Une « Battle of Flowers » en hommage à la reine en Bretagne
Reportage de Bretons de Londres

Publié le 27/09/22 13:53 -- mis à jour le 27/09/22 16:00

Un hommage a été proposé en Bretagne, à la suite des funérailles officielles de la reine Elizabeth II à Londres le 19 septembre 2022.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Cet hommage "Battle of Flowers" (qui signifie bataille des fleurs) invitait chaque citoyen qui le souhaitait à jeter une fleur dans les canaux bretons, de la Vilaine jusqu’au canal de l’Ille comme symbole de recueillement à la mémoire de cette reine qui a tenu la France avec beaucoup d'affection et d'estime.

Ses qualités de gentillesse et de détermination, de dignité et d'humanité, ont fait d'elle une monarque vraiment exceptionnelle. Elle était la main stabilisatrice, la présence constante, donnant un sentiment de continuité rassurante et de calme pendant des périodes parfois troublées et incertaines. Elle a travaillé sans relâche.

Le Britannia était son bateau préféré. Sous l’époque antique, les conquêtes romaines avaient associé la « Petite » Bretagne et la Grande Bretagne au sein d’un même territoire : Britannia. « La terre la plus écartée et le dernier boulevard de la liberté », écrivait Tacite.

Cet hommage a été proposé depuis la Roche-Bernard, escale fluviale pour naviguer jusqu’à la mer sur le plus grand fleuve de Bretagne, jusqu’au canal de Betton (en Ille-et-Vilaine).

De l’autre côté de la Manche, il existe une commune de Betton, située dans la paroisse de Norton in Hales, dans le Comté de Shropshire, en Angleterre.

Tant d’exemples soulignent les dépassements et coopérations qui ont pu exister deux côtés de la Manche, à l’instar du bassin industriel de Nantes Saint-Nazaire qui a vu naître le Queen Mary II .

Lors de son passage dans le pays de Dinan, Lawrence d’Arabie écrivait : "Je suis tombé amoureux de la Rance" dans une lettre en date du 26 août 1907 où il comparait le canal aux rives de la Tamise à Londres ainsi qu'à la rivière Isis empruntée par les courses d'aviron de l'université d'Oxford.


1  0  
mailbox
imprimer
Originaire de la cité corsaire de Saint-Malo sur la côte d’Émeraude, Kevin Lognoné est un analyste en capacités partenariales, managériales et d'innovation. Français du sixième département breton (diaspora), il a réalisé plusieurs tours du monde et publie régulièrement des carnets de voyages qui participent au renouvellement du champ des « borders studies ».
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.