Les chevaliers bretons de Tudjentil Breizh ont pris possession du Château des Ducs de Bretagne ...
Communiqué de presse de Tudjentil Breizh

Publié le 23/06/11 13:58 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

En marge de la manifestation du Samedi 18 juin 2011 pour la Réunification de la Bretagne une délégation de Tudjentil Breizh (Association de la Noblesse Bretonne / ANB) s'est rendue en fin de matinée devant le Château des Ducs de Bretagne pour réclamer au Maire de Nantes les clefs du Château conformément à notre communiqué à l'ABP du 8 Juin dernier ( voir l'article ).

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

M. Jean-Marc Ayrault, Maire de Nantes, n'ayant pas daigné se rendre à notre rendez-vous fixé à 11H00 devant la statue de notre dernière souveraine Anne de Bretagne, nos chevaliers bretons ont alors symboliquement investi le Château des Ducs, ne rencontrant pas comme en Août dernier de résistance de la part des forces occupantes ligériennes qui nous avaient alors empêché de déployer notre drapeau breton sur les remparts.

Afin de montrer que l'avenir de la Bretagne face à un État français centralisateur se situe clairement dans l'Europe ils ont déployé sur une des tours face à la ville un mur symbolique de drapeaux bretons et européens grâce au concours d'amis anglais, suédois, finlandais, autrichiens et russes !

Puis membres et sympathisants de Tudjentil Breizh sont redescendus à 12H00 dans la cour d'honneur du château afin de procéder au nom du peuple breton à l'acte de prise de possession du château des Ducs de Bretagne en relisant en français et en breton notre communiqué ABP du 8 Juin et en y ajoutant le texte suivant :

"Les Ducs de Bretagne ont dû combattre à l'intérieur de leur duché les grands barons féodaux comme les vicomtes de Rohan ou les barons de Vitré pour préserver l'intégrité territoriale de leur Duché : aujourd'hui ces nouveaux barons féodaux s'appellent Jean-Marc Ayrault, maire de Nantes ou Daniel Delaveau, maire de Rennes, qui ont tous deux peur de la Réunification car ils craignent notamment de voir leur ville perdre le rang de capitale d'une Bretagne Réunifiée".

Mais M. Jean-Yves Le Drian, président du Conseil Régional de Bretagne n'est décidément pas à la hauteur de nos Ducs de Bretagne : se contentant d'un simple voeu de réunification, il n'est jamais passé à l'offensive malgré un contexte favorable (les petites phrases de Nicolas Sarkozy, un président du conseil général de Loire Atlantique, Patrick Mareschal, favorable à la réunification)

Il reste donc encore 3 ans à M. Jean-Yves Le Drian pour passer enfin à l'action avant la réorganisation territoriale de 2014.

2014 : date hautement symbolique pour tous les Bretons car elle sera précisément celle de la commémoration du 500e anniversaire de la mort de leur populaire duchesse Anne de Bretagne, morte en 1514 en s'opposant jusqu'au bout à l'Union de son duché au Royaume de France.

Voulons-nous, à l'occasion de cette commémoration 1514-2014 de la mort d'Anne de Bretagne, que la Bretagne retrouve les frontières historiques de son duché ou qu'elle se fonde dans une région artificielle Grand-Ouest où l'identité bretonne sera progressivement diluée à la manière de ce que vivent nos frères bretons de Loire-Atlantique avec une identité “ligérienne” imposée par l’État fantoche ligérien ?

Gardons donc précieusement en mémoire la devise des Ducs de Bretagne : "Kentoc'h mervel eget bezan saotret / Plutôt la mort que la souillure"

NB : Visionnez sur notre site internet notre vidéo de 10 mn "À l'assaut du Château des Ducs de Bretagne".

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2230 lectures.
Jeune association créée en 2004, Tudjentil Breizh (Association de la Noblesse Bretonne /ANB) s'est fixée deux missions :
- Promouvoir et mettre en pratique les valeurs de la noblesse chevaleresque par des actions concrètes.
- Contribuer au développement de la langue bretonne, au rayonnement de la culture bretonne et à la diffusion de l'Histoire de Bretagne.
Vos 11 commentaires
  Jean-Pierre O.
  le Jeudi 23 juin 2011 21:10
Je ne pense vraiment pas que la "noblesse bretonne" ait une quelconque représentativité pour parler au nom du peuple breton. D'autant plus que votre association devrait savoir que le Duc a imposé comme successeur sa fille au mépris du traité de Guérande de 1365.
(0) 
  T. Gwilhmod
  le Jeudi 23 juin 2011 21:33
A dra sur ez eo lu
ober van da vezañ trec'h,
Don Kic'hoted maz omp
Hogen ganeomp emañ
ar Gwir a-enep ar Bed.
Ur Bed a wask,
a vac'h,
a zrast,
a frik, mik ha dik,
kement tra hael
a garfemp da sevel
el Ledenez-mañ
da zec'hout diouzh an Euzhvil
hor rivin
hag a glask diframmañ digant Breizh
evel preizh
hon eneoù.
Keit ha ma vo tud
mezv ganit-te Breizh
evel un evaj hud,
e vi beo va Bro,
e chomo beo
ar feiz e Breizh
e Breizh ar Feiz
hag hep ar Frañs
rañs, trenk, put !
An Esperañs leun-rez
a-nevez,
'vit ar Garantez,
Tudjentil Breizh !
(0) 
  ex site Bretagne Unie
  le Jeudi 23 juin 2011 22:43
Belle action en tout cas n'n deplaise aux anti-noblesse primaire ;-)
Aucun militant ni mouvance bretonne -en 50 ans -n'avait été capable de faire une action aussi symbolique et "risquée"
chapeau!
ps : tudjentil breizh peut autant parler au nom des bretons que UDB, parti breton ou autre ....
ce sont des Bretons non ?
(0) 
  Caroline Le Douarin
  le Jeudi 23 juin 2011 23:39
Je ne vois vraiment pas pourquoi vous avez dû monter à l'assaut de quoi que ce soit et encore plus vous rendre maîtres de quoi que ce soit aussi.
Le Château est ouvert 7 jours sur 7 de 10 h à 19 h et son entrée est libre, cour et remparts, donc pourquoi craindre de la résistance, et "ligérienne" en plus ? Il y a des Bretons dans le personnel...
Vous n'avez pas eu de CRS à vous repousser et vous vous êtes trouvés tout “marris” alors il vous a bien fallu faire le “buzz” autrement.
PS : les CRS défendaient le symbole des PDL, pas celui de la Bretagne... édifiant, non ?
(0) 
  Un pélerin breton du Tro-Breiz
  le Vendredi 24 juin 2011 10:35
Si le chateau est libre d'accès alors pourquoi cet accueil réservé en Aout dernier au millier de pélerins du Tro-Breiz dont je faisais partie : je confirme qu'il y avait un important service de sécurité avec fouille des pélerins à l'entrée comme si nous étions des terroristes bretons !
Si les remparts sont libres d'accès pourquoi y avait-il en Aout dernier une personne de la sécurité posté sur l'escalier d'accès aux rempart pour y interdire l'accès aux porteurs du Gwenn ha Du !
Le moins que l'on puisse dire c'est que nous n'avons pas été accueillis avec chaleur par la Mairie de Nantes (meme pas un verre d'eau d'offert !) alors que nous avons été accueillis de manière très amicale (pot d'accueil + fest-noz) lors de nos précédentes étapes en Loire-Atlantique par les Mairies de Fay-de-Bretagne et de Saint-Etienne de Montluc ...
(0) 
  DANIEL PIERRE
  le Vendredi 24 juin 2011 11:29
encore un jugement sur la forme et non sur le fond
les nobles luttent pour la meme cause que nous,la liberté de la bretagne.Au moment ou la bretagne a entamée comme toutes les autres minorités sa marche vers sa liberté il faut se garder de jeter l'anathème sur tel ou tel composante sociale de notre nation.
Nous devons lutter main dans la main avec tous ceux qui veulent reconquérir notre liberté
Nous sommes tous le fruits de mélanges,de différences et c'est ce qui nous enrichis,et il ne viendrais a personne l'idée de rejeter un de ses ancètres au prétexte qu'il ne correspond pas a l'idée que l'on se fait de la politique
Un de mes aieuls a son nom sur le mémorial des lucs sur boulogne85 et une de mes aieules est née dans l'armée de charette les brigands et si aujourd'hui je ne partage pas leurs convictions religieuse et politique je suis tres fiers de compter parmi mes ancètres de personnes qui sont allées au bout de leurs convictions
ne montrons pas a nos ennemis jacobins la moindre faille dans notre solidarité et notyre désir de liberté
nous sommes tous différents et c'est ce qui nous enrichI
(0) 
  bernard guyader
  le Vendredi 24 juin 2011 15:52
Nous sommes un petit peuple de moins de 6 millions ...nous avons donc besoins de toutes les forces ...nobles ou pas ... construisons une démocratie libre et indépendante de l'état fr'ancs ...un parlement ou nous exprimer ..nobles ou pas .B.G.
(0) 
  Thierry
  le Vendredi 24 juin 2011 18:21
Ces individus qui se réclament de la noblesse bretonne mais qui n'en sont qu'un microscopique groupe ont la mémoire courte. Ils se battent pour quoi? Pour quelle bretagne? La noblesse est composée des principaux responsables de la régression historique de la culture bretonne. Ils ont adopté le latin puis le français avant tout le monde et aujourd'hui; ils ont fait les mariages avec les autochtones et ont été assimilés à la noblesse franque; etc.
Les descendants de cette noblesse, qui reconnaissait le Duc (et dont les héritiers, descendants d'Anne par ses filles, furent les rois de France) viendraient aujourd'hui faire des actions pour la bretagne. Etrange, sont-ils vraiment au courant que les règles de la féodalités les inféodes aux capétiens? Quels sont donc leur valeurs eux qui se disent nobles mais qui au final trahiraient les règles de la noblesse. Je ne comprends pas trop surtout avec des drapeaux finlandais, russes, etc.
Beaucoup de bruit pour rien.
(0) 
  gilbert ENGELHARDT
  le Vendredi 24 juin 2011 19:36
Mon ancêtre Félix Robiou de la Tréhonnais, de la région de Dinan, a fui la France, au moment de la Révolution, pour se réfugier à Jersey, puis à Falmouth. Là bas, il a organisé beaucoup de conférences sur la Bretagne, comme il est relaté sur internet. Je hais le Jacobinisme ! Rejoignez BRETAGNE REUNIE !
(0) 
  Michel Prigent
  le Samedi 25 juin 2011 03:12
Caroline croit que l'on peut entrer dans le Château des Ducs de Bretagne comme dans un moulin...Que nenni !
En 2009 lors d'un rallye automobile breton Rennes-Nantes par Châteaubriant, les jeunes porteurs de banderole (plus de 30 m de long) qu'ils voulaient déployer sur les ramparts, avaient été refoulés à l'entrée et se résignèrent à l'étaler le long du pont d'accès où elle avait néanmoins bonne allure.
L'action des tudjentil Breizh, qu'il ne faut pas confondre avec tous ces nobles bretons qui prirent très tôt le "parti des français" tels les De Rohan, Rieux, Du Guesclin sans compter ceux qui capitulèrent sans combattre et cédèrent les place-fortes à St Malo et aux frontières est sans aucun doute une performance quant on connait la brittophobie de tout ce qui est pré-Anne de Bretagne (avant l'annexion) chez les officiels nantais, il suffit de visiter le musée du Château pour s'en apercevoir.
(0) 
  Pierre CAMARET
  le Dimanche 26 juin 2011 02:06
La Noblesse Bretonne , fait parti de notre Histoire, et a ce titre elle a parfaitement le droit de manifester , a sa maniere , pour la Bretagne
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.