Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Portiques et mouchards GPS embarqués, un danger pour nos libertés demain
Un jour peut être les Français seront reconnaissants aux Bretons d'avoir mis un gros grain de sable (un gravier) dans une belle machine qui semblait pourtant bien huilée avant de
Reun Allain pour Bretons du Monde - OBE le 16/12/13 12:22

Un jour peut-être les Français seront reconnaissants aux Bretons d'avoir mis un gros grain de sable (un gravier) dans une belle machine qui semblait pourtant bien huilée avant de démarrer en Automne 2013.

Tout était presque parfait ! Les portiques étaient déjà installés et seuls quelques camionneurs traînaient encore des pieds pour faire monter les boîtiers GPS dans les cabines de leurs camions.

Dans le même temps, le ministère de l'Intérieur annonçait un projet de réduction de 10 km/h de la vitesse maximale autorisée soit 80 sur petites routes départementales, 100 sur les 4 voies et 120 sur les autoroutes. Procédant ainsi, il était clair qu'on allait déclencher protestations et autres pétitions contre un projet qui allait restreindre des libertés de rouler, augmenter les risques de retraits de points, et surtout accroître les risques de litiges avec l'administration chargée de réprimer les infractions réelles ou présumées.

Appelons ce projet : plan A sachant qu'il y a un plan B autrement plus redoutable au cas où le petit peuple proteste de trop. Rien ne sera donc perdu car au pire le plan A ne sert qu'à détourner l'attention, un leurre en quelque sorte. Comme avait dit Confucius, « Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt ». De Gaulle avait dit que les Français étaient des veaux, donc ils regarderont le doigt.

Pendant donc que les braves automobilistes s'en trouveront soulagés d'une reculade programmée du gouvernement, celui-ci en profitera pour glisser un projet alternatif de boîtiers embarqués qu'on fera passer pour de véritables « Anges gardiens ». Ne protestons pas c'est déjà annoncé et personne ne dit rien. Pas encore sauf si les Bonnets rouges lèvent encore un autre lièvre ! Si la situation reste calme, Madame Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la Violence Routière viendra nous expliquer le bien fondé de toutes ces mesures bienfaitrices. On y ajoutera un petit contrôle biniou anti-démarrage pour faire plaisir à quelques ligues subventionnées pour la promotion des eaux minérales et on trouvera bien une touche écologique pour avoir le soutien de la minorité verte du gouvernement. On nous annonce déjà que le boîtier ne servira qu'à garder des données de conduite enregistrées quelques instants avant et après un éventuel accident, les autres données seront effacées comme chacun feint de le croire. Tout va toujours bien jusque là ? Oui ! C'est le ministre de l'Intérieur lui-même en personne qui l'affirme et il n'y pas de raison, n'est-ce pas, de ne pas de lui faire confiance.

Et on veut nous faire croire que ça pourra servir à réduire les accidents. Vrai ou faux ? Si ce boîtier est là et qu'il y a accident, c'est qu'il ne l'aura pas donc pas évité mais peut-être que la compagnie d'assurance, trouvera, elle, la bonne raison de ne pas vous couvrir après coup.

Ça s'appelle prendre les gens pour de c.ns car tout le hardware est déjà implémenté dans l'électronique du dispositif et notamment un GPS qui tracera votre parcours exactement comme les boîtiers écotaxes montés dans les camions. Les parcours seront tracés par un GPS intégré, et là aussi ce sera pour notre bien car s'il n'est pas utile au propriétaire, ça le sera à la police le jour où vous vous ferez voler votre véhicule. Donc vous ne pouvez qu'approuver de tels progrès. Mais diable, que vient faire l'écotaxe dans ce discours ?

A parler des boîtiers embarqués, on avait fini par oublier nos portiques ! A quoi servent-ils d'abord ? Ils sont équipés de capteurs recevant le signal d'identification du véhicule et si vous êtes un fraudeur ayant débranché le boîtier, votre plaque sera impitoyablement photographiée comme cela se passe avec les radars pour le contrôle de vitesse.

Donc vous voilà bien contraint d'avoir ce boîtier en service à moins que vous n'ayez pris la précaution d'installer une doublette frappée par exemple du numéro de votre voisin préféré qui poursuit votre charmante épouse de ses assiduités les plus dévouées.

Le portique ne sert pas qu'à contrôler la présence du boîtier, c'est aussi à ce moment là que les données enregistrées seront transmises aux capteurs. On peut relever votre vitesse instantanée, calculer votre moyenne entre deux portiques, tracer tous vos parcours depuis le précédent relevé. D'ailleurs c'est bien ce qu'on attend de ce produit !

Si ça marche si bien pour calculer l'écotaxe des véhicules PL, on peut le faire pour un véhicule de tourisme et ainsi tout le monde utilisant sa voiture sera assujetti à un péage quelque soit l'itinéraire emprunté. Petit perfectionnement apporté au dispositif, pour vous être agréable, on pourra vous faire le prélèvement automatique, des péages, taxes diverses à venir, donc prélever les amendes, etc. Ceci est techniquement possible depuis un portique pourvu que le compte débiteur inscrit dans votre boîtier soit le bon.

On voit les multiples questions que cela pose. Nous connaissons la surdité de l'administration face aux réclamations des automobilistes victimes des doublettes. Tout le monde sait très bien qu'il n'est pas possible à un tracteur agricole de se retrouver flashé à 150 km/h sur une autoroute à 500 km du domicile, or les PV sont quand même adressés au propriétaire en dépit de toute vraisemblance et c'est quand même à la victime qu'on demande de prouver sa bonne foi. Voila du grain à moudre pour les cabinets d'avocats et ça tombe aussi très bien car il y des quantités de politiciens qui se convertissent dans la profession lorsqu'ils perdent une élection.

Imaginez l'enfer dans lequel nous serons demain lorsque le même principe sera étendu au collectage des taxes et autres péages de nos routes. Comment se défendre lorsque nous serons victimes du vol de notre voiture ? Le problème va se poser dès maintenant avec l'écotaxe pour les camions avec d'autant plus de risques de litiges puisqu'elle doit s'appliquer en France dès 3,5 Tonnes, soit quasiment un peu plus que le véhicule de tourisme, comme un gros camping-car donc assez facile à conduire et à voler par n'importe quel conducteur.

Pour l'instant l'écotaxe n'est que suspendue, depuis la révolte des Bonnets rouges bretons, d'autres commencent à réfléchir aux libertés qu'ils vont perdre. Un article récent paru dans le Canard enchainé pose la question sur les fonctions réellement « embarquées » dans les portiques et la CNIL saisie des questions sur les fichiers informatiques qui devaient prendre effet au 1er Janvier 2014 est en train de découvrir l'usine à gaz qui se cachait derrière l'écotaxe.

Interrogé à FR3 le 15 Décembre sur le devenir de ce projet, Stéphane Le Foll a déclaré que, quelque soient les décisions qui seront prises, ça ne fonctionnera pas comme cela était initialement prévu.

Si cette réflexion fait son chemin dans le bon sens, d'autre pourront dire MERCI ! Merci qui ?

Merci les Bretons.

Service Communication Bretons du Monde-OBE

Cet article a fait l'objet de 1172 lectures.
logo
"Bretons du Monde" – anciennement Organisation des Bretons Émigrés (OBE) – rassemble les personnes originaires de Bretagne ou se reconnaissant dans l'identité bretonne. "Bretons du Monde" est ouverte à tous, sans distinction de sensibilité politique ou de religion. Consciente de l'histoire, l'émigration bretonne a produit une diaspora nombreuse et active. "Bretons du Monde" considère que cette diaspora est une chance pour la Bretagne dont elle favorise le rayonnement dans le monde entier, contribuant ainsi à maintenir une identité bretonne ouverte. "Bretons du Monde" se donne donc pour mission d'animer cette diaspora bretonne et de faire de celle-ci un partenaire à part entière du développement breton aussi bien sur le plan linguistique et culturel que sur le plan économi
Voir tous les articles de Bretons du Monde - OBE
Vos 2 commentaires
Daniel MASUÉ Le Mardi 17 décembre 2013 13:01
A quand l'étiquette RFID insérée sous la peau à la naissance
(0) 

Emilie Le Berre Le Mardi 17 décembre 2013 19:27
Les puces RFID sont en trian d'être déployées dans les cartes bancaires, c'est le paiement "sans contact" je crois. Pour l'instant elles ne serviraient que pour le paiement de petits achats comme l'était moneo. Un moyen de nous oter la monnaie que nous avons dans les poches (quelques milliards tout de même), et de vous rendre encore plus dépendant des banques. Une fois généralisé, nous n'aurons plus moyen de payer quoique ce soit sans une banque, déjà qu' il nous reste très peu de marge de manoeuvre.
Pour les portiques ? Du has been:
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons