Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Photo Shiho Kukada (archives ABP du festival photos La Gacilly 2016)
Photo Shiho Kukada (archives ABP du festival photos La Gacilly 2016)
- Communiqué de presse -
Un grand quotidien titrait il y quelques jours :-« Brest - Les Recycleurs bretons investissent dans la déconstruction des vieux navires »
Une levée de fonds va permettre de renforcer l’activité de développement sur ce nouveau métier, d’une part, en structurant la filière notamment par un investissement capacitaire, un lieu d’accueil des bateaux en fin de vie sur le port de Brest (bateaux de plaisance, navires militaires ou commerciaux de fort tonnage), et d’autre part, via le recrutement de profils complémentaires pour étoffer l’équipe de management ».
Jean-Paul Hellequin pour Mor Glaz le 25/01/20 19:24

L’Association Mor Glaz est satisfaite par la volonté affichée et pas seulement de cet industriel breton, un vrai courage pour développer une activité industrielle décriée ou pas suffisamment noble pour recevoir, retenir l’écoute ni l’attention de celles et ceux qui pourraient aider au développement de cette activité industrielle sur le port de Brest.

Cependant peut-être une lueur d’espoir, cette activité serait soutenue par les partenaires financiers du Groupe « Les Recycleurs Bretons » et pouvoir ainsi développer l’activité défendue depuis des années par l’Association Mor Glaz. Les propos du Président Directeur Général de la Société de recyclage sont encourageants pour l’activité que nous défendons à Brest –« une levée de fonds va permettre de renforcer l’activité de développement sur ce nouveau métier, d’une part, en structurant la filière notamment par un investissement capacitaire, un lieu d’accueil des bateaux en fin de vie sur le port de Brest (bateaux de plaisance, navires militaires ou commerciaux de fort tonnage), et d’autre part, via le recrutement de profils complémentaires pour étoffer l’équipe de management ».

Tout ceci est très réconfortant, c’est bien pour cette raison que nous réitérons notre demande auprès de la Région Bretagne, la CCI de Brest et autres… de ne pas laisser partir les deux coques abandonnées dans le port de Brest depuis des années : voir le communiqué de presse du 9 novembre 2019 sur le site .

La Société « Les Recycleurs Bretons », créée en 2002 à Guipavas, près de Brest dans le Finistère par Pierre Rolland, réalise un chiffre d’affaires annuel de 30 millions d’euros et emploie 143 personnes. Le groupe « Les Recycleurs Bretons » est un multi-spécialiste, ses activités se répartissent sur huit sites industriels, essentiellement dans le Finistère, et s’articulent aujourd’hui autour de trois pôles de compétence dont le démantèlement naval et industriel.

Cette activité est issue d’un regroupement en 2017 de ses métiers historiques de déconstruction industrielle et navale. La nouvelle entité positionne le groupe comme un référent européen agréé du dégazage, de la déconstruction et du recyclage des navires, tout en confortant son leadership régional. L’Association Mor Glaz, est aux côtés de tous ceux qui s’intéressent à cette activité industrielle lorsqu’elle est respectueuse de l’Homme et de l’Environnement.

Recycler des vieux navires est une démarche industrielle que nous soutenons, cela évite souvent aux Marins du Monde de naviguer sur des navires hors norme et dangereux. La déconstruction, « le recyclage » d’un navire doit entrer dans certaines obligations construction, activité et recyclage, trois étapes qui démontrent le sérieux de l’armateur.

Les engins flottants « Antigone Z » et le « Karl » doivent être déconstruits ici, en cette période électorale que chacun y apporte sa contribution, sachez parfois être unis pour de justes causes, ce sujet est bien au-dessus de toutes ces petites querelles afin d’accéder au fauteuil ou à une place !

Voir aussi :
Notre objectif » défense de la mer, des marins, de la faune et de la flore marine « . Nos priorités sont de dénoncer toutes les dérives dans le transport maritime, et proposer des solutions pour supprimer tous les mauvais acteurs de ce secteur, le développement du cabotage est l’une de nos priorités ainsi que l’agence régionale de sécurité maritime ».
Voir tous les articles de Mor Glaz
Vos 2 commentaires
jakez Lheritier Le Samedi 25 janvier 2020 21:11
Ayant bien connu l'association Mor Glaz lors de notre tentative pour sauver le paquebot France Norway (2001-2008)nous avons avec Jean paul Hellequin (CGT) fait quelques réunions sur Bruxelles et Paris en présence des syndicalistes du Bengla desh,d'Inde,de Greenpace,d'entreprises Néerlandaises,etc
Avec St Nazer, qui en espace ne peut plus avoir un site de déconstruction des navires en fin de vie ou saisi car dangereux à naviguer, je soutiens la démarche de Mor Glaz et des entreprises bretonnes pour pérenniser ce projet qui concerne:
la destruction de ces navires souvent très polluant ,dans les meilleures conditions de travail possible en sécurité.
Il suffit de voir la situation dangereuse des ouvriers asiatiques,turques,etc sur ces sites de déconstruction pour revoir toute la filière
bravo à Mor Glaz de Brest ,de la part d'un Nazairien.
(0) 

Jean-Paul HELLEQUIN Le Dimanche 26 janvier 2020 11:18
Merci pour ce commentaire ! JPH...
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons