Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Trois ans de détention provisoire: la Cour Européenne demande des explications à la France
Gérard Bernard, militant d'Emgann (gauche indépendantiste bretonne) avait été arrêté et incarcéré en novembre 1999. Il fut remis en liberté le 21 octobre 2002.Ce Lorientais, poursuivi dans le dossier du vol d'explosifs de Plévin, a été jugé et condamné en juin 2005 à Paris. Au printemps 2002, Gérard Bernard avait déposé
Klaod An Duigou pour CARB le 1/09/05 17:13

Gérard Bernard, militant d'Emgann (gauche indépendantiste bretonne) avait été arrêté et incarcéré en novembre 1999. Il fut remis en liberté le 21 octobre 2002.Ce Lorientais, poursuivi dans le dossier du vol d'explosifs de Plévin, a été jugé et condamné en juin 2005 à Paris.

Au printemps 2002, Gérard Bernard avait déposé une requête devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme à Strasbourg pour "abus de détention provisoire", reprochant à la France une atteinte à l'article 5, paragraphe 3 ("délai raisonnable" pour le jugement), de la Convention Européenne des Droit de l'Homme.

Les magistrats de Strasbourg viennent de prendre une première décision au sujet de cette requête; le gouvernement français est invité à répondre avant le 18 novembre prochain à la question suivante: " La durée de la détention provisoire subie par le requérant était-elle compatible avec la condition de jugement dans un "délai raisonnable", au sens de l'article 5 paragraphe 3 de la Convention?"

En mai dernier, la Cour Européenne des Droits de l'Homme avait, à l'unanimité des sept juges, condamné la France pour "procédure inéquitable", à la demande d'un autre Lorientais qui avait été déclaré coupable d'avoir donné un coup de pied de véhicule de police au cours d'une manifestation politique à Guingamp et qui avait toujours nié les faits reprochés.

A l'automne 2004, deux autres militants indépendantistes bretons, Kristian Georgeault et Gaël Roblin, ont déposé à Strasbourg des requêtes contre la France.

Pour la Coordination Anti-Répressive de Bretagne, Le porte-parole, Claude Le Duigou. (voir le site)

logo
Coordination Anti-Répressive de Bretagne. La CARB est la réunion des comités anti-répression qui sont nés suites aux vagues d’interpellations survenues en Bretagne depuis le 30 septembre 1999. Des comités anti-répressifs existent dans plusieurs villes de Bretagne, en Occitanie et aussi en région parisienne.
Voir tous les articles de CARB
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons