Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Éditorial -
Manuel Valls giflé : Nous dénonçons les amalgames de la presse parisienne
Suite à un incident à Lamballe où un jeune Breton de 18 ans a giflé un candidat à l'élection présidentielle, nous rappelons que l'individu, nommé par les média Nolan L... n'a jamais fait partie des structures associatives démocratiques par lesquelles les militants bretons, y compris notre média, défendent l'identité bretonne.
La Rédaction pour ABP le 19/01/17 3:10

Suite à un incident à Lamballe où un jeune Breton de 18 ans a giflé un candidat à l'élection présidentielle, nous rappelons que l'individu en question, nommé par les média Nolan L... , n'a jamais fait partie des structures associatives démocratiques par lesquelles les militants bretons, y compris notre média, défendent l'identité bretonne. Le parcours de cet individu, ses attitudes, ses partages sur son fil d'actualité facebook, le classent comme un anti-sémite radical et un ennemi de la démocratie. Ceci n'est pas notre combat. Nous réprouvons toute xénophobie comme tout acte de violence contre un élu ou un candidat.

Afin de couper court à toutes tentatives d'intimidation et d'utilisation à des fins politiques de la part du pouvoir jacobin parisien, qui cherche régulièrement à nous compromettre en nous amalgamant à des individus ou des groupuscules violents et xénophobes, nous affirmons ici que cet individu ne représente ni les militants de la langue et de la culture bretonne, ni les nationalistes ou les indépendantistes bretons et n'est affilié à aucune des associations, organisations et partis politiques défendant l'identité bretonne.

Ce personnage immature se réclamant d'une étiquette inconnue à ce jour dans le mouvement breton et auquel, évidemment, tous les médias jacobins donnent un écho plus important qu'à la parole des organisations démocratiques porteuses de la revendication bretonne - et ceci afin de tenter de discréditer leur parole - apparaît objectivement comme un provocateur qui ne sert que les adversaires de la cause bretonne dont il prétend se revendiquer.

Quant au candidat souffleté, il devrait s'interroger sur son mépris étatiste qu'il a manifesté jusqu'à présent dans ses responsabilités au sommet de l'État, face aux revendications d'une majorité de citoyens et d'élus bretons qui revendiquent depuis des années le droit à l'usage de leur langue et de leur culture, et auquel il a refusé le rétablissement de son intégrité territoriale lors du redécoupage régional au mépris d'un souhait citoyen majoritaire.

Il faut rappeler ici que l'État français est l'un des rares à refuser de reconnaître les normes européennes adoptées depuis plusieurs décennies en ce domaine et que ses tenants ne sont pas les mieux placés pour donner sur ce plan des leçons de respect des droits de l'homme et de démocratie.

Pour se prétendre démocrate encore faut-il porter les légitimes revendications de ses mandants et ne pas confondre sa vision personnelle de la gestion du pouvoir et les aspirations citoyennes légitimes aujourd'hui phagocytées par un système de caste confisquant la démocratie. Ceux qui aspirent à se voir confier les rênes de l'État devraient s'interroger sur le degré de mépris qu'ils manifestent envers ceux qu'ils sollicitent pour se le voir confier et sur la crédibilité de leurs promesses. Ainsi éviteront-ils ce type de débordement immature et déplacé dans un débat démocratique, dès lors qu'ils s'abstiendront de la publicité mensongère que constituent depuis des années leurs promesses électorale "qui n'engagent que ceux qui y croient".

La rédaction

Cet article a fait l'objet de 2380 lectures.
Vos 15 commentaires
Victor Mac Bernick Le Jeudi 19 janvier 2017 08:03
Merci pour cette mise au point, il fallait que cela soit dit !
(0) 

Jacques Le Jeudi 19 janvier 2017 12:07
Humm, je ne sais pas si les Corses (dont les nationalistes ont le soutien du peuple à la différence de la Bretagne) aurait écrit cela ainsi!
L'accusation d' "anti-sémite radical et ennemi de la démocratie" est grave... surtout envers un jeune qu'on présente à juste titre comme immature!
A croire que Valls a échappé à une décapitation...!
(Sauf que ce n'est pas vraiment cela qu'on imagine en visionnant la vidéo...!)
Je peux me tromper, mais je pense que les Corses auraient soutenus inconditionnellement le jeune, quitte à s'occuper en interne des groupuscules qui auraient conduit ce jeune (qui à la base semble motivé par son pays) sur le mauvais chemin!
Car malgré l’existence de toutes ces organisations bretonnes considérés comme "bien", on pourrait se poser la question pourquoi ce jeune à cherché autre chose???!!!
Nos belles organisations ne sont-elles pas attractives pour un jeune de 18 ans..?
(Si on en juge par le nombre faible de jeunes militants au regard de la redynamisation de la conscience bretonne, on peut en effet se poser quelques questions sur l’existence d'un problème interne chez les gentils pour accueillir leur jeunesse....!)
(Suffit de se rappeler combien Aï'ta avait été critiqué à une époque (parfois officiellement), alors que leur concept d'action était bien éloigné de celui de la distribution de gifles...!)
Et maintenant, après de telle accusation comment ce jeune pourrait revoir ses positions et s'intéresser aux "bons militants" qui l'on condamné comme paria?
(En comparaison Valls, lui, ne l'a condamné qu'à 3 mois avec sursis et 150 heures de travaux! Valls passerait presque pour un modéré! Une fois encore, le monde à l'envers en Bretagne!)
Sommes nous sûr que maintenant les Français qui lirons l'article auront plus de respect pour les associations bretonnes qui seraient "bien comme il faut" et pour la légitimité des revendications bretonnes...?
Car à l'évidence, de nos jours les Français ont de plus en plus de respect pour les Corses et la légitimité de leur revendication....!
Et cela se retrouve dans le fait que les citoyens Corses font démocratiquement confiance aux Nationalistes (qui d'ailleurs ne sont pas toujours gentils) alors que les citoyens Bretons ne font pas confiance aux Nationalistes (qui sont toujours gentils)...!
Ca mérite le débat!
(0) 

Job Le Jeudi 19 janvier 2017 13:33
La première violence est l'autocratie imposée de Paris..!!
Si l'on regarde d'un peu près la vidéo , la baffe de Valls n'était manifestement pas pour faire mal..! ( faut croire qu'il n'en a pas reçu beaucoup le bougre ..!), contrairement à sa déclaration..!
Alors, si le geste est condamnable , on peut comprendre le ras le bol d'un jeune de 18 ans...!!, par rapport aux revendications bretonnes ( des 5 départements ..!) qu'il n'entend pas..! Tout simplement parce qu'il ne veut rien entendre..!
(0) 

Gwenn Pelliet Le Jeudi 19 janvier 2017 18:06
Ce gars-là est un jeune adulte qui se pose des questions sur son avenir et il a entièrement raison ; comme lui, j'ai manifesté à chaque manifestation de la loi Travail, qui est passée avec le 49-3 avec l'accord de Valls. Pourquoi le sanctionner lui, je ressens une profonde injustice, alors que nous sommes des millions en France à avoir dit "non" à cette loi, et que "vivre, décider et travailler en Bretagne" est une revendication des Bonnets Rouges, grandes manifestations de l'hiver 2013 ; pourquoi accepter de vivre avec moins que le smic, y a de quoi se rebeller, non ?
(0) 

Reun Allain Le Jeudi 19 janvier 2017 19:08
Je ne crois pas qu'il faille attacher tant d'importance à une soi disant personnalité sulfureuse du "gifleur" Nolan. Dans les réseaux sociaux et autres commentaires, les internautes le félicitent pour avoir "claqué le baigneur" a un prétentieux. Ce que retiennent les internautes, c'est que les "candidats branleurs" reçoivent ce qu'ils méritent quand ils viennent en Bretagne. Ce fut Sarko au Guilvinec, c'est Valls à Lamballe, deux personnalités prétentieuses. Les auteurs du défi sont applaudis et l'essentiel qui est retenu, est qu'on ne vient pas en Bretagne gratuitement; ça participe de la légende bretonne. Les observateurs au fond d'eux même envient les Bretons de créer l'événement, donc arrêtons de nous mortifier. Un événement suit un autre, un autre Breton est applaudi ce soir c'est Armel le Cleac'h, la Bretagne est à l'honneur ces jours-ci, ne boudons pas notre plaisir.
(0) 

Philippe RIMASSON Le Jeudi 19 janvier 2017 19:12
Excellent Edito Les médias parisiens auront ils l'honnêteté de le publier ?
(0) 

Jakez Guieysse Le Jeudi 19 janvier 2017 21:44
Comment ne pas approuver sinon comprendre le geste du jeune Breton Nolan, qui vient de témoigner de son légitime dégout que lui inspire la politique menée par Manuel Valls ?
Nous avons tous en mémoire quelques hauts faits d'armes de ce politicien moralisateur .
Certains n'oublient pas sa politique de répression forcenée contre les manifestants opposés au mariage des homosexuels, n'hésitant pas par ses consignes, à faire gazer des familles pacifiques.
D'autres n'oublient pas son usage abusif de l'article 49.3. Ni surtout ses scandaleuses déclarations niant l'existence des peuples bretons, alsaciens ou corses. Ni sa répartition autoritaire des étrangers illégaux de Calais, dans nos communes encore paisibles.
Certes, la classe politique installée condamne ce geste. Et, pour cause ! la droite et la gauche institutionnelles partagent la même vision politique et les mêmes échecs. Mais cette classe et les médias qui lui sont associés sont bien les seuls. Le peuple, lui, est d'un avis contraire.
Moralité de l'affaire : On ne peut imposer impunément à des peuples, des mesures et des propos qui le heurtent profondément, sans s'exposer à un moment ou à un autre, à quelques légers désagréments.
(0) 

spered dieub Le Vendredi 20 janvier 2017 09:55
Vous avez fait une excellente mise au point ,surtout dans un contexte marqué par la montée de la xénophobie partout dans le monde ,un peu comme dans les années trente .Ne vous laissez pas impressionner par les personnes qui vous attaquent .
(0) 

Yann Menez are Le Vendredi 20 janvier 2017 10:42
Excellent éditorial.
Il fallait le dire!
Et puis des gifles, Valls risque d'en prendre d'autres, mais électorales celles-là!
(0) 

Jack Leguen Le Vendredi 20 janvier 2017 10:50
Pour ceux qui auraient des doutes sur l'identité politique ou l'image politique extériorisée par Nolan Lapie, on peut consulter son fil d'actualités sur facebook qui est public : . Dieudonné, Soral, etc .. y sont partagés ...
(0) 

spered dieub Le Vendredi 20 janvier 2017 14:40
Il y a malgré tout une prime à la violence ,même tout à fait bénigne !! .En effet je viens devoir à l'instant sur le télégramme que Valls a demandé à rencontrer son agresseur .Pour Jack votre lien est surement intéressant ,mais n'allant pas sur facebook je ne puis y accéder .
(0) 

Jacques Le Vendredi 20 janvier 2017 16:38
@ Jack Leguen
Le gamin il a 18 ans!
Renseignez vous sur le nombre de jeunes qui à 18 ans fantasmaient sur Mao (le plus grand criminel de toute l'humanité) ou sur un tas d'autres "héros" dont une tendance politique (ouverte sur le monde) aime à minimiser les actions criminelles!
Et pourtant, de tous ces jeunes c.ns il y en a qui sont devenus ministres, députés, etc... Même l'un d'eux, qui pourtant à 23 ans (soit 5 ans de plus) levait le bras droit en tendant la main (et pas la quenelle.. d'aujourd'hui), a été élu Président avec le vote massif du Mouvement Breton!
Et les actions que ce gouvernement (dont une fois encore une majorité du mouvement breton a voté pour) a fait contre la Bretagne, contre les Droits de l'Homme (refus de la langue, maintient de la partition bretonne, aucune avancée démocratique...) sans même évoquer Hollande le champion de l'assassinat ciblé (40 pers au tableau, du jamais vu même lors de la guerre d'Algérie...!)...
Franchement, les Corses ont su intégrer les jeunes à leur mouvement pour assurer la suite....!
Et quand les jeunes font les c.ns, les Corses les soutiennent quitte à leur coller une fessée hors camera...!
Ce serait difficile de dire la même chose chez nous!
C'est vrai ça, qu'est-ce que l'on fait pour les jeunes???
Il n'y a que 3000 bretons qui ont voté la pétition pour nos 120 lycéens!!! Ca fait rêver autant que Valls!!!
Non franchement, faut remettre les choses à leur juste place!
Et pendant que les vieux Bretons veulent pendre le jeune pour prouver qu'ils sont propres sur eux, Valls veut discuter avec ce jeune pour comprendre son geste! (Le monde à l'envers!!!)
(0) 

David Autret Le Vendredi 20 janvier 2017 21:42
Le geste, politiquement parlant, c’est n’importe quoi. Par contre, venu d’un jeune de 18 ans, il fallait quand même le faire. Le gars a mis une gifle à Valls, ce n’est pas rien. Il fallait avoir des couilles! Si c’est indéniablement un geste "violent", c’est parmi ce qu’il y a de moins violent dans le répertoire, donc chapeau pour la retenue.
Je lui souhaite (sous réserve que se soit un gars de qualité) de ne perdre ni son audace ni son intégrité tout en développant une conscience politique (non violente et tolérante) qui le mènera peut-être à se demander si les soi-disant Bretons, comme Mr Le Drian – le ministre de la guerre de la France (peut-on être plus assimilé que ça?) qui se trouvait juste à côté de Valls, ne sont pas un problème beaucoup plus sérieux pour son émancipation que des types comme Valls.
À propos de la récupération par les médias français : ils s’en régalent, il ne perdront pas l'occasion de faire passer les Bretons qui sont toujours debouts pour des retardés.
En ce qui concerne le possible antisémitisme, je n’ai rien vu sur son facebook de si compromettant (bon, le fil semble avoir été « élagué »). Est-ce à cause de l’influence affichée pour Dieudonné? De nouveau, le jeune a 18 ans! Est-ce vraiment nécessaire d'envoyer ce type d'accusation?
À propos de Dieudonné, j’espère que notre jeune homme saura se rendre compte qu’il est en train d’être récupéré par ce dernier. Si son combat est vraiment l’auto détermination, il devrait se méfier d’être monté en flèche par quelqu’un qui le considère comme un « bon Français ». Dieudonné, ou il n’a pas compris, ou il fait semblant. Lorsqu’un Breton refuse la France (ce qui ne veut pas dire qu’il ne la respecte pas ou qu’il ne l’apprécie pas), il n’y a pas de pire insulte que d’être identifié de « bon Français ».
@jacques :
Le mouvement corse est à des années lumières devant celui des Bretons en termes de résultats. Aucune comparaison possible. C’est un fait.
La mention d’Ai’ta est d’une grande pertinence. C’est exactement le type de mouvement extrêmement original et ayant un potentiel politique gigantesque (en ce qui concerne l’opinion publique) qui n’est pas valorisé à sa juste valeur.
(0) 

pilhaouer Le Samedi 21 janvier 2017 12:49
vitesse de la "gifle " etais de 49,3kms/heur
Et le "ici s'est la Bretagne ......"
Chapeau jeune homme !
(0) 

Loïc. L Le Mercredi 25 janvier 2017 21:45
Le jeune n'avait pas à faire cela.
Et l'autre en face n'a apparemment pas honte d'encombrer la justice pour des légèretés de ce genre. Quelle honte.
Ceci dit:
Une phrase que j'ai déjà vu: " rien ne résiste à ce qui soulève le coeur des hommes". En voilà un exemple de ce qui nous soulève le coeur: leur autocratie permanente et humiliante pour nous.
Si nous ne réagissons pas, nous bretons allons disparaître. Si on manifeste, on nous ignore. Si on fait autre chose, politiques et médias parisiens nous accusent de fascistes ou de terroristes. À Nous mettre dans l'impasse ils pourrissent la situation.
Le seul moyen est de faire circuler les idées, comme au 18e s. Idées de fédéralisme, d'autonomie des régions pour un France forte. Une Bretagne forte et riche c'est renforcer la France en Europe et dans le monde. Je vous assure, je parle de cela et ça porte, vraiment. Et ça porte même auprès de ceux qui se contrecarrent de la Bretagne. c'est dire.
Ha komzomp brezhoneg. (Et parlons bretons). D'abord...(je débute)
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons