Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Gilles Denigot lors de l'opération War ar Pont à Nantes le 4 décembre 2015
Gilles Denigot lors de l'opération War ar Pont à Nantes le 4 décembre 2015
Gilles Denigot et trois militants lors de l'opération War ar Pont à Nantes le 4 décembre 2015
Gilles Denigot et trois militants lors de l'opération War ar Pont à Nantes le 4 décembre 2015
Gilles Denigot lors de l'opération War ar Pont à Nantes le 4 décembre 2015
Gilles Denigot lors de l'opération War ar Pont à Nantes le 4 décembre 2015
- Chronique -
War ar Pont avec Gilles Denigot à Nantes : « Les 70 %, je les ai vus ! »
Grande opération War ar Pont à la sortie de Nantes, direction Rennes ce vendredi soir, avant-veille des élections ! « Les 70 %, je les ai vus », c'est la phrase lâchée par Paul Loret, président du Comité local nantais de de Bretagne Réunie, soutien officiel de la liste « Choisir nos régions et Réunifier la Bretagne »
Maryvonne Cadiou pour ABP le 4/12/15 22:00

Grande opération War ar Pont à la sortie de Nantes, direction Rennes ce vendredi soir, avant-veille des élections ! (vidéo à venir)

« Les 70 %, je les ai vus », c'est la phrase lâchée par Paul Loret, président du Comité local nantais de Bretagne Réunie, soutien officiel de la liste « Choisir nos régions et Réunifier la Bretagne » (Paul Loret fait référence ici au sondage LH2 de juillet 2014 pour la presse régionale où 70 % des habitants de Loire-Atlantique sont pour la Réunification). En présence de Gilles Denigot soi-même, venu tout exprès de Saint-Nazaire après une matinée à tracter au marché, une dizaine de militants sont venus progressivement de 15h15 à 17h20 tendre la banderole aux couleurs officielles de la liste de Denigot.

Après le rond-point

Selon nos estimations, un peu plus de 3.000 véhicules sont passés devant cette banderole. Et elle fut visible : pour des raisons de sécurité, l'opération War ar Pont (sur le pont) est devenue goude ar c'hoashent-tro (après le rond-point), rond-point du Cardo, juste à l'entrée de la voie rapide vers Rennes. Les voitures ne sortent pas trop rapidement et toutes ont pu lire la banderole. Plus d'une voiture sur deux a klaxonné ou émis des signes de sympathie par des gestes, du pouce vers le haut, des saluts. Plusieurs fois, des autocars départementaux (remplis à cette heure) ont également manifesté de ces signes positifs.La banderole était aussi visible du tramway, et fut vue par nombre de personnes.

Allez Guingamp (?)

Présent durant toute la manifestation, nous avons aussi noté une quinzaine de signes négatifs. Quinze sur 3.500 : même pas 0,5 % ! Ces quinze-là étaient du département 44, selon leur plaque d'immatriculation qui, bizarrerie, n'avaient de Gwenn ha Du mais un logo insignifiant. Ou une photo de Pétain, peut-être ? par Deux fois avons-nous entendu « Nantes n'est pas en Bretagne », émanant de voitures immatriculée 35. Bons la guéguerre ancestrale Rennes et Nantes n'est manifestement pas encore finie, mais arrêtons-nous plutôt sur un slogan plutôt potache « Allez Guingamp ! » dit avec le sourire. Messieurs les supporteurs guingampais, vous rigolerez moins lors du prochain match à La Beaujoire !

Les cinq doigts écartés

Un militant note que, mieux que sur le pont, à la sortie d'un rond-point, on peut communiquer avec les automobilistes dans les voitures. Au ralenti, on les a vus, les sourires, et autres gestes. A chaque coup d'avertisseur sonore ou signe, les militants répondaient aussi par des saluts ou par le fameux signe 5 : la main les cinq doigts écartés. Et on crie bien fort CINQ. Tiens, ça me fait penser, on va leur en mettre 5, à Guingamp dans le fond des filets. Un autre regrette de ne pas avoir eu cette idée de cette action visible plus tôt, mais, être présent à ces heures-là, pour des militants bénévoles, ce n'est pas toujours facile. Un troisième évalue le nombre de voix gagnées. Nous n'oserons pas répéter ce nombre. Peut-être un millier !

Denigot : Ne regrettons rien

Gilles Denigot, après le succès de son meeting de la veille au soir, et de son tractage au marché de Saint-Nazaire le matin est tout ragaillardi. « Nous avons-tout donné », dit-il, « ne regrettons rien ». Il peut aussi se reposer, en attendant les résultats de dimanche. Son dernier mot avant de rentrer est pour sa femme et son fils « J'ai été très absent, ils ont été supers ». Chañs vat deoc'h, Gilles (Bonne chance à vous !).

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1144 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 3 commentaires
CAMARET PIERRE Le Lundi 7 décembre 2015 11:40
Ha! vous les avez vus ..... c' est pour cela qu' ils ne sont pas venus voter .Decevant la Bretagne .
J' admire votre constance .... moi apres 60 ans de militantisme .. j' en ai marre .
(0) 

André Gilbert Le Lundi 7 décembre 2015 20:04
les 70% vous les avez vu ?
et le score aux élections , vous l'avez vu
il y en a toujours pour réclamer un référendum pour la réunification
70% de sympathisants déclarés , au maximum 30% après dépouillement
le gouvernement fait la carte des régions quand il veut et comme il veut
il faut provoquer un réflexe d'appartenance à la Bretagne parmi B5
produit en Bretagne , les vins Bretons , et d'autres , ces mouvements vont dans le bon sens .
il faut réussir à faire interdire l'utilisation Bretagne lorsque les actions ne représentent que B4
comment faire , le concours d'idées est ouvert
un commerçant ou artisan, voire un industriel ne pourrait il pas se déclarer lésé du fait que son activité en 44 n'apparaisse pas en Bretagne
les sympathisants B5 abonnés à OF ou le Télégramme ne pourraient ils pas manifester leur mécontentement auprès de ceux-ci ?
au fait savez vous qu'une partie de la Bretagne ,le Frêne sur Loire va être rattachée au Maine et Loire , et ce sans aucune consultation des habitants , seulement par la volonté des conseils municipaux
on ne peut faire confiance , hélas , à aucun parti national . l'échec , c'est de constater que les bretons sont incapables de se réunir pour l'avenir de leur pays
les divergences de vue auraient été traitées après , mais l'union contre la politique magouille des partis français aurait donné un sens à notre lutte et suscité de l'espoir
(0) 

Maryvonne Cadiou Le Lundi 7 décembre 2015 20:56
@ André Gilbert
Merci de votre réaction. Il s'agissait ici de la liste bretonne en Région Pays de Loire... terrain miné s'il en est.
1 - il faut réussir à faire interdire l'utilisation Bretagne lorsque les actions ne représentent que B4 :
La Région Bretagne elle-même a donné l'exemple de cette bêtise en janvier 2009... : ou ABP n° 13736, titré bretagne.fr le nouveau site web pour la Région Bretagne, dénommé tout simplement bretagne.fr ! !
1.172 lectures et seulement deux commentaires pour protester...
2 - savez-vous qu'une partie de la Bretagne, le Frêne sur Loire va être rattachée au Maine-et-Loire ?
Oui, il en a été question sur ABP : taper Ingrandes dans le moteur de recherche (en haut à dr. dans le bandeau) pour arriver facilement aux différents articles, tant que la remise en route des tags n'est pas faite. Quatre dans les cinq premiers je crois, avec commentaires.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons