Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Lo pòble de Catalonha qu’a decidit / Le peuple de Catalogne a décidé
Pour nous, ce qui compte c’est qu'à Madrid, à Paris, à Bruxelles et ailleurs on arrête de dire que ceux qui contestent l’organisation en états-nations centralisés sont tous des arriérés qui menacent l’Europe et la démocratie.
Par David Grosclaude le 22/12/17 13:09

Lo pòble de Catalonha qu’a decidit Qu’a decidit de tornar dar ua majoritat aus independentistas dab ua jornada electorau qui a vist ua participacion absoludament excepcionau en un país democratic europèu.

Le peuple de Catalogne a décidé

Comme citoyens européens, il faut se féliciter que ces élections se soient déroulées dans le calme, avec une participation absolument exceptionnelle, qui fait envie à bien des démocraties européennes.

Le peuple de Catalogne a décidé de reconduire une majorité indépendantiste. C’est la leçon que les dirigeants européens doivent comprendre, analyser. Ils doivent en tirer des conclusions. Le péril pour l’Europe serait de continuer à nier cette réalité tout en gardant le silence sur le péril qui se développe à l’Est de l’Europe, que ce soit en Autriche ou en Pologne.

Puigdemont a gagné son pari. Le scandale c’est que Oriol Junqueres, Jordi Sanchez, Jordi Cuixart et J. Forn soient encore en prison ce soir. C’est cela le scandale démocratique.

Ces élections catalanes ont montré que la droite espagnole a réglé ses comptes sur le dos de la Catalogne. Arrimadas vient de tuer politiquement Rajoy. C’est peut-être le seul bénéfice que recherchait son parti dans cette affaire. Certes cela lui donne l’impression d’avoir gagné… mais les vainqueurs sont ailleurs et tout le monde le sait. Il reste donc maintenant aux députés catalans de se choisir un gouvernement. C’est leur affaire.

Pour nous, ce qui compte c’est qu'à Madrid, à Paris, à Bruxelles et ailleurs on arrête de dire que ceux qui contestent l’organisation en états-nations centralisés sont tous des arriérés qui menacent l’Europe et la démocratie. Le message envoyé est justement celui d’une autre Europe, gouvernée autrement que par un club privé de chefs d’États et de gouvernements qui sont solidaires, quoi qu’il arrive. La démocratie est une chose compliquée qui demande aussi une capacité à se remettre en cause. Rajoy sera victime de ne l’avoir pas compris. Tant pis pour lui.

first published in (voir le site)

Voir aussi :
logo
Écrivain occitan, journaliste indépendant.
Voir tous les articles de David Grosclaude
Vos 1 commentaires
laou ar spazher Le Mardi 26 décembre 2017 16:40
Qu'ei de bon léger un titol atau ! Visca la republica catalana !
Un amic de Bretanha.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 4 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons