Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Plus que jamais, la survie de la langue bretonne passe par l'indépendance
En organisant un simulacre de débat sur les soi-disant \"langues régionales\", prélude à l\'affirmation solennelle de son opposition à tout changement de politique linguistique, la France vient une fois de
pour Adsav!, Strollad pobl vreizh le 11/05/08 18:02

En organisant un simulacre de débat sur les soi-disant "langues régionales", prélude à l'affirmation solennelle de son opposition à tout changement de politique linguistique, la France vient une fois de plus d'organiser une opération de propagande à grande échelle pour son modèle de gouvernement: la prison des peuples. Adsav! , le parti du peuple Breton, rappelle que le débat qui s'est déroulé à l'Assemblée nationale française sur les prétendues "langues régionales" a tenu de la mauvaise farce. En mettant sur le même plan des langues nationales de culture, comme le Breton, et des variations locales du Français, le débat était déjà bien mal amorcé: il pataugeait dans le provincialisme d'un autre temps. Pourquoi Mme Christine Albanel, ministre de la Culture française, cru-t-elle bon d'affirmer haut et fort le refus de son gouvernement de ratifier la Charte européenne des langues minoritaires ? Sans doute dans le but de promouvoir une fois de plus « l'exception française », car il aurait suffit de prendre acte de la violation permanent des textes des Nations Unies en la matière pour comprendre que l'Etat français n'a aucune intention de changer de politique linguistique. Un peu de clarté dans ce domaine aurait évité au contribuable breton de payer les frais d'un « débat » inutile.

Alors qu'on cherche à distraire les Bretons des vrais enjeux linguistiques, alors qu'on leur fait perdre un temps précieux, Adsav, le parti du peuple Breton, rappelle solennellement que la langue bretonne n'est pas une sous-variante régionale d'on ne sait trop quoi, mais la langue millénaire du peuple Breton. Ce peuple, d'origine celtique et insulaire existait déjà avant que l'Etat français ne se constitue. Nous n'avons de leçons à recevoir de personne en matière linguistique et c'est à nous, Bretons, qu'il appartient de défendre notre héritage culturel. Sans politique linguistique ambitieuse qui mette en valeur le breton dans l'éducation et les medias, notre langue, dont le nombre de locuteurs décline rapidement, ne passera pas le cap du XXIe siècle. Sans gouvernement breton pour organiser cette tâche, les minces succès seront illusoires. Plus que jamais, sauver la langue bretonne passe par le retour à l'indépendance de notre vieille nation.

Kuzul Meur Adsav! Le bureau politique

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons