseudo-problème technique ; il est plus que temps de nous montrer solidaires et de rappeler que nous avons des droits ! À commencer par celui de parler notre langue dans tous les secteurs de notre vie.

Tout comme le droit de vivre dans un territoire uni, n'établissant aucune discrimination entre les Bretons, qu'ils soient du pays nantais ou du reste de la Bretagne. Nous avons clairement démontré que la partition de notre pays entraînait des discriminations envers les habitants de la Loire-Atlantique, notamment de la part du Conseil régional des Pays de la Loire®, Conseil régional qui fait fi de la volonté populaire maintes fois répétée (sondages, manifs, etc...) des Bretons d'être réunifiés.

C'est cette situation de fermeture démocratique qui a amené 6 Bretons âgés de 18 à 23 ans à passer jusqu'à 40 heures en garde à vue, a être perquisitionnés au domicile de leurs parents, à être jugés le 12 février prochain à Nantes, et à encourir jusqu'à trois ans de prison ferme et plusieurs milliers d'euros d'amende. Ceci pour avoir simplement projeté de la peinture et du coaltar sur des bâtiments du Conseil régional des PdL® afin de marquer leur refus de cette entité administrative antidémocratique.

Pour tout cela, manifestons le samedi 31 janvier à Nantes, place Bretagne

— Pour soutenir les 6 inculpés et dénoncer le système ultrarépressif mis en place par la police française et la région PdL® ! Nous sommes tous des barbouilleurs volontaires !

— Pour la Réunification de la Bretagne ! 44=BREIZH !

— Afin que des personnages comme M. Amiard ne puissent plus exercer dans aucune administration française en Bretagne. Brezhoneg ofisiel e pep lec'h !

Plusieurs organisations et associations ont déjà apporté leur soutien aux inculpés :
– Coordination Bretagne Indépendante et Libertaire ;
– EKB-AFB, Alliance Fédéraliste Bretonne ;
– Emgann-Mouvement de la Gauche Indépendantiste, LBDH, Ligue Bretonne des Droits de l'Homme ;
– Parti Breton ;
– SLB, Syndicat des Travailleurs de Bretagne ;
– The Celtic League ;
– UDB, Union Démocratique Bretonne ;
– Bemdez ;
– L'Andon dou Galo ;
– Les Alternatifs de Bretagne ;
– ...

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1174 lectures.
logo
44=Breizh est un collectif de jeunes militants pour la Réunification de la Bretagne et contre la propagande assimilatrice de la Région Pays de la Loire.
44=Breizh, c’est parce que la propagande « Pays de la Loire » qui inonde notre vie quotidienne, nos lycées, nos lieux de formation, mérite une réponse.
44=Breizh, c’est parce la politique d’acculturation « ligérienne » est inadmissible.
44=Breizh, c’est parce que depuis trop longtemps le peuple breton réclame son unité territoriale, avec beaucoup de promesses et d’espoirs, mais jamais d’actes.
Constitué depuis début 2008, le collectif 44=Breizh vise à regrouper la jeunesse bretonne qui dit non à la partition et à la région « PdL ». Malgré 37 ans de « PdL » et de séparation, nous, jeunes de 15 à 30 ans, réclamons fortement
Voir tous les articles de 44=Breizh
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons