Un Gwenn ha du sur l'Hôtel de Ville de Nantes !!!

-- Politique --

Reportage
Par Didier Lefebvre

Publié le 26/03/14 9:24 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ce v½u cher est en passe de se réaliser. Le Gwenn ha du sera arboré sur l'Hôtel de Ville de la capitale de la Bretagne.S i Johanna Rolland est élue maire de Nantes, elle l'a promis à tous les Bretons de Loire-Atlantique.

Promesse de campagne, nous osons croire que non. Cette promesse a été faite devant les membres de l'Agence culturelle bretonne (voir le site) lorsque celle-ci a rencontré tous les candidats (8 sur 10 ont répondu) peu avant le 1er tour de cette élection municipale dans la cité des ducs de Bretagne (voir notre article) qui a vu naître la duchesse Anne de bretagne. Ces promesses sont visibles sur le site de l'Agence (voir le site) Ce ne devrait pas être les nouveaux alliés de l'entre-deux tours qui la gêneront dans cette ½uvre, la liste EELV. Ceux-ci, par la voix de Pascale Chiron, ont promis la même chose.

J'attache un grand prix  à la promotion de la culture et de la langue bretonnes

Johanna Rolland précise aussi, dans un courrier posté peu après : « Comme j'ai eu l'occasion de le dire à plusieurs reprises et de le réaffirmer lors de notre entretien, j'attache un grand prix  à la promotion de la culture et de la langue bretonnes. Composantes à part entière de l'identité nantaise, elles sont également pour moi des vecteurs essentiels d'ouverture et d'échange. Je sais en particulier combien la culture bretonne est vivante, plurielle et ouverte au monde. Je souhaite donc, si les Nantaises et les Nantais me font confiance, assurer la diffusion de cette langue et de cette culture».

« Je veux également rappeler l'esprit dans lequel je conçois cette action. Il m'apparaît en effet indispensable d'associer les différents acteurs de la langue et de la culture bretonne à celle-ci. Nous avons la chance d'avoir à Nantes en ces domaines un tissu associatif dense, riche et très dynamique, appuyé sur une vrai soif des habitants de découvrir ou de s'approprier cette langue et cette culture. Je veux donc que nous puissions ensemble, dans un esprit de partenariat très ouvert, discuter et mettre en ½uvre les mesures adéquates ».

En un mot, que du bonheur pour tous les Bretons.

Celle que d'aucuns citent à juste titre comme adoubée par Jean-Marc Ayrault (voir notre article) fera t-elle ce qu'il a toujours refusé de faire ? Alors que le Gwenn ha du est visible sur le fronton de l'Hôtel du Département, installé du temps de Patrick Mareschal, sur l'Hôtel de Ville point de Gwenn ha du. Notons toutefois que Jean-Marc Ayrault l'avait alors installé d'une façon visible place du Cirque, non loin.

Si vous êtes élue, honorez votre parole

Une nouvelle étape franchie, du moins dans les promesses. Madame Rolland, si vous êtes élue, honorez cette parole. Au Conseil municipal, si vous gagnez, ce ne seront vos alliés écologistes qui vous empêcheront d'avoir une large majorité sur l'installation du Gwenn ha du. Pascale Chiron en avait fait d'ailleurs la même promesse. Je suis passé devant l'Hôtel de Ville ce soir. Il y a quatre mâts, un avec le drapeau européen, un avec les armes traditionnelles de Nantes, et deux avec le drapeau français de part et d'autre du portail. Un seul pourra suffire, et le mât est de facto disponible !!!

Tous vos engagements forts :

- nommer des rues, places et autres lieux en référence à la Bretagne, en disant toutefois que nombre de personnalités liées à Nantes mériteraient d'être honorées

- proposer des locaux plus adaptés aux associations (relogement de Ti Keltiek à Désiré Colombre prévu et agrandissement de l'ACB) ;

- maintien de la Conférence annuelle des associations bretonnes, dont la prochaine devra avoir lieu rapidement après les élections ;

- signer la charte Ya d'ar brezhoneg niveau 2 (voir le site) Vous rappelez d'ailleurs qu'il s'agit de la proposition n°147 de votre programme ;

- favoriser le développement de l'offre d'enseignement bilingue et par immersion en breton. Cet engagement figure dans votre programme à travers la 117e proposition ;

- soutenir la fête de la langue bretonne, pour laquelle vous souhaitez que la ville puisse relayer cette opération

- soutenir le Collectif pour le retour de l'enseignement du breton à l'Université de Nantes (voir notre article). Vous y êtes favorables et inciterez à ce que ce soit étudié ;

- soutenir le Collectif du breton dans ma télé (voir notre article) et [32648], de la même façon vous oeuvrerez dans ce sens ;

- soutenir l'association Yezhoù ha sevenadur (voir le site) (qui gère le Centre culturel breton) au sein de Nantes-Métropole. Vous y êtes totalement favorable, soulignant que le Centre a, par son rayonnement, vocation à rentrer dans les équipements communautaires

et aussi vos réticences, et vos flous artistiques sont visibles sur le site de l'ACB (voir le site)

Madame Rolland, si vous êtes élue, nous serons attentifs à votre action, et saurons vous rappeler vos engagements en faveur de la cause bretonne.

Naoned e Breizh !!! (Nantes en Bretagne !!!)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3247 lectures.
mailbox imprimer
logo
Didier Lefebvre est correspondant ABP pour la Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

LHERITIER Jakez
Mercredi 26 mars 2014

Et pour St Nazer ,nous avons 3 listes, donc :qui peut rappeler leurs réponses aux questions similaires?

Je sais pour qui je vais voter au 2ème tour:

Bretagne ,Solidaire ,fin du clientélisme,des cumuls électifs,etc..

Déjà les manoeuvres électorales futures sont lançées.Les bretonnes et bretons ont des boulevards devant eux au niveau communal.

A la 4ème vague bretonne d'agir!

lannig
Mercredi 26 mars 2014

"la culture et la langue bretonne composantes à part entière de l'identité nantaise", moi je pensais que c'était l'identité nantaise qui était une composante de la culture bretonne, non ?

X. Rouari
Mercredi 26 mars 2014

Pa ve si-vat pennañ ar brezhoneg bout "digor war ar bed" (pezh na senefi netra), spletusoc'h e vo dimp komz galleg, saozneg pe sinaeg a-benn tizhout a pal meurdezus-man.

Caroline Le Douarin
Mercredi 26 mars 2014

@Lannig

L'identité nantaise est particulière du fait des multiples tentatives de récupération de l'identité-bidon ligérienne. Il est donc tout-à-fait approprié de mentionner que la culture et la langue bretonnes doivent en faire partie, même si l'inverse est bon aussi, mais plus général et donc moins important pour nous, confrontés sans cesse aux PDL.

@X. Rouari

Vous n'osez pas traduire ? Vous jouez à quoi ?

Si j'ose un mauvais jeu de mots sur votre “nom” !

Déjà que mettre un commentaire en breton sur un article en français, c'est pas sympa pour les non bretonnants, ne pas le traduire en dessous est incorrect.

Parlez les langues que vous voulez, mais ne dénigrez pas le breton.

Ed du
Jeudi 27 mars 2014

Pas le moment de " chikanañ".

Iffig Cochevelou
Jeudi 27 mars 2014

Question :

Même AYrault n'a rien contre Nantes ville culturellement bretonne ..... mais dans le Grand Ouest; est-ce cela qu'elle veut ou envisage-t-elle la réunification ?

Aze emañ an dalc'h !

eugène le tollec
Jeudi 27 mars 2014

IFFIG

Salut

Vaste questionnement!

Où...situer le B5?

Que se soit de droite ou de gauche ,NANTES veut avoir le leadership breton car Nantes joue sur sa puissance économique( rappelons nous que la Loire Atlantique double la puissance économique bretonne)

Je veux tout pour Nantes mais en Bretagne.

Ker itron al lann
Jeudi 27 mars 2014

Oui à Nantes, capitale de la Bretagne!

Yann LeBleiz
Jeudi 27 mars 2014

@ Eugène et à K.I.A.L.

La Bretagne possède 2 capitales.

Contrairement à ce que l'on entend souvent, il ne s'agit pas d'une capitale politique (Rennes) et d'une capitale économique (Nantes) sur le modèle écossais (Edinbourg/Glasgow), mais d'une capitale législative (Rennes) et d'une capitale de l'exécutif (Nantes). Une version claire et à la bretonne de la séparation des pouvoir, ce qui est un élément important d'une démocratie saine.

Certes, Nantes a perdu sa fonction d'exécutif depuis le 16ème siècle, mais c'est néanmoins son rôle d'un point de vu breton.

Donc, si la Bretagne dispose un jour à nouveau d'un parlement, sa place devrait être à Rennes, et d'un Président avec son gouvernement, leur place devrait être à Nantes.

eugène Le Tollec
Jeudi 27 mars 2014

Yann

Je veux dire que dans une vue de dimensionnement d'un espace,on peut considérer ce concept

de plusieurs capitales

Le cas "Breton" est exemplaire

Rennes

Nantes

Vannes

Et l'on peut encore extrapoler en terme de polycentrisme maillé

Il faut savoir sortir de ses définitions!

Chaque entité définie a les moyens de son administratif, de son économie ainsi que de son universitaire.

Cela s'appelle de la souplesse mailléé..j'insiste sur cela!

eugène le tollec
Jeudi 27 mars 2014

IFFIG

Salut

Vaste questionnement!

Où...situer le B5?

Que se soit de droite ou de gauche ,NANTES veut avoir le leadership breton car Nantes joue sur sa puissance économique( rappelons nous que la Loire Atlantique double la puissance économique bretonne)

Je veux tout pour Nantes mais en Bretagne.

Christophe David
Jeudi 27 mars 2014

Le PS est à la tête de la mairie de Nantes depuis 24 ans. si le PS avait voulu mettre le drapeau breton devant la mairie il en a eu largement le temps. Faite donc tout pour que le PS ne passe pas à Nantes en faisant savoir pourquoi. Que les hommes politiques comprennent enfin que se fiche de la tête des bretons leur coûtera leurs fauteuils.

Pour cette raison ne votez PAS PS.

Ceci devrait être la consigne de vote des bretons.

Florence Le Moigne
Jeudi 27 mars 2014

un gwenn ha du sur l'hôtel de ville de Nantes ? Pourquoi pas.... On demandera à Jacques Auxiette de venir aider Johanna Rolland à l'accrocher au fronton municipal et on pourra y ajouter l'inscription suivante : "aux faux c..., la Bretagne reconnaissante"

Ker itron al lann
Jeudi 27 mars 2014

Et le Drian dans tout ça? Moi, je le trouve très discret… trop.

Il est ministre de la défense mais c'était aussi le Pdt de la Région Bretagne.

Je ne comprends pas son mutisme.

Pendant que Ayrault se fait tirer dessus à boulets rouges, ici en Bretagne, Le Drian qui ne pipe pas un mot, passe pour le premier d'la classe.

On nest pas à un coup fourré près en Armorique!!!

C'est comme l'accord sur la répartition TGV, aéroport, tout semblait clair pour tout le monde...

On se demande s'il est bien raisonnable de ne pas garder le dos au mûr quand on sort dans notre beau pays breton.

Quelle dommage! Il est des fois où l'on se met à rêver…

Bon, ne désespérons pas!

Noz vat d'an holl.

eugène le tollec
Vendredi 28 mars 2014

La Bretagne est morte depuis longtemps...sur des grèves et dans des landes et les ajoncs de son destin,quelques braves tentent encore de relever le haillon d'un Kroas du

Trempé du sang de nos mythes et de la sueur de nos efforts à relever la tête.

LES TEMPS NE SONT PLUS....REGARDEZ VOUS BRETONS....OÙ VONT VOS VOTES ET CHERCHEZ POURQUOI?

L'ÂME bretonne se meurt!!!

Ker itron al lann
Vendredi 28 mars 2014

Tiens bon Eugène, Kalon vat!!!

On est de tout coeur avec toi.

On va faire de Naoned le poumon de la Bretagne, et le phare de l'Atlantique!

Bevet Breizh!!!

morvan COARER
Vendredi 28 mars 2014

Ce n'est pas le GWHD que l'on veut sur la mairie mais 44=bzh, un point c'est tout ! tout le reste n'est que foutaise et branlage !

eugène le tollec
Vendredi 28 mars 2014

J'ai dit

NANTES EST ÉLÉMENT DE Bretagne.le 44 est élément de Bretagne .

Rappelons nous que la révolution avec la departementalisation ,n'a pas OSÉ toucher à la Bretagne éternelle.

44= bzh n'est donc pas un pavillon,mais une soumission à la gouvernance française.

CETTE RÉPUBLIQUE INSULTE LA RÉVOLUTION,ET LES GOUVERNANCES SUCCESSIVES sont des renegates!

Naon-e-dad
Vendredi 28 mars 2014

Pour les lecteurs distants, jetons un bref coup d'oeil sur les tracts du 2° tour (Municipales 2014) pour Nantes:

. Gauche (Ps-les Verts)

" Nantes doit grandir pour s'affirmer comme la Métropole du Grand-Ouest" >>> direction, la poubelle

. Droite (Ump et alt)

"Concrétisons enfin le projet d'Aéroport du Grand-Ouest" >>> direction, la poubelle

Gast! [pas de panique,je m'abrite derrière Nono :-), notre cher dessinateur en Bzh, et aussi derrière les souvenirs d'enfance dans le monde rural, pour parler ainsi. Du reste, en breton, le mot est infiniment moins vulgaire qu'en français! C'est ainsi.) Gast, cela va être difficile de faire un choix efficace!

Alors, d'accord, mille fois d'accord pour le Gwenn-ha-Du, sur la Mairie principale. Et aussi les mairies annexes tant qu'à faire! sans oublier le Château des Ducs de Bretagne, où il a naturellement sa place...

Chers allergiques à la Bretagne (chroniqueurs, historiens, politiciens, journalistes, etc...), ne vous étouffez pas, en lisant celà. Vous avez bien lu!

Mais effectivement, oubliez le grand-Ouest. D'ailleurs qu'est-ce que le petit-Ouest: Angers?

Pensez Avenir, pensez Dynamisme, pensez Société, pensez Bretagne!

Deomp gant hent an dazont, deomp gant startijenn, deomp holl asambles holl. Gant ma vo savet Breizh, ha savet mat!

Louis Le Bars
Vendredi 28 mars 2014

Mme Rolland a été choisie car le calque de Jean-Marc Ayrault...sur le sujet des régions comme sur d'autres, c'est une copie avec le discours techno noyage de poisson de rigueur. Elle est jeune, donc Ayrault pense perpétuer directement son emprise au moins au début, et elle a vocation à s'installer sur plusieurs décennies dans l'esprit de son promoteur.

Le Gwenn-ha du c'est de l'habillage, je note que celui-ci est également devant le Conseil Général, une institution qui, tout comme la Mairie de Nantes, se transforme en COQUILLE VIDE AU PROFIT DE LA METROPOLE et de la Région Pays de la Loire. C'est tout sauf un hasard nous sommes dans le symbole anecdotique d'institutions de plus en plus désuètes...

La proposition d'Urvoas de formation d'une Assemblée bretonne fusionnant Région et Départements, bi-polaire (Est/Ouest) avec mode d'élection proportionnel et par circoncriptions locales, est la meilleure proposition des politiciens locaux depuis fort longtemps. Même si il y a un calcul électoral derrière, il faut la promouvoir...c'est une proposition assez équilibrée et qui dépasse certains clivages...elle éloignerait définitivement toute perspective de Grand-Ouest et rendrait les élus bretons à mon avis bien plus soucieux de l'avenir de leur pays.

C'est la meilleure chose que nous pourrions obtenir à court/moyen terme.

herve morvan
Vendredi 28 mars 2014

me Rolland, c'est et ce sera un peu de fric saupoudré aux assos bretonnes, c'est vrai, mais si peu comparé au reste ...

a part ça gross-west à donf, réponse clairement négative sur la réunification de la Bretagne à la question de 44-Breizh, voir: (voir le site)

je ne crois plus au père noël depuis fort longtemps.

alors plutôt que faire roi un borgne chez les aveugles,

le bulletin gwenn ha du m'est préférable dans l'urne.

An Floc'h
Vendredi 28 mars 2014

Sur les quelques commentaires "Nantes, capitale de la Bretagne".

Nantes est déjà assez importante comme ça, pas besoin d'en faire la capitale d'une B5.

Mais, les Nantais indécis peuvent pencher en faveur de la réunification pour avoir le titre de capitale (les partisans du GO jouent à fond là-dessus). Ce n'est certes pas négligeable.

A contrario, Rennes (aussi déjà très développée) capitale ne séduirait pas les Nantais. Rennes a peut-être l'avantage d'être la seule grande ville bretonne terrienne. Si à première vue, c'est une incohérence, peut-être que d'un autre côté, cela permettrait une plus grande neutralité pour prendre partie sur les projets maritimes?

Comme on ne peut décemment pas rêver de capitaleS comme au temps du duché (pourtant vraie sagesse), nous sommes en France et la B5 n'existe toujours pas, je regrette de ne jamais entendre l'option Vannes.

Cela permettrait un transfert de fonctionnaires depuis Rennes et Nantes, permettant à Vannes de prendre encore un peu plus d'importance. Tout en désengorgeant Rennes et Nantes à qui ça ne ferait pas de mal.

Cela réduirait le déséquilibre est/ouest de la Bretagne.

Et puis symboliquement, c'est la meilleure solution. Vannes est une des grandes capitales avec Rennes et Nantes. C'est la ville de Nominoë. Et elle est à cheval entre Haute et Basse-Bretagne.

Je trouve que parmi tous les plans sur la comète, l'argument "Vannes capitale" devrait être entendu.

Sinon, le drapeau et Rolland... C'est du decorum. Mais tous petits symboles gagnés sont de grand succès et méritent d'être salués.

Merci aux militants qui jamais ne se lassent et ont amené la question sur la place publique!

Ker itron al lann
Vendredi 28 mars 2014

Rennes est la capitale de France en Bretagne. Ville administrative, lieu de téléguidage du gouvernement français.

Le parlement y est de France.

Quant au château des Ducs de Bretagne, il est bien à Nantes, avec le coeur d'Anne.

Quant au grand ouest, c'est notre meilleur rempart contre la politique téléguidée parisienne. Notre meilleur espoir pour retrouver nos frères de Galles et de Cornouailles.

Non, le grand ouest ne nuit pas à l'identité bretonne!!!

Arthur 1er était un Plantagenêt. Il me plait aussi de prier à Fontevraud et à Glastonbury, Ynis Witrin.

Que Gwenc'hlan, du roc'h hallaz me pardonne.

Bevet Breizh e Naoned

PIERRE CAMARET
Samedi 29 mars 2014

Grands succes??????????? non piqure de rappel pour permettre a ce grand malade qu'est la Bretagne , de se rendormir .

Nos analyses sont a 180 degres de difference .

Enfin qu'importe le temps , nous avons encore au minimum pour 500 ans.

Ker itron al lann
Samedi 29 mars 2014

Je pense que non, Pierre. L'avenir vous surprendra. J'en ai la pressante intuition.

Fraternellement,

eugène le tollec
Samedi 29 mars 2014

UNEchose ....en extrapolation de prospective ...il existe déjà un grand Ouest ,c'est le massif américaine tout entier sur lequel sont nés des pays et toute une histoire des hommes et la Bretagne est le centre de cet espace de géographie...voilà peut être l'image futur de la Bretagne...un massif d'où suinte une culture,un historique,une économie,un futur solide et qui peut être bien pensé,hors de toute restriction parisienne...et l'on aurait la GRANDE ARMORIQUE qui rejoindrait les vieilles prospectives des visionnaires bretons.

Mais pour cela tout doit être basé sur un vecteur de puissance,l'économie bretonne.

PIERRE CAMARET
Samedi 29 mars 2014

Tous mes voeux de reussite .Que Dieu vous entende .

JM AYRAULT va bientot etre disponible pour reprendre la Direction des Terres de l'Ouest

eugène le tollec
Samedi 29 mars 2014

Mer itron al lann

Le grand Ouest est une prospective française et socialiste dans sa conception ,elle sort de la DATAR....

Elle permet à PARIS de gérer à son profit toute une économie dynamique et d'avenir( nouvelles technologies énergie durable ,autres).

À l'hégémonie de l'île de France il faut une façade "Ouest"( voir tout l'axe de Seine de Paris jusqu'au havre),voir aussi les excroissances vers l'Est et le Sud

Cette démesure parisienne à aussi inventé,le concept de "métropolisation"( des énormes entités sous le contrôle parisien in fine)....la sovietisation totale de ce pays .

PIERRE CAMARET
Samedi 29 mars 2014

Decidemment JM AYRAULT va regretter son job de 1er Ministre .

Dans sa bonne ville de Nantes 2 gros dossiers l'attendent :

- L'Aeroport de NDDL .

- Le Grand Ouest .

Plus facile a gerer . Il n'y a que des Beni Oui Oui dans son entourage .

eugène le tollec
Samedi 29 mars 2014

Lire

ARMORICAIN

Erreur de traduction( il y a basculement sur des mots)

Louis Le Bars
Samedi 29 mars 2014

Ker-Itron Al-Lann, le nationaliste breton de la Ferté-Bernard et Fontevraud, un magnifique troll qui vous dégouterait rapidement de la réunification...mais sans doute est-ce le but ?

An Floc'h
Samedi 29 mars 2014

@Ker itron al lann

D'accord sur votre vision historique de l'utilisation de Rennes par la France. Mais en suivant votre logique, Nantes est aussi instrumentalisée par la France.

Le coeur d'Anne est habituellement au palais Dobrée, présent à la ville de Nantes de cet armateur protestant d'origine normande plaçant une maxime bretonne sur sa tour. Il se trouve que ce musée est fermé, faute de budget. Il faut bien payer pour le nouveau parc d'attraction.

Sa place devrait certes être dans le château mais celui appartient à la ville de Nantes, pas à toute la Bretagne comme il se doit. Le musée Dobrée est, au moins, départemental.

Peut-être devrait-il être dans la cathédrale si on respecte la foi de l'époque? En tout cas, l'Eglise catholique a déjà créé le GO avec sa province de Rennes, elle a choisi son camp. Quand la province de Bretagne fut créée, Nantes avait d'ailleurs refusé de s'y joindre pour rester avec Tours. Rome a toujours souhaité la disparition de la Bretagne, petite bâtarde comparée à sa fille ainée.

Les Plantagenêts? Mais alors autant souhaiter une région allant de Bordeaux jusqu'à l'Ecosse.

Le GO, ça veut dire la disparition du nom "Bretagne" des cartes administratives.

Si la Bretagne a survécu malgré sa disparition administrative de la Révolution, c'est grâce à ses structures sociales et à sa langue. Celles-ci sont aujourd'hui mourantes.

La simple présence du nom "Bretagne" sur les cartes des agendas des écoliers est primordial à l'heure actuelle. C'est peut-être même la chose la plus importante. Les enfants des années 2000 seront encore plus en décalage avec leurs propres parents que ceux nés jusque dans les années 80 avec leurs arrières grands-parents.

Le GO est la conclusion de tout le travail effectué par Guichard, qui n'est pas de reformer un royaume Plantagenêt qui n'a existé qu'au Moyen-Age, mais de tuer la Bretagne, dont le projet date des Ages Sombres, qui est né au Haut Moyen-Age, qui a survécu aux Vikings, à la féodalité, à la Révolution et tout ce qui a suivi, et qui a encore sa carte à jouer dans la mondialisation actuelle. A condition que les règles du jeu ne soient pas pipés.

Je préfère encore le statu quo d'une B4 à un GO.

@PIERRE CAMARET

Vu la situation actuelle, c'est un grand succès. Alors oui, cela peut sembler pathétique, mais la réalité de la Bretagne à Nantes en 2014 l'est. Quand on voit que la Bretagne se fait voler son château avec le musée de Nantes, voir flotter un gwenn ha du pour la 1ère fois de l'Histoire sur la mairie mériterait d'être salué.

Si personne ne prenait cette initiative, rien ne serait fait.

La Bretagne n'est pas endormie, elle est mourante. C'est bien parce qu'elle est d'une force incroyable qu'elle est encore vivante malgré tous les avatars de l'Histoire. Mais il y a des limites à ce qu'elle peut encaisser.

Si dans les 10 ans, il n'y a pas au moins une entité administrative B5, elle est dans le coma.

Si seules les grandes victoires suffisent à motiver, alors autant laisser tomber la Bretagne. Et devenir supporter du PSG.

eugène Le Tollec
Samedi 29 mars 2014

Pierre ,mais ce grand Ouest est une expression totalement française ...et à Paris ,il y a des virulents de droite et de gauche dans des clubs très fermés.( j'en connais un du coté de Versailles où on trouve un tas de retraités copains comme ...cohons qui refont et aident à refaire la France!

Ma question et interrogation est comment retourner ces prospectives pour l'hégémonie de la Bretagne?

eugène le tollec
Samedi 29 mars 2014

Pierre

D'abord la réunification

Et.....après on voit quelle est la prospective la plus réaliste pour un étalement pouvant faire barrage à la pensée parisienne..le tout hors politique et partis.

Ker itron al lann
Samedi 29 mars 2014

J'ai du mal m'exprimer, mais quand un breton parle de grand ouest, il ne s'agit pas d'une super région française!!! Evel just!!!!!!

Parlons plutôt ARC ATLANTIQUE. C'est cela qui m'intéresse. La cohésion du monde pan celtique.

Et Nantes est géo politiquement la mieux placée pour y faire rayonner toute la Bretagne (et non pas sur l'ouest de la France uniquement comme vous l'entendez, mais sur tout la façade Atlantique).

Le centre de gravité de l'arc Atlantique est Nantes, la Bretagne.

Un monde entrecoupé des mers ne peut avoir qu'un port pour capitale.

Le parlement du Pays de Galles n'est pas à Bangor, mais à Cardiff. Nos amis gallois ne s'y sont pas trompé.

Vive l'Europe fédérale, Vive l'Arc Atlantique, Vive la Bretagne! Vive Nantes!

Florence Le Moigne
Samedi 29 mars 2014

Ne pas oublier notre devise :

« Potius mori quam f½dari »

« Kentoc'h mervel eget bezañ saotret »

"rather death than dishonour"

(Plutôt la mort que la souillure)

Je préfère de pas voir nos couleurs sur un bâtiment dans lequel, en coulisses, se joueraient les grandes manoeuvres pour le maintien et la promotion de la région artificielle que sont les PDL.

Maintenant, jugeons sur les actes plus que les discours et les bonnes intentions (décentralisation, réunification) et nous verrons bien - ou pas - si la présence du gwenn ha du se justifie sur l'hôtel de notre capitale pour l'heure confisquée....

eugène le tollec
Samedi 29 mars 2014

Est ce que l'on peut changer le licou d'un âne ?

Même dans les villes bretonnes?

jean Aimé
Samedi 29 mars 2014

....Nantes ! Rennes !

capitales de la Bretagne !!!????

pourquoi pas Brest ! ?

Pour la petite Histoire : quelle est la capitale de l'Australie ?

...Sydney ? Melbourne ?

...ni l'une ni l'autre !

pourquoi? parce que en 1908 il fut mis un terme à la rivalité entre Sydney et Melbourne en installant la capitale à.....CANBERRA !!!! (en pleine terre à moutons )

En Bretagne pour mettre fin à la rivalité entre Rennes Nantes voir Brest ou Vannes

je propose, je suggère, j'aimerais que la future capitale de la Bretagne moderne se situe à :...Loudéac !

Eh oui, en pleine terre ! mais au centre de la Nation Bretonne !

Avantages : permettrai de revitaliser le centre de la Bretagne, serait située sur la dorsale N 164 (4 x voies) et sur la (future) liaison ferroviaire Rennes/Châteaulin !!!

...que du bonheur !

Aimé Jean

Louis Le Bars
Dimanche 30 mars 2014

@ Ker-Itron, très bien pour votre Arc Atlantique.

Militez donc d'abord pour la fusion entre les Pays-de-la-Loire et le Poitou-Charentes avec Naoned capitale et la langue bretonne officielle, et puis les bretons regarderons l'évolution de cette formidable construction "pan-celtique" avec grand-intérêt bien évidemment.

PIERRE CAMARET
Dimanche 30 mars 2014

@AN FLOCH .Les petites victoires ???????? ne n'interessent pas > Je me souviens il y a ..... quelques annees Louis Chretien etait passé au dessus de la Bretagne et il avait crie : Vive la Bretagne .........Pour le mouvement Breton de l'epoque c'etait une tres tres grande victoire ..... les suites aujourdhui ?????

Tant que cette prise de conscience ne sera pas majoritaire dans la population et dans le Coeur des hommes Bretons, et bien on tourne en rond.

Progres depuis 50 ans = 0 .

Les Bretons recherchent toujours le sexe des anges ??

Ker itron al lann
Dimanche 30 mars 2014

Jean Aimé. Votre idée me plait bien et l'exemple australien est plus qu'éloquent. Merci.

Il est vrai que la "rivalité" Nantes-Rennes pourrait être contre-productive (sauf à la Beaujoire, bien sûr!).

Alors, oui, le choix est grand…

Je propose "Le Quillio". C'est central.

Merlin y avait sa grotte ce qui lui permettait de rester à équidistance en cas de besoin.

"Poumons de la manufacture", cela réhabiliterai nos belles toiles de Bretagne.

Personnellement, il me tarde de revoir notre belle terre recouverte de champs de lin en fleur.

Je dois avouer également que la proximité de Saint Thélo est de plus très auspicieuse et évoque grandement notre chère capitale galloise.

D'ailleurs à votre prochain passage à Cardiff, chers amis, n'hésitez pas à rendre hommage à ce grand Saint, auprès de sa tombe, en cet endroit magique qu'est la cathédrale de Llandaff, haut lieu de nos pères.

Et puis, j'y pense, Nantes et Cardiff sont villes jumelles. Il me tarde de voir aussi le Dragon rouge flotter sur notre prestigieuse mairie (sans faire concurrence à notre beau Trégor bien sûr).

Que les nantais se consolent!!!

Pourquoi ne pas y organiser le prochain Eisteddfod et ériger un "cercle de pierres" en souvenir, comme le très beau "Gorsedd stone circle" de Cardiff, juste en face du musée national…

Nantes, capitale de notre beau coeur breton, voilà qui sonnerait peut être mieux…

Et puis, si ce projet d'aéroport est annulé, je vois bien un grand musée de la Vie en Bretagne à NDDL, en plein air, à l'instar de celui de Saint Fagans.

Jean, vous avez raison, que serait la vie sans poésie… et nos chères Bretagnes sont si belles!

Restons visionnaires.

Fraternellement,

Muichka
Dimanche 30 mars 2014

Arrêtons de nous disputer pour le choix d'une capitale. C'est également une vision centralisatrice que de vouloir désigner une ville unique. Les Jacobins jubilent quand ils nous voient ainsi.

Imaginons une vision autre, qui vient naturellement quand on regarde une carte. Une épine dorsale de trois métropoles, Brest, Rennes et Nantes, et un réseau secondaire, (qui n'est pas en étoile !!!) de villes moyennes, toutes au fort passé historique, et d'une importance économique et culturelle encore majeure : Quimper, Vannes, Lorient, Saint-Nazaire, Saint-Brieuc, Saint-Malo. Rajoutons des villes relais : Pontivy... et voilà Une Bretagne solide, diversifiée, riche, solidaire.

eugène le tollec
Dimanche 30 mars 2014

Cela s'appelle du polycentrisme maillé "à taille humaine"...mais l'état jacobin n'en veut pas.

La Bretagne est le parfait exemple d'un tel schéma.,je l'ai écrit...des géographes intelligents en ont fait des thèses.

Nous pourrons le faire que dans un autre contexte.

An Floc'h
Dimanche 30 mars 2014

@Florence Le Moigne

La recherche d'une espèce de pureté que personne n'est capable de définir a fait assez de mal à la question bretonne.

Le seul intérêt qu'ont les promoteurs des PDL à mettre le gwenn ha du est de couper l'herbe sous le pied des partisans les moins farouches.

Les partisans, eux, doivent s'en servir pour convaincre les indécis.

A ce petit jeu, la Bretagne n'a rien à perdre, et tout petit gain est bon à prendre.

@PIERRE CAMARET

"Tant que cette prise de conscience ne sera pas majoritaire dans la population et dans le Coeur des hommes Bretons, et bien on tourne en rond."

Le gwenn ha du sur la mairie de Nantes y contribuerait. Sinon, on peut faire des goulags. Mais pour les permis de construire, il faut avoir le pouvoir. Comme ce n'est pas prêt de passer par les urnes, il faudrait une révolution. Qui est volontaire pour installer la 1ère barricade?

@jean Aimé

Sauf que Canberra est une ville créée ex nihilo pour ça. Quand on a plus de 1000 ans d'histoire derrière soi et une bonne dizaine de villes qui a déjà fait office de capitale, j'ai du mal à voir l'intérêt d'aller en chercher une nouvelle.

@Muichka

Bien d'accord que la question de capitale est centrale alors qu'elle devrait être secondaire, desservant la question bretonne.

Cependant, ça ne sert à rien de critiquer les jacobins d'un côté pour soutenir leur vision de l'autre. Brest, Nantes, Rennes sont déjà les villes "métropoles" choisies par les jacobins. Je ne pense pas que ces métropolisations soient un bien pour la Bretagne (ou ailleurs) et c'est pourquoi je souhaite qu'aucune de ces trois villes ne soient capitales.

Vannes me semble la meilleure candidate.

A défaut, comme jean Aimé l'écrit, une ville "secondaire".

Peut-être que le premier critère à prendre en compte avant tous les autres est: terrienne ou maritime?

Testez autour de vous l'effet "Vannes" quand la question se pose entre Bretons. Même si ça ressemble à une pirouette, c'est toujours savoureux de voir la majorité surprise de sortir du classique Nantes/Rennes (surtout si ce sont des habitants de ces villes).

En tout cas, lire ici autant de propositions prouvant que l'esprit breton n'est pas étriqué est réjouissant!

eugène le tollec
Dimanche 30 mars 2014

AN Bloc'h

En Bretagne il n'y aura jamais de révolution.

La Bretagne des temps jadis est morte...elle ne peut plus être ressuscitée...à moins qu'elle se lave de tous ses péchés politiques...la première barricade sera un bain de sang...nous ne sommes pas à Kiev..ni en 1848!

Le problème des capitales d'un espace est pris sur de nombreux critères (economiques -universitaires - administratifs et possibilité de devenir(tout domaine))

J'ai toujours dit qu'un espace moderne peut positionner plusieurs centres d'intérêt.

Dans tous les cas,il faut savoir extrapoler et se mettre "en prospective de vision élaborée".

Sans ces visions ,il n'y aura pas ou plus de Bretagne

Louis Le Bars
Dimanche 30 mars 2014

Concernant la question de la "capitale", juste pour rappel la Bretagne en a déjà une + de chef-lieux de départements. Donc où est l'enjeu concrètement ??

Je ne suis pas rennais, ni gallo, et pas spécialement fan de cette ville, mais poser la question de la capitale revient à diviser et vouloir en changer alors même que la Bretagne reste à construire. Je ne vois pas la plus-value à changer de sièges régionaux surtout si c'est pour les concentrer à un endroit encore plus éloigné du plus grand nombre.

Ce débat c'est vraiment mettre très inutilement ses pieds dans la bouse du Grand-Ouest sans faire rien avancer dans la ferme bretonne. Aucun élu important du 44 ne milite pour Nantes capitale d'une Bretagne réunifiée. Il y a simplement des partisans de la réunification, et des opposants.

An Floc'h
Dimanche 30 mars 2014

@eugène le tollec

C'est parce que je ne suis pas révolutionnaire que je salue positivement des militants qui ont posé la question du drapeau breton à la mairie de Nantes. Rester méfiant n'empêche pas de saluer. Je sais bien que ce ne sont que des mots. Je ne croirais en l'engagement des élus quand le drapeau flottera effectivement.

Et même une fois fait, ça ne sera certes pas grand chose mais somme toute un symbole dont tous les partisans bretons devraient se réjouir.

Quant on a pas grand chose à se mettre sous la dent, faire la fine bouche, c'est l'inanition.

Minorer et dénigrer ce genre d'initiative, c'est faire le jeu de Paris.

Sur la question "capitale", je partage votre sagesse et celles de nombreux autres intervenants.

Mais c'est justement parce que je ne pense pas la Bretagne si révolutionnaire que seule l'idée de capitale unique parlera aux Bretons. Les mentalités sont construites là-dessus, et chercher à les déconstruire n'est pas la priorité quand la Bretagne est partielle et sans compétence particulière.

La cause bretonne souffre trop de débats de "spécialistes" qui sous prétexte de "ne pas faire de la Bretagne une France en plus petite" oublient que la Bretagne ne peut pas s'en payer le luxe à l'heure actuelle.

Ma position "ni Nantes, ni Rennes" va dans votre sens, éviter de centraliser sur une des villes qui centralise déjà beaucoup.

Cette position étant déjà minoritaire, peut-être contre-productive, aller plus loin hors débat de spécialistes et réunification effective me semble vain Les "Bretons conscients" entendent ces points de vue, mais ce ne sont pas eux qui doivent être convaincus. C'est l'immense majorité, qui pense "une territoire = une capitale", qui doit être convaincue.

Je précise que si je pense que la Bretagne n'est pas révolutionnaire, ce n'est pas négatif.

La Bretagne est progressiste, ce qui est bien plus constructif.

Elle l'a montré dans l'Histoire. Elle fait évoluer le système en 89, elle s'oppose à la destruction du système en 93.

Elle vote pour les forces qui se disent progressistes hier, elle s'y opposent aujourd'hui quand elles deviennent destructrices.

X. Rouari
Dimanche 30 mars 2014

Oui, et c'est malheureusement perdu de vue trop souvent : la notion de ville capitale n'a de sens que par rapport aux services qu'elle rend. Le modèle français ne peut qu'entretenir des rivalités dommageables alors qu'il faut construire en complémentarité.

L'Arc atlantique n'est pas une notion absurde, c'est une très vieille réalité des courants d'échange, comme l'Arc Alpin ou l'axe rhénan ; le grand Ouest (à condition qu'il soit européen) a ses raisons d'être.

Donc : le poids de la référence bretonne peut aider à la lente bascule des équilibres en faveur de la Bretagne. Centre, pivot ou aile sud, Nantes joue aussi son avenir économique et humain dans l'aventure. Que signifierait une "ouverture" décidée par d'autres pour des intérêts extérieurs ?

Quand aux drapeaux bretons, la question est celle de leur motivation, de leur charge symbolique qui s'effrite. Chacun en ressent différemment l'usage, ça se comprend.

Excusez-moi, je ne traduis pas, CQFD.

An Floc'h
Dimanche 30 mars 2014

@Louis Le Bars

"Aucun élu important du 44 ne milite pour Nantes capitale d'une Bretagne réunifiée. Il y a simplement des partisans de la réunification, et des opposants."

Il ne pèse pas lourd dans la balance les élus importants du 44 pro-réunification.

Ce qui la fera pencher, ce sont les indécis et les opposants qui peuvent trouver leur chemin de Damas. Ce sont eux qu'il faut convaincre pour espérer la majorité. Et parmi eux, que Nantes perde des compétences administratives ne les séduit pas forcément. C'est même pour beaucoup le frein principal, si ce n'est le seul. Surtout chez les supporters du FCN :)

Marche aussi pour le 35.

A degré moindre, pour le 29 qui a peur d'être isolé.

La France a bien mené son travail de sape!

eugène le tollec
Dimanche 30 mars 2014

Réfléchir sur des devenirs est principalement faire une tentative pour extirper l'âme bretonne de sa torpeur.

X. Rouari
Dimanche 30 mars 2014

Inquiétudes justifiées...

Nantes est au point de rencontre de plusieurs courants d'échange de l'Europe occidentale. Dans le passé cette détermination géopolitique a donné lieu à des ensembles historiques administratifs dans lesquels l'élément breton prédominait ou avait un rôle important :

- Armorique romaine autonome en 410 ap. J.-C. contrôlant une vaste façade maritime (Letavia).

- la Bretagne de l'expansion sous Nevenoe, puis le royaume élargi avec Erispoe.

- l'Empire Plantagenêt, sorte de fédération féodale et vaste marché.

La place de Nantes avait été bien vue par Y. Poupinot (La Bretagne contemporaine) et le Celib, mais que sont devenues, depuis, les volontés réformatrices ?

Cette situation exceptionnelle, mais assez excentrée, de la ville de Nantes peut-elle jouer en faveur de la Bretagne ? Oui, si l'on reconstitue la continuité du littoral sud breton et qu'un même cadre facilite les échanges. Le Finistère sera effectivement isolé le jour où on le coupera de son arrière-pays naturel qui, pour la seule économie, atteint Rennes et Nantes, et au-delà vers l'Est, le jour on il ne sera plus inséré dans un réseau à taille européenne dont Rennes et Nantes seront des relais. Que les Nantais ne se fassent pas trop d'illusions : un désert rural à leurs portes (i.e. la B4) les appauvrira indirectement. Mais la naissance d'un pôle breton ne se fera que si la prise des décisions se fait selon un plan global qui intègre la dimension maritime spécifique des départements bretons. Et si elle n'est pas dictée par la logique folle des mégapoles, au seul avantage des "métropoles" (ce qui est le sens du projet actuel dit de régionalisation, qui condamne les territoires en les accrochant à des centres urbains censés à taille mondiale, générateurs de gros profits pour leurs dirigeants). C'est ici que la politique municipale rejoint la géopolitique, mais les élus ne s'en soucient guère. Ils suivent la pente (laquelle ?).

La France est à repenser mais ne veut pas cette remise en cause. Entendons : ceux qui en bénéficient mais aussi ceux qui enseignent les conceptions sous-jacentes à une population prise, en effet, de torpeur.

Digarezit, traduit du français.

eugène le tollec
Dimanche 30 mars 2014

La France est effectivement à repenser

-Resserrement de la structure administrative

-Passage en république fédérale

-Nettoyage de tous les lois et règlements.

-Revoir toutes les politiques economiques..

Pour la Bretagne

En refaire une entité responsable dans le cadre d'un fédéralisme européen

PIERRE CAMARET
Dimanche 30 mars 2014

@AN FLOCH.

Je crois que j'ai installe une des premieres barricades en 1962.

Lousi Le Bars
Lundi 31 mars 2014

@ An Floc'h : "Il ne pèse pas lourd dans la balance les élus importants du 44 pro-réunification.

Ce qui la fera pencher, ce sont les indécis et les opposants qui peuvent trouver leur chemin de Damas. Ce sont eux qu'il faut convaincre pour espérer la majorité. Et parmi eux, que Nantes perde des compétences administratives ne les séduit pas forcément. C'est même pour beaucoup le frein principal, si ce n'est le seul."

Ces nantais là ne raisonnent pas breton et tout ceci dénote surtout un manque de confiance dans l'attractivité de leur ville. Quimper n'est pas plus attractive que Brest malgré son statut de chef-lieu et Orléans n'est pas plus attractive que Tours.

SURTOUT, le nombrilisme métropolitain conduira systématiquement à préférer le statut de capitale d'un Grand-Ouest administratif dans tous les cas de figure, c'est don peine perdue et la récurrence de cette option "Grand-Ouest" évoquée à Nantes aurait même tendance à me rendre plutôt dubitatif sur les bienfaits de Nantes, capitale d'une Bretagne réunifiée.

Mon avis c'est que cette problématique n'apportera jamais rien de bon que ce soit pour la réunification, ou la Bretagne en général. On parlerait de répartition entre l'Ouest et l'Est, passe encore, mais là on sent bien qu'il ne s'agit que d'une question d'égoisme local totalement suranné d'ailleurs car je ne crois plus trop dans l'importance économique d'un statut de chef-lieu administratif en France. Cela date d'une autre époque.

La Bretagne n'est pas un marché, des parts de marché "au Nord" à conquérir...

An Floc'h
Lundi 31 mars 2014

@Louis Le Bars

Je partage complètement votre analyse. Je suis nantais, j'aime ma ville, elle n'a pas besoin d'être capitale de quoi que ce soit, lui retirer ce titre ne peut lui faire que du bien, ainsi qu'à l'ensemble de la Bretagne.

Je tenais simplement à préciser que refuser certains louvoiements peut être contre-productif. La question "capitale" étant, malheureusement,... capitale, proposer Vannes me semble une alternative. Mais je suis prêt à reconnaitre que ça peut au contraire compliquer les choses.

ph0k
Mercredi 2 avril 2014

Comme le répète le collectif Bretagne Prospective par la voix de Jean Ollivro, le modèle d'une capitale unique aux pleins pouvoirs est "un problème franco-français". La Bretagne peut très bien, à l'instar d'autre pays comme les Pays-Bas, les Etats-Unis ou ailleurs, se développer avec l'appui de plusieurs grandes villes aux compétences partagées et complémentaires.

De plus c'est une question qui occulte la réelle opportunité d'innovation offert aux breton sur un territoire enfin réunifié et cohérent. Le maillage urbain particulier de la Bretagne peut lui permettre un développement unique et novateur, sans copier les idées françaises dont tout le monde peut attester ici de leurs limites.

Ce débat est une impasse qui nous empêche de trouver d'autres chemins tout aussi pertinents pour le fonctionnement pratique de la Bretagne et la reconnaissance identitaire des bretons à leur territoire original.

Ker itron al lann
Mercredi 2 avril 2014

Merci Jean Marc pour ton engagement sans faille au sommet de l'état.

Merci pour l'amour que tu portes à notre belle ville de Nantes, à qui tu es resté fidèle puisque le soir même de ton départ de Matignon les nantais ont pu t'accueillir chaleureusement ici, chez toi.

Nous honorons ta droiture, ton honnêteté et ton humanisme républicain.

Nous, bretons de Nantes, sommes heureux de te retrouver!!!

Quant à Manuel, Catalan parlant le catalan, respectueux de ses origines et de son pays, nous te souhaitons bon vent.

Nous adressons nos meilleurs souhaits également à Hamon, fier breton et respectueux de l'école de la République et de la justice social!

Bon courage aussi à Le Branchu et à tous les responsables, élus bretons, qui fort de leurs origines, concourent au succès de notre société démocratique.

Débarassé des pitoyables fauteurs de troubles qui ont tant obscurci le précédent gouvernement, puissiez vous redonnez confiance et espoir à tous ceux qui sont frappés par les difficultés conjoncturelles de notre société et résoudre les conflits inutiles qui ont trop duré et qui pénalisent entre autres le bocage nantais.

Soyons confiant en l'avenir et unis.

La Bretagne est une terre d'avenir et de respect, de courage et de tolérance.

Moi, vieux Radical Breton, devant le merle qui visite ma pelouse, exprime ma totale solidarité avec ce gouvernement de Combat.

Et cela est !!!

An Floc'h
Jeudi 3 avril 2014

@Ker itron al lann

Vous êtes:

a- un troll

b- une blague

c- un idiot utile

d- Obiwan Kenobi

Ker itron al lann
Vendredi 4 avril 2014

An Floc'h, j'apprécie la forme: original, amusant, un clin d'oeil à l'imaginaire, un oxymore brillant. Bravo!

Bon, sur le fond, Je comprend votre amertume. Néanmoins ne vous y accrochez pas, détendez vous bon sang!

Il faudra bien vous rendre compte qu'à force de communication réflexive, l'effet de résonnance induit génère une saturation désagréable. Ouvrez vous un peu, cela ne vous rendra que plus audible et heureuse!

Je vous avais prédit que le temps de l'impunité était révolu. Croyez moi! A brandir l'insulte et l'anathème, vous ne récolterez jamais rien de bon.

En tout cas, merci pour l'utilité que vous voulez bien m'accorder, et faites moi plaisir, évitez de choisir le côté obscur de la force...

A galon

An Floc'h
Vendredi 4 avril 2014

@ker itron al lann

J'ai beaucoup de respect pour les radicaux tel que Paul Griveaud de Chantenay-sur-Loire. Oui, oui, celui-là même qui a renommé les rues de sa ville avec tous les atours républicains. Mais c'était il y a 100 ans. Un peu comme tous les Radicaux, espèce en voie de disparition qu'il n'est pas urgent de sauver.

Je comprends le militant breton extrémiste.

Je comprends le jacobin extrémiste.

Mais le militant breton qui souhaite le GO pour réunifier le 44 au reste de la Bretagne, ça me dépasse.

Je veux bien vous accorder le bénéfice du doute. Je veux bien respecter votre ouverture si vous pensez qu'être trop critique est contre-productif. Je veux bien croire que ce n'est pas qu'une posture pour se démarquer dans le mouvement breton.

Mais c'est difficile.

Je vous laisse deviner la réponse à mon petit jeu que vos commentaires m'inspirent.

J'espère que l'ensemble de votre personne IRL ne puisse pas être si facilement caricaturée.

Mais si vraiment vous pensez que la tempérance est un bien pour la question bretonne, de grâce, tempérez-vous!

André Gilbert
Lundi 14 avril 2014

bonjour

alors le gwenn ha du ? c'est fait ?

les élections sont passées , les promesses tenues ??

André Gilbert
Mardi 15 avril 2014

bonjour

alors pas un Nantais sur ce site ??

le gwenn ha du , c'est fait ou pas ?

Ker itron al lann
Dimanche 20 avril 2014

Non, c'est pas fait!

André Gilbert
Lundi 21 avril 2014

trugarez "ker itron al lann"

il est étonnant de constater que la réponse à cette demande concernant ce geste symbolique ne parvienne que 6 jours après

c'est vrai , il y a d'autres priorités , mais cela intéresse t il si peu de monde ? vu de l'extérieur de Nantes et surtout en ce moment ,ce geste a de l'importance , non ??

alors on se contente de déclarations et l'on "n'oblige" pas ceux qui font des engagements , à les tenir ?

M.Prigent
Mardi 22 avril 2014

Alors André, depuis quand les élus respectent-ils leurs promesses ?

Et surtout, sauf à engager un coup de force à l'Ukrainienne, depuis quand les citoyens français peuvent-ils "obliger" les élus à s'y tenir ?

La France n'est qu'une République, pas une démocratie.

PIERRE CAMARET
Mardi 22 avril 2014

Et voila tout est dit . Donc tout ce que "ces gens "Messieurs disent ne sont et ne seront que paroles creuses , et mensonges.

J'avoue que je ne pourrai plus jamais voter pour cette "menteuse "de Maire de Nantes , plus jamais > Je prefererai maintenant a defaut mettre dans l'enveloppe , BESANCENOT , qui ressemble d'ailleurs en plus vieux au Prince GEORGE dont nous avons la visite , en ce moment en Australie , et futur Roi d'Australie ( et du Commonwealth)

Cette nouvelle Maire de Nantes est une drolesse , sans parole, et n'a pas dutout ma confiance . Vive le Roi et la Democratie .

Louis Le Bars
Mercredi 23 avril 2014

@ André Gilbert : "vu de l'extérieur de Nantes et surtout en ce moment ,ce geste a de l'importance , non ??"

Et oui, vous avez mis la réponse dans votre question.

Ker itron al lann
Samedi 26 avril 2014

Il est vrai aussi que le drapeau nantais est des plus explicite.

Mais, chose promise, chose due!!!!!!

ALLO NANTES: Tél. 02 40 41 9000 (prix d'un appel local).

La Ville de Nantes vous facilite la vie avec un seul numéro d'appel pour vous renseigner et vous orienter dans vos démarches administratives et pour toute question sur la vie nantaise.

Une équipe de téléconseillers est à votre service du lundi au vendredi de 8 à 19h et samedi de 8 à 13h.

Alan PRYTGWENN
Jeudi 12 juin 2014

L'un des soucis prioritaires des autorités françaises est de dissoudre toutes les spécificités culturelles et historiques d'origine européenne sur leur territoire tout en favorisant le communautarisme d'origine extra européenne pour transformer les communautés "françaises" en minorités. Un nouveau Brésil !...

Le "GRAND OUEST" est un moyen de dissoudre la nationalité bretonne.

S'appuyer sur les socialistes ou sur tout autre parti politique hexagonal pour tenter de sauver l'identité bretonne est totalement illusoire voire dangereux pour les intérêts bretons (économiques ou culturels).

Il faut pratiquer le lobbying comme les anglo-saxons et s'appuyer sur l'Europe dont beaucoup de membres sont agacés par l'arrogance et l'incompétence économique française.

Il faut également harceler l'administration française sur des points précis : Retour de Nantes en Bretagne, exigence d'une nomenclature bretonne pour tous les noms de lieux, de rues, de places ou les lieux dits sur l'ensemble de la Bretagne. Ne plus avoir de place Gambetta (un assassin de bretons) chez nous.

Reconquérir l'espace par des petites victoires successives...et recommencer sur d'autres thèmes

Alan PRYTGWENN
Vendredi 18 juillet 2014

Tout-à-fait d'accord avec YannLEBLEIZ.

Juste une réflexion : Arrêtons avec le Gwen ha du ! Cet emblème ne représente plus rien ! il a été récupéré et légalisé par la République jacobine et tous ses parasites ! On le voit même dans des locaux administratifs français ! C'est presque l'emblème du Parti Socialiste Français ! Il y a même des crétins qui le brandissent pour aller soutenir l'équipe de France de foot au Brésil.

Le vrai drapeau breton, c'est le KROAZ DU qui ne date pas de 1921 comme le Gwen ha du mais de 1099 (11ème siècle) (prise de Jérusalem).

C'est la bannière de notre Histoire. C'est une réalité et une légitimité historique qui a le mérite de proclamer l'ancienneté de la spécificité bretonne et l'existence d'un Etat-Nation plus ancien que la France. On peut par contre garder les hermines de Pierre MAUCLERC.

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.