Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
NDDL
NDDL
- Communiqué de presse -
Référendum sur Notre-Dame des Landes : le gouvernement a obtenu le résultat qu’il souhaitait. Et pendant ce temps-là le PS du Finistère se tait…
Le gouvernement a obtenu la réponse qu’il souhaitait. Il s’est appuyé sur des sondages favorables et a circonscrit le référendum portant sur Notre-Dame des Landes au seul département de Loire-Atlantique
Christian Troadec pour Christian Troadec le 27/06/16 16:03

Le gouvernement a obtenu la réponse qu’il souhaitait. Il s’est appuyé sur des sondages favorables et a circonscrit le référendum portant sur Notre-Dame des Landes au seul département de Loire-Atlantique alors que le projet d’aéroport à vocation d’être l’aéroport de l’Ouest. Les autres départements auraient dû également être consultés et il y a fort à parier que ce n’est pas le oui alors qui l’aurait emporté. On a eu affaire dimanche à une drôle de démocratie à la sauce hollandaise.

Tant que le premier coup de pelle n’est pas donné il faut continuer de tenter de ramener le gouvernement à la raison et à abandonner ce projet coûteux et inutile qui aura, de plus pour particularité de creuser un peu plus la fracture entre l’Est et l’Ouest de la Bretagne. Le premier ministre Manuel Valls l’a reconnu lui-même puisqu’en décembre dernier il a déclaré que la construction de l’aéroport de Notre-Dame des Landes conduirait à la fermeture d’aéroports à la pointe bretonne. Quimper et l’aéroport civil de Lorient sont particulièrement concernés alors même qu’aucune garantie n’a été donnée pour la construction de la Ligne grande vitesse entre Quimper-Brest et Rennes.

Pendant ce temps-là la présidente socialiste du département du Finistère ne réclame toujours pas d’étude d’impact pour l’avenir de son territoire, seul département d’ailleurs en Bretagne qui voit le chômage continuer à progresser… Et c’est l’ensemble du PS finistérien qui se tait. Vraiment inquiétant tout cela.

Christian Troadec, maire de Carhaix, conseiller départemental du Finistère

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1110 lectures.
Vos 4 commentaires
Luigi Barsagli Le Lundi 27 juin 2016 23:38
Je partage grandement la teneur du communiqué.
En réalité il est bien étonnant que le cadre de la consultation n'ait pas été la Région. C'est bien la Région qui était tête de file des collectivités locales sur ce dossier pour un Aéroport qui devait bénéficier bien au-delà du 44...si la Région Pays-de-la-Loire n'a pas été le cadre de la consultation, c'est uniquement car les sondages commandés à Matignon et à l'Elysée, n'étaient pas probants.
(0) 

Fañch Ar Vilin Le Mardi 28 juin 2016 07:26
Monsieur Troadec,
Quand vous parlez de "démocratie à la sauce hollandaise" vous faites référence sans doute au Président socialiste pour lequel vous avez appelé les Bretons à voter en 2012 ?
(0) 

An Floc'h Le Mardi 28 juin 2016 22:50
@ Fañch Ar Vilin
Pour qui d'autre ? Troadec veut et doit exister au niveau de toute la France. S'exclure d'office n'a jamais mené à rien. Aujourd'hui, Troadec est une (petite) menace pour le PS. Qui d'autre clairement identifié breton ?
Et puis, facile d'accuser les politiques mais les électeurs ont ceux qu'ils méritent... Je n'ai jamais eu autant honte d'être nantais.
(0) 

Léon-Paul Creton Le Mercredi 29 juin 2016 13:49
Pour qui d’autre, An Floc’h ???
Il n’a que le choix de l’extrême droite à l’extrême gauche française et parisienne, et cela pour un même résultat _stupidement _ récurent, prévisible et inévitablement avéré !
Tous ceux, Bretons aux petits pieds, qui ont estimé devoir faire ces mêmes choix depuis au moins 50 ans…ont activé et réactivé régulièrement « l’échec permanent » chez nous ! Ce « coup »ci dans l’eau, ne sera donc pas une révolution ? Même l’ahuri que je suis, de niveau CEP, n’aurai pas imaginé que cette soumission, ce processus puisse constamment se renouveler en ayant toujours quelques soutiens encore…et encore ;
Souvenez-vous de Faust ! Passer marché avec le Diable se fait toujours avec une contrepartie souvent exorbitante, cette part c’est nous, nos bulletins, notre avenir. Nos politiciens repassent régulièrement contrat avec le Diable… Alors un référendum « pour ceci ou cela » c’est du foutage de gueule !!!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons