Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Plouhinec - Plus de 2 000 personnes pour leur lycée !
Samedi 2 décembre, 2 000 personnes se sont rassemblées à Plouhinec (29) pour manifester leur soutien au lycée professionnel Jean-Moulin, spécialisé dans la charpente navale. Malgré la décision annoncée par le Président de Région, Loïg Chesnais-Girard, les personnels et toute la population se mobilisent, résolus à faire vivre le Cap Sizun. Au cœur de l'action depuis le début, la FSU appelle le Pdt de Région à répondre à l'émotion suscité et à faire un geste politique en direction de ce territoire de la (...) - Actions et initiatives
pour FSU BRETAGNE le 4/12/17 14:42

(voir le site) " align="left"> Samedi 2 décembre, 2 000 personnes se sont rassemblées à Plouhinec (29) pour manifester leur soutien au lycée professionnel Jean-Moulin, spécialisé dans la charpente navale. Malgré la décision annoncée par le Président de Région, Loïg Chesnais-Girard, les personnels et toute la population se mobilisent, résolus à faire vivre le Cap Sizun. Au cœur de l'action depuis le début, la FSU appelle le Pdt de Région à répondre à l'émotion suscité et à faire un geste politique en direction de ce territoire de la pointe ouest de la Bretagne. Vous lirez ci-dessous le Communiqué de presse de la FSU régionale Communiqué de presse Rennes le 4 décembre 2017, L.P. Jean Moulin de Plouhinec : Gardons le Cap ! Représentants d'organisations syndicales, de partis politiques, du monde associatif et du tissu économique, élus locaux, habitants du Cap Sizun, ce sont plus de 2 000 personnes qui se sont rassemblés ce samedi 2 décembre pour dire non à la fermeture du lycée professionnel de Plouhinec. Tous ont exprimé leur refus de voir disparaître des formations et des savoir-faire importants pour leur territoire, mais aussi leur attachement à leur lycée créé par la volonté d'anciens résistants du Cap – ainsi que l'a rappelé ce samedi Mme Yvonne Trividic-Bouër, fille de l'un des promoteurs du projet dès 1947, Albert Trividic instituteur résistant et militant de l'école publique. Au delà du symbole, la fermeture du Lycée Jean Moulin viendrait s'ajouter à la liste des services publics désertant le Cap Sizun, un territoire très prisé par les touristes mais qui est aujourd'hui l'un des oubliés du développement de la Bretagne. Tout comme les habitants du Cap, la FSU refuse de conclure au déclin inéluctable de ce territoire où les hommes et les femmes savent, depuis toujours, se mobiliser et agir pour le faire vivre. La dévitalisation du Cap Sizun n'est pas une fatalité et la présence des services publics doit être un engagement fort pour en maintenir l'attractivité. Éléments majeurs de la démocratisation de l'École et pour l'élévation du niveau de qualification de tous, les lycées professionnels publics participent du développement des territoires par l'insertion sociale et professionnelle qu'ils offrent en particulier aux jeunes des familles populaires. La baisse de la fréquentation du LP Jean Moulin n'est pas une fatalité. Région et rectorat doivent s'engager dans un véritable projet de développement du LP avec des formations porteuses et innovantes. C'est ce geste politique que nous attendons aujourd'hui de la Région. Le sort du Lycée Jean Moulin n'est pas scellé. Parce qu'elle est symbolique des enjeux de territoires à l'échelle de toute la Bretagne, la lutte des personnels et des habitants du Cap doit continuer. Le 14 décembre, interpellons les élus régionaux à l'occasion de la session du Conseil régional qui se tiendra à Rennes et qui examinera le projet de fermeture du LP Jean Moulin.

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons