Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Les débats sur la réforme territoriale à l'Assemblée nationale censurés
Alors que la loi sur la réforme territoriale proposée par François Hollande modifie fondamentalement l'histoire et la géographie de la France et passionne les Français, l'assemblée nationale a décidé ne
Gilles Delahaye pour OMEB le 14/07/14 10:56

Alors que la loi sur la réforme territoriale proposée par François Hollande modifie fondamentalement l'histoire et la géographie de la France et passionne les Français, l'assemblée nationale a décidé ne ne pas diffuser en direct les débats en commission en cours, ni sur le site de l'Assemblée nationale, ni sur la chaîne parlementaire qui en ce moment rediffuse pour la 4eme ou la 5eme fois l'émission Duel entre Jean-Pierre Raffarin et Didier Guillaume. Seules les introductions, les interventions du Ministre de l'intérieur et celle du rapporteur ont été diffusées ce matin.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1514 lectures.
logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Voir tous les articles de OMEB
Vos 24 commentaires
Yvon Bordiec Le Mardi 15 juillet 2014 12:23
Et voilà!! Elle se découvre de plus en plus cette vilaine république antidémocratique. Si on n'est pas en démocratie en France où est-on? Dictature niveau 1 ? (les autres niveaux sont pires et il y en a de par le monde)En effet le parlement décide pour nous sur des sujets extrêmement importants concernant tout le monde et toutes les régions. Mais en France on ne consulte pas la population contrairement à d'autres pays qui sont eux de vraies démocraties comme la Suisse où le référendum populaire est courant. Maintenant cette république censure les débats "les parlementaires vont faire de la sale besogne; on va vous faire des enfants dans le dos " .
(0) 

LHERITIER Jakez Le Mardi 15 juillet 2014 12:52
C'est souvent l'été que les textes scélérats sont votés.Voilà pourquoi les festivals bretons de l'été doivent être transformés en lieux d'actions.
Quels sont les rendez vous fixés par les organisations bretonnes ? Kemper,Lorient,Paimpol,St Nazer,La Baule,etc..
Ne pas attendre septembre.
(0) 

Yann Vari Le Mardi 15 juillet 2014 14:14
D'après le service de la séance de l'assemblée (cf. feuille verte : , le projet de loi n'est étudié qu'à partir de cet après-midi, voire plutôt dans la soirée à 21h30.
Il est donc normal que les débats ne soient pas encore diffusés puisqu'ils n'ont pas encore commencé.
(0) 

eugène le tollec Le Mardi 15 juillet 2014 14:21
Nous devons changer cette république de coquins
(0) 

Louis Le Bars Le Mardi 15 juillet 2014 14:38
Nouvelle carte adoptée ce matin par les députés PS avant le débat à l'Assemblée ce soit :
On passe de 14 à 13 régions.
Nouveautés :
- Aquitaine/Poitou-Charentes/Limousin sont fusionnés
- Alsace-Lorraine-Champagne sont fusionnés
- Picardie-Nord-pas-de-Calais sont fusionnés
- Région Centre reste seule
(0) 

théo Neutron Le Mardi 15 juillet 2014 16:32
Dommage que la majorité des Bretons n'est toujours pas conscience de la dictature Française ! Tant et si bien qu'ils acceptent encore que le respect ne soit exigé que dans un sens ! Quel beau mariage ! Avec un partenaire qui revient tout le temps à la charge pour rogner les droits de l'autre ! Ouvrez enfin les yeux !
(0) 

Louis Le Bars Le Mardi 15 juillet 2014 17:02
A noter un article de "Libération" sur la question :
" L'avenir du Centre pourra peut-être encore évoluer dans un deuxième temps. Selon le secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale, André Vallini, «deux possibilités» sont «à étudier»: une association du Centre aux Pays-de-la-Loire ou à l'Ile-de-France."
(0) 

Colette Trublet Le Mardi 15 juillet 2014 17:06
Pas d'impatience. tenons bon. B5 d'abord. Il serait quand même mieux si tout l'été il y avait des actions ponctuelles : distribution de tracts partout, des marches ici et là sans forcément ameuter des foules mais pour faire prendre conscience du problème aux vacanciers. utiliser bien sûr les festivals pour informer, informer encore et toujours. Nous sommes nombreux allons-y.
(0) 

Naon-e-dad Le Mardi 15 juillet 2014 21:08
@Louis Le Bars
Cette carte a pour ambition de ambition de « transformer pour plusieurs décennies l'architecture territoriale de la République ». écrit le journal Le Monde.
La Bretagne n'a pas plusieurs décennies à perdre pour retrouver son intégrité territoriale.
voir aussi le journal Courrier de l'Ouest (Angers) daté du dimanche 13 juillet 2014. Titre de l'article:
"Et si les Pays de la Loire étaient démantelés ?".
La carte qui représente pourtant LA solution du blocage actuel. BRETAGNE=5, c'est simple...!
(0) 

Muichka Le Mardi 15 juillet 2014 21:31
Je vois l'occasion inespérée de passer de 13 à 12 régions. La région Centre seule n'est pas viable, Pays de Loire non plus.
Agissons pour :
(1) la Réunification
(2) La fusion Centre-reste-PdL
(n'agissons pas que pour la simple réunification. Proposons une carte de France bâtie à parir de celle-ci, avec jusque la modification indiquée en (1) et (2).
(0) 

philippe jolivet Le Mardi 15 juillet 2014 22:46
M VALLINI représentant du gouvernement PS ,dans une déclaration à la presse ,a eu le culot de souligner que l'histoire était rentrée en ligne de compte pour créer ces 14 nouvelles régions .Le mépris pour la région BRETAGNE atteint les sommets au PS
(0) 

o. Nicolas Le Mercredi 16 juillet 2014 06:07
C'est une partie d'échec et de rapport de force ce à quoi nous assistons, la carte des régions se met en place maintenant.
Il faut se faire entendre diouzhtu' !..maintenant ce Mercredi 16/07 !!
Il faut communiquer sur tous les réseaux, intervenir sur les blogs, activer "la puissance de feu Bretonne !" afin d'appuyer les voeux d'élus pour le rapprochement de la région " Centre " (pas pertinente seule et sous cette appelation )et les "pays de loire ".
Nombres d'entre eux sont favorables à cette cohérence "val de loire " définis déjà pour le tourisme, les châteaux.. par l'Unesco, mais mr Vallini parle aussi d'un possible rapprochement du "centre" avec l'Ile-de-france, cela conforterait une fusion Pdl-bretagne...Attention !
Des élus du "centre" souhaite ce rapprochement d'Orléans-Tours-Angers-Le Mans de taille simillaire, idéale pour un travail en coopération, en réseaux.
Inévitablement à la suite de cela aussi, par effet de dominos' la loire-atlantique basculerait en Bretagne, la vendée sans doute en Poitou-Aquitaine.
Cette évolution cohérente n'est pas gagnée, il faut peser dans la balance..tout le monde sur le pont.
(0) 

laurent robin Le Mercredi 16 juillet 2014 07:58
Apparemment les départements qui ne voudraient pas être rattaché a une région spécifique peuvent demander ce changement en 2016 ou 2015 , il faudrait que la loire atlantique fasse cette demande pour rejoindre la Bretagne et de fait quitter les régions de Loire mais avec Ayraut ou le président du conseil général de loire atlantique en arrière boutique ça risque de ne pas passer.ces gens n'ont rien a faire de ce que la population aimeraient réellement.
(0) 

Louis Le Bars Le Mercredi 16 juillet 2014 09:45
Très franchement, je crois très peu à une fusion Centre-Ile-de-France, il n'est même pas certain que des départements comme l'Eure-et-Loir et le Loiret auraient demandé un "droit d'option" vers l'Ile-de-France si la région "Centre-Limousin-Poitou-Charentes" avait été constitué, bien qu'ils étaient opposés à cette fusion initiale.
L'Eure-et-Loir est un département tourné vers Paris mais qui reste très agricole, il est deux fois moins peuplé que l'Oise par exemple (alors que l'Oise n'a pas de Métropole (hors Paris)).
Beaucoup parlent d'une fusion Centre-Pays-de-la-Loire pour parvenir éventuellement ensuite à B5, mais peut-être que l'ajout du Poitou au Centre nous aurait aidé, car maintenant, je ne vois pas trop ce qu'il adviendrait de la Vendée. Je les vois pas trop rejoindre la grande Aquitaine-Limousin-Poitou. Tout dépendrait du chef-lieu du Centre-Pays-de-la-Loire, mais ça pourrait très bien (et même probablement) être Nantes. Les ex PdlL dans cet ensemble seraient majoritaires.
Par ailleurs le fait que la région Centre reste "seule" va renforcer le lobby "orléaniste". Cette ville est un repoussoir à manceaux et angevins à mon avis (mal reliée au Maine (pourtant proche), éloignée de l'Anjou, petite, prés de Paris), de l'autre les élus du Loiret ont bien compris que le seul avenir pour Orléans en tant que capitale régionale (statut assez inespéré en fait) est le statut-quo.
La fusion Centre-Poitou-Charentes était peut-être pas si mauvaise pour nous. Il était tout à fait possible d'y adjoindre les Pays-de-la-Loire (avec ou sans le 44) ensuite et Tours aurait été la Métropole de l'ensemble.
Quoiqu'il en soit, RIEN EST FAIT, il est vital que la Bretagne reste sur la carte politique à l'issue de cette réforme.
(0) 

Jañ-Mai Drapier Le Mercredi 16 juillet 2014 10:07
Compatriotes, c'est le moment d'écrire à vos députés. Si nous sommes nombreux à le faire, ils ne pourront impunément nous traiter par le mépris. Ci-après la liste des députés de Bretagne (5 départements, evel just !) qui n'ont pas clairement pris position pour la réunification. Il faut bien évidemment remplacer la séquence " [at] " par "@", avant de la coller dans le champ adresse de votre logiciel de messagerie.
J'ai obtenu une réponse (memestra) me renvoyant à la tribune en faveur de la fusion Bzh+PdlL publiée par Libé, j'ai rétorqué en soulignant l'importance de repecter l'avis des populations. "Osons lutter, osons vaincre !" comme on disait il y quelques décennies...
mlesage [at] assemblee-nationale.fr, vledissez [at] assemblee-nationale.fr, alehouerou [at] assemblee-nationale.fr, cerhel [at] assemblee-nationale.fr, pvigier [at] assemblee-nationale.fr, padam [at] assemblee-nationale.fr, jlbleunven [at] assemblee-nationale.fr, gbui [at] assemblee-nationale.fr, cguittet [at] assemblee-nationale.fr, rferrand [at] assemblee-nationale.fr, aleloch [at] assemblee-nationale.fr, glebris [at] assemblee-nationale.fr, machapdelaine [at] assemblee-nationale.fr, nappere [at] assemblee-nationale.fr, fandre [at] assemblee-nationale.fr, jrmarsac [at] assemblee-nationale.fr, ilecallennec [at] assemblee-nationale.fr, glurton [at] assemblee-nationale.fr, mrogemont [at] assemblee-nationale.fr, mfclergeau [at] assemblee-nationale.fr, jpfougerat [at] assemblee-nationale.fr,
(0) 

Paul Chérel Le Mercredi 16 juillet 2014 10:11
Je vais dans le sens de O. Nicolas. Les PdL disparaissent dans un "Val de Loire cohérent d'Orléans à Angers, capitale Tours. Le département de la Loire-Atlantique rejoint sa région naturelle la Bretagne et la Mayenne également. La Bretagne devient une B6 mais abandonne son découpage idiot et obsolète franchouillard et sans-culotte en départements pour un découpage en Pays comme de tous temps. Les Mayennais devraient évidemment donner leur accord mais cela ne devrait pas causer de difficultés car la Mayenne verrait deux portes maritimes s'ouvrir à elle, Saint Malo et Nantes-Saint-Nazaire; Quant aux Français, ils auraient enfin la monnaie de leur pièce en ayant voulu s'attaquer à une question qui n'est pas du tout du ressort de l'ETAT et de ses seules fonctions régaliennes. Paul Chérel
(0) 

Yann Maneguen Le Mercredi 16 juillet 2014 11:36
Ne peut-on pas tendre la main aux zones limitrophes qui sont sous notre influence en leur proposant... da devenir Bretons ? Il ne serait pas question de changer de nom.
1. La mayenne toute entière ;
2. La Vendée militaire en gros : La Vendée sauf Lucon et Fontenay + Bressuire dans les deux sèvres + L'anjou sud loire jusqu'à Chemillé et Vihiers.
Je dis bien s'il le veulent. C'est la Bretagne d'Erispoeë après tout.
Pour la vendée militaire on aune histoire commune en plus contre la révolution
et puis c'est le massif armoricain.
Pour Bressuire cela me paraît logique mais s'ils veulent se raatacher à Bordeaux ou Tours qu'à dieu ne leur plaise.
Cela me paraît réaliste vu l'attraction de Rennes et de Nantes et l'éloignement de Bordeaux ou Tours pour ces zones.
Sur cette base à proposer le reste des PDL pourront facilement se tourner soit vers l'Aquitaine pour Lucon-Fontenay , soit vers le centre pour Angers et Le Mans.
Le prblème de fond me semble être que la France de la Révolution a toujours voulu faire table rase de l'histoire et s'en sert pour formater les esprits. Je ne suis pas d'l'ouest, je ne suis pas un ouistiti, je suis Breton.... Mais si "Breton" signifie être opposé au modèle parisien alors nous pouvons tous être Bretons : les habitants du maine et des mauges devaent comprendre cela car il souffrent comme nous de ce centralisme délirant.
(0) 

Alwenn Le Mercredi 16 juillet 2014 18:09
Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement et élu de la Sarthe, a déclaré mercredi qu'il avait "toujours été favorable" à une fusion entre les régions Pays-de-la-Loire et Bretagne, non retenue en raison de l'opposition du ministre Jean-Yves Le Drian.
Comme France 2 lui demandait s'il serait favorable à une fusion des régions Pays-de-la-Loire et Centre, cette dernière restant seule dans le projet amendé mardi par le Parlement, M. Le Foll a répondu: "non. J'ai toujours été favorable à une fusion Pays-de-la-Loire et Bretagne."
"Mais je l'accepte, j'ai bien vu qu'il y a eu une discussion, une carte a été proposée" ne retenant pas cette position, a-t-il poursuivi.
"Je ne suis pas du tout comme ceux qui rejettent des régions", s'est-il cependant défendu à l'endroit de la région Centre, dans une allusion à Jean-Yves Le Drian.
Que dit-il exactement ? Qu'il accepte la fusion paysdeloire-Centre ?
Est-ce une capitulation ?
"Je ne suis pas du tout comme ceux qui rejettent des régions", s'est-il cependant défendu à l'endroit de la région Centre
(0) 

eugène le tollec Le Mercredi 16 juillet 2014 19:41
Yann Maneguen
LA BRETAGNE HISTORIQUE ,CELLE DE LA RÉVOLUTION..
PUIS ceux qui veulent rejoindre cette force économique le fassent ( j'ai toujours dit par affinités)..car certains pays majeurs sont historiquement mêlés culturellement avec la Bretagne( Vendée militaire et autres régions ayant subi un génocide immonde)...
Mais le principal lien est la force et la puissance économique en devenir avec ces nouvelles donnes
(0) 

Léon-Paul Creton Le Mercredi 16 juillet 2014 20:09
L'on peut suivre le débat à l'assemblée sur internet, sur LCP Assemblée Nationale.
Ne pas pouvoir suivre la totalité des débats sur la TV enlève un certain crédit à cette chaîne, et ne peut que nourrir l'idée d'une volonté d'informer le moins possible les citoyens. Jakezbin tivi?
Cette 1ère partie vient de s'achever à 20 heures, ce mercredi 16 Juillet.
(0) 

SPERED DIEUB Le Mercredi 16 juillet 2014 21:00
Les classe moyennes !!!peut être pourquoi pas mais à mon sens elles sont trop consuméristes, elles ne s'intéresseront en général à la Bretagne surtout pour des motifs matérialistes A mon avis la cause bretonne ne doit laisser personne de coté, surtout pas le petit peuple breton ,car sinon il se tournera vers le front national ,comme c'est déjà le cas , il vous fera payer cher si jamais vous le mépriser plus ou moins .Et c'est le plus souvent dans cette catégorie que le sentiment breton est le plus présent
(0) 

Louis Le Bars Le Mercredi 16 juillet 2014 22:20
@ Yann Maneguen et Le Tollec, j'ai l'impression de discussions vaines comme si nous étions dans un débat normal, démocratique avec des "ligériens" super cool qui nous imploreraient de devenir bretons...je rappelle qu'il n'est déjà pas possible de nous réunifier malgré les manifs de plus en plus imposantes, les sondages, les demandes de référendum etc et qu'on veut nous imposer une fusion en dépit de notre avis !! La situation actuelle, le passé récent n'est pas normal. La manière dont l'opération refonte est menée ne l'est pas non plus, et de multiples déclarations médiatiques du gouvernement ou de grands élus, "nos" médias locaux indiquent clairement une totale défiance vis à vis de la Bretagne, de la réunification bretonne de la part de l'"establishment".
Par ailleurs y a t-il eu le moindre amendement concernant la réunification de la Bretagne depuis le début de cette opération ??? Incroyable !! J'en ai pas entendu parler...on a eu le droit à un amendement de De Rugy sur la Bretagne-Mayenne (pourquoi la Mayenne pour un élu du 44 !?) qui à mon avis pourrait être un moyen de nous faire gober une fusion (après tout si 44 = Mayenne...pourquoi Sarthe ne serait pas = à Mayenne ?? ça simplifierait bien des choses...)
La Mayenne, c'est pas plus breton que la Vendée, et il n'y a pas la mer en plus. La Bretagne de Nominoé and co ne s'est pas étendue au delà de la rivière Mayenne. Ajouter la Mayenne entière (limites est et sud ne correspondant à rien) sur une carte avec la Bretagne, et celle-ci ne ressemble plus à rien. Par ailleurs si je vois bien le cas embarrassant de la Vendée qui pourrait nous amener à des positions stratégiques/tactiques dans les semaines ou mois à venir, je ne vois aucun souci avec le cas mayennais qui a totalement vocation à suivre la Sarthe et le Maine-et-Loire. Ces 3 là ne font qu'un.
Les paysages du fin fond de l'Orne entre Alençon et Domfront ou de la Manche me font plus penser à ma Bretagne que la Mayenne.
Personnellement,j'ai beau retourner le truc dans tous les sens : la priorité des priorités c'est l'existence de la Bretagne en tant que collectivité politique et les histoires de "Bretagne élargie" pourrait donner du grain à moudre à nos ennemis (manipulations dont on a déjà l'illustration avec les histoires de fusion-réunification).
(0) 

Léon-Paul Creton Le Mercredi 16 juillet 2014 22:21
Spered Dieub, je suppose que vous répondez à Sebgi35 sur article du Parti Breton ;0)
Ceci dit vous avez raison, l'intérêt pour la politique sur la situation de son pays n'est pas incompatible avec une "classe sociale" particulière des Bretons.
Le respect pour "le bon peuple" implique de l'intéresser à la question, et de l'instruire
"... celui qui ne sait rien et sait qu'il ne sait rien est un enfant. Éduque-le! "
(0) 

PIERRE CAMARET Le Vendredi 18 juillet 2014 12:09
Alors Mr Patrick MASSIOT President de CR Bretagne , tourne sa veste .
Desole Cher Monsieur , nous ne frequentons pas les memes salons .CHEZ MOI , dans mon milieu on ne change pas d'idees , selon le gout de la Soupe .C'est comme cela , c'est notre tradition .
Vous me fatiguez , vous me lassez. Pour moi l'equation est simple c'est B5 ou RIEN . Si c'est rien , tres bien j'ai la porte de sortie : ai pris la Nationalite Neo Zelandaise il y a 7 ans environ , avec mon passeport NZ je vis en Australie ( accord entre les 2 pays ).Avec un passeport NZ , je peux rester en France 3 mois sans visa . Vous voyez que je n'en ai rien a foutre .... sinon aucun respect pour le Pays tricheur : La France . Plus de respect pour le pays qui m'a accueilli et donne une certaine fierte la NZ / Australie .Defi , batir quelque chose .
Lorsque le crime sera effectif : la LA n'est plus bretonne , a qui dois je faire parvenir mon passeport francais ?? a vous ??? a Mr LEDRIAN , que j'ai connu en de meilleures circonstances??
Meme en NZ , je ne voterai plus jamais pour les Socialistes , quoiqu'íci , ils sont plus intelligents , plus pragmatiques .Je resume , suis fatigue , humilie , d'etre gouverne par des minables .
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons