Les enjeux et les risques du rail en Loire-Atlantique
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 24/03/22 11:54 -- mis à jour le 25/03/22 08:08

Dalc’hoù ha riskloù an hent-houarn el Liger-Atlantel

Conférence et rassemblement samedi 2 avril 2022 – 13h45 salle Foyer Restaurant Esplanade Terrasses 44110 Châteaubriant

Voilà l’exemple montrant l’absolue nécessité de la réunification. Le réseau ferré entre Rennes et Nantes est interrompu en gare de Châteaubriant.

La virgule de Savenay qui permettrait de relier St Nazaire à Rennes via Redon ne voit pas le jour du fait qu’elle dépend elle aussi de 2 régions administratives.

Alors que les coûts des carburants flambent sans retenue, ce sont une nouvelle fois les usagers qui supportent les méfaits de la partition de la Bretagne.

De toute évidence si la Loire-Atlantique était restée en Bretagne le pragmatisme l’aurait emporté et les deux métropoles se seraient rapprochées.

Bretagne Réunie invite donc les usagers, les associations d’usagers, les syndicats à se rassembler à Châteaubriant pour le rétablissement de la liaison ferrée entre Rennes et Nantes mais aussi pour réaliser la « virgule » à partir de Montoir de Bretagne.

13h 45 rendez-vous donc salle Foyer Restaurant Esplanade Terrasses 44110 Châteaubriant avec la présence de Philippe RAJALU Président de l’ « Association citoyenne Châteaubriant-Rennes en train », de Philippe CADIET ancien directeur général de « Terminal Frigorifique de l’Atlantique » de Saint Nazaire et Bernard FOURAGE ESG Infra.

Ce communiqué est paru sur Bretagne Réunie

Voir aussi :

2  0  
mailbox
imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 4 commentaires
Rafig du 44
2022-03-24 13:26:44
Oui, l’analyse est tellement pertinente que ces messieurs de la Région Pays de Loire font tout pour envoyer les trains depuis Nantes vers ... la Mayenne. Le résultat est que les trains ne sont remplis qu'à 10 ou 30 % car personne ne va en Mayen, ou ne font qu'y passé pour aller en Normandie. Sans parler du coût pour le contribuable. Le seul itinéraire rentable est une ligne Nantes-Rennes capable de remplir un train toutes les heures. Des Inter-cités comme en Irlande.
(2) 
kris braz
2022-03-24 16:53:58
"Des intercités comme en Irlande ?" Le réseau ferré irlandais est au contraire connu pour sa médiocrité. Par contre, un service de bus longue et moyenne distance très fourni et bon marché (ex. Cork-Galway et Cork-Dublin pour 15€ - chiffres Oct. 2021)
(0) 
Pierre Robes
2022-03-28 14:05:43
Pourquoi faire simple et logique alors qu'on peut faire compliquer. De la Mayenne on peut revenir sur Rennes ?
(0) 
Alain E. VALLEE
2022-03-28 22:36:55
Parlons simplement d'un important sujet pour la Bretagne.
Rennes et Nantes ont scandaleusement perdu le TER qui les reliait et Rennes est stupidement coupé de St Nazaire à Montoir de Bretagne.
Ces liaisons seraient assez faciles à rétablir et surtout les travaux nécessaires seraient assez peu coûteux.
Il n'y a aucune fatalité. L'offre est à rétablir et rétablira une importante demande qui n'a actuellement d'autre solution de déplacement que la voiture.. Et pour se convaincre de la réelle possibilité d'un renouveau de ces lignes, il suffit de considérer l'excellent travail militant et politique effectué en Alsace au bénéfice du TER et des usagers.
AV
(1) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.