Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Appel -
Nicolas Hulot demande un plan Marshall de toute urgence pour sauver la planète
Au cours de son intervention ce matin à la Conférence Mondiale des Régions sur le Réchauffement Climatique qui se tient à Saint-Malo, Nicolas Hulot : On est dans un carrefour de crises : crise alimentaire, crise énergétique, crise écologique, crise climatique, et une crise économique
Philippe Argouarch pour ABP le 29/10/08 13:47

Au cours de son intervention ce matin à la conférence mondiale des Régions sur le réchauffement climatique qui se tient à Saint-Malo, Nicolas Hulot a demandé un plan Marshall de toute urgence pour sauver la planète.

"On est dans un carrefour de crises": crise alimentaire, crise énergétique, crise écologique, crise climatique, et une crise économique : une crise systémique car toutes ont une origine commune : la sur-exploitation des ressources de la planète. Le modèle est en cause. Nous avons une incapacité chronique à la limite mais le XXIe siècle va nous les imposer. "Une croissance infinie dans un monde infini est une illusion dans le nouveau paradigme".

Il faut rejeter le fatalisme, a déclaré Nicolas Hulot "Nous avons chacun une part de responsabilité"[...] et "Nous portons tous en nous une part de la solution".

"Nous devons mutualiser nos intelligences" a ajouté Nicolas Hulot.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1686 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 1 commentaires
Bruno Mansuy Le Mardi 31 août 2010 23:27
Il est grand temps de faire entrer la Bretagne dans la troisième révolution industrielle: la nouvelle économie de l'hydrogène.
Elle comprends trois piliers:
1) - Le développement des énergies renouvelables, hydroliennes, éolienne en mer, réhabilitation des moulins à eau et à vents modernisés.
2) - Le stockage de l'énergie renouvelable intermittente à travers le vecteur hydrogène qui pourra alimenter nos véhicules (1/3 d'émission de CO2 en moins en Bretagne à terme) et alimenter les habitations en gaz et électricité à travers la pile à combustible (1/3 des émissions de CO2 en moins). Le dernier tiers est dû à l'industrie qui peut aussi évoluer vers l'économie de l'hydrogène.
3) - Un réseau électrique intelligent décentralisé. Permettant à tous les Bretons, de revendre au meilleur prix l'électricité produite avec des énergies renouvelables.
Pour une application le plus tôt possible, dans 20 ans il sera trop tard et les effets du réchauffement climatique vont toucher la Bretagne encore plus à cause de ses côtes. La technologie hydrogène existe, elle est sécurisée par des normes européennes sur les véhicules à hydrogène depuis octobre 2008 !
Alors, Innovons en Bretagne, lançons l'économie de l'hydrogène, véhicules sans émissions de CO2, maisons propres à énergie positive, regardons vers l'avenir et cessez de nous vendre des véhicules polluants, messieurs les constructeurs automobiles, les solutions existent (vous avez tous des prototype de véhicules électriques et à hydrogène qui fonctionnent, de plus il y a 47 bus à hydrogène rien qu'en Europe. La Californie possède à elle seule plus de 200 véhicules à hydrogène ! merci à schwarty !
Bouge toi la Bretagne, innove, anticipe, et créé de nombreux emplois dans ces trois piliers tout en respectant notre mère planète.
Cordialement à tous
Bruno Mansuy ERH2-Bretagne
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons