Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Les six inculpés de la Réunification : des condamnations démesurées et hors contexte
Les six barbouilleurs passaient en délibéré de leur jugement du 12 février, aujourd'hui au palais de justice de Nantes. Contre toute attente le jugement a suivi presque à l'identique les réquisitions de la procureure
Jonathan Guillaume pour 44=Breizh le 5/03/09 12:03

Les six barbouilleurs passaient, en délibéré de leur jugement du 12 février, aujourd'hui au palais de justice de Nantes. Contre toute attente, le jugement a suivi presque à l'identique les réquisitions de la procureure : 2 mois de prison avec sursis, 100 heures chacun de Travail d'Intérêts Général, 11.500 euros d'indemnisation pour la SNCF et 20.900 euros pour la Pays de la Loire®. Quelques centaines d'euro seulement auront été retirés des indemnisations exagérées demandées par les parties civiles, et notamment les Pays de la Loire®.

Une peine pour les six prévenus complètement démesurée, notamment quand on sait que, pour des faits relativement similaires, trois militants avaient été condamnés à 500 euros d'amende avec sursis en 2007 à Saint-Nazaire. Alors que leurs engagements citoyen et démocratique est démontré – certains se sont même présentés sur une liste électorale aux dernières élections municipales – nous considérons la peine de TIG comme une provocation vis-à-vis du discours engagé et citoyen en faveur de la Réunification qu'ils ont porté et défendu devant le tribunal. Ce discours, c'est celui porté par des dizaines de milliers de Bretons qui dénoncent le caractère anti-démocratique de la région Pays de la Loire®, et qui, comme nous, doivent se sentir agressés par ce jugement.

Les six jeunes militants et leur avocat maître Le Moigne ont aussitôt décidé de faire appel. Encore une fois, nous devrons tous nous mobiliser pour les soutenir et montrer à la justice française l'intérêt général de notre lutte pour l'unité territoriale de la Bretagne !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1218 lectures.
logo
44=Breizh est un collectif de jeunes militants pour la Réunification de la Bretagne et contre la propagande assimilatrice de la Région Pays de la Loire.
44=Breizh, c’est parce que la propagande « Pays de la Loire » qui inonde notre vie quotidienne, nos lycées, nos lieux de formation, mérite une réponse.
44=Breizh, c’est parce la politique d’acculturation « ligérienne » est inadmissible.
44=Breizh, c’est parce que depuis trop longtemps le peuple breton réclame son unité territoriale, avec beaucoup de promesses et d’espoirs, mais jamais d’actes.
Constitué depuis début 2008, le collectif 44=Breizh vise à regrouper la jeunesse bretonne qui dit non à la partition et à la région « PdL ». Malgré 37 ans de « PdL » et de séparation, nous, jeunes de 15 à 30 ans, réclamons fortement
Voir tous les articles de 44=Breizh
Vos 2 commentaires
Marcel Texier Le Mardi 31 août 2010 23:27
N'y a-t-il pas moyen de porter l'affaire devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme ? La France y totalise un nombre impressionnant de condamnations chaque année.
(0) 

Loeiz THEBAUD Le Mardi 31 août 2010 23:27
Il est absolument scandaleux de la part de la justice, et donc des magistrats qui la composent, d'infliger de telles peines pour des actes aussi mineurs et justifiés. Une société répressive à ce point envers des jeunes qui ne sont pas encore autonomes financièrement, risque de fabriquer des des marginaux et/ou des délinquants qui ne pourrons jamais envisager de travailler plusieurs années pour rembourser de telles sommes. La justice n'est pas du tout à la hauteur de ses devoirs. D'un côté, elle ne veux pas reconnaître le caractère politique et justifié des actions au regard de la démocratie et des revendications légitimes, et de l'autre,puisqu'elle ne veut reconnaître que le caractère délictueux,elle ne rends pas une justice adaptée au regard de "l'importance" des faits, ce qui veut dire qu'elle prends quand même en compte le motif politique en sanctionnant plus sévèrement , mais elle ne retient finalement pas ce qu'on pourrait attendre d'une justice équitable dans le cas de faits relevant du droit commun, qui devrait se limiter exclusivement à des actions éducatives telles que les TIGs sans autres sanctions; surtout qu'il s'agit de surcroit de personnes jeunes n'ayant jamais fait l'objet de condamnations. Ceci dit au regard de la situation actuelle, la relaxe pure et simple s'impose, car ce sont les politiques (de droite comme de gauche)avec leurs MAGOUILLES en tout genre (et çà continue! cf:HERAULT et Cie)qui sont la cause de cette situation aberrante et qui gaspillent l'argent public, contre l'avis des populations qui ne les ont pas élues sur ces critères, et dont une partie de cet argent, c'est à dire notre argent, celui que je verse et que vous versez au Impôts, sert en plus les pouvoirs et leur "justice" en place à vous condamner. C'est quand même un comble !!!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons