Pays de la Loire, le tourisme, et l'argent du contribuable
Communique de presse de Bretagne Réunie

Publié le 3/04/16 10:52 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Bretagne Réunie salue la lucidité de Franck Louvrier, nouveau président du Comité régional du tourisme, qui reconnaît dans Presse-Océan du 30 mars que "La destination Pays de la Loire n'existe pas". Effectivement, « les Pays de la Loire » est une région qui souffre depuis sa création par décision technocratique, d’une absence de cohérence, de visibilité et de notoriété.

Dans le même article, il précise "qu'en tant qu'élu local, le secteur qui [l'] intéresse, ce sera la Baule-Presqu’île guérandaise '' Bretagne-plein-sud '' ", label choisi par Cap Atlantique pour assurer sa promotion touristique. Voilà donc : comment attirer les touristes en Presqu'Île guérandaise… ? en rappelant qu'elle est bretonne.

Pays de la Loire, une région vouée à disparaître

Bretagne Réunie ne peut que rappeler à quel point il est aberrant de vouloir dépenser « toujours plus » pour une « région » qui, malgré 40 ans de promotion coûteuse et luxueuse, n'existe « toujours pas ». D’autant plus que l’avenir prochain de cette « région » est, tout le monde le reconnaît, soit de s’effacer au profit des deux régions voisines à forte identité, avec la Bretagne réunifiée et le Centre-Val de Loire élargi, soit d’être absorbée dans un Grand Ouest sans identité et sans cohérence, perspective voulue par certains technocrates jacobins et que nous combattons ardemment.

Alors, pourquoi refuser l’évidence et ne pas s’inspirer du principe de réalité et du bon sens ? Pourquoi vouloir créer une marque ombrelle « Pays de la Loire » (à l'image de "Produit en Bretagne") et une agence de réservation régionale ? En résumé, pourquoi dépenser vainement l'argent du contribuable pour tenter une nouvelle fois de « créer » une destination vouée à la disparation à court terme ?

Une volonté de créer l'absurde et l'artificiel avec l'argent du contribuable

Nous regrettons que Franck Louvrier prenne place dans les rangs de ceux qui usent et abusent de la « langue de bois » pour bénéficier des attributs d’un pouvoir régional virtuel et se construire une carrière politique. On pourrait attendre de nos élus qu’ils choisissent d’arrêter de dépenser l'argent public pour des causes absurdes et vaines, comme pour cette région artificielle et vouée à l’effacement que sont les Pays de la Loire.

Jean-François Le Bihan

Document PDF 20160204_br_louvrierpdletbzh.pdf communiqué de presse de Bretagne Réunie : "Pays de la Loire, le tourisme, et l'argent du contribuable". Source : Bretagne réunie
Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.