Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Reportage -
Hentoù Breizh s'indigne devant le projet de fusion entre Fresne-sur-Loire (44) et Ingrandes (49)
Hentoù Breizh, association culturelle bretonne http://hentoubreizh.com/ souhaite réagir face au projet de « fusion » entre les communes du Fresne sur Loire (44) et celle d'Ingrandes (49) avec l'intégration de la commune du Fresne dans le département du Maine et Loire.
Didier Lefebvre pour ABP le 17/07/15 11:05
37931_1.jpg
le Président et un membre de Hentoù Breizh, association culturelle, devant le panneau d'entrée du Fresne-sur-Loire, en Bretagne

Hentoù Breizh, association culturelle bretonne (voir le site) souhaite réagir face au projet de « fusion » entre les communes du Fresne sur Loire (44) et celle d'Ingrandes (49) avec l'intégration de la commune du Fresne dans le département du Maine et Loire.

Le Fresne est un lieu culturel très symbolique dans l'histoire de la Bretagne. « La pierre de Bretagne », connue dans tout le secteur, était un bloc de pierre déposé par Erispoë, fils de Nevenoë, roi des Bretons en 851, faisant office de borne frontière côté breton.

Ingrandes, signifie « frontière » en gaulois, marquant ainsi la limite du territoire du peuple celte de l'Anjou, les « Andes » d'un côté, du territoire du peuple celte du pays nantais, les « Namnètes » de l'autre.

Cette fusion représente un démembrement de plus pour la Bretagne, en dénaturant son aspect historique et culturel. D'ailleurs nous pouvons déjà remarquer que le « Gwenn ha du » ne flotte plus à la mairie, ne reconnaissant ainsi plus son appartenance à la Bretagne historique, comme c'était indiqué sur les panneaux signalétiques à l'entrée de la commune, « bienvenue en Bretagne historique », ces panneaux aussi ayant disparu, comme s'il fallait gommer l'histoire un peu plus...

Nous nous étonnons que par souci de démocratie, cette fusion ne donne pas lieu à un référendum, seul et unique moyen pour la population de s'exprimer en direct sur un sujet aussi important. Et pourquoi, puisqu'il s'agit de regrouper des communes pour faire des pôles plus attractifs, ne pas regrouper le Fresne avec d'autres communes de Loire-Atlantique, voire jusqu'à Varades puisque des arrangements existent déjà au niveau de certains équipements ? Et pourquoi ne pas intégrer Ingrandes à la Loire-Atlantique, Bretagne historique, mais alors ce fait ne serait-il pas traité d'annexion ?

(communiqué de Hentoù Breizh)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2388 lectures.
logo
Didier Lefebvre est correspondant ABP pour la Loire-Atlantique.
Voir tous les articles de de Didier Lefebvre
Vos 14 commentaires
Patrick Parmentier Le Vendredi 17 juillet 2015 12:04
C'est insensé de la part des élus de Fresne ! Quelles sont les actions, les recours possibles pour empêcher cette fusion et promouvoir une association avec des communes voisines de Loire-Atlantique ?
(0) 

LHERITIER Jakez Le Vendredi 17 juillet 2015 12:05
L'histoire Celtique Bretonne du Fresne est indélébile et ce n'est pas un référendum qu'il faut demander.
Arrêtons ce genre de revendication.
Pas de référendum sur la LA en Bretagne:On est en Bretagne!On est chez nous!
Les faits des princes de la République française continuant la colonisation en Bretagne sont à dénoncer.
Je propose que vous lanciez une première journée de manifestation ,précédée d'une pétition dénonçant la méthode et les violations de notre culture et patrimoine..
Ceci est aussi la démonstration que les adhérents,les militants des organisations bretonnes doivent s'impliquer politiquement dans les élections communales.Ne plus laisser le pouvoir aux centralisateurs et notables pro PDL.
Les prochaines élections "régionales" seront aussi l'occasion de reparler de cet affront
(0) 

LAINE jean philippe Le Vendredi 17 juillet 2015 23:18
Je ne pense pas que cette fusion de Communes, déjà complètement physiquement et humainement intégrées, mais administrativement séparées, remette en cause le moindre élément ni de l'histoire bretonne, ni de l'histoire angevine. On parle ici du futur tout en respectant le passé, et certes pas l'inverse !
Cette fusion était évidente, même si les Elus ont mis 43 ans à la réaliser !
Mais vous avez complètement raison, et la mémoire Bretonne du Fresne et la mémoire Angevine d'Ingrandes doivent être respectées !
Aux habitants, si mal associés jusqu'ici, de prendre leurs responsabilités.
JP LAINE
Coeur de Bourgs
(0) 

LE MEE Jean Louis Le Samedi 18 juillet 2015 09:48
Fresne-sur-Loire / Runonn en Brezhoneg.
Demandons tout simplement aux conseillers municipaux de:
-de délivrer tout document officiel avec les armes de leur ex-commune.
"De sable à un frêne d'argent terrassé du mème;au chef de gueules à la croix d'argent chargée d'une MOUCHETURE D'HERMINE et soutenu d'une divise ondée d'argent."
-de faire accrocher un oriflamme sur le principal bâtiment administratif de leur agglomération.
cf. l'excellent ouvrage de Michel Froger (Edit. Ouest France) sur les Armoiries des villes de Bretagne.
Dr LE MEE -Président de l'AFB-EKB.
(0) 

MANSKER Le Samedi 18 juillet 2015 12:23
LHERITIER, "le fait des princes de la République française..." Que la France soit dirigée par un groupe de gens qui décident seuls, sans concertation aucune, n'a plus l'appellation de République.
Clamer à tout va ce mot (je ne le dis pas pour vous), tout en ne respectant pas une once de démocratie, est devenu grotesque et insupportable. Le "je décide pour vous" n'a pas, n'a plus sa place en France. Le 49.3, suppositoire indolore mais au combien lourd de conséquences, équivaut à une imposition anti-démocratique.
La République est baillonnée, ligotée, menotée, bafouée, mais gare au réveil ! Le peuple tout entier réclame plus de justice et de liberté.
Il est normal que les Bretons se démarquent de cette comédie politique pour retrouver plus de sérénité.
Ceci étant, bravo pour votre article. C'est une pierre de plus au grandiose édifice breton.
Je remarque ce nom, Fresne-sur-Loire, ne doit-on pas voir ici un souvenir d'un arbre sacré, le frêne, qui était autrefois vénéré par les Celtes ? Les exemples sont nombreux au bord de la Loire. D'où la création de cette pierre, non loin du site sacré, haut lieu symbolique.
(0) 

Louis Le Bars Le Samedi 18 juillet 2015 17:01
Je ne comprends pas que l'ensemble de l'Emsav ne se mobilise virulemment et ne s'empare pas plus de ce honteux projet d'annexion au Maine-et-Loire via des Préfets et des "élus" faux-jetons (et absolument pas élus sur ce projet)...voilà qui discrédite complétement les mouvements bretons sur la réunification.
Par ailleurs une pétition contre cette fusion circule localement et connait un vrai succès, des membres du conseil municipal du Fresne ont démissionné..cette commune s'était déjà prononcé contre ce même projet de fusion il y a 40 ans, les Préfets et l'Etat reviennent étonnamment à la charge. Notons qu'en Maine-et-Loire, le Préfet organise une saignée territoriale avec des communautés de communes immenses et des paquets de 6 communes qui fusionnent entre elles...Ingrandes-Le Fresne serait d'ailleurs une curieuse exception tant cette commune resterait petite comparé aux autres dans ce département.
Le Fresne n'était qu'un morceau de la commune de Montrelais (Loire-Atlantique) au XIXème siècle, une refusion serait bien plus logique si il fallait fusionner Le Fresne.
Et sinon d'autres constats : le centre-ville de Clisson (ville bien plus importante qu'Ingrandes) jouxte directement Cugand (ex Marche de Bretagne) en Vendée, St Nicolas de Redon (44) jouxte directement Redon (35), bizarrement strictement aucun projet des Préfets en place pour agrandir l'Ille-et-Vilaine ou la Loire-Atlantique...la dimension anti-bretonne est absolument évidente dans le projet de fusion Le Fresne/Ingrande. La suppression du Gwenn-Ha-Du et des panneaux "Bienvenue en Bretagne historique" en sont l'évident illustration.
Aucune consultation des habitants, comme quoi ce type de fusion n'a absolument rien d'évident localement, sinon tous les anti-bretons réunis s'empresseraient d'organiser un référendum pour dire et proclamer "vous voyez !".
Petite remarque Ingrandes c'est seulement 1600 habitants, c'est une bourgade qui n'a quasiment aucun débouché sur la Loire quand on regarde la carte.
Ingrandes faisait partie de l'évêché de Nantes avant la Révolution, c'est bien à la rigueur Ingrandes qui devrait être rattachée à la Loire-Atlantique et non Le Fresne au Maine-et-Loire. On ferait une consultation à Ingrandes, je ne suis pas certain que le Maine-et-Loire en sortirait gagnant.
In fine, c'est le département de la Loire-Atlantique qui aura le dernier mot. Le CD 44 a parfaitement le droit de s'ooposer à cette absorption que ne recueille pas de consensus au Fresne. Le rattachement au Maine-et-Loire a été royalement occulté jusqu'à peu.
Rappelons que les élus angevins ou vendéens sont unanimement contre le droit pour le 44 de s'autodéterminer sur son appartenance régionale, que l'Etat a pondu un réglement surréaliste des 2/3 des voix des conseillers des départements et des Régions concernées pour un changement de la limite régionale...là il suffirait d'une simple majorité de 50,5 % des élus du Fresne (le vote pour la fusion est passé d'extreme justesse avec des défections du Conseil Municipal sortant), d'Ingrandes, de la Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire pour un changement de limite départementale.
(0) 

Michael PAUL Le Samedi 18 juillet 2015 17:41
MANSKER comme beaucoup d'habitants de l'hexagone du a une propagande d'etat relayee par les medias d'etat vous confondez republique et democratie ! D'ailleurs les etrangers sont etonnes d'entendre parler en France de valeurs republicaines alors que partout ailleurs ce sont les valeurs democratiques qui sont mises en avant ! De +, la republique n'est pas baillonnee ni maltraitee; son fonctionnement anti-democratique a toujours ete la meme, simplement de nos jours ca se voit beaucoup plus grace entre autre a internet !
(0) 

MANSKER Le Dimanche 19 juillet 2015 01:30
MICKAEL. Désolé pour vous, mais je ne suis pas formaté à la sauce hexagonale. Je ne lis en effet aucun merdias français largement subventionnés, ni regarde aucun journal télévisé français, depuis le siècle dernier !
Quelle différence faites-vous entre la République (res-publica), et démocratie (droit du peuple)? Les valeurs républicaines sont pour ma part démocratiques puisque émanant normalement du peuple. Le problème est que la conception de la chose publique est confiée à des tiers députés par vote pour représenter le peuple.
Et là ça coince de part la falsification du message des élus, dont les promesses électorales se muent comme par magie en courrant d'air pour cause de poltronerie ou en couardise (appelez cela comme ça vous chante).
Bon nombre de pays vous ont également copié, ainsi que le Code qui va avec, et certains encore tendent à instaurer des républiques.
Je terminerai en vous signalant en outre que je n'ai pas attendu d'avoir internet, et tous les réseaux x ou y, pour savoir comment fonctionne le monde, ni la république bananière dans laquelle vous semblez évoluer.
La republique (sic), que vous évoquez, est prise en otage par les têtes pensantes qui en rédigent eux-mêmes le fonctionnement, sans aval du peuple (fonctionnement anti-démocratique que vous évoquez). Comment voulez-vous que tout cela aille dans le bon sens ?
En résumé, peu importe le nom, personnellement je préfèrerai un régime plus égalitaire et à l'écoute du peuple et des travailleurs, qui représentent, soit dit au passage, la majorité des Français.
Kenavo ! ojala las comas !
(0) 

PIERRE CAMARET Le Dimanche 19 juillet 2015 02:58
Well . Il faudrait egalement "EDUQUER"les gens a la Democratie. J'avais un petit Manoir en Bretagne , ou je comptais prendre ma retraite. Les gens extremement sympathiques , mais leur obcession etait de durer: "des survivants ".
Education politique = nulle . On venait me voir "le Monsieur du Chateau "???? pour savoir pour qui voter ?????Je leur disais , ecoutez les debats , lisez les journaux ... faites votre opinion . Reponse a 90 % Nous la TV , on l'ouvre que pour les jeux ( Excuse mon mauvais latin Pane e circus .. du pain et des jeux , ce que donnait les "elites "romaines a leur bon peuple ??? on connait la suite ).
Les gens s'en foutent comme ce sont des survivants :ils ecoutent plus volontiers le Monsieur de Paris ( qui a le pouvoir)qui promet sans tenir : Vivre et travailler au Pays ???? et c'est reparti pour un tour . Les Bretons (pas tous ) mais la majorite ne se posent pas les questions , que nous nous posons . Manque d'education historique / economique .Dans ce village ,qui a regrette mon depart , les gens me disaient : Personne ne nous a parle comme vous nous parlez . Les "notables "ne m'aimaient pas beaucoup , alors qu'au debut ils avaient essaye de m'attirer .
Un bruit avait circule : que j'etais communiste ( village tres catholique ).Il est vrai qu'etant protestant , je n'allais a l'Eglise que pour les mariages , les baptemes , les enterrements .
Les gens votent pour des choses qu'ils ne connaissent pas . Nous allons voir les resultats de Decembre aux Regionales .
(0) 

Jean-Louis G. Le Mardi 21 juillet 2015 17:07
Bizarre d'après l'histoire de cette commune ce serait en fait "En 1789, la paroisse d'Ingrandes, comporte une rue située sur le territoire de la province de Bretagne, la rue du Fresne. Cette rue est rattachée à la commune de Montrelais et au département de Loire-Inférieure lors de la réorganisation administrative de 1789-1790. Le développement de la population concentrée à la limite d'Ingrandes amène en 1903 la création d'une commune nouvelle de Loire-Inférieure par démembrement de celle de Montrelais.
La rue du Fresne, puis le Fresne-sur-Loire, sont cependant restés attachés à la circonscription postale d'Ingrandes. Le code postal y est donc en « 49 » et non pas en « 44 »"
En gros ce sont des gens d'Ingrandes qui retournent dans leur commune d'origine. Fresne sur loire est une invention récente.
(0) 

Jean Plop Le Mercredi 22 juillet 2015 08:52
@Jean-Louis G. : oui mais ici c'est fréquent de se présenter en martyr de la France.
En général, on cherche ce qui va dans le sens de notre discours mais jamais l'inverse. Donc on prends toujours ce qui nous arrange. Comme c'est le cas ici.
Cela dis, je ne sais pas qui a raison entre vous et l'article, mais au moins, on a une autre vision des choses.
Merci.
(0) 

Jean-Louis G. Le Mercredi 22 juillet 2015 11:44
@Jean Plop :
Le code postal de cette commune commence bien par 49 et non pas 44. Et oui cette commune artificielle est juste le détachement d'habitant d'Ingrandes dans une structure créée ex-nihilo.
D'ailleurs pourquoi cette association ne réclame pas le retour de la commune de La Remaudière à l'Anjou car, celle-ci a été injustement détaché de l'Anjou par le roi Louis VIII qui fit cadeau de celle-ci au duc de Bretagne à condition qu'elle garde les us et coutumes d'Anjou ?
(0) 

Jean Plop Le Jeudi 23 juillet 2015 10:29
@Jean-Louis G.:
Dans ce cas j'abonde en votre sens ;)
(0) 

Ivan Moyon Le Vendredi 2 décembre 2022 14:44
Je pense que de nombreuses communes de Maine et Loire et Vendée devrait être en Loire-Atlantique telle que (Carbay, Orée D'Anjou, Ingrandes-Le Fresne sur Loire et Saint Sigismond, également certaines communes de Sevremoine : Tillieres, Saint Crispin sur Moine, Montigné-Mortagne, Saint Germain sur Moine et La Renaudière. Et La Cornuaille et La Previère qui ont malheureusement également fusionner avec d'autres communes) et les communes de (Bouin, Bois de Céné, La Garnache, Sainte Étienne du Bois, Grand'Landes, Saint Philbert de Bouaine, Sainte André Treize Voies, La Bernardiere, Cugand et peut être la Bruffière). De plus il y aurait des communes du Morbihan et de l'Ille et Vilaine qui aurait plus leurs place en Loire-Atlantique (La Roche Bernard, Penestin, Camoël,Férel, Nivillac,Saint Dolay et Thehillac) et (Grand Fougeray, La Dominelais et Sainte Anne sur Vilaine)
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 9 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons