Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Un peu de pudeur, Madame Lebranchu!
Un peu de pudeur , Madame Lebranchu ! http://prizonidi.free.fr/ L'ancienne Ministre française de la Justice, Marylise Lebranchu, vient de commenter dans une déclaration à l’Agence France Presse la décision de la Commission de Révision des condamnations pénales qui vient de décider de transmettre le cas de Monsieur Guillaume Seznec à la
Klaod An Duigou pour Carb le 11/04/05 19:34

Un peu de pudeur , Madame Lebranchu !

(voir le site)

L'ancienne Ministre française de la Justice, Marylise Lebranchu, vient de commenter dans une déclaration à l’Agence France Presse la décision de la Commission de Révision des condamnations pénales qui vient de décider de transmettre le cas de Monsieur Guillaume Seznec à la Cour de Révision.

Elle a notamment affirmé que "la justice française a gagné", Elle a également déclaré être « satisfaite » , rappelant l’évidence : « il y avait des doutes énormes ».

La Coordination Anti-Répressive de Bretagne rappelle qu'à plusieurs reprises, Madame Marylise Lebranchu, alors Ministre française de la Justice, a ouvertement foulé aux pieds la présomption d'innocence de plusieurs militants indépendantistes bretons poursuivis, par exemple par une interview au « Journal du Dimanche » le 24 décembre 2000 et sur France 3 le même jour.

Elle avait persisté le 27 janvier 2001 devant les membres de l’association « SOS-Attentats » (largement sponsorisée par le Gouvernement français et la société McDonald’s France…) réunis en assemblée générale. Elle avait aussi justifié la mise en garde à vue de plusieurs dizaines de personnes dans des conditions infâmes.

ELLE N’A JAMAIS PRESENTE LA MOINDRE EXCUSE AUX PERSONNES QU’ELLE AVAIT PUBLIQUEMENT ET GRAVEMENT MISES EN CAUSE.

Pour la Coordination Anti-Répressive de Bretagne Le porte-parole, Claude Le Duigou.

logo
Coordination Anti-Répressive de Bretagne. La CARB est la réunion des comités anti-répression qui sont nés suites aux vagues d’interpellations survenues en Bretagne depuis le 30 septembre 1999. Des comités anti-répressifs existent dans plusieurs villes de Bretagne, en Occitanie et aussi en région parisienne.
Voir tous les articles de Carb
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons