Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
photo wikipédia
photo wikipédia
- Communiqué de presse -
Miossec, Breton de l'année du groupe Le Télégramme
Le Télégramme a remis au chanteur Miossec le prix du "Breton de l'année" en live retransmis sur Tébéo, le 9 décembre. C 'est le jury qui en a décidé ainsi.
Gilles Delahaye pour OMEB le 18/12/14 3:01

Le groupe Le Télégramme a remis au chanteur Miossec le prix du "Breton de l'année" en live retransmis sur Tébéo, le 9 décembre dernier.

C 'est le jury de ce premier concours "Victoires de la Bretagne" qui en a décidé ainsi. Un lauréat de talent certes, que le jury pensait sans doute super politiquement correct, bien apolitique, le gagnant parfait, qui ne ferait pas de vagues, un poète, un bon Breton quoi ! se contentant de chanter la mer et sa ville...

La première chose, et pratiquement la seule chose, qu' a dite le chanteur, répondant à une question de la belle Laury Thilleman, miss France 2013, qui animait la soirée avec Lionel Buannic, c'est qu'il se sentait Brestois avant de se sentir Breton. On aurait du le nommer le "Brestois de l'année"... car nommer quelqu'un "Breton de l'année", qui se sent d'abord Brestois est un peu ridicule non ? Mais bon, tout le monde a le droit d'avoir plusieurs appartenances...

Détrompez-vous. Se rendant probablement compte de l'aspect cocasse de la situation, Miossec a ajouté quelques minutes plus tard, à la surprise générale et celle du directeur du groupe, Edouard Coudurier, aussi présent sur la scène, "Ca serait mieux avec Nantes en Bretagne". Bravo pour l'avoir dit. Encore une fois, c'était en live, pas moyen de censurer.

les catégories étaient les suivantes :

- L'initiative associative

- L'action individuelle

- L'action publique

- L'entreprise de l'année

- Le créateur d'entreprise de l'année

- L'innovation

- Le sportif de l'année

- L'artiste de l'année

- La Victoire de la jeunesse

- Le Breton ou la Bretonne de l'année

- La Victoire spéciale du jury

- La Victoire des lecteurs du Télégramme.

Les lecteurs auraient choisi "La Pierre Le Bigaut ", un ancien coureur cycliste, engagé contre la mucoviscidose certes, mais que personne ne connaît. Etonnant non ?

logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Voir tous les articles de OMEB
Vos 9 commentaires
PIERRE CAMARET Le Jeudi 18 décembre 2014 07:58
Mais , il est comme moi , je me sens plus Australien que Breton ( de plus en plus ).
Je comprends forcement son choix.
(0) 

Moal Le Jeudi 18 décembre 2014 10:41
On s'étonne d'ailleurs du manque de prise de position ou de mobilisation de la jeune scène bretonne sur la question, ainsi que de leurs producteurs.
Pour eux qui peinent à se faire connaître et à être diffusés hors de la région, il y a en terme de public à Nantes un potentiel à exploiter.
(0) 

PIERRE CAMARET Le Jeudi 18 décembre 2014 11:17
Pouvez vous me situer la Bretagne ??? sur la carte . Je ne la trouve pas .
J'habite tres loin de chez vous , ce qui explique mon ignorance .
(0) 

Léon-Paul Creton Le Jeudi 18 décembre 2014 11:20
Un chanteur folklorique bresto-français sans voix? Un coureur inconnu qui reprend son souffle grâce à la mucoviscidose?
Le Télégramme devrait changer de nom et devenir Le Pneumatique... Goonflé,non?
(0) 

Reun Allain Le Jeudi 18 décembre 2014 23:27
Mon Breton de l'année aurait été pour moi quelqu'un fait avancer la Bretagne sur les deux axes Economie et Culture. Je suis étonné que Hervé Balusson PDG fondateur d'Olmix n'ait pas eu droit à une marche sur un podium. J'ai essayé d'user de mon droit de vote de lecteur mais je dois être assez nul car je n'ai pas trouvé comment procéder. Je me dis que je ne dois pas être le seul. Sauf mon respect à l'artiste, il n'y rien de comparable entre ce chanteur niant être Breton et un créateur d'entreprises bretonnes dans la technologie et créateur de plusieurs centaines d'emplois à forte valeur ajoutée.
(0) 

PHILOU Le Dimanche 21 décembre 2014 07:46
Lorsque je lis cet article et les commentaires je me dis que c'est pas l'Etat qui est contre la Bretagne réunifiée mais les Bretons eux-même. J'aimerai savoir à quel titre des personnes décernent des certificats de bretonnitude, n'hésitant pas au passage à porter de basses attaques. Miossec se dit brestois avant d'être breton. Et alors ? Vous auriez préféré qu'il se dise parisien ? Sa chanson sur Brest est sublime, un ode à sa ville comme le fit Nougaro avec Toulouse ou Dick Annegarn avec Bruxelles. Bien loin des mièvreries de beaucoup de chanteurs qui se contentent de faire rimer amour avec toujours. Miossec est un chanteur de talent, n'en déplaise à certains. Si on n'aime pas son interprétation, on ne peut ignorer la qualité de son écriture. Et à chaque fois qu'il est dans une émission de radio, il parle de sa ville certes mais aussi de la Bretagne...
Quand aux commentaires sur la Pierre Le Bigaut, c'est tout aussi pitoyable. Vous dites que personne ne connait La Pierre Le Bigaut. Ne faites pas de votre ignorance une généralité. Cette course qui porte le nom d'un cycliste a été créée par le père d'un enfant atteint de la muco. Elle réunit chaque année des centaines de coureurs, mobilise des dizaines de bénévoles et récolte des sommes considérables pour la recherche. Pour moi, c'est çà aussi et peut-être même avant tout être Breton : être solidaire, capable de se mobiliser dans de multiples occasions, de manière désintéressée.
Continuez ainsi à faire des procès d'intention aux uns et aux autres, à donner de la Bretagne cette image d'une région où le talent sera reconnu à partir du moment ou vous chanterez en breton et si vous montez sur scène enveloppé d'un gwenn ha du.
Moi, je n'ai pas l'impression que nous pouvons en ce moment nous payer le luxe de querelles de chapelles et donner des certificats de "bons bretons" à certains. Les agressions contre les régions, tout ce qui s'y fait, tout ce qui s'y passe, sont suffisamment nombreuses et constantes de la part de ceux qui aimeraient les voir disparaitre.
(0) 

Léon-Paul Creton Le Dimanche 21 décembre 2014 14:27
Philou votre commentaire-réplique, c'est gnan gnan et aseptisé! Très politiquement très très correct! Du prémâché en quelque sorte!
(0) 

PHILOU Le Dimanche 21 décembre 2014 18:13
Léon Paul, le votre c'est sûr un très argumenté ! De la discussion de comptoir avec une tentative d'humour digne de Jean Roucas.
Chacun son combat
(0) 

Léon-Paul Creton Le Dimanche 21 décembre 2014 19:29
C'est bien ce que disais...
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons