Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Ouest France contre les droits des homosexuels au mariage
Dans son édition du samedi 11 août, Ouest-France publie un édito de François-Régis Hutin, le PDG du quotidien régional, intitulé Prière, mariage homosexuel, euthanasie, qui prend clairement position contre l'égalité des
Gilles Delahaye pour OMEB le 12/08/12 10:47

Dans son édition du samedi 11 août, Ouest-France publie un édito de François-Régis Hutin, le PDG du quotidien régional, intitulé

"Prière, mariage homosexuel, euthanasie", qui prend clairement position contre l'égalité des droits entre homos et hétéros, un peu plus d'un mois après un autre édito du même acabit, signé Jeanne Emmanuelle Hutin, la fille du PDG. Mener une croisade contre l'ouverture du mariage aux couples de même sexe et l'homoparentalité, c'est donc une affaire de famille au sein du quotidien le plus lu en France (750 000 exemplaires diffusés chaque jour – source OJD).

Quelques extraits :

«l'Église catholique condamne l'homophobie, c'est-à-dire le mépris ou la persécution des homosexuels, tout en refusant d'accepter ces pratiques qu'elle condamne, mais sans condamner les personnes concernées.»

«Notre pays, en proie déjà à de nombreuses et si graves difficultés, a-t-il vraiment besoin de se voir divisé sur de telles questions? On sait parfaitement qu'elles résonnent au plus profond des consciences et qu'une fracture provoquée à ce niveau pourrait avoir de considérables et irrémédiables conséquences.»

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1319 lectures.
logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Voir tous les articles de OMEB
Vos 22 commentaires
EC Le Dimanche 12 août 2012 16:41
Votre premier extrait est une information totalement juste. Vous pouvez prétendre le contraire, vous mentiriez.
(0) 

A P Le Dimanche 12 août 2012 20:45
Une nouvelle fois la preuve est faîte ....en sortant une phrase ou un paragraphe de son contexte on en détourne le sens !!! Il aurait été intéressant de compléter votre extrait par "Au reste on peut se demander quelles sont les raisons de la revendication du mariage par les homosexuels . A l'heure même ou le mariage est décrié,abandonné,remplacé par la pratique généralisée du concubinage, ce que l'on appelait autrefois l'union libre,alors même qu'en France 50% des mariages donnent lieu à divorce, pourquoi le mariage devient-il si essentiel pour ces personnes ?" fin de citation ...Pour bien saisir IL FAUT LIRE l’Édito en entier.....Votre dernier extrait cite la conclusion et concerne aussi ......l'Euthanasie . Cordialement a p
(0) 

T. Gwilhmod EAT Le Lundi 13 août 2012 00:36
Il y a un abus de langage de la part d'ABP : le même droit au mariage est permis à tout le monde hétérosexuels et autres, et ce droit spécifie simplement qu'un mariage c'est l'union d'un homme et d'une femme, point barre.
Cette institution du mariage déjà mise à mal va carrément sombrer avec cette loi franc-maçonne.
Petite remarque : il est évident que la validation d'une définition du mariage autre que celui entre un homme et une femme va entraîner des abus, tels que :
- priver l' enfant volontairement de leur droit naturel à être élevés par leurs papa et maman. Il arrive trop souvent que l'on confondre acte volontaire et accident dans cette affaire (veuvage etc)
- puisqu'un couple homo est par définition stérile, il faudra donc institutionaliser et industrialiser la fonction de mère-porteuse, concept impossible à traduire en breton d'ailleurs.
T.G. Président de l'association des familles catholiques bretonnantes EAT
(0) 

Arzhel Eostig Le Lundi 13 août 2012 01:14
"Lobby homo", "lobby breton", les deux restent des lobbys et sont logiquement défendus par les personnes qui se sentent concernés par l'un ou l'autre... Ou les deux.
L'un n'est pas plus légitime que l'autre. Les deux défendent leur liberté, le droit de vivre leur différence, face à une majorité "dominante" qui veut imposer sa vision des choses.
Quant au premier extrait, il est en effet tout à fait véridique... Il n'en est pas moins hypocrite : l'église condamne l'homosexualité mais pas les homosexuels... Peut-on condamner le crime et pas le criminel, l'enfantement et pas la mère ? Ce sont deux notions indissociables. Sinon à vouloir "guérir" (terme abominable) les homosexuels, comme certains groupes à travers le monde le font encore (les mormons américains ont mis au point des "cliniques" à base de traitements chimiques et de chocs électriques etc. De la barbarie pure et simple, pour contraindre les "patients" à lutter contre leur nature), je ne vois pas bien l'autre sens possible de cette "schizophrénie"...
Le mariage est en effet un droit autant qu'un devoir. L'un n'allant jamais sans l'autre, normalement, dans une société responsable... Mais c'est un autre débat.
Merci à l'auteur de l'article, qui, s'il est trop peut développé, et ne cite pas tout l'article (mais les problèmes de droits sont là, et une recherche internet est rapide autant qu'aisée) a le mérite de m'avoir donné 20 secondes (le temps de lire les commentaires) de bonheur simple en voyant associés la défense de la Bretagne et des homosexuel(-le)s
(0) 

Ar Vran Le Lundi 13 août 2012 07:57
Question stupide : que vient faire cet article avec la Bretagne ? Je ne vois aucun rapport sauf à laisser supposer que ceux qui ont pour le mariage homosexuel sont par définition pour la défense de la Bretagne. Or comme je l ai écrit, cela n à rien à voir...
Donc je n ai aucun commentaire à donner sur ce sujet même si j ai ma propre opinion sur le sujet...
(0) 

eugène Le Tollec Le Lundi 13 août 2012 10:01
Ils l'ont dit
gauche comme droite
La France "mère des lois " a proclamé la diversité et la mixité.
La Bretagne est donc diverse et variée (de l'homo à l'hétero,du marié au célibataire le plus endurci,du bien portant au plus sénile (du plus jeune au plus ancien) et l'on s'en fout des mariages gais,des mariages "blancs" et de toutes ces C....
Bientôt ,on changera l'homme pour qu'il puisse enfanter!
Nous avons là atteint le summum de la bêtise humaine( la loi de la nature dit qu'il y a un mâle et une femelle ,un homme et une femme ,Adam et Eve, cromagnon et cromagonne.
Il y a des jours ,où je me demande qui dirige OF (on y lit beaucoup d'âneries souvent orientées et obéissantes!
Serait ce devenu un média de manipulation des masses?
comme beaucoup!
Changerons nous le Breton?
AFIN QU'IL NE DEVIENNE QUE BRETON, PAR LES TEMPS QUI COURENT.
(0) 

Frederig ar Bouder Le Lundi 13 août 2012 14:12
«Lobby homo», «lobby breton», les deux restent des lobbys et sont logiquement défendus par les personnes qui se sentent concernés par l'un ou l'autre... Ou les deux. L'un n'est pas plus légitime que l'autre. "
Lorsque le la Bretagne sera indépendante on pourra s'interroger sur la légitimité d'un éventuel "lobby breton" en France ou ailleurs. Pour le moment c'est le lobby français en Bretagne, celui qui organise notre destruction culturelle et notre assimilation qui est parfaitement illégitime. A
(0) 

Fab Le Lundi 13 août 2012 16:10
@ T. Gwilhmod. La grande dégradation de l'union civile, qui a usurpé le nom de "mariage", dans le grand n'importe quoi ne donnera-t-elle pas encore plus de valeur, dans l'esprit des gens et par comparaison, au vrai seul mariage, celui qui se fait dans l’Église ?
Cf. http://www.ndf.fr/poing-de-vue/25-06-2012/le-mariage-homosexuel-nest-pas-notre-affaire#.UCkKlqO5eIg
(0) 

paotr arrepublik Le Mardi 14 août 2012 10:14
il n'empêche que nombre d'intellectuels de l'emsav ont été ou sont homosexuels: Yann-Ber Kalloc'h, Roparz Hemon pour ne pas citer les vivants... pour moi aucun problème et d'ailleurs, le festival de cinéma de Douarnenez en plus d'inviter les basques, catalans et galiciens organise une journée LGBT. Et le succès du Festigay à Gourin montre la tolérance des bretons, même en milieu rural...
donc oui, il peut avoir des rapports entre homosexualité et Bretagne...
(0) 

Arzhel Eostig Le Mardi 14 août 2012 13:20
Merci Paotr Ar Republik !
(0) 

Gilbert Josse Le Mercredi 15 août 2012 07:03
Amusant de constater à quel point est ancré dans les esprits le rapport mariage=famille=procréation.
Pour dépoussiérer certains esprits, je me permets de vous inviter à la lecture de ce petit rappel historique :
Bonne journée à tous.
(0) 

eugène Le Tollec Le Mercredi 15 août 2012 11:40
Gilbert Josse
Rien n'est amusant.La loi de nature veut (c'est comme ça)
un principe male et un principe femelle pour créer (jusqu'à ce jour ,je n'ai jamais vu ddeux principes mâles procréer ensemble)
Les hommes depuis la nuit des temps ont obéi à cette loi de survie de race ,de clan ,de lignée,certains allaient chercher une nouvelle vigueur dans de belles paysannes pour redoner du sang neuf.... malheureusement l'homme et la femme ont quelques erreurs de création et des anomalies mentales apparaissent,des déviances plus ou moins perversesdictent des comportements,cela a été de tout temps et devient une des directions de société...
Soit mais de là à ce que des couples"homos" aient tous les droits d'un couple "normal"(qui eux procréent),pour eux,un devenir dans un système de plus en plus taré..... il y a une marche .
Le positionnement "homo",erreur de nature ne peut pas permettre de mettre sur le même pied d'égalité la normalité et l'erreur(là nous rentrons dans la loi des hommes et des religions)
Je rappelle que l'on a tous en nous la bisexualité (dans ses caractéristiques)et si la nature fait une C....,la science ne peut pas encore rectifier l'anormalité et le dérapage mental ou physique.
Nous rentrons dans le domaine de la tolérance ,monsieur!
(0) 

eugène Le Tollec Le Mercredi 15 août 2012 11:59
Gilbert Josse
je rajoute "l'état d'homosexualité" fera tout pour sortir de son anormalité pour se normaliset.
Il leur faut tous les droits de la normalité
soit mais ls n'auraont jamais le droit ou la possibilitéde création (recherche des donneurs ou de donneuses -adoptions permissives,etc)
L'anormalité ne pourra amais devenir la normalité,à moins d'admettre tous les laxismes d'état et de société. La science n'a pas encore permis de faire d'un homme une matrice procréative,ni l'inverse, d'une femme "mâle",un géniteur.
Sommes nous ,devenus si asexués?
Quel est le sexe des anges?
Avons nous trouvé l'auto fécondation?
Sommes nous le Saint Esprit pour enfanter Marie?
Tout est amusant et pathétique!
Oëdipe et Freud s'en souviennent.
(0) 

Yann Diskarzer Le Mercredi 15 août 2012 15:52
Paotr ar ripiblik: succès du festygay à Gourin. D'abord un tenancier de boîte échangiste qui sait y faire, en créant une association faux- nez et en mettant la municipalité UMP dans sa poche. Ensuite le public qui va voir ce déballage comme les Gras à Douarnenez, ou les jeunes défoncés de la rave party à Paule, ce qui ne signifie pas un assentiment réel avec l'idéologie vèhiculée par un lobby ultra minoritaire mais aux myens sans limites...
(0) 

Arzhel Eostig Le Mercredi 15 août 2012 17:34
@ Gilbert Josse Merci pour le lien vers cet article fort intéressant qui remet bien en perspective l'institution du mariage !
(0) 

Paul Chérel Le Mercredi 15 août 2012 17:36
Qu\'est-ce que cela vient faire dans une AGENCE BRETAGNE PRESSE ? Le seul commentaire intéressant est celui de Ar VRAN malgré son pseudo de CORBEAU. Mais que ceux qui continuent de s\'abîmer l\'esprit en lisant Ouest-France continuent de le faire, c\'\'st leur affaire ! Mais qu\'ils ne viennent pas nous encombrer avec leurs lectures débiles ! Paul Chérel
(0) 

Awen Gwesnou Le Mercredi 15 août 2012 22:00
@ Paul cherel, l'article d'ABP sert a souligné un article abérant au XXIe siècles, et montre le caractère très catholique du quotidien chrétien-démocrate, qui a par la même ses dérives intégristes, homophobe, jacobine, impérialiste et anti-breton.
Quand au mariage homosexuels, ce sera l'une des seuls lois positive du mandas des libéraux du PSF. l'une des seuls lois a peu près démocratique qui repart une injustice flagrante alors applaudissons cette avancée !
(0) 

Yann Vallerie Le Jeudi 16 août 2012 08:46
Pourquoi ne pas rester au statut du PACS ? (qui donne les mêmes droits juridiquement parlant que le mariage)
Pourquoi avoir besoin du mariage, alors que ce même mariage chez les couples hétéros est si souvent décrié par ces mêmes militants comme étant un réflexe réactionnaire ?
Moi pas comprendre cet attachement à cette institution du mariage, surtout qu'un mariage à la mairie, c'est quand même pas très "passionnant" dans les faits ...
Ce débat, qui me semble tout sauf important, est surtout, dirigé par des associations qui ne représentent en rien les homos , et qui bénéficient uniquement de clientélisme et de passe droit au sein de la république (se renseigner sur les subventions monstrueuses accordés à différentes associations lobbystes homos, à faire pâlir n'importe quelle organisation politique bretonne)
Il est également à noter qu'aujourd'hui, quiconque s'oppose à ce mariage est désormais traité d'homophobe, ce qui est LA grosse victoire de ces activistes, comme les associations antiracistes avaient gagné la sémantique sur leur propre terrain, faisant condamner désormais n'importe quel propos.
Jje ne parle même pas de l'adoption par les couples homos que pour le coup, je qualifierai de nonsens, puisque le but d'un homme et d'une femme sur terre est aussi de donner la vie, et que deux personnes de même sexe ne le peuvent pas ensemble, sauf à cautionner les nouvelles théories sur la reproduction artificielle, mais à inclure également les théories sur les régulations chimiques de population, les stérilisations, les avortements de masse, etc etc)
(0) 

Ar bed war e benn Le Jeudi 16 août 2012 10:38
da Awen
l'homosexualisme "une loi démocratique"?
Alors pour un changement aussi important dans l'histoire des hommes, pourquoi ne font-ils pas un référendum ?
Les sondages donnent les homosexualistes gagnants (on n'a pas le détail pour la seule Bretagne c'est dommage peut-être que les Bretons ne décideraient pas de même, idem pour assasiner les gens qu'ils soient nourissons -avortements -ou en fin de vie - euthanasie- ... ) mais on sait très bien que les sondages mentent et que à chaque référendum, comme par hasard c'est toujours les valeurs conservatrices qui gagnent, on l'a vu en 2005... Les sondages n'engagent que ceux qui y croient...
Pour moi, être attaché à la Bretagne, son histoire, sa culture, sa langue, c'est foncièrement "conservateur". De même résister aux sirènes de la culture de mort est logique pour un Breton parce que la culture de mort ce n'est pas Breton, tout simplement. Le "progressisme" ici n'est pas un progrès mais bien une régression.
Dire que OF serait très catholique c'est du foutage de gueule alors qu'il est avéré que c'est surtout une girouette et que sa prise de contrôle après guerre a rompu tout lien avec l'Eglise. OF va avec l'eau du fleuve sur les sujets polémiques sinon il perd des lecteurs, mais vous verrez, dès que réellement il y aura un concensus OF baissera le pavillon comme il l'a toujours fait, par exemple sur l'avortement, le pacs ou la loi léonetti (qui permet déjà l'euthanasie par non nutrition)...
Etre Breton, c'est vouloir restaurer une société respectueuse de l'homme, ce n'est pas réclamer à grands cris et applaudissements l'avènement d'une société dont les principes en réalité sont l'éradication de toutes les "contraintes" liées à la tradition (langue, pays, famille, religion, morale), pour faire advenir un "homme nouveau".
En soutenant le lobby homosexualiste, Awen, vous creusez la tombre de la Bretagne réelle, celle de toujours, dont la cellule de base reste naturellement la famille, basée sur le mariage religieux, en vue d'acceuillir des enfants. Rien à voir avec des paires homosexuelles, hédonistes par essence et stériles.
Si la société reconnait le mariage c'est concrètement parce qu'elle reconnait la nécessité de cette isntitution en vue de l'engendrement des enfants et leur éducation. Au point de vue de l'engendrement il y a stérilité de fait. Au point de vue de l'éducation, il y a l'évidence de prendre n compte la pluralité des sexe : l'enfant doit profiter du double repère sexué de son propre père et de sa mère...
D'autre part, si ce modème traditionel supporte des exceptions c'est parce qu'il y a des accidents dans la vie. On ne peut pas VOULOIR ces irrégularités, mais simplement il faut les gérer.
Ainsi il est intolérable qu'un enfant soit voulu et élevé par des couples de même sexe, "mariés" à cet effet, qu'ils soient sodomites ou lesbiens.
(0) 

Arzhel Eostig Le Jeudi 16 août 2012 14:34
@ Modérateur :
Supprimer mon commentaire, argumenté, mais pas le commentaire haineux et approximatif auquel il répondait montre assez bien l'amateurisme, le clientélisme, et l'intolerance qui règne sur ce forum en général. Monsieur Le Tollec est clairement un meilleur "client".
Le concept d'alterité semble inconnu ici.
Je n'y remettrai plus les pieds. Les commentaires y sont trop souvent bruns et fétides !
La Bretagne, avec vous, est bien mal barrée !
(0) 

Christian Le Goff Le Jeudi 16 août 2012 20:29
En 1983, j\'ai pris deux décisions, la première d\'adhérer à l\'UDB à contre courant de la plupart des militants bretons, la seconde de faire mon coming out auprès des miens avec tous les risques que cela suppose. Les deux démarches avaient la même finalité, affirmer mon identité et défendre mes droits inaliénables en tant qu\'être humain, breton et gay.
A lire la très grande majorité des commentaires publiés sur ABP, la lutte pour le respect des droits humains a des limites bien réactionnaires et qui dissimulent mal leurs sentiments homophobes. La libération des peuples est pourtant indissociable entre autres de la libération sociale des êtres humains. Vos propos qui s\'appuyent très souvent sur des dogmes religieux surannés et des arguments aux senteurs plutôt nauséeuses vous discréditent auprès de la jeunesse et des forces de progrès dans le combat pour la libération de notre pays. Qu\'espérez-vous, que la religion d\'Etat soit rétablie ? Réveillez-vous ! Avec de tels propos le \"lobby\" breton restera encore pour longtemps bien minoritaire et inaudible comparé au \"lobby\" gay pour reprendre un terme que certains commentateurs avertis affectionnent particulièrement.
2013 verra le droit au mariage pour tous reconnu, et que l\'on veuille se marier ou pas n\'est pas la question : tout un chacun pourra exercer ce droit sans discrimination d\'aucune sorte. 2013 verra peut-être aussi la reconnaissance de la langue bretonne et dissiper une autre discrimination, que l\'on veuille ou pas parler breton.
(0) 

modérateur Le Samedi 18 août 2012 08:14
@Arzhel Eostig
Votre commentaire a été suspendu car il contenait des inusltes "Par contre, français ou breton, comme chantait Brassens "quand on est c**, on est c**".
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons