Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Des juristes dansent la gavotte autour d'un feu allumé avec des Codes Civils et des Codes du Commerce.
Des juristes dansent la gavotte autour d'un feu allumé avec des Codes Civils et des Codes du Commerce.
- Dépêche -
Les avocats bretons brûlent leur code civil sur la Place du Parlement de Rennes
De 800 à 1000 personnes dont plusieurs centaines d'avocats et de greffiers ont manifesté aujourd'hui à Rennes contre la réforme de la carte judiciaire. Partis de la mairie vers la préfecture, les manifestants, dont un tiers en robes noires, ont attendu le passage de la voiture de la Garde des Sceaux, Rachida Dati, avant de redescendre place du Parlement où les attendait comme d'ailleurs devant la préfecture, un cordon de CRS prêts à toutes éventualités.
Philippe Argouarch pour ABP le 9/11/07 14:05

De 800 à 1000 personnes dont plusieurs centaines d'avocats et de greffiers ont manifesté aujourd'hui à Rennes contre la réforme de la carte judiciaire.

Partis de la mairie vers la préfecture, les manifestants dont un tiers en robes noires ont attendu le passage de la voiture de la Garde des Sceaux, Rachida Dati, avant de redescendre place du Parlement où les attendait comme d'ailleurs devant la préfecture, un cordon de CRS prêts à toutes éventualités. Les manifestants protestaient contre la réforme de la carte judiciaire. Les juristes de plusieurs TGI étaient venus de Morlaix, Guingamp et Dinan pour défendre leur tribunaux en passe d'être supprimés. Les syndicats FO et CFDT étaient aussi là pour protester contre la suppression de plusieurs prud'hommes et enfin les partisans de l'unité de la Bretagne étaient aussi venus pour s'assurer que l'unité judiciaire de la Bretagne qui comprend le tribunal de Nantes ne serait pas touchée (la région judiciaire bretonne est la dernière instance de la Bretagne historique à 5 départements). Certains défendaient tout cela à la fois et tout le monde semblait être d'accord pour conserver une justice de proximité ou du moins ne rien changer sans une concertation préalable — ce qui semble avoir fait défaut.

Les tribunaux sur la liste des fermetures :

[video1]

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3925 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 0 commentaires :
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons