Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
L'affiche de la fédération UDB du Morbihan annocant la conférence de Lanester
L'affiche de la fédération UDB du Morbihan annocant la conférence de Lanester
Le groupe de jeunes  lors de la fondation du 5 janvier 1964
Le groupe de jeunes lors de la fondation du 5 janvier 1964
l'UDB des années 1970.
Une série d'affiches qui a fait date
l'UDB des années 1970. Une série d'affiches qui a fait date
Une Bretonne jeune au Parlement européen : inattendu mais voulu
Une Bretonne jeune au Parlement européen : inattendu mais voulu
- Agenda -
Une conférence-débat sur l'UDB de 1964 à nos jours; une histoire humaine

Cela va faire 60 ans qu'existe un parti politique breton et progressiste qui est actuellement le plus ancien de Bretagne et sans doute le plus ancien de l'hexagone, hormis le PCF. Cette durée et cette étrangeté reposent en partie sur les hommes et les femmes qui y sont passés. A travers cette galerie de portraits d'une étonnante variété, c'est tout un pan d'histoire de Bretagne qui se profile.

Jean-Jacques Monnier pour Jean-Jacques Monnier le 11/10/23 1:16

Parler de l'histoire d'un parti politique sous l'angle historique est rare : chaque parti essaie de véhiculer sa propre histoire de lui-même, donc de l'écrire.

Là, ce n'est pas le cas : c'est une fédération de l'UDB qui a invité un historien à venir parler de 60 ans d'histoire, en insistant plus seulement sur l'état de la Bretagne contemporaine, mais sur les personnes qui sont venues apporter leur temps et souvent leurs qualités pour une action à long terme où aucun résultat n'était garanti.

Ce qui fait que nombre de personnes sont passées à l'UDB, s'y sont investies, en sont reparties et parfois y sont revenues.

D'où venaient-elles, qui étaient-elles, qu'ont elles apporté, qu'ont-elles fait par ailleurs ? C'est avec la distance de l'historien et la connaissance qu'apportent 60 ans et plus de travail sur l'histoire bretonne que le sujet sera abordé. Comme pour les conférences avec Olivier Caillebot, cette fois remplacé par Yannick Quénéhervé, lui aussi très bon connaisseur du sujet, c'est à la fois un survol événementiel et une galerie de portraits qu'apporteront les deux conférenciers. Plus de 150 documents, en bonne partie originaux seront projetés.

Pour avoir tenu aussi longtemps, il a fallu d'immenses efforts et des militants de valeur comme le regretté Lorientais Joël Guégan. Beaucoup d'autres portraits seront dressés et on s'apercevra que des gens célèbres par ailleurs sont aussi passés par l'UDB. On verra aussi que c'est l'ouverture à l'Europe et aux régions et peuples solidaires de l'hexagone qui a permis que ces efforts ne soient pas vains.

On peut s'interroger sur les résultats de tels engagements lourds. L'UDB a fait élire un député en France, un au Parlement européen, 4 conseillers régionaux (trois fois), elle dispose d'un vice-président de Conseil départemental et de nombre d'élus municipaux. Mais pour quels résultats ? Là aussi, un bilan lucide s'impose en tenant compte de la question de fond : comment progresser dans la décentralisation quad le pouvoir central est l'un des plus centralisateurs d'Europe ?

La question est bien sûre ouverte au débat et l'on ne s'ennuiera pas.

C'est à la médiathèque de Lanester le vendredi 13 octobre à 19h30. Gratuit.

Voir aussi :
0  0  
mailbox
imprimer
Jean-Jacques Monnier est historien et écrivain.
Voir tous les articles de Jean-Jacques Monnier
L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.