Le 20 février, le plus grand Gwenn Ha Du du monde à Nantes
Communiqué de presse de A la Bretonne

Publié le 5/02/22 13:25 -- mis à jour le 05/02/22 13:25

La revendication de la réunification de la Bretagne s’invitera dans la campagne présidentielle le dimanche 20 février, à 11 heures. Il s’agira du premier épisode, particulièrement spectaculaire, d’une longue série d’actions destinées à imposer ce dossier dans l’agenda des candidats.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

L’association « À la bretonne ! » donne rendez-vous à toutes et à tous devant le miroir d’eau de Nantes pour relever un défi d’ampleur : soulever tous ensemble, au son des bombardes et des cornemuses, le plus grand Gwenn ha Du du monde face au château des ducs de Bretagne… Dans une ville séparée arbitrairement de la région Bretagne !

Vieille d’un demi-siècle, la revendication pour la réunification de la Bretagne a trouvé un nouveau souffle ces dernières années en se plaçant sur le terrain civique et démocratique.

En 2018, 105 000 électeurs de Loire-Atlantique ont signé une pétition demandant l’organisation d’un vote des citoyens au sujet du retour du 44 à la région Bretagne. Il s’agissait de 10% du corps électoral. A l’échelle d’un département, jamais une pétition n’a atteint une telle ampleur dans l’histoire de notre République.

En 2021, une trentaine de Conseils municipaux des principales villes (d’abord Nantes puis Rennes, Brest, Vannes, Quimper, Saint-Brieuc, Lorient…) ont voté solennellement pour demander à l’État d’organiser ce référendum. En octobre dernier, à son tour, le Conseil Régional de Bretagne a adopté de manière unanime un vœu dessinant l’horizon de cette consultation espérée : l’année 2024.

Selon Christophe Prugne, président de l’association « À la bretonne ! » : « Les citoyens veulent voter. Les collectivités de la Bretagne historique appuient cette demande démocratique. Le message passé aux candidats à la présidentielle est aujourd’hui clair : engagez-vous à respecter cette volonté populaire ! »

→ Rendez-vous le dimanche 20 février à 11 heures pour ce premier épisode haut en couleurs !

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Vos 11 commentaires
boned ruz
2022-02-05 14:58:08
"En 2021, une trentaine de Conseils municipaux des principales villes (d’abord Nantes puis Rennes, Brest, Vannes, Quimper, Saint-Brieuc, Lorient…) ont voté solennellement pour demander à l’État d’organiser ce référendum. En octobre dernier,..."
Vous utilisez le terme de référendum que vous associez aux travaux de Bretagne Réunie: entre autres celui du collectage des 105 000 signatures ??? Il y a une différence avec consultation citoyenne... Sauf erreur de ma part Bretagne Réunie est contre la réalisation d'un référendum, une manipulation des gens est si vite arrivée ; merci donc de préciser votre stratégie!
(1) 
Rafig e Bro Retz
2022-02-05 17:30:01
J'y serais !!!
quelle taille ce Gwenn-ha-du ?
et combien de personnes faudrait-il pour le porter ?
(1) 
Killian Le Tréguer
2022-02-05 19:37:27
Attention avec ce genre de "démonstration de force" qui en général ont l'effet inverse de celui escompté avec de possibles réactions de rejets +++
C'est plutôt du concret qu'il faudrait. Le CR 44 a balayé la réunification de la Bretagne et la possibilité consultation ces 8 dernières années alors que le sujet aurait du être clairement réglé vu les changements institutionnels en France, vu les majorités politiques, vu la pétition de plus de 100 000 électeurs du 44 ce qui est considérable.
Si rien a évolué, cela n'évoluera pas de façon "technique", pacifique ou démocratique dans les décennies à venir.
(4) 
Killian Le Tréguer
2022-02-05 19:37:31
Attention avec ce genre de "démonstration de force" qui en général ont l'effet inverse de celui escompté avec de possibles réactions de rejets +++
C'est plutôt du concret qu'il faudrait. Le CR 44 a balayé la réunification de la Bretagne et la possibilité consultation ces 8 dernières années alors que le sujet aurait du être clairement réglé vu les changements institutionnels en France, vu les majorités politiques, vu la pétition de plus de 100 000 électeurs du 44 ce qui est considérable.
Si rien a évolué, cela n'évoluera pas de façon "technique", pacifique ou démocratique dans les décennies à venir.
(0) 
Michel Bernard
2022-02-05 19:41:13
Le préfet va utiliser ses pouvoirs réglementaires et régaliens pour la sécurité pour le faire reduire,et le faire accrocher dans un lieu où, il ne mettra pas en danger la securite des biens et des personnes,voici donc où peut s' arreter une démesure si elle est avérée
(1) 
Lesur
2022-02-06 19:20:17
Sortir le plus grand GhD du monde est une bonne idée
Mais, "organiser CE referendum" : jamais il était demandé un référendum dans cette pétition de Bretagne Réunie, mais une consultation dans le cadre d'une loi (dite Notre).
Pour faire un référendum, faut voter une loi. Autant demander une loi pour la réunif'.
Les mairies de Nantes et Rennes qui ont voté un tel vœu SONT CONTRE LA RÉUNIFICATION. Comme quoi si elles l'obtiennent, elles savent que l'on se fera rouler (formulation de la question, personne concernées, financement de la propagande des PDL).
Et un référendum perdu, c'est la fin de la Bretagne. Faut pas.
(1) 
jakez Lhéritier de St Nazer de Bretagne
2022-02-07 07:03:15
SEPARE SANS VOTE-REUNIFIE SANS VOTE !
Le peuple breton n'a pas à voter pour être divisé?
Réclamer un référendum impossible légalement, est de la folie, avec quelle solution en cas de vote négatif?
Ceux qui nous font perdre du temps pour cela,l'ont dit "en cas de vote NON ,le sujet sera clos"
Quelles solutions restera t il au peuple breton ?
ALB joue avec le feu, en roulant pour les partis français
Regardez ce qu'il se passe à St Nazer avec la mairie PS de Samzun qui refuse pratiquement tout, contrairement au voeu ( PS)de 1977 pour la réunification ,l'enlèvement en 1984..du Gwenn Ha Du installé en 1977,le gommage de dénomination de quartiers historiques bretons Et Mr Samzun ami de la municipalité nantaise (PS,EELV,PCF,UDB..)a mis plus de eux ans et demi pour nous certifer que "LE DEBAT EST CLOS"
La liste d'opposition (PS dissidents,EELV,PCF,) n'a même pas encore dénoncé le déni démocratique nazairien de Mr Samzun sur l'interpellation bretonne.
Lorsque l'on voit les destinées des référendums -1969,Traité de Barcelone de Giscard,consultation de NDDL
Les gouvernements français ont fait le contraire.
Mr Ménard (PS) Pdg du CD44 propose maintenant que si 20000 habitants de Loire Atlantique proposent une pétition "sur leurs orientations" ils en discuteront -paroles,paroles,....pétitionnez ,pétitionnez cela vous occupe, nous on fait ce que l'on veut!
Le silence actuel de tous ces partis français pour contester la réforme territoriale signée par MM Hollande ,Ayrault ;
L'incapacité des élus PS passés à LREM ,MM Ferrand,De Rugy ,Le Drian,à revoir ce tragiique découpage est une trahison des électeurs bretons qui les avaient élus est dramatique et consternant nous entrainant à s'abstenir ou voter blanc aux prochaines élections.
Il y a d'autres stratégies électorales et des actions courageuses à développer sur le terrain et à l'international.
Ne plus cautionner les organisations bretonnes qui soutiennent ces fossoyeurs du peuple breton.
(11) 
Alter Écho & Ego machin
2022-02-07 08:57:55
Il y a en BRETAGNE beaucoup trop de SAMSON qui se sont laissés couper les ...cheveux par Marianne!...
(0) 
Killian Le Tréguer
2022-02-07 09:29:59
"L'incapacité des élus PS passés à LREM ,MM Ferrand,De Rugy ,Le Drian,à revoir ce tragique découpage"
Vous leur donnez plus de crédit qu'il n'en ont sur cette question...
(1) 
Rafig
2022-02-07 12:57:01
Je pense qu'il faut allé soulever ce Gwenn-ha-du pour affirmer la bretonnité du 44
Il faut de temps en temps le rappeler aux médias. Marquer le coup tous les 2 ou 3 ans surtout avec ces 2 ans de COVIS 19 sans manif ni festival.
Mais comme tous bretons , je suis contre un référendum ! Le 44 est breton et c'est l’État français qui doit nous respecter en recomposant la Bretagne historique, ainsi que les autres Régions-Provinces effacées à la Révolution : Alsace, Provence ... suivant le schéma de la Commission de 2009 pour la refonte des régions administratives sabotée en 2014 par le PS au pouvoir : JM Ayrault et Fr Hollande.
"A la nantaise" doit revoir son mot d'ordre pour rassembler le plus large possible de bretons et de démocrates.
(4) 
Anne Merrien
2022-02-08 23:04:28
Michel Ménard, président du CD 44, peut organiser cette consultation (qui ne serait en aucun cas un référendum).
Evidemment, l'Elysée peut suppléer à la mauvaise volonté du CD 44 (sans que cela soit davantage un référendum).
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.