Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Chronique -
Un Brestois s'attaque au Centre des Musées Nationaux
En dépit de tous les discours en faveur de la liberté d'entreprise, de la libre concurrence et de la transparence, la France reste un pays encore terriblement marqué par le colbertisme et dans lequel l'Administration se croit souvent au-dessus des lois et persiste dans des pratiques opaques, injustes et abusives. C'est un éditeur d'origine bretonne, Jean-Paul Gisserot, qui mène présentement le combat. Il n'a pas hésité en effet à assigner récemment en justice le Centre des Musées Nationaux pour concurrence déloyale.
Bernard Le Nail pour ABP le 30/03/08 17:50

En dépit de tous les discours en faveur de la liberté d'entreprise, de la libre concurrence et de la transparence, la France reste un pays encore terriblement marqué par le colbertisme et dans lequel l'Administration se croit souvent au-dessus des lois et persiste dans des pratiques opaques, injustes et abusives. Un bel exemple en est donné dans le domaine de l'édition par les agissements de certaines administrations et c'est un éditeur d'origine bretonne, Jean-Paul Gisserot, qui mène présentement le combat. Il n'a pas hésité en effet à assigner récemment en justice le Centre des Musées Nationaux pour concurrence déloyale.

Jean-Paul Gisserot est né en 1938 à Brest où son père, brillant polytechnicien, était alors le patron de l'arsenal. Lui-même a fait aussi des études d'ingénieur, en construction aéronautique, mais il il s'est très vite orienté vers l'édition de livres, qui était sa vraie vocation, et de fait, il y a aujourd'hui plus de 50 ans qu'il travaille dans l'édition (et il n'a aucune intention de s'arrêter) ; il peut se targuer d'avoir créé au cours de sa vie trois maisons d'édition : les éditions Ouest France en 1975-1976 à Rennes, les éditions Sud-Ouest à Bordeaux en 1988 et, la même année, les éditions Gisserot à Paris.

Ces dernières qui comptent plus de 750 titres à leur catalogue et qui en publient 55 nouveaux en moyenne chaque année, sont facilement repérables à leur couleur jaune. Bien qu'il mette son point d'honneur à faire imprimer la totalité de ses livres en France, Jean-Paul Gisserot a pour règle de vendre ses livres à des prix extrêmement raisonnables, voire incroyablement bas. C'est ainsi qu'il propose un petit guide du château de Versailles au contenu très soigné et entièrement illustré en couleurs au prix de 2 euros !

La publication de monographies et de petits guides des monuments historiques est d'ailleurs depuis 20 ans une de ses spécialités et il en vendait des quantités considérables au Mont Saint-Michel et dans de nombreux autres sites touristiques très visités. Or il a constaté au fil des ans que l'Administration qui s'était mise à produire ses propres guides sous la marque des Éditions du Patrimoine, faisait tout pour freiner et gêner la vente de ses publications. Parfois, elles n'étaient pas exposées sur les présentoirs de livres, mais plus ou moins dissimulées ou placées de telle manière qu'elles ne soient pas bien visibles et pas accessibles. Pire encore, les publications des éditions Gisserot étaient carrément déréférencées des points de vente publics, comme cela a été le cas à Cluny et à Carcassonne. Le comble du scandale, c'est que certains des guides publiés par les Éditions du Patrimoine ont pour auteurs les responsables des sites en question et ceux-ci sont directement intéressés, au titre des droits d'auteur, à la vente de leurs livres, au détriment des ouvrages concurrents.

Au Mont Saint-Michel, le premier site de la CMN, la part de marché des éditions Gisserot a plongé de 32 % en 2002 à 3 % en 2007...

Jean-Paul Gisserot ne mâche pas ses mots : "Le Centre des monuments nationaux qui gère les points de vente de 70 musées et monuments en France, a déréférencé certains de nos guides pour favoriser les ventes de ceux qu'il publie sous la marque des Éditions du Patrimoine... Tout en étant réalisés par les meilleurs spécialistes des sujets concernés, mes guides sont moins chers et se vendent mieux que ceux de l'éditeur public. Après plusieurs tentatives de discussion, j'ai finalement décidé de porter plainte devant le Conseil de la concurrence pour abus de position dominante et déréférencement abusif."

La plainte de Jean-Paul Gisserot a été examinée par le Conseil de la concurrence le 18 mars dernier et celui-ci devrait rendre son arrêt le 29 avril prochain.

Affaire à suivre.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1215 lectures.
Bernard Le Nail est un écrivain fondateur de la maison d'édition LES PORTES DU LARGE. Contributeur ABP
Voir tous les articles de de Bernard Le Nail
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons