Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le Télégramme censure ce qui gène les cocoricos
Le journal Le Télégramme publie aujourd'hui, sous la plume du journaliste David Cormier, une page entière sur les imprimantes 3D. L 'article intitulé "3D. Une révolution en marche" donne
Gilles Delahaye pour OMEB le 27/12/14 20:04

Le journal Le Télégramme publie aujourd'hui, sous la plume du journaliste David Cormier, une page entière sur les imprimantes 3D. L 'article intitulé "3D. Une révolution en marche" donne les perspectives d'une nouvelle révolution comparable à la révolution internet, mais il ne présente, ni l'inventeur de l'impression en 3 dimensions (l'Américain Chuck Hull) ni les fabricants de ces machines dont très peu sont français. La presse française, le plus souvent, ne cite les inventeurs que s'ils sont Français et comme ils sont devenus rares, elle ne cite plus les innovateurs et les entrepreneurs.

Dès fois que le lecteur recevrait la confirmation que la France non seulement n'invente plus rien mais ne manufacture plus que des bateaux de croisières, des avions et encore au sein d'un consortium européen et des voitures presque toutes manufacturées dans les pays étrangers. Comme pour les drones, les meilleurs fabricants d'imprimantes 3D sont américains, chinois de Hong Kong ou allemands.

Le Télégramme ne mentionne pas non plus que l'on peut construire son imprimante 3D soi-même grâce à un projet open-source, initié par l'université de Bath en Grande Bretagne. RepRap (Replication Rapid prototyper) (voir le site) , propose une machine qui peut s'imprimer elle-même et donc se cloner avec une licence copyleft) ! . Les fabriquants français Smartfriendz et la Smartrap, Tobeca et Foldarap n'ont fait que profiter du système RepRap. La Smartrap se vend en kit à 350 euros et construite à 450 euros.

Les prix s'effondrent. D'après David Cormier, la grande foire de l'électronique de Las Vegas, en janvier prochain, devrait présenter des imprimantes 3D pour 300 euros. Pour les Bretons qui habitent des zones rurales, y compris les agriculteurs, les imprimantes 3D apporteront dans un future pas si lointain, la possibilité de fabriquer un objet ou une pièce de rechange, sans devoir prendre sa voiture.

Cet article a fait l'objet de 2056 lectures.
logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Voir tous les articles de OMEB
Vos 6 commentaires
kristen Gonedec Le Samedi 27 décembre 2014 22:38
Une petite anecdote qui en dit long sur ce que sont les Français...Et ce n'est pas d'aujourd'hui !
En effet, pour aller dans le même sens que Bill Gates venu en France en 1998... Il était dans tous les médias, accompagné de Chirac, ou de Jospin, voire de Dominique Strauss Kahn. Bien sûr, histoire de récupérer une partie de l'aura du petit génie, Bill Gates... Mais voilà Bill avait donné une interview à un magazine informatique dans lequel il disait textuellement " vos hommes politiques devraient réfléchir 24h/24 à la raison pour laquelle il n'y a pas de grande entreprise comme Microsoft,Intel, AMD,Cyrix ...en France ". Ce qui était vrai il y a presque 20 ans dans le domaine de l' électronique et informatique est encore plus vrai aujourd'hui pour internet. Où sont en France les Paypal ,Google, Yahoo, EBay ? Le Télégramme devrait aller les interroger !!
(0) 

Emilie Le Berre Le Lundi 29 décembre 2014 15:25
@ Kristen,
Je ne suis pas sûre que Microsoft, Google, Yahoo etc... soient de bons exemples pour l'innovation. Ces sociétés ont tendance à centraliser et vérouiller l'internet, empêchant les innovateurs ( vous savez, les 3 gus dans un garage) de proposer de nouvelles applications. Et je ne parle pas du fichage et profilage.
L'impact de l'impression 3D sur l'industrie est aussi sous évalué que l'impact de l'internet libre sur la société.
L'internet libre a brisé le monopôle de la parole, en d'autres termes ABP à son échelle et d'autres ont brisé le monopôle du telebramm et west torch.
Avec l'impression 3D on voit se profiler la fin de certains monopôles industriels. Je prends un exemple tout bête : vous avez besoin d'épingles à linge, au lieu d'aller au supermarché, le voisin ou la société du coin vous les imprime. Creaction d'emplois locaux, diminution des transports( seul la matière brute ), des intermédiaires, relocalisation des compétences, des savoirs faire. L'exemple de l'épingle à linge peut paraître anodin, élargissez le à l'électroménager avec toutes ces petites pièces introuvables nous obligeant à acheter du neuf.
Quant à nos politiques, ils ne voient en l'internet qu'un nouvel espace marchand. Autrement dit, ils n'ont rien compris et sont complètement largués sur le sujet. Il en sera de même avec l'impression 3D.
(0) 

Gilles Delahaye Le Lundi 29 décembre 2014 17:38
@serge vi Merci pour les compléments d'infos sur RepRap. Nous avons aussi rectifié l'erreur sur l'origine de RepPap .
(0) 

Dewi Le Lundi 29 décembre 2014 17:50
Je reposte mon commentaire car je constate qu'il y a eu un problème technique.
Il y a eu des innovations importantes en France mais souvent bridé par le pouvoir. Louis Pouzin a conçut le datagramme et le réseau Cyclades en 1973. Ce projet a été suspendu après l'arrivé au pouvoir de Giscard, le gouvernement préférant développer un réseau centralisé : “Minitel” qui permettait un meilleur controle et garantissait le monopole de France Télécom. Les travaux de Louis Pouzin ont ensuite été repris par les américains pour créer tcp/ip Louis Pouzin a été récompensé par la reine Elizabeth II en 2013 pour son travail.
Voir aussi cette interview et les commentaires qui sont pertinents :
(0) 

Gilles Delahaye Le Lundi 29 décembre 2014 18:24
@Dewi Louis Pouzin est impressionnant. Sur wiki on lit "Le 18 mars 2013, Louis Pouzin reçoit le premier Queen Elizabeth Prize for Engineering conjointement avec Robert Kahn, Vinton Cerf, Tim Berners-Lee et Mark Andreessen. Le prix leur est attribué pour leurs contributions majeures à la création et au développement d'Internet et du World Wide Web. J ai vu aussi qu'il avait plusieurs collaborateurs bretons pour Cyclades, dont Jean Le Bihan et Gérard Le Lann
(0) 

jean louis le corre Le Mercredi 31 décembre 2014 11:31
Et Ouest France continue son bourrage de crane anti-breton anti-réunification et de désinformation envers les bretons du 44 ce 31/12 en page "Bretagne" (édition cotes d'armor):
2 axes interdits ,les routiers protestent...le trajet entre la Loire Atlantique et la Bretagne est rallongé de 16 Kms ....
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons