Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Logo ABBR
Logo ABBR
- Chronique -
Septième communiqué de l'ABBR, et action à Rennes le 7/11/2015 !
Nous défendons les Droits bretons et internationaux pour qu'ils soient appliqués en Bretagne. L'Assemblée de Bretagne des Bonnets Rouges, ABBR, sera présente auprès d'autres associations bretonnes, le samedi 7 novembre
Fañch Dupuis pour Assemblée de Bretagne des Bonnets Rouges le 3/11/15 22:56

Nous défendons les Droits bretons et internationaux pour qu'ils soient appliqués en Bretagne.

L'Assemblée de Bretagne des Bonnets Rouges, ABBR, sera présente auprès d'autres associations bretonnes, le samedi 7 novembre 2015 à partir de 10h30, place du Parlement de Bretagne à Rennes, avec des revendications simples et d'actualité avant les prochaines élections régionales : Réunification et Autodétermination !

Dernièrement, nous avons manifesté pacifiquement le 10 octobre 2015 sur la place des halles d'Ar Faoued (Le Faouët) dans le cadre de la quatrième des 11 revendications du peuple breton « retrouver une autonomie économique ». Les tracts distribués avec le slogan « Refusons de crever ! Vendons et achetons nos produits bretons ! » ont été reçus avec la plus grande satisfaction et notre présence encouragée par la majorité des passants et commerçants.

Les problèmes administratifs et de mise aux normes, semble t-il volontairement accentués et exagérés, qui empêchent l'ouverture de l'établissement l'Antre de la Rousse pour la vente de boissons locales (bières made in Breizh), a été l'élément déclencheur de notre action. Nous n'hésiterons pas à la renouveler sur ce site si l'affaire n'était pas rapidement solutionnée par les autorités locales. En effet, après plus d'un an d'efforts et de travaux réalisés par ces commerçants bretons, sans autres ressources financières que celle de faire les marchés, continuer dans la voie du refus d'ouverture confinerait à de l'acharnement et à un délit d'excès de zèle dans le seul but de décourager des créateurs d'entreprise pourtant dans leur droit.

Nous dénonçons l'absence de clarté et des obligations incessantes qui s'apparentent bien-sûr à l'ensemble des difficultés économiques que connaît La Bretagne, sous le joug des innombrables décrets et lois gouvernementales, véritable capharnaüm législatif parisien. L'appauvrissement économique et social de la Bretagne, est en effet directement imputable aux gouvernements successifs français et à leurs tentacules régionales. L'Antre de la Rousse n'est qu'un exemple à son échelle, parmi des centaines, de l'asphyxie de l'économie bretonne.

Nous soulignons l'incroyable article du journal Ouest-France paru à l'occasion de cette manifestation ! Il n'y est ni question des Bonnets Rouges de l'ABBR, ni des 11 revendications du peuple breton, ni de la raison réelle de notre présence sur les lieux. C'est là un mensonge flagrant par omission et multiplications d'erreurs ! Cela aurait pu passer pour une mauvaise interprétation si ailleurs, d'autres articles n'avaient pas fait preuve de professionnalisme.

C'est avec force que nous réagirons si d'autres manipulations de l'opinion publique apparaissaient de façon si évidentes au sein des médias...trop souvent eux-mêmes manipulés, sous formes de subventions, par l'état français, il est vrai. (exemple du magazine « Bretons » n°84 février 2013, au gros titre « 18% des Bretons pour l'indépendance » retiré de la vente et illico remplacé par « 69% des Bretons ne connaissent pas leur Histoire »!)

Plusieurs membres de l'ABBR ont assisté à la réunion du 3 octobre 2015 proposée par l'association ReZoRe Bretagne. Elle devait réunir l'ensemble des partis et sensibilités bretonnes actuelles. Ceux qui se sont déplacés ont conclu l' accord voté à la majorité de créer une délégation. Cette dernière a pour but de demander aux partis bretons et listes bretonnes annoncées aux les élections régionales, de trouver une solution pour proposer à l'électorat un éventail plus restreint de partis en lice. L'attente globale commune est en effet d'obtenir un pourcentage suffisant lors de ces votes pour rentrer au conseil régional.

Après quelques difficultés intrinsèques à la mise en oeuvre d'une telle mission, la délégation, à laquelle participent 3 membres de l'ABBR, a engagé ses démarches dès le 12 octobre et a rencontré à plusieurs reprises des têtes de liste ou responsables de partis. L'accueil réservé aux propositions de la délégation est globalement bon. Il reste à pouvoir concrétiser ces idées afin que la population, mise en confiance par ce nouveau schéma, se déplace plus nombreuse pour voter breton. Il faudrait absolument qu'un accord même restreint, puisse prendre forme avant l'échéance du dépôt légal des listes, ce qui reste encore possible. Enfin pourrait alors cesser la suprématie de la politique jacobine destructrice en Bretagne.

Quand nous aurons du pouvoir nous en chercherons les défauts, aujourd'hui c'est notre défaut de pouvoir qu'il faut combler!

Les autres actions mensuelles précédentes de l'ABBR ont été :

- « 87% de vos impôts restent à Paris ! » (ou sont gérés par et pour les intérêts jacobins !). Le 7 février 2015, manifestation à An Oriant (Lorient), auprès de la population et devant le centre des impôts afin que le vol de l'argent des contribuables bretons par l'État français cesse ! En effet, la grande majorité de nos impôts ne profite pas à la Bretagne réunifiée. Celle-ci est riche mais son économie est asphyxiée par le centralisme jacobin.

(Concernant ce chiffre de 87%, des explications ont été données dans les commentaires d'un article ABP précédent )

- « Routes gratuites en Bretagne ! ». Le 7 mars 2015, manifestation et tractage au péage d'Ankiniz (Ancenis) dans le 44 en Bretagne : les routes sont, doivent être et resteront gratuites en Bretagne réunifiée pour de multiples raisons dont la première est la légalité française : suite à l'accord «CELIB - De Gaulle/Pompidou» du 31 mai 1968, il est effectivement illégal de voir un péage d'autoroute sur le sol breton.

- « Consommez local pour l'emploi et l'environnement ! ». Le 11 avril 2015 manifestation à Plangoed (Plancoët), avec distribution de tracts sur le marché, pour soutenir la consommation locale, de qualité, sur circuits courts, face aux abus insensés de la mondialisation actuelle !

- « Un Parlement dans une Bretagne réunifiée! ». Le 16 mai 2015 manifestation à Roazhon (Rennes), avec distribution de tracts sur le marché, pour le retour du fonctionnement politique et décisionnel du Parlement de Bretagne afin de diriger et gérer l'ensemble de nos richesses économiques, financières et humaines, au lieu de les voir inlassablement dilapidées par le pouvoir central parisien !

- « Développer les transports alternatifs par des circuits courts ! ». Le samedi 27 juin 2015, manifestation à Konk-Kernev (Concarneau). Le sujet de l'action cette fois a porté sur l'urgence que soient développés des transports alternatifs par des circuits courts en privilégiant les productions locales, 5ème des 11 principales revendications du peuple breton. Le principal slogan a été : « Oui aux circuits courts, non à Rungis aller/retour ».

- « La Fête de la Nation Bretonne ! » : notre journée d'action du 1er août 2015 a été mémorielle, et a concerné la victoire d'Alan Barbetorte du 1 août 939 sur les Vikings à Trans-la-Forêt. Elle a été menée conjointement avec plusieurs autres associations bretonnes au sein du Collectif Alan Barbetorte. Cette première célébration contemporaine de cet événement, qui fut célébré autrefois en Bretagne souveraine jusqu'à notre annexion, est nous l'espérons la première d'une nouvelle fête annuelle à venir, qui essaimera en Bretagne et sera fêtée un jour par l'ensemble des Bretons.

- « Que vivent nos langues et nos cultures dans nos 5 départements ! » « Pays de la Loire 60 ans de mensonges, Bretagne 2000 ans d'histoire ! » : le 5 septembre 2015, c'est à Sant Nazer (Saint-Nazaire) au milieu d'une population réceptive et majoritairement demandeuse du retour de leur département en Bretagne, que nous avons manifesté sur le thème de la 8ième des 11 revendications du peuple breton devant être reconnues et appliquées en Bretagne « Officialiser les langues et la culture bretonnes ». L'Histoire volontairement occultée de notre pays a donc été réhabilitée lors de cette journée en redonnant le nom de Jean d'Ust, héros de l'indépendance bretonne, à celui de l'Avenue de la République ainsi renommée par les jacobins en 1953.

Nous rappelons les 11 principales revendications du peuple breton, précisées lors des Etats Généraux de Bretagne en date du 8 mars 2014, et qui feront chacune l'objet d'une manifestation annuelle de l'ABBR :

1. Routes gratuites en Bretagne

Hentoù digoust e Breizh

2. Création d'emploi par allègement des charges

Krouiñ implijoù o skañvaat ar c'hargoù

3. Relocaliser la production

Adlec'hiañ ar produiñ

4. Retrouver une autonomie économique

Adkavout hon ekonomiezh emren

5. Développer les transports alternatifs par des circuits courts

Diorren an dougen eildoareoù dre gelc'hioù berr

6. Energies indépendantes et renouvelables

Nerzhioù-douar doujus ha dizalc'h e Breizh

7. Relocaliser la finance et la fiscalité en toute transparence

Adlec'hiañ an arc'hant bras hag an taihloù war-dreuzwel holl

8. Officialiser les langues et la culture bretonnes

Gwiriekaat yezhoù ha sevenadur Breizh

9. Solidarité, dialogue et équilibre social

Sikour kengred, kengomz hag kempouez sokial

10. Médias bretons autonomes

Breizh perch'enn d'he benvioù kelaouiñ

11. Un Parlement dans une Bretagne réunifiée

Breujoù e Breizh adunvan

Au sein de l'A.B.B.R, nous sommes une table ronde de sensibilités multiples. Illégalement et injustement inféodée par la France, dans une république faussement démocratique, la Bretagne nous unit dans l'adversité, pour enfin vivre, décider et travailler sur l'intégralité de notre territoire à 5 départements.

Nous informons la population de Bretagne de ses droits les plus élémentaires, dénonçons l'appauvrissement économique, financier et culturel de la Bretagne dus à la politique de l'état français et démontrons que décider nous-même nous permettrait de retrouver la prospérité que les gouvernements jacobins successifs nous refusent.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1308 lectures.
logo
Émanation du mouvement des Bonnets Rouges, l'ABBR est née d'un vote démocratique de la base des Bonnets Rouges lors de l'assemblée des comités le 5 avril 2014 à Loudéac. Au sein de l'ABBR, nous sommes une table ronde de sensibilités multiples. Illégalement et injustement inféodée par la France, dans une république faussement démocratique, la Bretagne nous unis dans l'adversité pour enfin Vivre Décider et Travailler sur l'intégralité de notre territoire à 5 départements. Contact: abbr.bzh@gmail.com
Voir tous les articles de Assemblée de Bretagne des Bonnets Rouges
Vos 5 commentaires
mr madelaine Le Mercredi 4 novembre 2015 16:50
au lieu de pleurer il fallait prendre la préfecture a Quimper et ainsi marquer un grand coût
(0) 

Philippe Guilloux Le Mercredi 4 novembre 2015 22:56
un grand coût, c'est si cher que çà ? lol
(0) 

Pat Ogaz Le Jeudi 5 novembre 2015 10:18
Bon courage pour relocaliser la finance ! Vous croyez vraiment que nos banksters vont vous laisser faire ?
Un peu de sérieux...
(0) 

Jean-Loup Le Cuff Le Vendredi 6 novembre 2015 16:23
C'est sûr qu'en "Pat Ogaz" la finance fait moins crédible... ;o)
Plus sérieusement, tout ce que nous demandons nous l'aurons un jour:
Utopie d'hier, Travail d'aujourd'hui, Vérité de demain...
les septiques (comme la fosse) se rallieront au dernier moment comme toujours...
(0) 

pat ogaz Le Dimanche 8 novembre 2015 10:42
Justement Jean-Loup! Même sur nos fosses septiques, ils se font du fric, via les SPANC (Services Public d'Assainissement Non Collectif). Un "marché" estimé à 30 milliards selon médiapart.
Un gigantesque racket, orchestré par les vautours du cartel de l'eau, de l'eau sale et des ordures ménagères; Le tout, avec la bénédiction de nos élus ruraux, bien entendu...
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons