Quand la BRETAGNE se réveillera
Communiqué de presse de Tudjentil Breizh

Publié le 25/11/13 12:17 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

TUDJENTIL BREIZH appelle les bretons et les bretonnes

à se rendre massivement en famille au rassemblement pacifique de CARHAIX le Samedi 30 Novembre  prochain afin d'exprimer le souhait collectif du peuple breton à "Vivre, décider et travailler en Bretagne". Mais peut-on VIVRE et TRAVAILLER en Bretagne sans DECIDER !

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

QUI DECIDE EN BRETAGNE ?

La convocation ces dernières semaines à Rennes des acteurs politiques, économiques et sociaux à la Préfecture de Région et non au Conseil Régional de Bretagne (distants seulement d'une centaine de mètres) pour élaborer le Pacte d'Avenir pour la Bretagne est bien la preuve symbolique que c'est l'Etat Français qui à travers son représentant non élu le Préfet Strzoda est le véritable décideur en Bretagne :

-L'Etat français propose ainsi à notre filière agro-alimentaire en difficulté une aide financière ridicule de 15 millions d'euros (la valeur de 15 portiques écotaxe !) alors qu'il doit verser plus de 200 millions d'euro à la société Ecomouv pour la simple gestion des mêmes portiques écotaxe. La Bretagne n'a donc rien à attendre de l'Etat Français qui en situation de quasi banqueroute continue à rêver pour sa capitale du projet pharaonique du GRAND PARIS alors que les seuls impôts sur le revenu que paient l'ensemble des français (et des bretons) suffisent à peine à rembourser les intérêts d'une dette de plus en plus abyssale : la Bretagne doit donc gagner son autonomie fiscale pour financer ses propres projets d'avenir ...

- Quant aux élus du Conseil Régional à majorité socialiste, malgré un budget de la Région inférieur à celui de la Ville de Rennes, ils ont préféré subventionner à hauteur de 478 millions d'euros la ligne TGV Rennes-Le Mans pour se rapprocher sans doute plus vite du pouvoir politique et économique parisien (37 minutes de moins) plutôt que d'achever pour environ 200 millions d'euros la mise à 2x2 voies de la RN 164 : axe pourtant vital pour le développement économique du Centre Bretagne. Quand est-ce que nos élus bretons appartenant aux grands partis français (PS, UMP, ...) se tourneront-ils enfin vers l'Ouest de la péninsule armoricaine pour s'occuper des problèmes bretons plutot que de songer à un destin national avec comme récompense suprême de l'Etat Français un ministère de la Défense ou de la Fonction Publique ? EN MARS 2014 votons BRETON !

MOBILISATION GENERALE EN 2014 : Année ANNE de BRETAGNE

A la veille de commémorer en 2014 le 500 ème anniversaire de la mort d'ANNE de BRETAGNE, TUDJENTIL BREIZH, co-fondateur du Collectif ANNA VREIZH 2014,  appelle le mouvement des Bonnets Rouges à continuer à mobiliser le peuple breton pour qu'en 2014  aboutissent enfin les deux principales revendications politiques exprimées par le peuple breton  depuis plusieurs dizaines d'années et toujours sans réponse de l'Etat Français malgré des manifestations régulières réunissant à chaque fois plusieurs milliers de personnes dans de grandes villes bretonnes (Rennes, Nantes, Quimper, ...) : la REUNIFICATION de la Bretagne et la RATIFICATION de la Charte des Langues Minoritaires.

En 2014 la mobilisation permanente des bretons, entretenue par le mouvement des Bonnets Rouges, pour faire aboutir ces deux revendications justes et démocratiques sera le plus bel hommage que puisse rendre le peuple breton à sa dernière duchesse régnante : en 2014 la BRETAGNE a donc rendez-vous avec son histoire millénaire ...


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1170 lectures.
Jeune association créée en 2004, Tudjentil Breizh (Association de la Noblesse Bretonne /ANB) s'est fixée deux missions :
- Promouvoir et mettre en pratique les valeurs de la noblesse chevaleresque par des actions concrètes.
- Contribuer au développement de la langue bretonne, au rayonnement de la culture bretonne et à la diffusion de l'Histoire de Bretagne.
L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.