Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Ouest France : à lire le Billet “Nantes en Alsace !” de ce dimanche
Ouest France nous a habitués à un flou bien brouillardeux pour sa ligne éditoriale concernant la Bretagne et plus particulièrement la Loire-Atlantique avec un coup une Bretagne à 5 départements, un coup une Bretagne amputée
Gilles Delahaye pour OMEB le 20/11/11 10:21

Ouest France nous a habitués à un flou bien brouillardeux pour sa ligne éditoriale concernant la Bretagne et plus particulièrement la Loire-Atlantique avec un coup une Bretagne à 5 départements, un coup une Bretagne amputée, des articles passant en page Bretagne mais ne passant pas en Loire-atlantique ou inversement, etc.

Il est donc assez plaisant et remarquable de lire aujourd'hui dans Dimanche Ouest France en page 10 un billet de Christian Gouerou, directeur départemental d'Ouest France pour le Finistère, intitulé « Nantes en Alsace ! » où l'on peut lire notamment :

« (…) les élus alsaciens voteront le 1er décembre la fusion du conseil régional d'Alsace et des conseils généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Sans bâtons dans les roues. Sans qu'on les traite de tous les noms d'oiseaux fascistes datant de la dernière guerre. Ce qui arrive, parfois, à qui, un jour ou l'autre, parle d'une Bretagne historique à cinq départements avec la Loire-Atlantique.

(…)

Politiquement, c'est indécrottable. Pour peu qu'à gauche vous affirmiez bien haut et en breton votre bretonnitude et on vous taxera de droite, d'anti-républicain. A droite, le sujet ne s'évoque guère : au mieux, vous passerez pour un folkloriste ».

Comme le dit l'auteur dans le corps de l'article, c'est en effet « à pleurer ».

Triple A (c'est à la mode actuellement) à Christian Gouerou mais malheureusement carton jaune à Ouest France car le billet de C. Gouerou n'est publié que dans les éditions couvrant la Bretagne administrative et donc les habitants de Loire-Atlantique ne pourront pas lire ce texte qui les concerne au premier chef.....

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2838 lectures.
logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Voir tous les articles de OMEB
Vos 33 commentaires
kristian Braz Le Dimanche 20 novembre 2011 11:18
Le lien vers l'article cité ?
(0) 

Gérard Mérel Le Dimanche 20 novembre 2011 12:11
Sauf que les habitants de Loire-Atlantique qui sont lecteurs de Ouest-France, ne pourront pas lire ce billet!
Bon, je vais acheter le Monde, pour son cahier "Géo et politique".
Gégé, nantais et donc breton.
(0) 

Louis Le Bras Le Dimanche 20 novembre 2011 12:39
En attendant les alsaciens ne sont pas obligés de se farcir un journal dénommé "Grand Est" dans lequel la Haute-Alsace serait par exemple annexée à une édition "pays des Vosges", ou bien encore un "Télégramme de Mulhouse" ou l'Alsace ne verrait pas au delà de l'horizon de Colmar.
(0) 

Laurent Allenou Le Dimanche 20 novembre 2011 14:35
Si j'ai bien compris, le problème de l'Alsace est sa bipolarité administrative, tout comme la Normandie. Pour la Bretagne, le problème me semble totalement différent : elle est "unipolaire" ou "monopolaire" avec (ou non ?) un département manquant (la Loire-Atlantique).
(0) 

Iffig Cochevelou Le Dimanche 20 novembre 2011 15:21
@Gerard Merel
Je suis bien d'accord avec toi, mais sans défendre OF, pourquoi voudrait-on que ce journal soit plus "royaliste que le roi", c'est tout simplement un journal respectueux de la logique française; aujourd'hui politiquement qui est contre ce mur de la honte? si l'on fait le calcul , il ne reste pas grand monde . Cependant tout n'est pas perdu puisqu'OF tolère des journalistes responsables et de cette trempe.
C'est bien pour cela que je dis et redis non aux politiciens français , et que la situation changera lorque nous arriverons à faire comprendre que nous n'avons pas besoin des valets de Paris ; mais cela est difficile à faire comprendre même aux bons militants bretons culturels et de la réunification qui majoritairement se tirent des balles dans le pied. Puisque certains vont jusqu'a imaginer un Grandwest qui ne veut pas se nommer ! Alors la, plus de problême, il n'y aura plus de séparation entre le Pays Nantais et le reste de la Bretagne, si c'est cela que l'on veut ?
(0) 

Louis Le Bras Le Dimanche 20 novembre 2011 23:07
@ Laurent Allenou : "Si j'ai bien compris, le problème de l'Alsace est sa bipolarité administrative, tout comme la Normandie".
La situation en Normandie est différent puisqu'il s'agit de fusionner deux Régions. En Alsace, il s'agit en fait de créer une collectivité unique (regroupant la région et les départements) regroupant les pouvoirs des anciennes structures + de nouveaux, transférés par l'Etat.
L'Alsace serait donc plus proche des Landers allemands.
Sinon je suis d'accord avec vous, ce qui se passe en Alsace est très différent du processus lié à la réunification bretonne. Toutefois, une collectivité unique bretonne (dans le cadre B4 actuel) permettrait de poser par ricochet la question du devenir des PdlL et du 44, de la question d'une redistribution des sièges des lieux de pouvoirs en Bretagne (partage entre plusieurs villes comme c'est prévu en Alsace), d'élargir et de transférer des pouvoir en Bretagne, et surtout nous épargnerait le gros Ouest à n'en pas douter.
Le maintien des départements est très propice au gros Ouest .
(0) 

Jean Landais Le Lundi 21 novembre 2011 10:45
Évidemment que la situation administrative de l'Alsace et de la Bretagne sont différentes mais l'intérêt de ce billet est ailleurs : par exemple sur le fait que les élus alsaciens de toutes tendances s'entendent pour faire avancer leurs projets ( les élus bretons, ils font quoi ?), qu'on ne leur sort pas en permanence les histoires de la seconde guerre mondiale ( et pourtant ......), bref que discrètement l'Alsace avance et qu'elle va demander la gestion de diverses choses dont l'enseignement des langues...que le président de la région Alsace dit clairement vouloir avoir un statut proche de celui des länder allemands ...Et pendant ce temps là en Bretagne, rien de rien, euh si, on s'agite pour avoir un strapontin à Paris. C'est "à pleurer" en effet.
(0) 

ex site bretagne.unie Le Lundi 21 novembre 2011 10:55
Pour ma part je prefererais une fusion Bretagne/Pays de la Loire, que prendre encore 70 ans de séparation Region Bretagne et Loire-Atlantique de son coté.
pourquoi ?
70 ans de plus de separation : arretons de parler de réunification, cela ne sera plus faisable.
les populations auront trop changé (c'est deja le cas a nantes ou les vendeens sont tres nombreux)
et arretons de parler d'une Bretagne B4 majeure au niveau economique . sans la basse loire ce ne sera jamais le cas.
apres une fusion B4/PDL j'imagine que certains departements voudront partir à moyen terme : la sarthe voudra quitter cette entité à moyen terme.
ce quii donnera un B5+ mayenne tres orienté vers rennes , une vendee tres orientee vers nantes et angers . est ce si grave ?
Il y aura une reunification de fait au niveau economqiue et flux des personnes.
Aujourd'hui en 2011, avec cette separation les jeunes de B4 et du 44 ne se connaissent plus (au niveau education, sports etc..)
Anecdote personnelle : au niveau santé ,
habitant la Loire-Atlantique, on ma refusé X fois de pouvoir faire analyser mon gamin à Brest. en me disant "faites le à Angers".
manque de pot, Angers ne pouvait plus le faire faute de medecinet ce depuis 1 an et demi.
revenant vers Brest, on me repondit : vous pouvez aller a l'hotel Dieu (Paris)
Le royaume du pere UBU , est cette organisation geographique. un scandale d'inégalité et en toute impunité.
l'emsav ne reflechit que "langue bretonne" et independance mais jamais dans les autres domaines de la vie .
un SCANDALE en soit.
(0) 

Iffig Cochevelou Le Lundi 21 novembre 2011 14:01
@ex-Bretagne-Réunie
Enfin vous portez bien votre pseudo !
C’est bien une réaction française que voila, et pourquoi pas diviser la France en 5 régions, comme certains le souhaitent : un grand West, un grand East, un grand South-West, un grand South-East et Paris.
Est-ce qu’on veut vraiment la Bretagne, et la langue bretonne ce n’est pas rien ? même si certains l’ont déjà enterrée. Comme si la Bretagne pouvait s’envisager sans voisinage et construire un rideau de fer avec miradors, croyez-vous que les Gallois ou les Ecossais songeraient à intégrer des morceaux d’Angleterre même pour des raisons économiques ?
Plus ça va, plus on nage dans le délire total,
On a été capable pendant 15 siècles de maintenir un territoire, un exemple en Europe et on voudrait tout foutre en l’air.
Des propositions sérieuses comme les 4 régions occidentales ont été faites avec des arguments économiques incomparables et tout cela serait remis en cause par des anti-bretons primaires.
(0) 

Léon-paul Creton Le Lundi 21 novembre 2011 14:28
Qui a dit déjà que les Bretons étaient "amollis" ?
(0) 

ex site bretagne.unie.free.fr Le Lundi 21 novembre 2011 15:09
ex site bretagne.UNIE
(l'association cuab-bretagne reunie ne serait pas tres contente d'etre associé à ma personne !)
Les noms d'oiseaux volent tres vite ici, me voici anti breton primaire, ridicule !
une precision : une fusion B4/PDL a été serieusement envisagée par Patrick Mareschal, qui lui, vit en Loire-Atlantique et par d'autres .mais voilà c'est un tabou dans l'emsav.
ben oui c'est mieux de laisser de coté les mechants loire-atlanticais coupables sans doute de metissage ouestons avancés.
deja en 1940 , la loire-atlantique c'etait deja l'anjou pour certains nationalistes, derriere le discours de circonstances B5 ! B5 ! B5!
(comme des cabris ?)
il faudrait voir la réalité en face : si il n'y a pas de fusion B4/PDL , il n'y aura pas de fusion B5 elargie car il n'y aura pas de fusion stricte B5.
si l'emsav n'est pas capable de reflechir à ça, et bien oui je pense que l'emsav devrait laisser tomber la revendication B5.
c'est une position personnelle qui n'engage que moi.et surtout pas le cuab /bretagne réunie qui en est opposé.
quant à la langue bretonne, elle ne doit pas vampiriser le combat "autonomiste", car ce n'est qu'un element parmi d'autres de la culture bretonne : la culture gallo existe et deuxiement le discours historique et surtout economique devrait l'emporter.
Quant au projet fusion B4/PDL , si les Bretons etaient vraiment surs d'eux , pourquoi avoir peur d'un elargissement ?je n'y suis pas culturellement pour.mais pour sauver les meubles oui je suis pour une fusion B4/PDL.
bientot en loire-atlantique il faut bien vous mettre dans la tête qu'il n'y aura plus rien de breton, les ames sont deja atteintes, un jour cela sera les corps .(immigration francilienne et ouest (angers/vendee/mayenne))
ce n'est pas le debat ici de toute façon et ABP n'est pas un forum.
(0) 

Gérard Mérel Le Lundi 21 novembre 2011 17:32
Dans Ouest-France de dimanche, à Nantes, en Loire-Atlantique et en "Ligérie", on a eu droit en page 10 à un Billet sur la Foire Saint Martin d'Angers!!! (la capitale du manège en France vers 1900!)
(0) 

Louis Le Bras Le Lundi 21 novembre 2011 20:33
"ex Bretagne-unie", votre argumentaire ne me parait pas sérieux, je le perçois même comme profondément irrationnel.
Une fusion B4/PdlL ne "rebretonnisera" pas le 44. Cela débretonnisera un peu plus les 4 autres départements et transformera la Bretagne occidentale en no man's land.
Je suis également persudadé que toute fusion n'efface jamais totalement les structures administratives antérieures, surtout sur un espace élargi (B4-PdlL = 9 départements...4,5 fois + que l'Alsace).
Fusionner PdlL et B4 n'empêchera pas de maintenir un système administratif bicéphale B4/PdlL. On l'aura toujours notre césure entre la partie renno-bretonne et la partie nanto-ligérienne.
Je pense que vous avez une vision à très court terme des choses, et en plus idéaliste quelque part, car la fusion telle que vous l'imaginez n'aura jamais lieu avec ces conditions.
Les sarthois seront à quelques minutes de Rennes et Nantes en TGV, et les rennais et nantais à moins d'1 heure 30 de Paris !
Vous parliez d'inégalités en matière de santé, de remboursements, mais ces inégalités -parfois extrêmes- existent déjà actuellement entre Départements d'une même Région administrative...j'en ai moi-même été victime c'est assez effarant, avec des enjeux financiers importants. En France vous n'êtes pas soignés ou remboursés du tout de la même façon, d'un Département à l'autre...il y a une extrême centralisation économique et politique avec en même temps d'énormes inégalités territoriales.
Sinon rien qu'à regarder la carte de cette région fusionnée on voit bien que 80 % des PdlL sont bien plus proches de toutes les régions voisines (Normandies, Bassin-Parisien, Poitou-Aquitaine) que de 70 % de la Bretagne...c'est un non-sens sur tous les plans.
Comme tout pouvoir aura tendance à vouloir préserver coute que coute son pouvoir, les élus de cette région fusionnée choisiront INEVITABLEMENT comme solution de délaisser totalement la Bretagne occidentale et de privilégier un "coeur" restreint Le Mans-Angers-Nantes-Rennes.
Cette Région ubuesque sera moins puissante politiquement que la"petite" Alsace qui se rapprochera politiquement du modèle des Landers et cantons suisses.
Rien ne vous empêche de militer pour cette fusion B4/PdlL, chose que personne ne fait, y compris en Loire-Atlantique. Je ne comprends pas pourquoi vous prêchez pour cela sur des sites bretons. Les sympathisants d'une émancipation bretonne ne sont pas si nombreux, ne leur demandez en plus de se renier complétement pour un projet qui n'intéresse personne finalement dans la population civile.
(0) 

Renée Mazé Le Lundi 21 novembre 2011 21:12
Qu'en est-il d'un projet que j'avais lu de remettre le Territoire de Belfort avec le département sud de l'Alsace dont il a été retiré en 1871. Ce serait une question pour M. Chevènement...
Il devrait pour cela quitter la Franche Comté. Alors avec ou sans référendum ?
Cette fusion supplémentaire ferait faire pas mal d'économies aussi.
@ Iffig Cochevelou : le magazine à disposition gratuite dans les TGV découpe la France en 5 régions : l'Île de France (01) evel just. Le reste de la France divisé en 4 : nord-ouest (02), nord-est (03) et sud-est (04), sud-ouest (05).
(0) 

barreau Le Mardi 22 novembre 2011 13:40
@ Gérard Mérel
et nous Angevins, sommes obligés de supporter "ce pays merveilleux qui est le votre" à longueur de journées dans nos quotidiens Ouest-France et le courrier de l'Ouest (racheté par O.F siège social à Rennes) .
Dans ce sens ça n'a pas l'air de vous déranger ...
Moi je suis pour que chacun reste chez soi.
Reprenez le 44 et laissez nous avec nos frères du Val de Loire.
(0) 

ex site bretagne.unie.free.fr Le Mardi 22 novembre 2011 14:05
M.Le Bras, ma position est assortie d'une condition :
plutot une fusion B4/PDL à court ou moyen terme qu'une partition qui durerait encore 70 ans.
les "Loire-Atlanticais" de naissance ou d'adoption comprendront.
Il vaut mieux etre ensemble avec d'autres que séparés.
Mais il est clair que cette solution n'apport des avantages qu'aux "nantais", les Bretons B4 se trouvent tres bien comme ils sont , voilà le vrai probleme !
mais on continue à crier "B5" dans l'emsav....
Pour tous ceux qui vivent ici , il parait evident que la reunification "seche" ne se fera pas.
pas avec ce personnel politique, arretons de revasser!
(0) 

Pierre-Yves Pétillon Le Mardi 22 novembre 2011 14:51
"Pour tous ceux qui vivent ici , il parait evident que la reunification "seche" ne se fera pas. "
C'est sûr qu'à ce rythme là, elle est pas prête d'arriver... Cf propos en "off" de Le Drian.
La seule solution à mes yeux étant un front commun du mouvement breton (politique, culturel, etc...) mais bon au vu de ce que l'on dit ici et ailleurs, c'est pas demain la veille !
(0) 

Ar Vran Le Mardi 22 novembre 2011 15:08
@M. Barreau
Enfin un Pdl-ien venant d'un autre département qui est également contre. Savez-vous M. Barreau si beaucoup d'Angevins comme vous partagent cette analyse? Pourquoi ne faîtes vous pas manifester de façon à ce que l'on en finisse avec ce découpage français!!!
(0) 

SPERED DIEUB Le Mardi 22 novembre 2011 15:36
@ ex site
Si on va dans votre logique on prend acte du décès de ce qui reste de la Bretagne car je suis tout à fait d'accord avec Louis car dans des commentaires précédents j'ai fait le même constat .En fait quelque part on revient au moins 1500 ans en arrière et encore ...à l'époque l'idée de nation tel qu'on l'entend actuellement n'existait pas seulement les vénètes jouaient un rôle majeur sur le territoire Armorique occidentale et avaient des rapports privilégiés avec les namnètes Louis parle de no man's land à juste titre mais c'est justement cette nouvelle donne qui va provoquer une prise de conscience de la population concernée étant donné le sentiment d'abandon car la vocation distingue de ce qu'était la Bretagne sera de fait mis plus que jamais en évidence A quelque chose malheur est bon ??? Chassez le naturel il revient au galop!!! Il me semble que d'une part Taldir était partisan d'une grande région ouest( Armorique) un temps fut ???,,, Et certainement les bourgeois de Nantes de tendance fédéraliste
(0) 

ex site bretagne.unie.free.fr Le Mardi 22 novembre 2011 16:18
Il y a urgence d'une fusion administrative entre le 44 et la region bretagne, meme assorti d'un accompagnement des autres departements des PDL.
pourquoi ?
parceque la cassure administrative porte de plus en plus ses fruits dans la population effective du pays nantais.
(ex les etudiants de B4 ne peuvent que difficilement faire des etudes "publiques" à Nantes, et on sait tres bien qu'une grande part des etudiants d'une ville reste sur place apres, aujourd'hui la plupart des nantais de nantes sont des "metis" bretons/vendeens et dans une ou 2 generation ?)
une tude a clairement montré le tarissement de l'immigration bretonne (au sens B4) à Nantes apres les annees 1960 pour s'orienter vers une immigration "paysdeloirienne"
un pays nantais avec une minorité bretonne , croyez vous qu'il va porter longtemps cette revendication ?
et personnellement j'ai confiance en la vigueur bretonne dans une fusion B4/PDL pour remodeler un jour B5.
il faut passer par là pour une reconquete de notre Bretagne.
une greffe , du nouveau "sang"(entre guillemets attention) ouest breton fera pencher la balance de façon definitive pour refaire notre Bretagne....
est ce si incomprehensible que des B4iens implantés à nantes reboosteront les "nantais" et inverseront uin peu la vendéinisation de nantes?
attendez encore 30 ans et cela en sera fini.
(0) 

barreau Le Mardi 22 novembre 2011 20:43
@ Ar Vran
Nos politiques actuellement ne voient leur avenir qu'avec Nantes et la Bretagne.C'est le cas de la mairie d'Angers qui va aller se fourrer dans un espace métropolitain dénommé "Loire Bretagne" rassemblant Nantes Rennes Angers Brest et Saint-Nazaire: cherchez l'intrus !!! C'est une alliance contre nature puisque nous n'avons rien de commun avec les bretons si ce n'est de partager l'Ouest de la France (et encore on peut légitimement se revendiquer du centre Ouest...).
Malheureusement Angers vit accroché à Nantes comme un bernacle à son rocher...
(0) 

Gwendal Le Mercredi 23 novembre 2011 11:33
@ex site bretagne.unie
Je ne suis pas du tout d'accord avec votre analyse.
... "aujourd'hui la plupart des nantais de nantes sont des "metis" bretons/vendeens et dans une ou 2 generation ?)"
Le problème, c'est qu'avec la fusion des deux régions, ca ne changera absolument rien.
Dans le pire des cas, Rennes deviendra alors comme Nantes : "metis bretons/mayennais".
"j'ai confiance en la vigueur bretonne dans une fusion B4/PDL pour remodeler un jour B5. "
Si nous changeons d'organisation territoriale aujourd'hui, nous n'allons pas rechangé demain. Ce sera parti pour garder cette région PdL-BZH tout le siècle à venir.
Et au final ... que deviendra la Bretagne ? Une partie de région situé à l'Ouest de la France ? ... Ce n'est pas ce que je veux, ce n'est pas ce que l'on veut.
Donc je préfère B4 et se battre pour B5 que le Grand Ouest.
(0) 

A P Le Mercredi 23 novembre 2011 20:45
Allez révons un peu .......demain les 5 conseils généraux , le conseil régional réunis à Rennes ou à Nantes proclamerons .....que la Bretagne est UNE et que son peuple a droit a un devenir .C\'est un peu ce que vient de faire L\'Alsace non ?!! Pourquoi toujours demander il faut parfois savoir prendre !!!! Dommage c\'était un rêve !!!! Alors peut-être que le chemin passe par B5 plus 2 ou 3 départements des PDL. Je crois que les Bretons seraient forcément le moteur d\'un tel ensemble .
(0) 

SPERED DIEUB Le Mercredi 23 novembre 2011 21:53
@AP
Vous dites les bretons seraient le moteur d'un tel ensemble là vous rêvez car ce scénario ne ferait qu'aggraver la fracture territoriale entre l'est et l'ouest breton .Par contre cette nouvelle situation créerait une nouvelle ligne de fracture qui mettrait plus que jamais en évidence la vocation spécifique de la Bretagne qui regarde naturellement vers l'océan alors que les régions voisines de l'est ont une orientation lus continentale d'autant plus qu'elles seront attirées vers le grand Paris cher à Sarko !!!
(0) 

Yan lev Le Jeudi 24 novembre 2011 13:43
@ gwendal : connaissez vous vraiment la loire-atlantique ? personnellement oui puisque j'y ais toujours vécu ... tout ça pour vous dire que le métissage dont vous parlez est un fantasme des administrations locales. Il est vrai que nous nous côtoyons volontiers, mais l'esprit de rivalité entre la loire-atlantique et la vendée est telle que ces derniers se voient rappeler continuellement leur appartenance à leurs tradition culinaires sous la belle appellation de "mogettes".
En outre le nombre de vendéens résidant en 44 représente 3% de la population totale du département, contre 60% de souche
Le nombre de "val de loiriens" installés représente environ 10%, autant que les "île de françiens" à vrai dire.
Les habitants d'origine de la Bretagne historiques sont au nombre approximatif de 7% ce qui monte le total de bretons historiques au même nombre que celui retrouvé souvent dans les sondages portant sur l'avis des habitants du 44 sur la réunification, soit 67 à 70% de positifs (exit le sondage OF car un seul sondage privé peut difficilement en ternir plusieurs mis en oeuvre par des instituts spécialisés, surtout quand on connait la ligne éditoriale de OF à ce sujet)
De plus il ne faut pas oublier une chose, c'est dans l'ouest de la France que les habitants bougent le moins d'un département à l'autre.Nous avons donc un nombre d'habitants originaires de Bretagne historique bien plus important que n'importe quelle autre population venue d'autres départements, et états (5% de résidents sont des immigrées d'autres pays seulement), en loire atlantique
Bref tout cela pour dire que si vous appelez ça du métissage, alors mon 1/8 de sang Irlandais devrait me faire passer de brun à roux ...
Pour information mes affirmations se basent sur des comparaisons faites à partir du dossier édité par l'express sur les "origines" des résidents de Bretagne
(0) 

Alwenn Le Jeudi 24 novembre 2011 14:53
Merci à Yan Lev pour ces précisions qui correspondent à ce que je pensais. C'est ex site bretagne.unie.free.fr (tout un programme !) plutôt que Gwendal qui fantasmait une invasion vendéenne en Loire-Atlantique, et cela pour justifier une fusion B4 - Pays de Loire ! Rien de moins !
.
(0) 

Louis Le Bras Le Jeudi 24 novembre 2011 20:45
Juste une question sur les % concernant les origines des habitants du pays nantais, ils se basent sur quoi ?? Sur le lieu de naissance ??
Je pense honnêtement que ces chiffres ne veulent pas dire grand chose.
Et je serais bien curieux de connaître le profil des parisiens qui s'installent à Nantes. Il ne serait pas étonnant que dans une part non-marginale d''entre eux, il y ait un attachement à la Bretagne.
Je me souviens d'un sondage Ouest-F , il donnait 70 % pour la réunification de la Bretagne, 25 % contre et 50 % qui se déclaraient bretons. Ce chiffre de 50 % était intéressant, je pense qu'il reflète plus la réalité (même si date d'il y a 7 ans je pense) dans le contexte PdlL.
Au passage j'avais trouvé ce chiffre de 50 % très encourageant, au vu du contexte. On peut se dire qu'en cas de réunification, 70-75 % au moins se déclarerait breton.
Le vrai problème c'est la chape de plomb idéologique du Batteux-Ayrauland plus que l'arrivée de populations qui au final sont pas forcément partie prenante de cette question.
(0) 

ex site bretagne.unie.free.fr Le Jeudi 24 novembre 2011 21:14
Libre à vous de déformer mes propos, je parlais des Nantais de l'agglo nantaise et pas de l'ensemble du département qui ont pour beaucoup des attaches d'un coté vendéenne et de l'autre loire-atlanticaise /ou B4.
Pour info yann lev, n'oubliez pas que selon vos stats Des enfants nés à Nantes de 2 parents vendéens seront pour vous 100 % bretons.
je connais pas mal de ces 100% nantais/bretons selon vous qui rigoleraient de votre conception .
ils se sentent principalement loire-atlanticais de residence d'ascendance vendéenne.
quant à Alwenn, je vous rappelle que j'ai tenu un site sur la réunification pendant 6 ou 7 ans d'ou mon pseudo , cela vauit bien le votre.
comme Yannlev je vis en Loire-atlantique, moi depuis 15 ans, et j'ai tres bien perçu l'état de la bretonnité ici.
meme les "de souche" se disent "pas bretons" et ont une connaissance infinitésimale de ce qu'est la Bretagne.
libre à vous de continuer à rever .
quant à moi je vous repete que si vous rajoutez 20 ans de partition administrative, cette revendication historique sera du meme odre que de reclamer un tibet tibetain.
(toute proportion gardée dans le niveau de violence)
(0) 

ex site bretagne.unie.free.fr Le Jeudi 24 novembre 2011 21:56
Voilà un exemple des plus nocifs de la partition
"Nantes
Les résultats du cross Ugsel des Pays de Loire"
des jeunes qui se cotoient , nantais qui ne cotoieront jamais les Bretons B4.
un exemple:
Juniors : 1. Manzin (Notre-Dame Roche sur Yon), 2. Herbreteau (La Providence Cholet), 3. Plessis (Notre-Dame La Roche sur Yon), 4. Guilard (Charles Georges), 5. Even (La Joliverie Saint-Sébastien Loire).
avec une region B4PDL
le palmares eut été different !
et Even de st sebastien (44) aurait peut etre cotoyé Even de st avé ? (56) ?
et qu'il y ait quelques vendeens ou autre, augmenterait plutot une solidarité entre les Evens du 44 et du 56....
Voilà comment on forge une identité aussi , par l'experience .
l'experience en pays nantais ne forge absolument pas un devenir commun avec B4 pour les jeunes.
si les militants et sympathisants de l'emsav ne veulent pas voir ça , c'est dommage.
en voulant le top (B5), vous n'obtiendrez rien et vous aurez B4 pour encore 70 ans.
et nous ici en 44 nous n'aurons qu'à continuer à voir notre "pays breton" de plus en plus debretonnisé.
jarrete là mon preche dans le vide.
secouez vous quand meme car meme Yann Fouéré nationaliste s'il en est ne se cantonnait pas à B5 et imaginait des referendums pour demander une B5 elargie.
je rappelle la position de P.Mareschal qui envisageait lui aussi une fusion B4/PDL
et sans doute d'autres personnes dans la mouvance emsav mais evoquer cela brise un tabou, tabous nombreux dans l'emsav.
(0) 

ex site bretagne.unie.free.fr Le Jeudi 24 novembre 2011 22:00
Alwenn : je ne fantasme pas le nombre important de vendeens dan sl'agglo nantaise , c'est vous qui etes dans votyre monde de fantasmes gwenn ha du .
je suis breton à 100% emais je suis pragmatique ,
vous n'avez aucun droit a me juger.
("fantasmait une invasion vendeene" , "ustifier une fusion B4/PDL"etc...)
Alwenn, je pense que vous etes jeune et tres loin de la Loire-Atlantque.
venez faire un tour ici (pas dans un environnement de nationalistes bretons) , parlez aux gens et on en reparlera.
(0) 

Louis Le Bras Le Vendredi 25 novembre 2011 08:34
Patrick Mareschal n'a pas fait grand chose pour la réunification durant son mandat, personnellement je n'en ferais pas une référence. Pour moi c'est même le bide des années 2000, quand même quand on y pense on avait un ancien président du CUAB à la tête du 44, c'est tout de même incroyable qu'il ne se soit rien passé.
C'est facile de demander des votes quand on est dans l'opposition (vote alambiqué lors de la présidence de Trillard) .Il n'y a eu aucun vote sur la réunification sous son mandat alors que la question a été posée au plus haut niveau de l'Etat tout récemment. Vous avez beaucoup entendu Mareschal durant cette période ??
Il a été fidèle Ayrault, pour le résultat que l'on voit aujourd'hui.
Les votes des élus locaux cela ne fait pas tout, mais ça compte quand même. Même Le Drian qui est anti-B5 a organisé un plébiscite dans l'enceinte du Conseil Régional B4 sur cette question.
(0) 

Alwenn Le Vendredi 25 novembre 2011 14:46
@ exsite Bretagne-unie
L\'emsav n\'a pas plus le pouvoir de réunir la Bretagne historique que de faire une Bretagne PdeLoire.
La classe politique qui en a le pouvoir semble avoir plutôt intérêt au statut quo. Même la Normandie semble très difficile à réunir, Alors que ça paraît simple.
Alors, on peut toujours avoir tel ou tel souhait, on a pas le pouvoir de le mettre en oeuvre.
Vous croyez que Le Drian ou Auxiette vont sacrifier leur siège ? Vous croyez que le maire de Rennes va accepter de ne plus être maire de la \"capitale\" de la Bretagne.
Et qui vous dis que les Angevins ou les Vendéens ont envie d\'être reliés à la Bretagne ?. Les Pays de Loire et les \"ligériens n\'ont de toute façon pas d\'identité. Les Vendéens sont Vendéens, les Angevins Angevins, les Mayennais Mayennais. L\'identité ligérienne ne repose que sur du vide.
Une région Bretagne PdeLoire aurait un gros problème d\'identité !
Il n\'y a que la Bretagne qui a une culture forte capable de résister à Paris. Ailleurs, il n\'y a plus de culture autonome. Il n\'y a plus que des provinciaux. (Mise à part la Corse et le Pays Basque, et l\'Alsace de plus en plus tournée vers l\'Allemagne.
Mais il faut que cette culture se renforce. Que l\'identité de la Bretagne se renforce dans les esprits.
Je note que les pêcheurs ont créé \"Pêcheurs de Bretagne\", de Saint-Malo au Croisic.
L\'image de la Bretagne est une image forte. Une marque.
Maintenant il faut réfléchir à la manière de la renforcer et d\'y associer pleinement la Loire-Atlantique. Qui réfléchit à cela ?
(0) 

Jean Parrot Le Vendredi 25 novembre 2011 20:27
@ Alwen : qui réfléchit ? Allez voir
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons