Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Un référendum sur Nantes en Bretagne ? Une manipulation de plus
Personne n'a jamais demandé au peuple breton si la Loire Atlantique devait être amputée de son territoire. Pourquoi proposer maintenant un référendum pour nous rendre nos droits nationaux confisqués ?
pour Adsav!, Strollad pobl vreizh le 19/03/09 13:59

Personne n'a jamais demandé au peuple breton si la Loire-Atlantique devait être amputée de son territoire. Pourquoi proposer maintenant un référendum pour nous rendre nos droits nationaux confisqués ?

Le débat autour de la “réunification administrative” de la Bretagne prend ces derniers jours une tournure familière: celle d'une comédie jouée avec zèle part le personnel politique français. Drapées dans leurs principes creux, plusieurs personnalités notoirement hostiles au peuple breton se sont faites les apôtres d'un référendum sur la réunification. J'appelle nos compatriotes à se méfier des arrière-pensées hostiles qui accompagnent ces appels. Qui interrogera-ton exactement ? Seulement les Bretons ? Qui posera la question, et sous quelle forme ?

Méfiance ! Le référendum à la carte et quand ça arrange fait partie de la panoplie des manipulations politiciennes. L'État Français en a fait maintes fois usage pour bafouer les droits des peuples. Nous savons tous que les consultations organisées d'en haut par un pouvoir en quête de reconnaissance sont anti-démocratiques. Ces plébiscites déguisés cherchent à influencer l'opinion et non à l'écouter. Pour être légitime, un référendum doit permettre à une nation de sanctionner un choix qui engage sa souveraineté, par exemple la question du retour à l'indépendance ; ou bien il doit émaner directement du peuple par le biais d'initiatives populaires. Un référendum légitime doit être assorti de conditions précises qui préservent sa neutralité. Nous sommes à l'opposé de ces cas de figure !

Ce travestissement des principes démocratiques donne une fois de plus la dimension du mépris dans lequel on tient les Bretons. L'État français ne nous a pas demandé notre avis pour dresser une carte fantaisiste qui ampute notre nation du Pays Nantais. La réparation de cette erreur historique mettrait simplement la France en conformité avec ses obligations internationales. La France n'a pas besoin de demander l'aval de qui que ce soit pour réparer ses injustices.

Frederig ar Bouder

Président d'Adsav, le Parti du Peuple Breton

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons