Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Dépêche -
Le sénat et les syndicats fossoyeurs des tentatives de régionalisation en France
Romain Pasquier pense que la France ne sera jamais l'Espagne ou l'Italie mais qu'il y a une voie "moyenne" à suivre à travers des réformes constitutionnelles pour débloquer la régionalisation. Pour lui "la région est le grand pilote du futur en matière de recherche, d'économie et de la connaissance". Avant tout il faut renforcer "la capacité formative des régions" avec un pouvoir juridique véritable et des compétences clairement définies et hiérarchisées.
Philippe Argouarch pour ABP le 12/11/06 17:23

Romain Pasquier chercheur au CNRS et professeur à l'Institut d'études politiques de Rennes était l'invité du 28e Congrès de l'UDB ce matin à Quimper.

Romain Pasquier pense que la France ne sera jamais l'Espagne ou l'Italie mais qu'il y a une voie "moyenne" à suivre à travers des réformes constitutionnelles pour débloquer la régionalisation. Pour lui "la région est le grand pilote du futur en matière de recherche, d'économie et de la connaissance" . Avant tout il faut renforcer "la capacité formative des régions" avec un pouvoir juridique véritable et des compétences clairement définies et hiérarchisées. Si la région est "chef de file pour l'emploi", pourquoi garder la Direction départementale de l'Emploi et de la formation "qui n'ont plus grand chose à faire ?". Il faut "rationaliser, supprimer les doublons" nous dit Romain Pasquier et bien sûr "hiérarchiser les compétences".

"Un déficit de pouvoir et un déficit démocratique"

Il n'y a pas de vraie réforme régionale sans une vraie démocratisation des institutions régionales. En premier lieu, le Conseil régional doit fonctionner comme une vraie chambre parlementaire avec une séparation claire du législatif et de l'exécutif. Le président de l'exécutif doit cesser d'être aussi le président de l'assemblée des conseillers régionaux. D'autre part Pasquier rappelle qu'il faut absolument une restriction du cumul des mandats. Un responsable régional ne doit pas pouvoir être aussi un responsable national.

Romain Pasquier voit deux blocages :

1) Le Sénat : le grand vilain

Les sénateurs sont des représentants surtout des conseils généraux et municipaux. Le sénat représente avant tout les départements. On est bien sûr très loin d'un sénat américain qui, lui, représente les régions (les états) à raison de deux sénateurs par état quelle que soit la taille de l'état. La notion de "taille des régions", si chère à la DATAR et de son "Grand Ouest", a d'ailleurs été caractérisée au cours du débat qui a suivi comme une notion essentiellement "jacobine".

Le sénat en France bloque tout progrès de la régionalisation. Pour Romain Pasquier, une réforme du sénat est donc indispensable car "il ne représente pas les territoires de la France... ni les grandes villes, ni les régions".

2) Les syndicats

Les énarques ne sont pas opposés à la régionalisation. D'après Romain Pasquier, la plupart des enarques sont convaincus du "modernisme" et de l'inévitabilité de la régionalisation. Plusieurs syndicats sont par contre farouchement opposés à toutes formes de régionalisation en France. Il s'agit principalement des syndicats agricoles qui veulent avoir accès directement à Paris et à Bruxelles. Ensuite, les syndicats de l'éducation nationale qui, d'après Romain Pasquier, font l'erreur de croire que "décentraliser veut dire plus d'inégalités ou est synonyme de néo-libéralisme".

[video1]

ABP/ P. Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2653 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons