Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Conference -
Rappel. Conférence de Bernard Le Nail - Des Outchiteli bretons dans l'Empire de Russie
Sous le règne d'Élizabeth Petrovna, sous celui de Catherine II et jusqu'à la Révolution russe de 1917, la langue et la culture françaises connurent une vogue extraordinaire en Russie.
Mikaël Le Bihannic pour Skol-Uhel Ar Vro / Institut Culturel de Bretagne le 27/05/09 7:19

Conférence le jeudi 28 mai 2009 au Château de l'Hermine à Vannes à partir de 18 h - Gratuit

Conférence de Bernard Le Nail

Sous le règne d'Élizabeth Petrovna (1741-1762), sous celui de Catherine II « la Grande » (1762-1796) et jusqu'à la Révolution russe de 1917, la langue et la culture françaises connurent une vogue extraordinaire en Russie. Les élites russes furent profondément pétries de cette culture. La maîtrise de la langue française devint dans tout l'Empire un discriminant social très fort. Dans l'armée impériale, les officiers supérieurs parlaient français. Dans les belles demeures de la capitale et dans les immenses domaines de la noblesse, les maîtres parlaient français entre eux pendant que les domestiques et les paysans parlaient russe. Pour favoriser une bonne maîtrise du français, les familles nobles firent appel de bonne heure à des gouvernantes, précepteurs et préceptrices de langue française pour l'éducation de leurs enfants. Connus sous le nom d' « outchiteli » (enseigneurs), des centaines de jeunes Bretons et surtout de jeunes Bretonnes partirent ainsi se mettre au service des familles aisées russes dont la plus connue est Henriette Renan qui fut pendant 9 ans au service d'une famille noble en Pologne (dans l'empire russe). F.-M. L'Haridon de Penguilly de Quimper fut le précepteur des enfants du futur tsar Paul Ier et Joseph Hovasse celui des enfants du comte Tolstoï. Une émigration bretonne méconnue que le conférencier dévoilera.

Voir aussi :
L'Institut Culturel de Bretagne est chargé de développer et de diffuser la culture bretonne "sous toutes ses formes" depuis 1981. La pluridisciplinarité, qui fait de l'institut une "université populaire de la culture bretonne" se traduit par une organisation en dix-sept sections.
Voir tous les articles de Skol-Uhel Ar Vro / Institut Culturel de Bretagne
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons