Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Les noms bretons, des «pseudonymes» ? Pour Ouest France, c'est oui
Pour Ouest France, ce “journal français en Bretagne”, il en est ainsi du nom breton de Charles Le Gall... Gageons que cela ne lui aurait pas fait un immense plaisir...
Gilles Delahaye pour OMEB le 8/11/10 12:19

Pour Ouest France, ce “journal français en Bretagne”, il en est ainsi du nom breton de Charles Le Gall... Gageons que cela ne lui aurait pas fait un immense plaisir... Lui qui avait malheureusement fini par avoir des relations houleuses avec le média TV, voilà le papier et le web qui s'en mêlent...


« Charles Le Gall, connu sous le pseudonyme de Charlez ar Gall... » (voir le site) de Ouest France,



Pseudonyme, définition Petit Robert 1 1988 :

(Vieux). Qui écrit sous un faux nom. Écrivain pseudonyme. (Moderne 1846). Dénomination choisie par une personne pour masquer son identité. Molière, Voltaire sont des pseudonymes (Cf. Noms de guerre). Le pseudonyme et le surnom. « Il était de ceux qui continuaient à désigner Jacques par son ancien pseudonyme littéraire ». (Martin-Du-Gard).


Pour masquer son identité ! Ce n'est pas une erreur. Ouest France aurait bien fait de vérifier le sens de ce mot un tantinet... dépréciatif, dirons-nous, pour ne pas envenimer...

Pour un Breton utiliser un nom breton serait donc une volonté de masquer son identité ?

Biskoazh kemend-all c'hoazh ! Jamais autant encore !



Contraste avec la sobriété du Télégramme, qui lui, est un “journal breton en Bretagne”, « Charles Le Gall, plus connu sous le nom de Charlez ar Gall » : (voir le site)

Ou encore, toujours dans le Télégramme « Charles Le Gall, plus célèbre sous le nom de Charlez ar Gall » : (voir le site)

Le Télégramme n'hésite pas à mettre deux fois son « pseudonyme » dans le titre des articles !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2287 lectures.
logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Voir tous les articles de OMEB
Vos 3 commentaires
J-Luc Le Floc'h Le Lundi 8 novembre 2010 22:21

Au fait, Charlez ar Gall, n’était-ce pas non plus le nom du grand-oncle du Général (De Gaulle), sur la haute figure duquel la presse se penche ces jours-ci quarante après son décès.
Quelqu’un aurait-il sous la main la phrase en breton que de Gaulle emprunta à son aïeul et homonyme, ne craignant pas de prononcer, en public et en qualité de chef de l’Etat en exercice, ces quelques mots à l’occasion d’un discours mémorable (à Quimper/Kemper ?)…
Charlez veur e Brezhoneg ! Biskoazh kemend all !
(0) 

P. Argouarch Le Lundi 8 novembre 2010 22:25
http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=16146
(0) 

Léon-Paul Creton Le Lundi 8 novembre 2010 23:21

Voici la phrase de De Gaulle en Breton. Elle est tirée d'un poème de son oncle celtisant "CHARLEZ AR GALL"
« Va c’horf zo dalch’het, med daved hoc’h nij va spered, vel al labous, a denn askel, nij da gaout he vreudeur a bel. »
Traduction: " Mon corps est entravé, mais vers vous mon esprit vole , comme l’oiseau à tire d’aile vole vers ses frères, au loin"
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons