L’UDB soutient la manifestation du 29 octobre à Morlaix
Communiqué de presse

Publié le 15/10/22 14:14 -- mis à jour le 16/10/22 11:59
56187_1.jpg
l'affiche

L’Union démocratique bretonne est mobilisée pour l’extension des zones tendues, et avait soutenu les manifestations organisées à Lannion, Concarneau, Douarnenez et Vannes le 10 septembre dernier.

Logiquement, le parti appelle donc à participer à la manifestation prévue à Morlaix le 29 octobre, dans le contexte de l’examen du Projet de loi de Finances (PLF) qui pourrait voir des députés obtenir l’extension du dispositif, ou d’une partie de son contenu.

Le classement « zone tendue » permet en effet de mettre en place des majorations de taxe d’habitation sur les résidences secondaires, d’encadrer les loyers, ou encore de limiter la place prise sur le marché du logement par les locations de courte durée de meublés touristiques.

Ces mesures de régulation, déjà appliquées ailleurs, devraient être accessibles aux communes de Bretagne au regard de la situation objective du marché de l’immobilier dans les grandes villes, sur le littoral et même dans une partie de la Bretagne intérieure. Trop de temps a déjà été perdu pour affronter une crise extrêmement grave sur le plan social et écologique.

Lydie Massard, porte-parole de l’Union démocratique bretonne

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

L’article L’UDB soutient la manifestation du 29 octobre à Morlaix est apparu en premier sur UDB.Ce communiqué est paru sur UDB

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Vos 1 commentaires
  Yann Menez Are
  le Mercredi 19 octobre 2022 22:06
Nous y serons !
Cela devient un véritable problème pour nos jeunes de se loger!!!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.