Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Rassemblement de soutien aux 6 inculpés.
Rassemblement de soutien aux 6 inculpés.
Un exemple de barbouillage symbolique contre la propagande des
Un exemple de barbouillage symbolique contre la propagande des "Pays de la Loire".
- Communiqué de presse -
Réunification : Les 6 jeunes Bretons libérés ! Solidarité pour leur procès à Nantes le 12 février !
Les 6 jeunes inculpés de la réunification de la Bretagne sont sortis de garde-à-vue après environ 23 et 40 heures pour certains !
Jonathan Guillaume pour 44=Breizh le 1/01/09 10:28

Les 6 jeunes inculpés de la réunification de la Bretagne sont sortis de garde-à-vue après environ 23 et 40 heures pour certains !

Pour rappel, trois jeunes (de 18 à 23 ans) avaient été interpellés en "flagrant délit" dans la nuit de lundi 29 à mardi 30 décembre 2008, près de l'Hôtel de région des "Pays de la Loire". Trois autres jeunes étaient ensuite interpellés à leur domicile dans l'après-midi du mardi 30 décembre. Tous ont vu leurs domiciles perquisitionnés.

Les 6 militants de la réunification de la Bretagne ont reconnu les faits pour lesquels ils avaient été inculpés, à savoir des actions symboliques contre la propagande des "Pays de la Loire". Des wagons de T.E.R. (Train Express Régionaux) arborant des logos aux couleurs de la région PdL ont été barbouillés à l'aide de peinture et d'ampoules de coaltar. Des bâtiments de l'Hôtel de région PdL ont également été souillés avant que n'interviennent les vigiles et les forces de police.

Un rassemblement de soutien a eu lieu mercredi 31 décembre devant l'Hôtel de région PdL. Plus d'une quarantaine de personnes y ont pris part. Les personnes présentes se sont ensuite rendues au commissariat, où les 6 jeunes militants ont fini par être libérés.

Suite aux inculpations, un procès aura lieu à Nantes le 12 février 2009. Soyons donc solidaires avec ces 6 jeunes : participons au nécessaire soutien moral, financier qui sera mis en place dès les prochains jours. Plus d'informations bientôt.

Vive la Bretagne réunifiée !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1669 lectures.
logo
44=Breizh est un collectif de jeunes militants pour la Réunification de la Bretagne et contre la propagande assimilatrice de la Région Pays de la Loire.
44=Breizh, c’est parce que la propagande « Pays de la Loire » qui inonde notre vie quotidienne, nos lycées, nos lieux de formation, mérite une réponse.
44=Breizh, c’est parce la politique d’acculturation « ligérienne » est inadmissible.
44=Breizh, c’est parce que depuis trop longtemps le peuple breton réclame son unité territoriale, avec beaucoup de promesses et d’espoirs, mais jamais d’actes.
Constitué depuis début 2008, le collectif 44=Breizh vise à regrouper la jeunesse bretonne qui dit non à la partition et à la région « PdL ». Malgré 37 ans de « PdL » et de séparation, nous, jeunes de 15 à 30 ans, réclamons fortement
Voir tous les articles de 44=Breizh
Vos 1 commentaires
Yann Fraslin Le Mardi 31 août 2010 23:27
Je n'aurai pas grand chose à dire si ce n'est ceci : "quand aura lieu le procès des personnes qui "taguent" depuis des mois les panneaux "Naoned" aux entrées de la ville de Nantes, et les panneaux "bienvenue en Bretagne Historique" ou "Degemer mat e Liger Atlantel" aux entrées du département de la Loire Atlantique ?" Y aurait il là une sorte de répression contre les bretons de la part des pouvoirs publics tout en laissant la plus totale impunité pour les agissements d'activistes anti-bretons ? Y aurait-il là une forme de discrimination, voire, de xénophobie de la part des pouvoirs publics contre les bretons ? A nous tous de nous poser la question... et de la poser aux "pouvoirs publics" !
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons