1500 manifestants hier demandent des solutions à la crise du logement en Bretagne
Dépêche de La rédaction

Publié le 11/09/22 10:05 -- mis à jour le 12/09/22 09:01

À Vannes, à l'appel du collectif Un Ti Da Bep Hini, ce sont ​450 manifestants selon Ouest-France, mais plus de 500 selon le collectif Dispac'h , qui se sont rassemblés sur le port ce samedi 10 septembre 2022. À Douarnenez ce sont environ 500 personnes qui ont manifesté pour le logement. À Lannion, environ 300 personnes. À Concarneau, 200 personnes se sont rassemblées. En tout environ 1500 personnes ont manifesté dans le Finistère et dans le Morbihan pour protester contre les difficultés de se loger tout spécialement sur le littoral breton.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Les manifestants réclament que des mesures soient prises contre la flambée des prix suite à l'expansion des résidences secondaires et aux nouvelles offres de logements de type Airbnb, c'est-à-dire des offres pour de très courtes durées.

Certains réclament un statut de résidents. Selon un sondage effectué en ligne par le quotidien Ouest-France, 80% de ceux qui ont répondu demandent que les Bretons soient "prioritaires dans les zones sous tension".

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 4 commentaires
  Lesur
  le Dimanche 11 septembre 2022 12:05
Sur vos photos, je ne vois pas beaucoup de GhD dans cette manifestation organisée par l'extrême-gauche
(2) 
  KLG
  le Dimanche 11 septembre 2022 13:09
Il est étrange que rien n'ait encore fait contre les logements Air Bnb comme cela se fait dans de nombreuses villes et régions touristiques européennes et françaises.
Le plus incroyable dans tout cela est que la Région est à Gauche depuis des lustres.
(0) 
  Alter Écho & Ego machin
  le Dimanche 11 septembre 2022 13:32
Parce que sans doute la photo nous indique là, que nous sommes à Douarnenez...(0;)))
(0) 
  jakez Lhéritier de St Nazer de Bretagne
  le Lundi 12 septembre 2022 07:12
et en Loire Atlantique,la Réunification est concernée par ce problème de logement .absente de l'article...?
Curieux ,que les organisations bretonnes n'aient pas pensé à organiser un tel rassemblement ?
Un inventaire sur chaque commune:
-du nombre de résidences innocupées depuis plus de 5 ans
-du nombre de résidences secondaires
est à dresser.
Enfin ;des lois de réquisitions existent..1948.... que disent elle.
Des batiments de collectivités sont innocupés ou que partiellement..Dresser la liste.
L'absence de Gwenn Ha Du est regrettable ...
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.