Manuel Valls à Nantes le mardi 2 décembre
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 28/11/14 14:01 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nous sommes 70% pour la Réunification :

Le Gouvernement et le Parti Socialiste méprisent les citoyens et la démocratie

Manuel Valls sera présent à Nantes pour l'inauguration des Assises de la mer et du littoral mardi 2 décembre.

A la table ronde pompeusement intitulée "Les Pays de la Loire au c½ur de la France maritime", Bretagne Réunie répond la "Bretagne réunifiée : une vraie région maritime à dimension européenne".

Au discours convenu du Premier Ministre "la mer un atout pour la France", Bretagne Réunie répond "le respect des citoyens, des régions et de la démocratie la solution pour redonner confiance en la France".

A l'heure où de nombreux citoyens ne sont plus entendus par le personnel politique qu'ils ont élu, et se réfugient dans l'abstention ou leur vote de rejet,

Pour rappeler au Gouvernement et au Parti Socialiste l'exigence démocratique qu'est le respect de la volonté des populations à l'occasion de l'ultime vote de la nouvelle carte des régions de France vers le 20 décembre,

Bretagne Réunie organise un rassemblement citoyen devant la Fédération du parti Socialiste de Loire-Atlantique ; le rendez-vous est donné mardi 2 décembre à 12H45 cours des 50 otages au pied de la Tour Bretagne face à la rue de l'Hôtel de Ville.

Jean-François LE BIHAN

Président de BRETAGNE REUNIE

Jean-François Le Bihan

Document PDF communique_manuel_valls_a_nantes_le_2_decembre.pdf . Source :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1118 lectures.
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 8 commentaires
castor
2014-11-28 20:17:36
"Les Pays de la Loire au c½ur de la France maritime", une dernière ultime tentative de se racheter une identité avec des relents nationalistes cocardiers dans le sort est déjà sceller prochainement.
ah! çà sent la fin!#pdl
#bretagne5/5#alsaceunie
(0) 
hepken
2014-11-28 21:23:34
E. walls le symbole d'une identité nomade. Il y a 40 ans il était pas français aujourd'hui il vient nous dire ce qu' l on doit être C'est ce que l on appelle avoir du culot !!!!
Sans commentaire
(0) 
laurent r.
2014-11-29 03:28:39
depuis des lustres les Bretons votent a gauche , il ne faut pas s'étonner de ce manque de reconnaissance de la part de nos élus.
(0) 
M.Prigent
2014-11-29 05:57:48
En attendant, les PdL, continuent leur forcing de communication (de propagande) auprès des médias pour essayer de faire connaître leur région bidon.
La dernière en date qui figure dans Le Monde, l'Obs, Boursorama...et sans doute d'autres annonce:
"L'industrie du futur s'invente en Pays de La Loire"
Audace-innovation-métier-savoir-faire"
Le tout sur fond d'une main dont les 5 doigts se terminent par une fiche de connection électronique ou un truc de ce genre"
.
La "région PdL" est riche il est vrai (malgré son milliard de dettes), ne vient t'elle pas de donner sa cote part de 230 000 ¤ à l'association des régions de France, cet espèce de syndicat (financé par nos impots) des élus régionaux.
Tonton Valls vient sans doute encourager le petit Clergeau (qui avec Urvoas fait partie de ses amis à l'Ouest), si prodigue en subventions aux entreprises et désigné paraît'il comme tête de liste aux prochaines régionales.
(0) 
SPERED DIEUB
2014-11-29 09:04:38
Je vous propose un argument
le gentil communautarisme normand !!!
(voir le site)
et le méchant communautarisme breton !!
deux poids deux mesures
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-11-29 10:52:19
M.PRIGENT . Que c'est passionnant !!! donc on remet le compteur a zero et on repart comme il y a 50 ans . C'est beau de rester jeune . Je vous admire .
Nota : Region Bidon , j'ai deja entendu cela ...... il y a bien longtemps . Comme le temps passe .
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-11-30 06:07:56
Il est une chose qui m'etonne chez les Francais . Ils donnent des responsabilites d'execution a des gens qui ont peu d'attaches chez eux .
Exemple , que je connais :en Australie quelqu'un qui n'est pas ne en Australie , ne peut acceder a des postes d'executif au niveau National ( biensur Compagnie privee aucun probleme ) donc Mr VALLS n'etant pas ne en France , ne devrait pas etre premier Ministre francais . Et c'est normal, aucune attache territoriale, donc il a de bonnes excuses de faire les conneries , qu'il a faite avec les Regions .Il n'a pas le sens de la realite .
Dans mon village allemand, le Burgmeister voulait me prendre sur une liste municipale , je ne suis pas ne en Allemagne , mais comme citoyen Europeen , proprietaire dans le pays , je pouvais le faire. Un handicap ,je parle l'allemand , mais je ne parle pas(ou tres mal ) le dialecte .Cela est necessaire , si vous voulez avoir une communication "decodee"avec les locaux .Je trouve cela absolument normal,pour une fonction municipale.
(0) 
Lucien Le Mahre
2014-12-01 11:12:08
Peut-être que le langage analogique interpellerait mieux notre binational Premier Ministre : "M. Valls : êtes-vous d'accord, oui ou non, pour le maintien de Barcelone en Catalogne ?".
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.