Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Les nationalistes corses ayant appelé à voter non au TCE analysent les résultats.
Outre A Manca Naziunale (la gauche nationale corse) d'autres sensibilitées du mouvement nationaliste Corse avaient choisi d'appeler à voter "non" au traité constitutionnel européen, même si cela a été peu relayé par les médias. Emgann-MGI prend bonne note et se réjouit de ces prises de position qui rejoignent la notre.Et tout naturellement
Jean-Marie Salomon pour Emgann-MGI le 3/06/05 17:42

Outre A Manca Naziunale (la gauche nationale corse) d'autres sensibilitées du mouvement nationaliste Corse avaient choisi d'appeler à voter "non" au traité constitutionnel européen, même si cela a été peu relayé par les médias. Emgann-MGI prend bonne note et se réjouit de ces prises de position qui rejoignent la notre.Et tout naturellement nous diffusons donc le communiqué du "Fronte Popular" suite au résultat du référendum en Corse. Pour Emgann-MGI: Gael Roblin coordinateur de la campagne contre le TCE.

Fronte Populare (Partitu Sucialistu pà l’Indipendenza- Accolta Naziunale Corsa )

Ajaccio le 31 mai 2005

Fronte Populare (PSI-ANC), partie prenante du « Collectif nationaliste corse pour le NON » au Référendum du 29 mai, se félicite du rejet massif du Projet de constitution européenne et du franc succès du Non en Corse. Par ce vote en faveur du NON, les Corses et parmi eux les nationalistes, ont exprimé avec force leur refus d’un projet de Constitution marqué du sceau de l’ultra-libéralisme que les technocrates de Bruxelles, les élites politiques de droite et de gauche et les puissances de l’argent ont voulu imposer à marche forcée. Ils ont aussi marqué leur volonté de Corses et d’Européens d’occuper leur place dans la construction d’une Europe autre, plus sociale et plus proche des réalités et des besoins des citoyens et des peuples la composant. Cette victoire du NON marque aussi le désaveu cinglant d’une classe politique traditionnelle corse, peu encline à comprendre et à prendre en compte les problèmes et les difficultés rencontrées au quotidien par les Corses ainsi que leur demande forte d’un développement économique à véritable dimension sociale. Par leur vote en faveur du NON, les nationalistes ont aussi appelé à un retour aux principes fondamentaux et aux idées-forces qui ont marqué l’émergence et le développement de la revendication nationale moderne depuis trente ans, principes et idées-forces peu en phase avec la philosophie ultra-libérale et marchande sous-tendant ce Projet de constitution et sans lesquels aucune alternative politique ne saurait être crédible. Fronte Populare qui entend remettre ces principes et idées-forces au centre des débats et de sa démarche appelle les nationalistes à œuvrer pour la création à terme de cette alternative politique.

-Jean-Noêl Paoli ( Tél 0622259120 ) -Pierre Poggioli ( Tél : 0495212989 )

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons