Le Parti Breton présente 34 candidats aux législatives en Bretagne

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti Breton
Communiqué de presse de Joannic Martin

Publié le 10/05/22 16:20 -- mis à jour le 09/05/22 20:39

En janvier dernier, le Parti Breton annonçait la création de la Fédération des Pays Unis en collaboration avec Bastir Occitanie, le Parti Lorrain, le Parti Nationaliste Basque et Prouvènço Nacioun, en vue de faire une campagne commune aux législatives de juin 2022. La FPU a accueilli depuis deux nouveaux membres avec Alternative Alsacienne et le Parti de la Nation Occitane.

Nous annonçons aujourd’hui que 34 candidatures ont été validées pour le Parti Breton, sur les cinq départements bretons. Cette couverture géographique fait mathématiquement du Parti Breton, un des partis les plus présents sur la Bretagne. Le Parti Breton souhaite progressivement s’installer comme le parti de référence pour toutes les Bretonnes et tous les Bretons.

Les candidats du Parti Breton sollicitent le vote des électeurs pour pouvoir représenter le peuple breton à l’Assemblée Nationale et y défendre la qualité de vie bretonne notamment concernant les difficultés grandissantes dans de nombreux secteurs comme l’accès au logement, l’accès aux soins, la sécurité, le prix de l’énergie ou encore les complications en terme de mobilité.

Bretonnes, Bretons, en juin prochain, votons pour le Parti Breton.

Joannic Martin, Porte-Parole / Mathieu Guihard, Président

.....................................................

22 – Côtes d’Armor

1e circonscription Saint-Brieuc Joannic Martin

2e circonscription Dinan Héléna Marie

3e circonscription Loudéac Bryan Tily

4e circonscription Guingamp Myriam Rolland

5e circonscription Lannion Eric Poder

.....................................................

29 – Finistère

1e circonscription Quimper Izold Guégan

2e circonscription Brest Sylvia Madec

3e circonscription Brest-rural Loic Duprat

5e circonscription Landivisiau Brigitte Le Ny

6e circonscription Carhaix Alan Pasquet

7e circonscription Douarnenez Isabelle Droin

8e circonscription Quimperlé Claire Paingault

........................................................

35 – Ille-et-Vilaine

1e circonscription Rennes-Sud Sebastien Girard

2e circonscription Rennes-Est Mael Egron

3e circonscription Montfort Mathieu Guihard

4e circonscription Redon Jocelyne Devriendt

6e circonscription Fougères Maricela Murgeanu

7e circonscription Saint-Malo Etienne Gruenais

8e circonscription Rennes-Ouest Karol Dolu

.........................................................

44 – Loire-Atlantique

3e circonscription Nantes 3 Gildas Perrot

5e circonscription Nantes nord Maelig Tredan

6e circonscription Blain Jacky Flippot

7e circonscription Guérande Donatienne Jossic

8e circonscription Saint-Nazaire Evelyne Desmarie

9e circonscription Pornic Maryse Renaudin

10e circonscription Clisson Maxime Chéneau

...........................................................

56 – Morbihan

1e circonscription Vannes Jean-Jacques Page

2e circonscription Auray Alain Malardé

3e circonscription Pontivy Pierre-Alexandre Lugué

4e circonscription Ploermel Beatrice Laigre

5e circonscription Lorient Jean-Louis Questiaux

6e circonscription Hennebont Christelle Rosconval

............................................................

Français de l'étranger

Zone 1 Amérique du Nord Yann Réminiac

Zone 7 Europe centrale Guy Patton

Voir aussi :

6  0  
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1734 lectures.
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 38 commentaires
Lesur
2022-05-08 20:46:54
Wahou
"un des partis les plus présents en Bretagne", oui, mais aussi le seul parti depuis toujours indépendant des partis jacobins.
Ces élections législatives vont-elles être le déclencheur d'un renouveau politique, avec un Vrai parti politique breton, qui pourra rassembler, dans leurs diversités, les différentes acteurs bretons ?
Le plus grand dénominateur commun devra être 1- Breton d'abord 2- Breton toujours.
Que celles et ceux qui se reconnaissent dans ce slogan rejoignent le PB. Une fois une Assemblée commune (sur 5 dép) avec forte autonomie créée, il sera temps de se poser la question à gauche ? à droite ? au centre ? Mais pas là de grâce. Battons-nous pour la Bretagne.
(2) 
Michel bernard
2022-05-09 09:08:20
Compliments pour votre courage de vous présenter avec vos idées,les alliances avec des partis installés et qui ne cherchent que de l 'argent et des places etant inopérante,,nous attendons votre projet pour en débattre .
(0) 
Yann L...
2022-05-09 12:46:22
Pour être remboursé de ses frais, un parti doit, paraît-il présenter au moins 50 candidats. En outre, l'idée de chercher à présenter un candidat dans chaque circonscription bretonne est une ambition légitime pour le P.B.
Pourtant, au delà des intérêts propres au P.B. et à F. P. U. il faut considérer l'intérêt de la Bretagne et là, je m'interroge.
Est-il vraiment nécessaire de présenter un candidat à Ploërmel au risque de priver de second tour le député sortant qui a réussi à faire voter une loi en faveur des langues régionales? Le cas peut se présenter ailleurs (Carhaix?)
L'intérêt principal des élections, c'est d'abord d'avoir des élus.
(2) 
Rafig du 44
2022-05-09 13:17:02
Bravo !
En ce moments les certitudes politiques vacillent. Des partis de gouvernement des années 1980-2000 sont en train de disparaître ! L'heure est à la recomposition et à l'union sur des objectifs communs et raisonnables.
- Union des formations politiques de Bretagne pour des objectifs bretons. Sans tenir compte du droite-gauche parisien et dépassé. Se rapprocher des autres partis politiques représentants les peuples de France minorisés pour faire un groupe "régionaliste" "fédéraliste" au niveau législatif.
- Obtenir la Réunification puis de l'autonomie, un vrai budget.
bonne chance.
(0) 
KLG
2022-05-09 14:25:24
D'après le listing le Parti Breton est présent partout, sauf dans les 3 circonscriptions de Nantes-métropole les plus urbanisées.
(1) 
KLG
2022-05-09 14:26:51
D'après le listing le Parti Breton est présent partout, sauf dans les 3 circonscriptions de Nantes-métropole les plus urbanisées.
(0) 
Fanch Ar Vilin
2022-05-09 21:10:53
Bravo au Parti Breton, la seule organisation politique crédible pour défendre les intérêts de la Bretagne.
(0) 
boned ruz
2022-05-09 22:40:15
Ma ne fazian ket n'ho poa ket lâret ho soñj diwar benn al Lithium ? Peseurt emzalc'h a vo ganeoc'h 'ta pa vo deuet ar mare da virout ouzh tud zo a ziframmañ douaroù Breizh ? Hag eus an emrenerezh energiezhel a-hinien o doujañ ouzh an natur a vo kaoz ganeoc'h a-zivout dazont ar vro?...Poent e vefe ober un dra bennak ouzh embregerezhioù bras a denn splet eus hon ezhommoù atav; stourm a reot evit-se?
Mat e vefe deoc'h dispakañ ho raktres a-benn lakaat ho "brud" da redek a-feson !
(0) 
Sebgi35
2022-05-10 10:28:44
Merci à tous ceux qui nous encouragent pour la dynamique que nous créons actuellement. Les candidats du Parti Breton sont ceux de la qualité de vie pour une Bretagne émancipée, entreprenante, écologique, solidaire. Nous voulons incarner la proximité.
(0) 
Heol
2022-05-10 10:30:52
et même chez les Français de l'étranger, joli ! y en a pas dans ma circonscription dommage :-D
(0) 
Loulou
2022-05-10 11:28:41
Parti breton mais de droite, voilà le problème
(2) 
Fañch ar Vilin
2022-05-10 21:05:39
Boned ruz
Hag o Toujañ ouzh reolenn ar c’hemmadurioù brezhonek war ar marc’had :))
(0) 
Boned ruz
2022-05-10 21:58:49
Salud Fañch ar Vilin, treiñ a ra mat ho spered...
Da gentañ afer an denelezh.
gwell e' vo keta! Ma'z oc'h a-du ?
War-lec'h e teuio brav ar yezh
a-benn he lakaat war an tu
(0) 
Fañch ar Vilin
2022-05-11 19:32:54
An neb ne oar ket mui fentigellat
Tost d’ar marv eo moarvat.
(0) 
sebgi35
2022-05-12 07:28:23
Dire que le Parti Breton est de droite je le répète est un non sens diffusé par nos ennemis. Nous sommes avant tout des nationalistes. Le Parti Breton est au centre de l'échiquier politique. D'autre part le concept de gauche et droite à éclater depuis plus de 5 ans désormais.
(1) 
Fañch ar Vilin
2022-05-12 09:21:40
@ Loulou
Lisez le programme du Parti Breton et leurs communiqués au lieu de répéter bêtement les conneries de l’UDB.
(0) 
Rafig
2022-05-12 11:49:14
Le concept de droite-gauche a été inventé par les français pour placer les élus dans l'hémicycle suivant leurs sensibilités politiques (d’après souvenirs)
Cette configuration réduit à 2 ou 3 possibilités et bloc les esprits (français) en sclérosant les positions.
Depuis les préoccupations politiques ont changées et ne correspondent plus à une répartition simpliste et binaire. Où placer l’écologie qui n’est ni de droite ni de gauche et qui devrait être la colonne vertébrale de nos choix de citoyens ?
L’UDB n’est pas de gauche, elle traine à la remorque du P.S. région bretagne.
Le Parti Breton doit balayer tous les sujets politiques qui préoccupe les bretons et les intérêts de la Bretagne : écologie, réunification, sauver les langues, autonomie et droits politiques … rien à voir avec le droite-gauche mais avec la nation bretonne depuis son annexion par la France.
Si possible, mettre le lien pour le PDF du programme de PB ?
(1) 
Alter Écho & Ego machin
2022-05-12 12:02:39
An neb ne oar...;))
(0) 
Fañch ar Vilin
2022-05-12 15:00:42
Rafig
Merci pour cet éclairage.
Les intérêts de la Bretagne doivent passer en priorité sans qu’il y ait besoin de se référer à ce que nous impose le maître.
La question est la suivante : Comment un parti politique breton engagé sincèrement dans l’émancipation de la Bretagne peut-il continuer à faire croire que la solution viendrait de Paris et de ses représentants en Bretagne ? Soit c’est de la naïveté (ce qui m’étonnerait), soit ils prennent les Bretons pour des cons (ce qui ne m’étonnerait pas).
C’est pour cela que l’UDB n’est plus crédible, ni les régionalistes qui mangent dans toutes les gamelles.
(0) 
Alter Écho & Ego machin
2022-05-13 10:18:30
" « [ …] à l’Assemblée Nationale et y défendre la qualité de vie bretonne notamment concernant les difficultés grandissantes dans de nombreux secteurs comme l’accès au logement, l’accès aux soins, la sécurité, le prix de l’énergie ou encore les complications en terme de mobilité. »"
Voter pour la BRETAGNE est important pour moi, et bien d’autres je pense sur ABP, pas un rite cyclique des dimanches désignés. Je trouve un peu juste, insuffisant car : logement, soins, et mobilité et bien d’autres domaines peuvent être abandonnés aux régions si cela fatigue et coûte trop cher à Paris qui en plus ne renoncera pas de prélever nos impôts au même niveau !
Donc des Bretons ( ?) condamnés à se faire ponctionner encore davantage par des élus locaux sans états d’âmes, de moins en moins locaux ? Donc les domaines précités relèvent de la gestion qui peut être faite actuellement de BRETAGNE au détriment de la finance des Bretons par contre « sécurité et énergie » et bien d’autres domaines régaliens, ne peuvent pas dépendre de nous immédiatement, si le Pays ne parvient à obtenir un certain statut politique et responsable, sur lequel je ne vois pas du tout l’idée que vous pouvez en avoir.
Personnellement, après observation des comportements de la faune des élus A.N et Sénat et EU et autres, j’en ai tiré la conclusion qu’une fois élus ces hommes et ces femmes sont le plus souvent grillés, désactivés, déconnectés des causes qui les ont portés à ces postes jusqu’à ministres, bien payés ils se dissolvent !
En France les syndicalistes, verts, anti-ogm, militants divers, élus de toutes les causes diverses et variées s’effacent, deviennent inaudibles plus encore muets, des élus inutiles à plus de 95 %. Établissez vous-mêmes les listes de noms de ceux qui ont disparu et accepté facilement de disparaître. Bouffés non par la masse de travail, mais par le confort, les avantages et le sentiment que ça y est ils en font un max, ou souvent assez fait pour « leurs causes » ! Leur objectif dominant, devenant celui de se « maintenir » le plus longtemps possible dans la situation acquise offerte par des gogos d’électeurs !
Des électeurs qui finalement misent, et remisent encore et encore, obstinés cocus, ou croyants charbonniers des idéologies et théories prometteuses! "Et puis « on » a tellement envie d’y croire", ou seulement comme un petit artisan qui aura participé à l’œuvre de voir et faire gagner son champion !
Donc une fois de plus personnellement ce que je souhaiterai aussi connaître clairement, c’est en quelques lignes seulement les quelques principes que vous juger essentiels, jugés comme principes « fondamentaux, indiscutables, intangibles dans le temps », et rédigés simplement, compréhensibles sans ambiguïté, sans interprétations possibles pour un authentique projet pour la BRETAGNE. En dix lignes par exemple, dix têtes de chapitres qui seraient ensuite, plus tard, nécessairement étoffés et précisés. Une Charte explicite qui resterait clairement présente, constante et acceptée par « des » Bretons les plus nombreux possible bien entendu, appellerait l’adhésion d’une majorité de Bretons pour la suite de votre travail politique qui pourrait convaincre.
Vous allez présenter un nombre intéressant de candidats sur toute la BRETAGNE, je pense que je ne suis pas assez informé sur le « fond » de votre projet pour le Pays, et je suis curieux de connaître et pour l’instant ces dix principes, pourraient me suffire. Peut-être !
Cordialement
(1) 
jakez Lhéritier de St Nazer de Bretagne
2022-05-13 22:22:25
Gauche droite milieu ,pourquoi pas Nord ,Sud pour changer.
Depuis x années ,je suis pour un programme commun breton, humaniste ,ensemble.
(1) 
Pcosquer
2022-05-14 10:00:26
Ha posupl e vefe deoc'h reiñ ho soñj diwar-benn al lithium da vat? Reizh eo d'an dud gouzout ho toare soñjal
Ma vije bet eus ar greizenn nukleel e Beg ar Raz e vije bet drastus moarvat ! Ma vo toullet tevinier bro Vigoudenn pe el lec'hioù-all e vo distrujet ul lodenn vat eus broioù zo!
Merci de nous indiquer votre position sur le lithium.
Skodoù zo n'int ket hor re deomp-ni diouzh ma soñj.
Il y a des enjeux, il me semble, qui ne sont pas forcément les nôtres.
(0) 
P.Le Guern
2022-05-14 15:21:05
Bonjour,
Es-ce que certains pourraient faire un effort lorsqu'ils publient de lire ce qui est indiqué par la rédaction de ce média en ligne à savoir " MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire."
Merci.
Patrick........lecteur !
(0) 
François
2022-05-14 19:16:06
Exercice compliqué actuellement que d'être clair et précis en envisageant l'avenir. Comment expliquer, sans perdre de voix, à une bonne partie de la population que l'on va devoir revenir à une sobriété dans nos modes de vie. En ce qui concerne l'eau en particulier- quantité et qualité-, les énergies, les mobilités... Pas en construisant plus de digues, de barrages pas en drainant les sols, mais en s'adaptant à la nature.
Alors , qu'il est proposé encore constamment des objets innombrables polluants non indispensables en plastique, des promotions pour voyages en avion....qu'il est encore de bon ton de construire à tout va des tours surtout dans les métropoles ( artificialisation des sols et bon pour la transmissions des microbes) etc..;
(3) 
Penn Kaled
2022-05-15 09:34:30
Monsieur Le Guern je ne suis pas de votre avis ,car justement ceux qui commentent en breton nous oblige à améliorer notre pratique ,comme dans d'autres domaines ce n'est pas dans la facilité que l'on avance ,moi même locuteur oral ces contributions me sont opportunes pour perfectionner la lecture de la langue bretonne .
Pour François vous abordez ce qui va être le principal problème des temps à venir ,l'antagonisme entre la nécessité de prendre des mesures drastiques pour la protection de la planète et le fait que la majorité de la population ne veut pas modifier son petit confort ,le début du mouvement des gilets jaunes à été symptomatique de cette réalité .Ceci dit une minorité d'ultra riches ,de part leurs attitudes ont une grande responsabilité dans la dégradation de la situation .C'est eux qu'ils faudrait contraindre à se remettre en cause avant de demander des efforts aux plus démunis ,qui dans le cas contraire vont être victimes d'injustices supplémentaires .
(1) 
Emilie Le Berre
2022-05-15 13:44:00
François,
Je partage votre analyse, si vous cherchez dans l'historique de mes commentaires sur ABP vous trouverez depuis presque 20 ans quelque chose de très proche avec bien sûr sur cette durée des évolutions dans les propos.
Ceci dit, après 20 ans d'activité professionnelle dans ce qu'on appelle les énergies vertes donc l'écologie mais de façon concrète, les mains dans le camboui. Cette année nous entrons dans une nouvelle phase dans le monde de l'énergie renouvelable, j'en dirai un peu plus quand j'aurai mieux structurer et rassembler les faits. Je sens qu'on va bien "rire".
Je n'y crois plus. L'écologie est complètement dévoyée jusqu'à son nom par ceux qui au départ en étaient les tenants, sans parler de la diversité, ce qui se passe autour de Melenchou devrait nous éclairer : les chantres de la diversité alliés à ceux qui votent unanimement contre la diversité linguistique, donc contre les gens et leur milieu naturel. Les discours sur l'écologie, la transition energétique et numérique, la croissance verte etc... n'ont jamais été aussi présents. Un exemple d'hypocrisie que j'ai remarqué ces dernières semaines : comme pour la publicité sur les boissons alcolisées et sodas en fin de spot une petite voix vous dit de "manger moins et de bouger plus", et bien maintenant on a la même chose avec les pubs de voiture, écoutez bien vous entendrez "marchez et prenez les transports en commun".
Ils construisent un décors alors que la réalité n'a jamais été aussi catastrophique et se dirige exactement dans le sens opposé aux discours. Nous sommes ( les occidentaux) dans un monde de post-vérité c'est à dire que les opinions priment sur le réel. Je donnerai comme exemple d'actualité : si depuis 20 ans qu'on nous parle de transition énergétique il devrait y avoir des avancées ? Alors pourquoi avec le conflit en Ukraine le prix de l'énergie flambent ? (Et le reste va suivre).
Les dernières élections régionales m'ont donné la nausée, les dernières présidentielles m'ont montré que les bretons en demandent encore. Ils vont être servis !
Mais suis-je bretonne ? C'est la question qui me taraude ces derniers mois. Je parle breton alors que 95% des "bretons" ne le parle pas. Je vote (lorsque je le fais) diféremment. Je m'intéresse à la Bretagne dans son intégralité, à son économie, son histoire, son avenir, sa singularité etc... j'aborde le covid différemment et bien d'uatres sujets encore. Au quotidien je reçois majoritairement ricanements et bouffonage.
Dois-je continuer ? Où me redéfinir ? Une chose est sûre, aujourd'hui avec ce que j'ai appris, j'aurais 20-30 ans de moins je partirais.
(2) 
sebgi35
2022-05-15 18:23:13
Le Parti Breton est au centre en Bretagne de l'échiquier politique. La gauche et la droite traditionnelle ont volé en éclat depuis plus de 5 ans. Le Parti Breton lui rassemble des militants ayant une vision d'avenir pour la Bretagne pour l'autonomie, une écologie pragmatiques, entreprenante et solidaire.
(1) 
Lesur
2022-05-15 19:50:53
[je continue de rêver]
A quand un véritable rassemblement des forces bretonnes sur une plateforme commune qui
1- demanderait la Réunification puis une Assemblée unique
2- demanderait une autonomie max
3- ferait fi de toute allégeance à des partis politiques hexagonaux.
Je sens que seul le Parti Breton est dans cette logique.
- Que les partis en Bretagne qui privilégient des partis hexagonaux à la Bretagne se positionnent clairement pour la Bretagne, et non pour des idéaux qui ne sont pas les nôtres ici ;
- que les individualités si honorables soient-elles aujourd'hui, rejoigne cette plateforme en affirmant haut et fort : "Bretagne d'abord !"
Ceci est la clé de la réussite :
- aux régionales, peser et être au 2nd tour ;
- aux municipales, être présent dans moults conseils ;
- aux législatives, dépasser les 5 % dans toutes les circonscriptions, et les 10 % dans la moitié d'entre elles. Pour 2022, encore raté. Disons 2027.
Ceci est à notre portée !
(0) 
Stéphane Lem
2022-05-16 09:43:17
Félicitations au Parti Breton, j'ai juste une grosse interrogation.
Sur Twitter j'ai vu passer des échanges musclés où vos candidats disent qu'il n'y aura pas de langue bretonne sur vos affiches, contrairement aux années passées ou contrairement à n'importe quel autre parti "régionaliste", est-ce vrai ?
Et encore pire, ces candidats le justifie car "une affiche bilingue n'a aucun intérêt et que c'est mieux d'écrire en français vu que tout le monde comprend" (à deux doigts de m'étouffer), et votre responsable des jeunes affirme même que le breton devrait être restreint à la Basse Bretagne.
Je suis à peu de choses de l'arrêt cardiaque là, on parle bien du Parti Breton ?!
(0) 
Penn Kaled
2022-05-16 11:05:28
Pour votre information ,des suggestions par rapport à l'actualité récente sur lesquels le parti breton peut prendre position et soutenir directement les acteurs concernés et victimes .A savoir la baisse annoncée de l'état aux collectivités locales bretonnes ,d'après un article de Yann Le Meur sur ouest france aujourd'hui .
Jean Marc Roué ,président de la brittanies ferries déplore un dumping social poussé à l'extrême de la part de compagnies anglaises concurrentes .
(0) 
sebgi35
2022-05-16 14:41:25
Il n'y a aucun problème pour mettre du breton sur nos affiches. C'était simplement une interrogation de notre part et dans un soucis de clarté et de simplicité de l'affiche et surtout que notre affiche se voit bien pour une bonne communication. Il y aura bien des affiches bilingues
(0) 
Penn Kaled
2022-05-16 15:45:24
Avez vous reçu mon commentaire ?
(0) 
Fañch ar Vilin
2022-05-16 16:39:34
Stéphane Lem,
Vous pourriez m’envoyer les liens ?
Car si c’est vrai je reste chez moi dès le premier tour.
Hors de question de voter pour çà
(0) 
Sebgi35
2022-05-16 16:52:38
Stéphane Lem le Parti Breton sera affiché en bilingue je ne peux pas mieux dire.
(0) 
Penn Kaled
2022-05-16 17:45:58
Autant je parle le breton ,je soutiens les actions en faveur de la langue ,autant je peux comprendre que dans un contexte ou il n'y a hélas plus que 5% de brittophones ,que pour des raisons d'efficacité ,le parti breton fasse des affiches en français ,ce qui ne l'empêche pas par exemple d'avoir une phrase ou une expression en breton sur l'affiche .Globalement je pense que c'est au domaine culturel se se spécialiser dans la promotion de la langue bretonne davantage qu'aux politiques .Pour exemple le SNP jusqu'à récemment ne s'occupait pas du gaélique .
(0) 
Pcosquer
2022-05-16 23:19:16
@Penn Kaled
Attention! il n'y a plus de caution morale Bretonne depuis la première guerre mondiale( c'est en tout cas mon point de vue); c'est -à-dire des personnes en mesure de guider le pays dans ses composantes essentielles. C'est exactement l'inverse qui s'est produit pour la réalisation de l'idée française en Bretagne. Commencée il y a longtemps c'est vrai, cette domination de l'idée France s'est pleinement réalisée avant la grande guerre. La caution morale française s'est alors installée durablement et solidement ( utilisation du sacrifice et utilisation hypocrite de la petite patrie dans la grande patrie). Ca a marché. En face, il n' y avait plus personne et le célib n'a pas été non plus efficace sur ce terrain là ( par désintérêt?) Aujourd'hui le monde culturel est dans l'incapacité absolue d'assurer la normalisation de la langue à une échelle efficace; le monde économique aussi, même le groupe Produit en Bretagne est une impasse à la normalisation de la langue ( c'est leur propre faute, car ils ont la solidité économique de devenir le cheval de trait du breton et pourquoi pas du gallo, mais ils sont incapable de mesurer la valeur économique d'une langue dans l'avenir ). Cependant, le monde politique est à l'heure actuel le seul à pouvoir proposer cette normalisation. : c'est-à-dire à passer outre l'interdit politique français. En complément de l'émancipation politique, ce rapport de force sera ou ne sera pas gagner par le monde économique Breton dont une large part se sert allègrement de l'identité Bretonne sans rien ou presque offrir en retour à la langue Bretonne. Il est ici surtout question d'emploi en langue Bretonne qui doivent répondre à l'image positive de la langue, être la continuité du monde scolaire en proposant des emplois nécessaires aux jeunes bretonnants; c'est l'amorce de la pompe qu'il faut mettre en place. Le point majeur est la confiance que l'on peut accorder ou non au monde politique Breton comme au monde économique breton. Cependant si une entité politique Bretonne s'engage sur cette voie et se trouve au commande, elle aura le pouvoir de passer du stade de standardisation à celui de normalisation tout simplement parce que ce monde là, officialisé par les urnes, sera écouté. Il peut alors devenir caution morale et utiliser cette position pour convaincre et agir auprès du monde économique: Je crois qu'il ne peut pas y avoir sauvetage de la langue sans la caution morale préalable . Je pense donc que le parti Breton doit s'engager activement pour la langue Bretonne et plus globalement pour toutes les langues minoritaires.
@ P.Le Guern suite à la nouvelle règle pour les commenatires sur APB, qui était plus stricte, j'ai écrit à P Argoualc'h pour lui demander de pouvoir écrire en bilingue :je pense ainsi avoir contribuer à la phrase suivante "Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire."
Cependant, j'ai constaté aussi la baisse significative des écrits en langue bretonne, cest pourquoi j'utilise le breton selon mon humeur; je ne crois pas que la langue bretonne soit si pétaradante qu'elle puisse se permettre de se sensurer dans son propre pays. Cela fait de moi quelqu'un en désaccord avec Mr Argoualc'h. Par ailleurs, je lis mal l'anglais et quand je suis frustré de ne pas pouvoir le lire, je m'en prends à moi même... uniquement.
@Emilie Le Berre "ceux qui votent unanimement contre la diversité linguistique, donc contre les gens et leur milieu naturel"
Pegen gwir eo!« La langue fait partie de l' éco-système d'un pays ou d'un endroit. Elle s'est forgée avec les saisons, les habitants, les roches, l'herbe... Le secret d'un lieu se cache dans sa langue. »
Setu graet ul liamm etre an natur hag ar yezhoù gant Yann TIERSEN... Gwir eo e sell ouzh lieseurted an natur hag hini an dud . Gwareziñ anezho a zo a-bouez evit an denelezh. Hepto petra'vo?
Emilie! Ma'z eus tud a ra goap ouzhoc'h 'na a dalvez oc'h direnkus ha war an hent mat moarvat!
(0) 
Stéphane Lem
2022-05-17 09:02:24
@ Fañch ar Vilin
Je n'ai pas le lien des conversations d'origine, j'ai vu passer les captures d'écrans des réponses de deux candidats du Parti Breton, c'est possible de retrouver leurs propos sur leurs profils respectifs (Myriam Rolland et Mael Egron)
Voici le tweet qui partage les captures d'écran : (voir le site)
@Sebgi35
Très bonne nouvelle alors, j'attends de voir car ce n'est pas ce que disent vos candidats sur Twitter. Au-delà de la question du bilinguisme sur les affiches, il reste la question des réponses de vos candidats qui expliquent que le bilinguisme c'est illisible, ou que le breton n'a pas sa place en Hautre-Bretagne.
Je ne sais pas comment vous investissez vos candidats, mais 2 candidats sur 34 qui disent que le bilinguisme dans l'espace public n'est pas une bonne chose ça me semble relever d'un gros problème de sélection des gens qui portent les couleurs du Parti Breton.
(0) 
Sebgi35
2022-05-17 10:54:59
Je suis Vice Président du Parti Breton et je peux vous dire que nous avons toujours porté le bilinguisme dans l'espace public. Je suis élu et je le porte dans mon mandat. Maintenant notre réflexion portait sur la visibilité de nos affiches d'un point de vue de la communication. Maël est en Haute Bretagne même si il est originaire de Basse Bretagne et considère que nous devrions mettre du gallo. J'ai d'ailleurs eu ce type de problème avec la charte de la langue bretonne que nous développons dans ma commune. Le Parti Breton a toujours fait ses affiches en bilingue à minima et nous le ferons cette fois-ci.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.