Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Grand débat
Grand débat
- Communiqué de presse -
105 000 signatures et après ?

La date fatidique du 1er mars arrive, le droit d’option se termine donc. Bretagne Réunie prend acte du déni de démocratie de Philippe GROSVALET, Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique qui a refusé de répondre à la demande de 105 000 de ses électeurs. Et maintenant ? Bretagne Réunie organise un rassemblement et un débat sur la réunification

Alain Peigné Paul Loret pour Bretagne Réunie le 25/02/19 15:34

La date fatidique du 1er mars arrive, le droit d’option se termine donc.

Bretagne Réunie prend acte du déni de démocratie de Philippe GROSVALET, Président du Conseil Départemental de Loire-Atlantique qui a refusé de répondre à la demande de 105 000 de ses électeurs.

Et maintenant ?

Bretagne Réunie organise un rassemblement et un débat sur la réunification

Samedi 2 Mars 2019 aux Nefs de l’Éléphant de Nantes à 15 heures,

des intervenants (universitaires, acteurs économiques, …) prendront la parole, pour débattre avec le public des tenants et aboutissants, des avantages certains de la réunification pour l’ensemble des habitants du nord-ouest de la France, ainsi que sur la démocratie bafouée en France et particulièrement en Loire Atlantique.

Bretagne Réunie appelle l’ensemble des habitants de Bretagne, et particulièrement de Loire-Atlantique, à être présent à ce débat.

Ce débat revendicatif sera accompagné d'actions militantes.

mailbox
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Voir tous les articles de Bretagne Réunie
Vos 17 commentaires
  Pierre Robes
  le Mardi 26 février 2019 13:01
"Bretagne Réunie prend acte du déni de démocratie ..."
"ne serait-il pas temps de passer à autre chose que la monarchie présidentielle" Paul Molac
débat à la Chapelle Caro (Morbihan):
entre Paul Molac (député, prof d'histoire/géo) et Etienne Chouard (prof de droit et économie) : la Bretagne veut le R.I.C
https://www.youtube.com/watch?v=.P2JAQoCkJAg
(0) 
  Brian
  le Mardi 26 février 2019 17:01
Quand vous parlez des "habitants du nord-ouest de la France", j'espère que vous y incluez les "Pays de la Loire" aussi? S'il s'agissait seulement de la Bretagne, je pense qu'il n'aurait pas fallu la décrire comme juste le nord-ouest de la France.
(0) 
  Burban xavier
  le Mardi 26 février 2019 18:45
La vocation des pays de la Loire : c'est de disparaitre des cartes de géographie ! Il faut avouer que personne n'y croit plus! Les élus du Maine et Loire , Mayenne et Sarthe tentent de former un département unique , ceux-ci estiment que les Breton(ne)s donc le pays Nantais c'est à dire la Loire-Atlantique pèse de trop au sein de l'ensemble régional des pays de la Loire . Quant au département de la Vendée comme chacun sait c'est une région à lui seul ! La Vendée c'est le bas Poitou " en voie de séniorisation " !
Il n'y a que Ph Grosvalet reliquat jacobin socialiste qui pousse ce concept démodé ! C'est beau d'avoir la foi !
Il est vrai qu'aux prochaines élections locales la maison de paille "des 3 petits cochons "sera soufflée !
Il nous faut un brin d'humour face aux déboires d'un parti déjà moribond et sans avenir !
(0) 
  Yves Koziel
  le Mercredi 27 février 2019 09:05
C'est un peu dommage d'attendre le 25 février pour une fin de droit d'option au 1er mars, et d'annoncer une mobilisation pour 10 jours plus tard, le 2 mars.
Bravo tout de même pour votre action, évidemment !
(0) 
  Icaro
  le Mercredi 27 février 2019 20:11
Pour que Nantes retrouve la Bretagne sûrement et sereinement, il faudrait peut-être travailler à redonner (aussi) aux "Pays de Loire" son identité historique, celle du Grand Anjou (Anjou+Maine+Touraine)... Nier ou mépriser ce territoire est contre-productif.
(0) 
  Paydret
  le Mercredi 27 février 2019 22:31
Il serait temps de reconnaître à Nantes et la Loire-Atlantique son identité spécifique de ville ouverte sur le monde. Ouverture sur le monde par sa position géographique, grâce à la Loire. Le reste n’est que populisme réactionnaire.
(0) 
  Rafig
  le Jeudi 28 février 2019 13:00
Paydret :
"Le populisme réactionnaire" c'est toi !
Le Nantes est "entre Bretagne et Vendée" c'est totalement ringard et n'a jamais existé. Si tu as honte d'avoir une identité c'est ton problème.
Comme si qu'affirmer que le 44 et Nantes sont en Bretagne nous enferme ?
Comme si Nantes (port de Bretagne) n'avait pas construit sa renommée grâce au commerce international et aux échanges inter-provinces avec l'Anjou, la Touraine ...
N'oublions pas que c'est la Loire-Atlantique, donc la Bretagne qui est victime de ces découpages administratifs et que nous (bretons) n'avons pas à nous justifier de vouloir reformer notre province, ce qui n'a aucune conséquence pour les voisines.
(0) 
  valy
  le Jeudi 28 février 2019 14:01
mr paydret
vous communiquer d'abords sous un pseudo !
et que voulez vous dire " le reste n'est que populisme réactionnaire"
vous vous adressez aux bretons B5 ?
répondez a la question .
(0) 
  Paydret
  le Jeudi 28 février 2019 20:49
@valy : oui. Populisme car on feint de défendre la démocratie avec cette pétition, et réactionnaire pour vouloir faire rentrer la Loire-Atlantique en Bretagne. Et oui, tout à fait, je communique avec un pseudo, en respectant les règles du débat, à moins que vous estimiez que qualifier une attitude que je pense profondément être du populisme réactionnaire est insultant ou diffamant, cependant ce sont des idées que je combats et non des personnes en particulier. D’ailleurs, il n’est jamais trop tard pour en changer.
(0) 
  valy
  le Jeudi 28 février 2019 21:19
@paydret
"D’ailleurs, il n’est jamais trop tard pour en changer."
et bien il est temps pour vous de changer vos opinions sur la Bretagne authentique : B5
(0) 
  valy
  le Vendredi 1 mars 2019 09:00
@rafig
je rejoint totalement la vision clair de rafig .
et le mot paydret signifie habitant du pays de retz:
le pays de retz est un tres ancien conté de bretagne
n'en déplaise a "paydret"
(0) 
  Rafig
  le Vendredi 1 mars 2019 12:52
Pseudo Paydret :
Ne traitez pas les autres de ce que vous êtes, en plus d'ignorer que le 44 est un département issu de la Bretagne (historique). Vous ne savez pas où vous habitez !
Vous n'apportez RIEN à la résolution des problèmes posés par la séparation du 44 et des autres départements bretons, et par le maintien des PDL dans un déni de démocratie.
Révisionnisme pitoyable.
(0) 
  Jakez Gwillou
  le Vendredi 1 mars 2019 14:50
Et un débat de plus, et après ? Cela fait des décennies que nos porte-parole s’ingénient à quémander la reconnaissance de nos droits légitimes, et à chaque fois, c’est une fin de non-recevoir du pouvoir jacobin. Finalement, jouer avec les dés pipés de l’adversaire et sur le seul terrain qu’il nous octroie ne peut que nous mener à l’impasse.
A titre d’exemple, le mouvement des Gilets jaunes rompant avec le faux dilemme Droite-Gauche bien utile à l’oligarchie en place, a réussi à obtenir plus d’ avancées que les syndicalistes du système en quarante années de gesticulations.
N’y a-t-il pas là matière à réflexion ? Si le Pouvoir parisien se rit bien volontiers des phraseurs, il riait beaucoup moins autrefois, dans l’entre-deux guerres, où les chefs de file breton s’activaient de façon originale, de manière frontale et sur la base d’une doctrine nationale.
(0) 
  Luigi Barsagli
  le Vendredi 1 mars 2019 22:39
"Le populisme réactionnaire" est un expression d'époque visant à faire taire les Démocrates, les opposants, les peuples, les plus faibles face au pouvoir du flashball et de l'argent
Ce sont des paroles de colons bien souvent également
(0) 
  Luigi Barsagli
  le Samedi 2 mars 2019 11:32
Les pétitionnaires demandent un référendum local, Paydret n'en veut pas. Les habitants du 44 ne se sont jamais exprimés favorablement à ce découpage.
Qui n'est pas démocrate dans cette affaire ?
(0) 
  Luigi Barsagli
  le Samedi 2 mars 2019 11:41
@ Jakez Gwillou "Et un débat de plus, et après ? Cela fait des décennies que nos porte-parole s’ingénient à quémander la reconnaissance de nos droits légitimes, et à chaque fois, c’est une fin de non-recevoir du pouvoir jacobin. Finalement, jouer avec les dés pipés de l’adversaire et sur le seul terrain qu’il nous octroie ne peut que nous mener à l’impasse.
A titre d’exemple, le mouvement des Gilets jaunes rompant avec le faux dilemme Droite-Gauche bien utile à l’oligarchie en place, a réussi à obtenir plus d’ avancées que les syndicalistes du système en quarante années de gesticulations."
Je vous rejoins, et ce que je ne comprends pas c'est que Bretagne Réunie qui reste dans sa logique de "quémander" a depuis Mi-2017 environ dépensé quand même beaucoup d'énergie pour combattre des associations ou mouvements ayant les mêmes objectifs mais ayant une vision un peu différente des moyens pour y parvenir.
Tout cela pourtant pourrait bien être complémentaire. Car nous n'obtiendrons rien comme depuis 30 ans avec la seule stratégie de Bretagne Réunie, c'est évident.
(0) 
  Luigi Barsagli
  le Samedi 2 mars 2019 11:41
@ Jakez Gwillou "Et un débat de plus, et après ? Cela fait des décennies que nos porte-parole s’ingénient à quémander la reconnaissance de nos droits légitimes, et à chaque fois, c’est une fin de non-recevoir du pouvoir jacobin. Finalement, jouer avec les dés pipés de l’adversaire et sur le seul terrain qu’il nous octroie ne peut que nous mener à l’impasse.
A titre d’exemple, le mouvement des Gilets jaunes rompant avec le faux dilemme Droite-Gauche bien utile à l’oligarchie en place, a réussi à obtenir plus d’ avancées que les syndicalistes du système en quarante années de gesticulations."
Je vous rejoins, et ce que je ne comprends pas c'est que Bretagne Réunie qui reste dans sa logique de "quémander" a depuis Mi-2017 environ dépensé quand même beaucoup d'énergie pour combattre des associations ou mouvements ayant les mêmes objectifs mais ayant une vision un peu différente des moyens pour y parvenir.
Tout cela pourtant pourrait bien être complémentaire. Car nous n'obtiendrons rien comme depuis 30 ans avec la seule stratégie de Bretagne Réunie, c'est évident.
(0) 
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 0 ?