Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Existe-il toujours des penn-ti sur le marché ?
Existe-il toujours des penn-ti sur le marché ?
- Témoignage -
Vous pouvez témoigner dans une émission sur France 2 sur vos difficultés à vous loger sur le littoral breton
Vous êtes Breton ? Vous avez des difficultés pour trouver un logement sur le littoral alors que vous y travaillez ?
La rédaction pour ABP le 4/11/21 16:10

Vous êtes Breton ? vous avez des difficultés pour trouver un logement sur le littoral alors que vous y travaillez ? A vous de témoigner ! Dans le cadre d’une émission de France 2 intitulée J’ai une idée pour la France qui aura lieu le jeudi 18 novembre, un débat sur ce sujet animé par Julian Bugier aura lieu avec la participation entre autres de Nil Caouissin, auteur du Manifeste pour un statut de résident. Si vous voulez témoigner de vos problèmes pour vous loger appelez le 06 74 08 57 74 mais avant le mardi 9 novembre, la date du tournage à Paris.

Vos 8 commentaires
Killian Le Tréguer Le Jeudi 4 novembre 2021 16:29
La question du statut de résident est une vraie question, un énorme enjeu pour la Bretagne.
Toutefois je reste assez étonné par l'absence de liaisons modernes entre la côte et l'intérieur des terres. Chaque département breton est littoral et bizarrement les shémas routiers ne prévoient aucunement de développer un axe de voie express Vannes-Pontivy, St Brieuc-Loudéac-Ploermel et/ou St Brieuc-Rostrenen. Seul l'axe littoral via Chateaulin (Chateaulin-Rennes) semble être dans les cartons mais au final il s'agit bien plus d'un axe Ouest-Est une nouvelle fois que d'un axe littoral-intérieur des terres.
C'est pourtant un enjeu majeur pour que les bretons puissent toujours travailler sur le littoral mais aussi avoir un peu d'espace dans les terres (l'Argoat ayant perdu de nombreux habitants depuis 1945).
Un département comme la Vendée fait des efforts là-dessus, aucun département breton ne fait cet effort là. Par contre très étonnamment une liaison Rennes-Redon, terminus Redon est en voie d'achèvement (seul axe Nord-Sud développé ces dernières années avec l'axe Rennes-Angers)...
(0) 

kris braz Le Vendredi 5 novembre 2021 08:46
Pourquoi seulement le littoral ? Le problème existe pareillement en Kreiz-Breizh, surtout depuis le COVID, avec acquisitions massives de maisons jusque-là délaissées (le plus souvent pour résidences secondaires), hausse des prix, déficit de logements locatifs etc, qui excluent les locaux et empêchent le développement de la vie rurale.
(0) 

Delannoy AGATHE Le Vendredi 5 novembre 2021 15:18
Kris et Killian, vous avez raison ! Auriez-vous des témoignages personnels à pouvoir livrer ? Si oui, appelez moi au numéro afficher dans l'article. Merci !
(0) 

Kerbarh Le Vendredi 5 novembre 2021 19:14
Le côté positif de tout cela c’est l’opportunité de voir revivre des communes du Centre Bretagne ( de Carhaix à St Meén ) Il y a de nombreux bourgs avec des maisons à l’architecture très typiques qui n’attendent qu’à être rénovés. Le problème c’est que les jeunes sont très exigeants : ils veulent vivre près de la mer et dans une grande ville. Ma famille et moi même habitons dans le Centre Bretagne : il y a des côtés positifs et des côtés négatifs. On ne peut pas tout avoir !
(0) 

jakez Lhéritier de St Nazer de Bretagne Le Samedi 6 novembre 2021 07:06
Les difficultés des jeunes ,jeunes familles pour se loger, cela s'est déjà vu lors des périodes(1970/1980) où les retraités brittanniques,Allemands,;;se sont installés en Bretagne.
Le développement des lignes TGV,,du minitel,du Fax dans les années (1980/1990) ont vu arriver les familles parisiennes entr'autres vendant leur bien sur Paris,leur permettant d'acheter très facilement en Bretagne effectivement plus sur le Littoral.
Puis le télétravail,2020/2021 avec la crise du Covid a entrainé une arrivée massive de familles ,découvrant en plus une nouvelle vie ,plus "équilibrée" pour leurs enfants.
Il faut quand même constater que de nombreuses petites communes que nous avons traversées en 2018 de St Malo via Carhaix ,vers Douarnenez ,puis de St Nazer à Josselin en 2021,ont de nombreux lotissements avec des pavillons adaptés -avec jardin,entr'autres et piscines..?
Mais tous les centres villes sont à réhabiliter ,car les logements sont souvent en mitoyenneté sans grands espaces,sans garage..
La location avec des locataires à l'année est de plus en plus difficile à cause des choix des propriétaires préférant louer pour une semaine,quelques jours -en saison, à des prix plus avantageux qu'à l'année.
Dans les zones touristiques le manque le logements pour les travailleurs saisonniers est constant depuis des décennies.
La crise actuelle du COVID qui inquiète les Hoteliers Restaurateurs a accentué le problème.Ceux ci seront obligés d'améliorer les conditions de logements de leurs futurs employés.
Mais personne ne soulève l'immobilisation des milliers de résidences secondaires ,certaines innocupées depuis des années.Exemple Le Pouliguen en Loire Atlantique...La Baule....qui n'a pas le taux de logements sociaux réglementaires..
Les municipalités,doivent réorganiser leur centre ville-manquant de commerces,par des plans d'urbanisme utilisant le droit de préemption,
Les réquisitions de logements innocupés depuis -2 années- avec un fond de garantie doivent être déclenchées.
Enfin ce problème n'est pas particulier à la Bretagne ,cela se passe aussi dans d'autres régions, à Fez au Maroc (surrachat des ryads)par les français,les allemends,les belges Hollandais,A Barcelone..etc.
.
C'est vrai pour le littoral c'est un problème majeur ,obligeant les communes concernées à bétonner en hauteur ou en lotissement grignotant les zones naturelles..
(0) 

Anne-Claire EVEN Le Jeudi 11 novembre 2021 19:27
Concernant la question portant sur de nouvelles infrastructures routières pour desservir le Kreiz-Breizh; Certes les routes ont été conçues en fonction de la toile d'araignée dont Paris est le centre, cependant toute nouvelle route s'accompagne d'une destruction d'habitats naturels, d'une baisse de biodiversité. Si les nouvelles constructions sont un véritable problème par leur emprise sur les terres, agricoles ou non, les routes qui les accompagnent le sont évidemment aussi !
(0) 

Kerbarh Le Vendredi 12 novembre 2021 13:05
Je ne sais pas où vous habitez Mme Éven mais les habitants du Centre Bretagne /Kreizh Breizh ont besoin de ces routes à 4 voies , plus sûres et permettant un gain de temps et de fatigue . Il ne faut pas voir tout noir car le risque c’est de ne plus rien faire et de mourir à petit feu. Le cœur de la Bretagne doit pouvoir vivre.
(0) 

Kerbarh Le Mercredi 17 novembre 2021 10:13
Je ne sais pas où vous habitez Mme Éven mais les habitants du Centre Bretagne /Kreizh Breizh ont besoin de ces routes à 4 voies , plus sûres et permettant un gain de temps et de fatigue . Il ne faut pas voir tout noir car le risque c’est de ne plus rien faire et de mourir à petit feu. Le cœur de la Bretagne doit pouvoir vivre.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons