Le statut de résident principal est une mesure de justice sociale
Communiqué de presse

Publié le 26/08/22 14:57 -- mis à jour le 28/08/22 16:00

Réponse de l’UDB à Laurence Fortin :

Interrogée dans la presse régionale sur le projet de statut de résident principal porté par l’UDB, la vice-présidente de la Région Bretagne en charge de l’habitat, Laurence Fortin, a déclaré y être opposée pour ne pas créer “une gare d’entrée en Bretagne”.

On ne peut que s’étonner de ces propos et se demander dans quelle réalité vit Mme Fortin : le fait est que la “gare d’entrée” existe déjà, du fait de l’état du marché. Il est aujourd’hui très difficile de s’installer en Bretagne pour une personne n’ayant pas pu vendre un logement au préalable dans une grande métropole où les prix sont également élevés.

Le marché non régulé a laissé les prix atteindre de tels niveaux qu’une grande partie de la Bretagne est aujourd’hui une zone interdite à l’achat ou à la location pour toutes celles et ceux, y compris les personnes vivant déjà sur place, dont les revenus et le patrimoine ne permettent pas de suivre cette partie de Monopoly. C’est là que se trouve l’atteinte aux libertés.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Le statut de résident principal n’empêchera personne de s’installer en Bretagne. En différant d’un an (c’est la proposition de l’UDB) le droit d’acheter un logement – et non le droit de s’installer ! – pour les personnes ne vivant pas déjà sur le territoire, le statut de résident principal calmera le marché dans les zones les plus tendues, réduira les prix à l’achat et à la location et fera baisser les taux de résidences secondaires. Couplé à une batterie d’autres mesures de régulation (taxe régionale sur les résidences secondaires, réglementation des locations de courte durée, Office foncier solidaire régional…) il permettra en réalité d’accueillir dans de meilleures conditions. Déjà appliqué dans plusieurs régions de l’Union européenne (archipel Åland en Finlande, province de Bolzano en Italie…), donc compatible avec le droit européen, le statut de résident principal vise à favoriser l’habitat principal et non pas secondaire dans les territoires bretons sous tension. Si telle est bien aussi l’intention de Mme Fortin, pourquoi ne pas en débattre de façon rationnelle ?

L’article Le statut de résident principal est une mesure de justice sociale est apparu en premier sur UDB.Ce communiqué est paru sur UDB

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.