Macron promet de réétudier la possibilité de ratifier la charte des langues régionales
Chronique de Philippe Argouarch

Publié le 21/04/22 22:41 -- mis à jour le 21/04/22 22:47

Le Collectif Pour Que Vivent Nos Langues avait adressé avant le premier tour un questionnaire concernant les langues régionales à un certain nombre de candidats, et a reçu un certain nombre de retours. Dans la perspective du second tour, il a adressé au président candidat Emmanuel Macron une relance, qui lui a permis d'obtenir une réponse reçue le 19 avril.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Dans sa réponse, le candidat Emmanuel Macron envisage une offre généralisée d'enseignement des langues régionales dans le cadre des horaires normaux. Plus surprenant il promet de réétudier la possibilité de faire ratifier la charte des langues régionales. Une promesse facile car cette ratification ne peut se faire que par le Sénat et le Sénat a déjà rejeté le texte le 27 octobre 2015. Quant au Conseil constitutionnel, il a émis l’opinion que l’article 2 (la langue de la République est le français) de la constitution doit être modifié au préalable.

Emmanuel Macron s’est aussi félicité qu’une chanson en breton représentera la France au concours de l’Eurovision.

Le collectif « considère comme positifs les points que la réponse évoque, notamment la perspective d'une offre généralisée d'enseignement des langues régionales dans le cadre des horaires normaux. » Mais il tient à indiquer qu'il se montrera très vigilant quant aux suites concrètes qui seront données aux engagements suggérés par cette réponse, dans le cas où Emmanuel Macron serait réélu.

Document PDF 54951-1650536425.png La réponse d’Emmanuel Macron. Source : Pour que vivent nos langues
Voir aussi :

2  0  
mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 23 commentaires
  pierre daniel
  le Vendredi 22 avril 2022 08:37
bonjour
la seule question est : La FRANCE ne ratifiant pas la charte sur les langues régionales est-elle en conformité avec le droit européen ?
Si la FRANCe ne respecte pas le droit européen elle doit ratifier point .
Et pour la réunification ce qu'un décret a fait un autre doit le défaire .Un référendum est la pensée de personnes soumises a une pensée jacobine,colonisatrice . La BRETAGNE n'a en aucun cas donné la loire -atlantique aux pays de loire .
c'est seulement la disparition du jacobinisme qui résoudra tous ces problèmes .
A galon , gardons espoir le jacobinisme vit probablement ses derniers instant . Mais il faudra etre vigilant a ce que nous mettrons dans notre nouvelle nation .
(4) 
  Rémi Mogenet
  le Vendredi 22 avril 2022 09:58
Espérons que cette fois les parlementaires seront plus courageux ! Et que les républicains opposés aux langues régionales se souviendront que la démocratie nécessite que les programmes et promesses des élus soient appliqués !
(1) 
  Michel Bernard
  le Vendredi 22 avril 2022 10:15
Bien ,mais ce sera pas facile de lui donner la force du catalan .
(0) 
  F. Bouquier
  le Vendredi 22 avril 2022 10:24
Difficile d'avancer pour plus de justice linguistique sécurisée sans réaménager les articles 2 ou/et 75 de notre constitution. (Comme le réclament F.Bayrou ou Paul Molac)
(0) 
  Ar Vran
  le Vendredi 22 avril 2022 12:28
Ah le temps des élections! Chaque politique est prêt à fair egober n'importe quoi pour récupérer des voix.
Et après comme disait Charles Pasqua :les promesses n'engagent que ceux qui y croient !!!
Quand le temps des élections sera passé, il y aura toujours une bonne excuse pour dire que cela n'était pas possible...
(7) 
  Anne Merrien
  le Vendredi 22 avril 2022 12:28
Monsieur Macron avait bien tardé à promulguer la loi Molac, laissant ainsi tout le temps nécessaire à la saisine du Conseil constitutionnel. Heureusement, n'en déplaise au dit conseil, il n'est plus concevable de considérer la langue bretonne (ou d'autres) comme une langue étrangère dans les écoles : une petite circulaire avait donc fini par remplacer la belle loi. Qu'en est-il depuis des conditions pratiques, comme le forfait scolaire ?
(0) 
  Alter Écho & Ego machin
  le Vendredi 22 avril 2022 12:41
On a mal observé la vie, tant qu'on n'a pas vu aussi la main qui, avec tous les égards possibles, ---- tue.
F?Nietzsche
(0) 
  Jorj Treger
  le Vendredi 22 avril 2022 13:06
Il n'y a pas à étudier une possibilité.
La chartre doit être ratifié et le droit international respecté.
Encore des promesses pour duper les bretons et gratter une réserve de voix qui risque de lui manquer.
(1) 
  Philippe Lamour
  le Vendredi 22 avril 2022 14:08
Déjà le libellé du titre est lourd de sens : "promet de réétudier la possibilité de ..." En clair, cela veut dire que si vous votez pour lui vous pouvez peut être espérer ne pas avoir été pris(e) pour un(e) idiot(e). Evidemment, vous l'avez compris, dans tous les cas il ne réétudiera rien. Votez donc pour lui si ça vous fait plaisir, je n'ose pas vous dire pour avoir bonne conscience.
(3) 
  Anne Merrien
  le Vendredi 22 avril 2022 14:41
A propos de la Réunification...
La B4 et les PDL ne sont plus des groupements de CCI régis par des décrets, comme en 1938. Seule une loi peut réunifier la Bretagne en tant que collectivité territoriale.
Quant à l'opportunité de consulter la population de la Loire-Atlantique (un vote uniquement consultatif, comme pour le "référendum" sur NDDL), c'est le seul moyen de contourner les élu(e)s pro-grand ouest de ce département. Des élu(e)s qui veulent noyer la Bretagne, il y en a aussi en B4 et cela ne nuit aucunement à leur réélection. Trop facile de n'incriminer que Paris. Si on veut réunifier la Bretagne, d'abord identifier où ça bloque sur place.
(2) 
  David Keragan
  le Vendredi 22 avril 2022 15:23
"Emmanuel Macron s’est aussi félicité qu’une chanson en breton représentera la France au concours de l’Eurovision"...
chanson chantée par 3 jeunes femmes, anciennes élèves de Diwan... on a bien vu qu'elle était son ouoverture et son "soutien" et celle de son ministre de l'éducation avec un petit "e", et l'attitude de LREM vis-à-vis de la loi Molac. Il n'y a rien à attendre de ce genre de personnage.
(0) 
  Penn Kaled
  le Vendredi 22 avril 2022 16:07
Tout comme au premier tour je pensais m'abstenir dimanche,seulement quand je viens à l'instant de lire que Marine Le Pen est opposée à l'enseignement de la langue bretonne dans le cadre scolaire ,je me pose des questions .Entre plusieurs maux ne faudrait t-il pas choisir le moindre ???
(1) 
  jiler
  le Vendredi 22 avril 2022 16:47
Je vous signale que la le Pen n'a même pas daigné répondre à la question. Alors…..
(3) 
  Hervé
  le Vendredi 22 avril 2022 17:54
La réponse à ce démagogue : abstention ou vote nul car le vote blanc (comme nos langues) n est toujours pas reconnu dans cette oligarcojacobinocratie ! Macron grand architecte de la manipulation de masse et démocrate quand ça arrange…ses intérêts et ceux de ces petits copains oligarques…ne jamais jamais rien attendre de cette pègre et ces menteurs en col blanc !
(2) 
  Brocélbreizh
  le Vendredi 22 avril 2022 18:19
Comment oser prétendre à plus d'Europe et en même temps être bien incapable de ratifier cette charte? Ce n'est pas Le Pen qui le fera dans 5 ou 10 ans... et la liste est longue pour placer notre démocratie dans le top 10.
- La France est représentée par la Bretagne en Europe, c'est une bonne nouvelle effectivement !
- Vivement que BZH puisse se représentée elle-même afin d’accélérer le tempo ! Nous ne serons jamais mieux servi que par nous-même. Unis.
(4) 
  burban xavier
  le Vendredi 22 avril 2022 18:50
Le projet Molac a été combattu sournoisement de façon à la faire échouer par les centralistes parisiens . Dommage , occasion qui est manquée , car il n'y a pas de sincérité pour soutenir les langues minoritaires en France .
La constitution est un obstacle et le fameux article 2 un verrou juridique maintenu pour ce faire c'est à dire figer le système politique .
Mr Macron Emmanuel est un ancien adhérent du Mouvement des Républicains et Citoyens de Mr Chevènement J-Pierre et celui-ci à rejoint LA REM , le MRC est un ancien adversaire de la Bretagne , les faits sont là ...
Quant à Le Pen Marine , c'est le jacobinisme ... Rien à attendre non plus .. Gilles Penelle en Bretagne est l'exemple même
du jacobin ...
Croire à E Macron sur le sujet , c'est de la naïveté totale et c'est très électoral , çà ne figure pas dans le programme des macroniens , ils prennent un râteau pour ramasser des voix ... Rien de plus .
Nous devons faire de nous mêmes en attendant et espérer mieux , apprendre le breton , également à nos enfants partout où c'est possible , être généreux pour la Redadeg ou les associations culturelles bretonnes autant que nous le pouvons localement ou Diwan , ou Div Yezh ou Askell partout : à Nantes , à St Nazaire ,Pornic , Chateaubriant , Lorient , Vannes ,Pontivy , Ploermael , Loudéac , St Malo , Redon , Rennes , Vitré , St Brieuc , Lannion , Guingamp ,Dinan , Brest , Carhaix, Quimper , Concarneau , Morlaix ...
Quant à la réunification de la Bretagne , un décret pour réparer cette erreur politique capitale serait la meilleure solution , en 2014 Mr Hollande François a agit ainsi pour la réforme territoriale , il n'a pas eu aucun scrupule .
Nous n'avons aucun doute la Bretagne c'est 5 départements , notre langue le breton c'est notre certificat d'assurance pour notre existence en Europe ! çà fait partie des libertés de Bretagne à mettre en oeuvre !
C'est le minima pour nous en 2022 ! La Liberté ne se négocie pas sauf à admettre une tutelle .
Evidon , nac'hin a ran da vout ur c'heoder minor !
(1) 
  Jorj Treger
  le Vendredi 22 avril 2022 19:17
Pour débloquer ce qui bloque ils nous faut des élus bretons à la place des élus franco-jacobins.
Et pour avoir des élus bretons il faut pour commencer que l'udb et pb s'entendent aux législatives et autres élections à venir.
Le premier blocage est chez nous.
(2) 
  Yannig Coraud
  le Vendredi 22 avril 2022 19:54
Je partage totalement le commentaire de Pierre Daniel que ce soit sur la Charte des Langues et la Réunification de la Bretagne .
La république bananière française n'a en fait signer aucun texte international où est mentionné la Liberté des langues ...
Lors d'un voyage à Quebec nous étions aller visiter leur grand musée:
A ma grande surprise dans le Hall d'accueil de ce Musée une énorme banderole où était écrit l'article 30 de la Charte des Droits Internationaux des Enfants . Cet article oblige au respect de l'enseignement des langues minoritaires.
J'ai posé la question de savoir pourquoi, en me présentant bien sûr comme breton .
La réponse très claire : Vous devez savoir en tant que breton que la France a refusé de signer cet article. ...
N'eus ket un dazont evit Breizh e-barzh Frañs Neketa !
(2) 
  Anne Merrien
  le Vendredi 22 avril 2022 21:51
La réforme territoriale de 2015 est une LOI et non un décret. L'Assemblée nationale a la réputation non usurpée d'être une chambre d'enregistrement, mais sur le papier, le Parlement est seul maître du découpage régional (depuis 1983, sauf erreur de ma part).
(0) 
  June
  le Samedi 23 avril 2022 03:34
Oula la....
M. Macron qui a recentralisé la fiscalité durant tout son quinquennat, qui a laissé son sinistre Blanquer mettre à mal l'immersion etc etc...nous promet de bien vouloir réétudier la possibilité d'analyser la faisabilité d'un dispositif transitoire en concertation avec les acteurs de terrain dans le cadre républicain....
Dites moi ? On ne serait pas en campagne électorale ?
Le plus attristant, ce sont les bretons qui y croient ..
(2) 
  Alter Écho & Ego machin
  le Samedi 23 avril 2022 10:42
La situation existante et permanente entre la France et les vieilles nations et peuples qui l’ont constituée, est depuis les siècles écoulés d’une telle violence, d’une telle négation de leurs droits humains, d’une telle absurdité que je n’ai pu que conclure ma décision sur cette dernière élection française qui ne contient, comme toutes les autres passées, aucun espoir d’évolution positive pour la BRETAGNE et les Bretons, par un raisonnement que d’aucuns pourraient juger émis par l’absurde. Ou bien qui pourrait le paraître à certains, peut-être due à une assimilation trop réussie à 100%...
Sauf à s’être laissé entraîné bon gré mal gré, ou à « l’insu de son plein gré » dans la gestion, et à la participation de sa propre destruction culturelle et politique durant ces longues décennies annexions/colonisations. Cela en tout cas semble être effectivement, indubitablement et globalement l’attitude et les résultats assumés de nos élites politiques, et intellectuelles qui plus est, jusqu’à aujourd’hui !
En réfkléchissant à cela pour faire le choix ultimes, l’on ne peut donc considérer autrement, au vu des résultats de chaque élection qui s’est déroulée, que quels que soient les finalistes et leurs programmes, leurs professions de « foi » à pleurer, et surtout leurs longues listes de leurs promesses QU’AUCUN DES DEUX DERNIERS, que se soit l’un ou l’autre n’apporterait de solutions, rien de plus à nos revendications légitimes depuis bien plus loin que les derniers 250 ans d’Histoire, et de liaisons dangereuses !
,
Cela a toujours été une régression constante ; et les pseudos modernisations et progrès, ne démontreront jamais le contraire. Des illusions dans le temps, qui finissent par démontrer leurs conséquences négatives, et parfois dangereuses dans certains domaines, sinon tous.
Et voilà, une nouvelle fois, le temps du « match » d’un MACRON contre LE PEN, seconde manche qui nous replace une fois de plus devant une élection du type ludique ou outrée. Ludique qui veut être absolument du côté gagnant (le titre), ou l’électeur superficiel pour qui la « présidentialisé » fait fondre en toute stupidité , belle gueule, jeunesse, beaux fringues, BCBG, flatteur et discoureur et sourires enjôleurs, et imposant au autres politiques son bagage en toc, sans que le sens des options politiques qu’il propose ait une réelle importance, ou encore l’électeur momifié dans une idéologie psychorigide de l’extrême droite à l’extrême gauche , des électeurs qui tous au bout des comptes, n’obtiennent pas grand-chose d’équilibré, le plus souvent le pire quand pourtant si souvent ils sont sûrs de bien faire ou de bien voter !...
MACRON vs LE PEN qui choisir, là et maintenant, en électeurs « bretons » qui pense un projet pour lui, pour ses compatriotes et pour un autre avenir pour son Grand Pays la BRETAGNE ?
L’abstention, les bulletins blancs et nuls représentent du temps, des réflexions, de l’énergie, des moyens perdus et gaspillés, inutiles et à mon avis, puérils, et au bout tout de même frustrant.
Je dirai même que ça souligne une incapacité à penser une autre action démocratique, et créer et rejoindre une coordination crédible (si elle existait), pour se servir de cette élection et « de toutes les autres » pour marteler un (ou des) message fort et massif par le nombre, de plus en plus massif dans une constance des messages délivrés au fur et à mesure des élections ; et arriver aussi à les faire comptabiliser. Imposer par le système légal une consultation, un référendum qui s’imposerait aux candidats, et au à sa connaissance par les citoyens au moins les Bretons !
MACRON à fait son temps légal, pendant trop longtemps, le moment que je lui ai déjà accordé lors de sa première campagne était largement suffisant, sera donc NON ! Et je ne souhaite, ne veux pas le revoir refaire ses numéros. Sa personnalité, ses œuvres politiques, ses choix incertains, ses revirements, ses mensonges et manipulations et le reste, ce sera non !
Reste donc MARINE LE PEN ! En quoi son élection pourrait être utile à la BRETAGNE et aux Bretons ? Elle n’a jamais gouverné et n’est donc en aucune façon responsable ni en être tenu, de ce qui pourrait avoir été positif, et encore moins de tout ce qui est négatif en France ni en BRETAGNE.
Je ne me laisserais pas enfermer comme cela, dans un rôle de chien de meute qui sans raisons ou qui seraient très largement insuffisantes, se précipiterait à la curée ! Ni ne veut me faire resservir du MACRON totalement éventé !
En quoi, et comment pourrait-elle nous être utile Marine, et/ou son mandat? Pour moi c’est bien et vraiment la seule question que je me pose en toute sérénité ! Et vous ? Brainstorming obligé, le sien pas celui des autres.
(2) 
  Pierre Robes
  le Dimanche 1 mai 2022 12:41
Dommage que Marine Le Pen n'ait pas été élue, cela aurait fait bouger les écuries bretonnes qui stagnent depuis 1981.
(0) 
  Alter Écho & Ego machin
  le Mardi 3 mai 2022 10:42
Pierre Robes
Je suis pensif, très, lorsque je vois "l'association des kebabistes et des gauches a-dreuz kaer" et les "pensées" politiques qui grouillent dans ce marécage, j'en suis presque "vert" de trouille; ou chez le "salmigondiste" et chef Macron accommodant de nobles restes en dés-errance, qu'il récupére "ici et là" , lesquels l'on ne sait plus , s'ils ont jamais été, de gauche ou de droite, tant ils ont perdu de couleur.
Quand je les regarde, les écoute, "je me désole". lorsque je regarde et entends Marine le Pen, "je me me rassure! ", à l'idée que cette droite puisse avoir une forte représentation qui mette un plus de jeu dans la mécanique grippée de l'Assemblée,qui semble à beaucoup de Français, Nationale!
+1 Pierre Robes et pas que les écuries bretonnes sinon celles qui sont prés de la Vilaine ou à l'embouchure de la Loire, reste plus qu'à trouver une vraie Cendrillon pour le ménage (^0^)!
Celles d'Augias qui en France sont déjà, sans succès ni effets, baignées par la Seine et comme Hercule est en vacances en Grèce...
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.