Réduction du mille-feuilles administratif – Point de vue d’un historien
Communiqué de presse de BRETAGNE RÉUNIE

Publié le 1/02/14 9:38 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
32777_1.jpg

Bretagne Réunie, depuis plusieurs décennies, milite pour le retour du département de la Loire-Atlantique dans sa région originelle, la Bretagne. Elle propose un réaménagement du Nord-Ouest de la France permettant de créer 4 régions fortes au lieu d'entretenir 6 régions faibles.

Avec la crise et le besoin de remèdes, la réduction du mille-feuilles administratif est d'actualité. Les économistes adhèrent à l'idée de le réduire et très récemment le président de la République souhaite le réformer.

Bretagne Réunie, dans ses argumentaires pro-réformateurs, n'a eu de cesse de développer ces arguments en s'appuyant sur des nécessités économiques évidentes en relayant des études de divers économistes, géographes et chercheurs spécialisés dans l'aménagement des territoires.

Bretagne Réunie, qui ne s'est pas coupée de l'Histoire pour autant, a demandé l'avis d'un historien de renom sur le bien-fondé – ou non – de ces propositions de réaménagement du Nord-Ouest de la France.

yc difusion communiqués

Document PDF communique_millefeuille_vu_f_morvan_cfmhr.pdf . Source :

mailbox
imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.