Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Mor glaz et le Grenelle de l'environnement
Alors que s'achève avec succès (paraît-il) le Grenelle de l'Environnement, l'association MOR GLAZ apporte ses réflexions et analyses sur ce Grenelle de l'Environnement qui aurait trouvé des pistes « des solutions » pour moins polluer. L4association MOR GLAZ est plutôt sceptique quant aux remèdes qui seraient « ou seront » apportés pour changer les habitudes afin de moins polluer.
J.P Hellequin pour Mor Glaz le 27/11/07 11:12

MOR GLAZ Association de citoyens qui entend défendre La mer, les marins, la faune et la flore marines, L'agence de sécurité maritime, Le développement du cabotage, Et Dénoncer toutes les dérives du transport maritime

Landerneau le 15 novembre 2007

COMMUNIQUE

Alors que s'achève avec succès (paraît-il) le Grenelle de l'Environnement, l'association MOR GLAZ apporte ses réflexions et analyses sur ce Grenelle de l'Environnement qui aurait trouvé des pistes « des solutions » pour moins polluer. L4association MOR GLAZ est plutôt sceptique quant aux remèdes qui seraient « ou seront » apportés pour changer les habitudes afin de moins polluer.

Lors des ateliers à Brest le 16 octobre 2007, l'association MOR GLAZ à fait des propositions concrètes sur plusieurs sujets :

1) Sur la déconstruction des vieux navires civils et militaires, lors de la synthèse pas une seule allusion sur ce sujet pourtant sensible « pouvons-nous continuer à envoyer nos déchets ailleurs » « pouvons-nous continuer à faire découper de vieux navires par d'autres hommes dans des conditions ignobles pour la santé et l'environnement , sous prétexte que ces hommes vivent dans des pays en voie de développement » la réponse est non…. d'autres habitudes doivent être prises pour le bien de l'Homme et de l'environnement, nous devons activer de nouvelles technologies et un chantier de déconstruction de vieux navires en Europe et pourquoi pas à la pointe Bretagne, quelle est la volonté politique…...

2) Sur le développement du cabotage pour qu'il y ait moins de camions sur les routes, en synthèse le sujet à juste été effleuré vraisemblablement parce que nous étions à la pointe Bretagne, et que le sujet est politiquement correcte. Au niveau national pas un mot sur les deux sujets, seul substitut proposé par la secrétaire d'Etat chargée de l'environnement mettre des camions sur les trains. Pour acheminer les 13 000 conteneurs transportés par un seul porte-conteneurs, il en faudra des trains pour désengorger les routes et pour moins polluer……ces « décideurs » ont une méconnaissance totale du transport des marchandises. Pourtant l'une des solutions est bien le cabotage, un navire consomme 5 fois moins de carburant qu'un camion par tonne de marchandise transportée et pollue 7,5 moins qu'un camion, cette solution visiblement n'intéresse pas nos responsables politiques. L'association MOR GLAZ souhaite que les Régions, les CCI, les Départements et les Armateurs se mettent enfin autour d'une table, les Etats et l'Union Européenne doivent enfin aider à développer ce moyen de transport.

Pour l'association MOR GLAZ, ce Grenelle est illusoire et n'aura servi qu'à mettre en valeur quelques personnalités. Après un voyage médiatisé au pôle Nord et la décentralisation des Conseils des Ministres, que penser de la volonté de préserver l'environnement et de consommer moins de carburant…….

Lors des ateliers nous aurions aimé traiter du manque de la protection du littoral dans deux zones sensibles le Pas-de-Calais et le Sud de la Corse…..cette préoccupation n'était semble t-il pas à l'ordre du jour et pourtant……les pollutions marines invisibles existent et sont très dangereuses, naufrages de chimiquiers, les pertes de conteneurs (80 000 à 100 000 par an) etc…… Même si en France le système de protection du littoral est plutôt performant sous l'autorité des Préfets Maritimes de Cherbourg, Brest et Toulon.

Même si les moyens ont été renforcés avec l'entrée en flotte en 2005 des Abeilles BOURBON et LIBERTE et le redéploiement des Abeilles FLANDRE et LANGUEDOC en Mer Méditerranée et dans le Golfe de Gascogne a montré une réelle efficacité. L'Abeille FLANDRE vient de porter assistance et de remorquer un paquebot avec plus de 3000 passagers en Mer Méditerranée. L'Abeille LANGUEDOC qui est positionnée (depuis février 2006) dans le Golfe de Gascogne multiplie les sauvetages dans cette large zone.

L'association MOR GLAZ constate que les zones du Pas-de-Calais et du Sud de la Corse restent très dangereuses et insuffisamment surveillées malgré la performance des C.R.O.S.S. et de l'Action de l'Etat en Mer. Ces zones sont dangereuses car fréquentées chaque jour par des dizaines de MSC NAPOLI, ECE, IVOLI-SUN, ERIKA, PRESTIGE et autres…..).

Pour l'association MOR GLAZ, il manque sur le littoral Français un remorqueur type Abeille BOURBON dans le Pas-de-Calais et un autre remorqueur en Méditerranée pour suppléer l'Abeille FLANDRE seul moyen de sauvetage performent pour couvrir cette large zone.

Nous constatons que durant les conférences « pour des mers plus sûres et plus propres (et pourquoi pas plus sociales) » à Brest les 10,11, et 12 octobre 2007 (et autres conférences) que le transport maritime reste un monde bien à part, avec ses contradictions, ses risques et ses dérives sociales et environnementales. Durant la campagne présidentielle pas un seul des candidats n'a inclus dans son programme une politique de la mer ni de l'environnement maritime…..aucun d'entre eux n'a abordé la sécurité maritime, ni les déréglementations sociales (au commerce et à la pêche). Lors d'une table ronde, les professionnels (dont le Préfet Maritime de Brest) de la mer ont montré de vraies inquiétudes concernant le transport des marchandises par conteneurs tant pour le contrôle et le chargement des marchandises, l'arrimage, la qualité des navires et des équipages etc.…..mêmes inquiétudes de la part des sauveteurs en cas d'opérations de sauvetages sur ces géants des mers qui transportent des marchandises pas toujours bien répertoriées. Le cas le plus récent: le MSC NAPOLI : pavillon Anglais, affréteur Italien, armateur Grec société de classification Norvégienne etc… L'aventure continue comme s'il n'y avait jamais eu d'ERIKA, PRESTIGE, IVOLI-SUN, ECE et bien d'autres…… les populations du littoral et l'environnement ont bien failli cette fois encore être les victimes de l'insécurité maritime et du danger que peuvent représenter les pseudo-armateurs, affréteurs sociétés de classification, sociétés de Manning et autres amateurs du transport maritime international devenus parfois majoritaires dans certaines régions du globe.

Pour nous prémunir de ces mauvais acteurs du transport maritime il faut que l'Etat et les Régions renforcent la protection du littoral dans les deux zones précitées. Il faut donner plus de moyens aux Préfets Maritimes, plusieurs opérations récentes ont démontré (comme celle du MARGINELLA à Cherbourg en juillet 2007 (dont l'équipage est abandonné à Cherbourg) et celle du MSC NAPOLI) que les seuls moyens nautiques efficaces sont du côté français et que le moyen franco-britannique avec l'ANGLIAN-MONARCH n'est qu'un leurre mis en place dans l'urgence après le naufrage de l'ERIKA, ce moyen coûte cher à la France. Les contrôles dans les ports sont succincts, les sociétés de classification complaisantes, la flotte mondiale croissante, les escales dans les ports de plus en plus courtes, l'insécurité maritime croît au même rythme (cinq naufrages en 24 heures en Mer Noire le 11 novembre 2007), nous devons donc agir en conséquence en faisant de la prévention, les risques je les connais parfaitement, pour avoir défendu le renforcement de la protection du littoral en France, mais aussi pour avoir été un acteur actif durant 27 ans à bord de l'Abeille NORMANDIE et FLANDRE au large de la Bretagne.

Pour l'association MOR GLAZ, le président Jean-Paul HELLEQUIN

www.morglaz.org 06 84 62 44 52 contact [at] morglaz.org

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2024 lectures.
Notre objectif » défense de la mer, des marins, de la faune et de la flore marine « . Nos priorités sont de dénoncer toutes les dérives dans le transport maritime, et proposer des solutions pour supprimer tous les mauvais acteurs de ce secteur, le développement du cabotage est l’une de nos priorités ainsi que l’agence régionale de sécurité maritime ».
Voir tous les articles de Mor Glaz
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons